[ Notre forum préféré - Grey's Anatomy ]


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sleepless in Seattle (pv. Emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 21 Avr 2010, 6:00 pm

    La fin de journée touchait à sa fin dans la douceur du soleil qui se couchait doucement et de ses derniers rayons qui chauffaient encore la peau de ses spectateurs.
    De là où elle se trouvait, la famille réunie au complet pouvait à loisir se délecter de ce spectacle, chaque soir comme chaque matin. C’était un paradis rêvé pour un bébé comme Noah puisque sa nounou n’avait qu’à lui faire passer la porte pour se trouver déjà dans un petit coin de nature, il y avait le lac et la forêt tout autour. Surtout, il pouvait faire autant bruit qu’il voulait, aucun voisin n’était là pour venir se plaindre. Pour ça, il n’y avait que ses parents mais, en six petits mois, ils n’avaient pas eu à lui dire de se calmer. La petite bouille qu’il affichait lorsqu’il faisait une bêtise suffisait à les convaincre de ne rien dire, « pour cette fois ». Si petit et déjà si malin, bien plus que ses parents réunis.
    Après une journée bien remplie, entre le parc et le match de basket, Noah montrait évidemment des signes de fatigue. Comme souvent dans ces cas-là, il trouvait facilement le sommeil dans les bras de sa maman. Autrement, il n’avait pas l’air de se sentir apaisé et trouvait vite le chemin des larmes.
    Silencieux dans son fauteuil en bois, Dorian les regardait tous les deux, il observait amoureusement cette complicité unique et il était fier de participer à cette vie de famille là. Dans quelques temps, il aurait peut être l’occasion de permettre à son demi-frère de connaître son neveu et de partager un morceau de leur vie. Avec un fin sourire au coin des lèvres, il remarqua que pas une seule seconde au cours de la journée il n’avait pensé à son frère. Au vu des événements récents, c’était plutôt une bonne chose d’autant plus que, dorénavant, il pourrait se confier sans crainte. Il avait franchi une sérieuse étape et n’en trouvait leur vie que plus simple.
    Donnant l’impression d’être réglé comme une horloge, Noah trouva réellement le sommeil lorsque le soleil disparu dans l’horizon. Tandis que Dorian continuait de se reposer, Emma l’amena jusqu’à sa chambre toute bleue et nuancée de blanc. Lorsque le couple avait aménagé, avant même de défaire tous les cartons, ils avaient commencé par cette chambre et c’était leur seul terrain d’entente.

    Au retour d’Emma, la troisième et dernière partie de la journée pu commencer. Tous deux étaient étrangement calmes, Emma lovée dans les bras de Dorian. Leur jeu pouvait attendre, le moment était trop agréable pour y changer quoi que ce soit. D’ailleurs, leur brève discussion laissa place à un doux silence. Il n’y avait plus qu’eux et l’obscurité en toile de fond. Par habitude et par envie, Dorian laissait sa main parcourir le dos de sa chérie sans discontinuer, toujours lentement.
    Quelques minutes plus tard, rappelé à l’ordre par l’odeur qui se dégageait de la cuisine, Dorian se pressa de rentrer pour éviter que le repas ne tourne à la catastrophe. Pourtant, son visage n’exprimait aucune inquiétude. Il avait l’habitude maintenant de devoir se précipiter vers la cuisine lorsqu’un repas en amoureux se présageait. Effectivement, il était souvent bien trop occupé à profiter de sa chérie qu’il en oubliait tout le reste.
    Là, il se débrouilla pas trop mal en évitant que ça ne brûle et, le plat mit soigneusement de côté, ils purent mettre dans la table dans un silence qui ne leur ressemblait que trop peu. Leurs gestes se mariaient à la perfection et les mots auraient été superflus. Dans sa précipitation, il avait au moins eut droit à un baiser et il en aurait probablement demandé plus si Emma ne s’était pas éclipsée.
    Même si elle défendait toujours le contraire, Dorian était certain d’avoir au moins une bonne demi heure devant lui avant qu’elle ait fini de se préparer. Cela dit, il ne l’embêtait jamais trop par rapport à ça puisque le résultat était toujours saisissant.

    Tout était prêt et il ne manquait plus qu’une seule personne pour que le tableau soit parfait. Alors, en attendant Emma, Dorian récupéra l’appareil photo qui traînait dans le hall d’entrée et installa l’ordinateur portable sur la table de la cuisine où il remarqua le tube de pommade. En prenant sa douche, il n’avait même pas pensé à en appliquer sur ses bleus, heureusement sa chérie pensait à tout. Il chargea rapidement les photos de la journée puis, après les avoir visionné, il débrancha le tout et rangea les affaires à leur place.
    Penché sur le plan de travail, Dorian finissait de préparer un petit apéritif lorsque la voix suave d’Emma se fit entendre. Quand il porta son attention sur elle, il en resta littéralement sans voix. Ce n’était pas tant pour la tenue qu’elle portait qu’il perdait ses mots mais pour toutes les choses liées. Voilà deux ans de passé et elle se présentait toujours aussi sublimement à lui. Il n’aurait pu dire qu’elle faisait l’effort de rester belle pour lui puisqu’elle l’était dès le réveil, lorsqu’elle portait un de ses sweat trop grand pour elle ou tout autre chose qui ne met pas forcément quelqu’un en valeur. Tout lui allait et cette impression n’était pas due au fait qu’il était follement amoureux de cette femme-là. Non. D’ailleurs, c’était bien une de raisons de sa jalousie, les pensées qui flottaient actuellement dans son esprit se retrouvaient également chez d’autres hommes et il n’avait pas besoin de les entendre à voix haute pour le savoir. La femme qu’il dévorait actuellement des yeux, son regard clair longeant doucement ses courbes, s’arrêtant plus longuement sur les quelques parties dénudées, parvenait à le transporter dans un autre monde, là où les mots manquaient pour décrire ce qu’il ressentait à cet instant. Indéniablement, il y avait de l’amour, du désir, de l’admiration mais également autre chose qu’il n’aurait su expliquer. Finissant par croiser son regard, il redescendit finalement sur Terre, un fin sourire aux lèvres car il savait qu’il était très lent à répondre même à bouger toute autre partie de son corps sinon ses yeux. Il se rapprocha alors sans la quitter du regard et, arrivé à sa hauteur, il plaça ses mains chaudes de par et d’autre de son visage et lui murmura sa réponse avant de l’embrasser amoureusement.

    « Tout en toi me plaît et tu le sais. »

    Détachant délicatement ses lèvres des siennes, il déposa un court baiser sur sa joue en se dirigeant vers son cou où il respira le parfum qu’elle dégageait, soulevant doucement ses cheveux. Son parfum était choisi avec soin de même que la touche de maquillage et ses quelques bijoux. Redressant posément la tête, son sourire demeurait le même tandis qu’il ajoutait autre chose avant de se défaire de cette étreinte enivrante.

    « Je vous aime Mademoiselle Wilson et il me tarde de vous voir porter mon nom. »

    Dorian était loin d’oublier ce moment presque magique pourtant il donna l’impression de passer rapidement à autre chose. C’était peut être une idée, après tout, il avait suffisamment rêvé ces trois dernières minutes. Mêlant ses doigts aux siens, il l’entraîna vers la terrasse où, en chemin, il attrapa l’apéritif qu’il venait de préparer. Il s’installa sur le transat tout en laissant la place à Emma pour faire de même. Ce n’était pas bien large mais tous deux trouvaient toujours la solution à ce genre de désagrément. Posant le plateau contenant l’apéritif sur leurs jambes, il attrapa ensuite les deux verres de vin qu’il avait préparé et en tendit un à Emma, la magie du moment se lisant même dans cette demi obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 21 Avr 2010, 8:56 pm

    Ce soir, le coucher de soleil semblait différent. Emma avait rapidement retrouvé sa place favorite tandis que le silence s'installa chez les Miller rendant le moment encore plus splendide. La jeune maman, après un tel moment de tendresse avec son fils, se sentait vulnérable, comme ayant besoin d'être protéger. Cette assurance elle la retrouvait dans les bras de son amoureux, qui était loin de la repousser, jamais! Sa tête posée délicatement contre cet homme qu'elle aimait tant, Emma profitait de toutes ces couleurs qui se succédaient dans le ciel, alors que le couple retrouvait progressivement leur role respectif. Emma aurait pu rester des heures ainsi, lovée dans les bras musclés de son très cher compagnon, appréciant les moindre petites caresses qu'il lui offrait. Jour après jour, elle réalisait que finalement cette grosse carapace qu'il se forgeait n'était réellement que du vent. Dorian était quelqu'un de doux, d'attentionné et de particulièrement à l'écoute. Là par exemple, Emma n'avait pas eu de besoin de dire quoi que ce soit pour qu'il se montre calin avec elle, lui permettant ainsi de se détendre et d'apprécier ce moment en tant que compagne.
    Cette vie dont elle avait toujours rêvé était là, en sa possession. Emma avait tout ce dont elle avait toujours eu envie: un homme qui l'aimerait avec ses défauts ainsi que ses qualités, un emploi qui la rendrait curieuse tous les jours, une maison qui puisse accueillir une grande famille et bien sur un petit poupon qui viendrait comblé ce côté maternel qu'elle avait toujours eu. Aujourd'hui, Emma ne souhaitait plus qu'une chose: que tout ce rêve ne s'arrête pas brutalement mais au contraire, qu'il ne cesse de se prolonger jusqu'à la fin de ses jours. Plus le temps passait, plus Emma voyait sa relation avec Dorian évoluée plus elle n'imaginait plus son avenir sans lui. Pour le meilleur et pour le pire, ils ne l'avaient pas encore promis néanmoins tous les deux avaient déjà compris le principe de cette phrase. Malgré des hauts et des bas, ce genre de soirée leur servait de transition et surtout elles leur permettaient de voir les choses avec beaucoup plus de calme et de positif.

    Bien sur, ce moment ne pouvait durer éternellement puisque Dorian devait surveiller ses petits plats, ce qui incita Emma à faire aussi un effort. Alors que son chéri se levait en s'excusant, pour filer dans la cuisine, cette dernière ne tarda pas à rentrer à son tour, lui expliquant qu'elle ne serait pas longue mais qu'elle souhaitait se changer. Bon, bien sur, come d'habitude Emma n'allait pas être "rapide", loin de là.. et encore moins ce soir. Cette soirée était toute spéciale puisqu'elle faisait redémarrer les soirées en amoureux qu'Emma et Dorian avaient perdu l'habitude de faire suite à la naissance de Noah et tous les événements qui avaient suivis. Bref, la jeune maman prit donc un bon moment à prendre sa douche mais surtout à se préparer. Pour une fois, la tenue avait été vite choisie, néanmoins le reste ne devait pas être fait au hasard, ce qui provoca donc un ralentissement de sa part. Chaque petit détail comptait puisqu'elle voulait plaire à Dorian, lui plaire comme femme et non plus comme mère de son fils ou cmme partenaire de jeu.. elle voulait être la plus belle à ses yeux et surtout le voir comblé de bonheur par ce petit quelque chose qu'elle faisait pour lui. Stréssée comme une adolescente, Emma était totalement submergée par l'émotion depuis le match de basket et semblait réellement paniquée à l'idée de ne pas satisfaire Dorian, à son maximum bien entendu. Finalement, une bonne demi heure s'écoula avant qu'elle ne descende pour rejoindre la cuisine, où elle découvrit son cher et tendre Docteur favoris, toujours face à son plan de travail. Sa douce voix vint interrompre ce silence sacré, tandis que Dorian se retournait, son sourire se dessinant presque automatiquement sur ses lèvres. Voila ce qu'Emma voulait voir: Dorian sans voix, les yeux étincelants, un regard amoureux qu'ele ne se lassait pas d'admirer.. elle avait donc réussit à lui faire plaisir, et c'est tout ce qu'elle avait cherché à faire.
    Le voyant s'approcher d'elle tel un homme fou d'amour, d'envie, de fierté, de désir, Emma resta à la porte de la cuisine, se laissant porter par les paroles de son compagnon. Le ton de sa voix avait diminuer lui aussi alors qu'Emma avalait ses paroles comme une eau sacrée. Suite à ses mots, un baiser vint intensifier ce qu'il pensait de sa compagne et à vrai dire, Emma crut exploser de bonheur tant les papillons dans son ventre ne cessaient de virevolter comme au premier jour.

    - Je voulais juste de faire plaisir.. pour toi, et rien que pour toi.

    Son joli sourire accroché sur ses lèvres, Emma vint se blottir dans les bras de son futur mari tandis que ce dernier lui confirmait qu'il souhaitait l'épouser. Sa remarque était si joliment formulée qu'Emma n'ajouta absolument rien à ce qu'il venait de lui dire. Elle qui avait eu tellement de mal à lui avouer son désir de mariage, était surprise de voir qu'à présent cette histoire lui tenait à coeur puisqu'il le lui rappelait tout le temps.. pour son plus grand bonheur. Dès l'instant où Emma avait eu la certitude qu'elle portait la vie en elle, ce qui était donc la preuve qu'elle serait liée à Dorian toute sa vie.. au moment où elle avait pu voir le sourire de Dorian face à cette annonce, à cet instant précis elle avait compris qu'il était l'homme, celui qu'elle avait toujours imaginer dans ses rêves depuis son plus jeune age, de sa vie. Depuis ce moment là, son souhait le plus cher avait été de devenir Madame Miller mais bien sur les conditions de leur vie ne l'eur permettaient pas de tout faire en même temps. Noah était donc arrivé tranquillement et à présent ils pouvaient repenser à cette histoire de mariage. Ce soir encore, elle était heureuse de constater que Dorian voulait toujours d'elle comme épouse et à vrai dire elle était tout aussi impaciente que lui de passer le cap.
    Un regard complice échangé et les deux tourtereaux vinrent s'installer sur la terrasse accompagnés d'apéritifs et de deux verres de vins. Le transat sur lequel ils venaient se d'asseoir n'étaient pas vraiment adapté pour deux personnes mais n'ayant pas envie d'être à des kilomètres l'un de l'autre, le couple profitait de ce détail pour être au plus près l'un de l'autre. Emma vint se blottir contre Dorian, sa tête à nouveau posée contre lui, tandis qu'ils trinquaient à leur bonheur. Une petite gorgée de vin blanc avalée et Emma se redressa doucement pour plonger dans le regard intense de Dorian. Cet homme la rendait heureuse et ce visage si magnifique lui inspirait des sensations nouvelles jour après jour. Délicatement elle posa son verre sur le sol, pour revenir tout près de son compagnon et ainsi apprécir ce moment tel qu'il se devait. L'une de ses mains vint doucement caresser la joue de Dorian alors qu'Emma s'approchait amoureusement de ses lèvres qu'elle finit par embrasser dans une finesse infinie. Ce baiser ressemblait à une douce caresse mais elle en avait eu tellement envie qu'elle avait du mal, à présent, à détacher leurs deux visages. Son nez vint tendrement caresser celui de Dorian tandis qu'elle reprenait possession de ses lèvres dans un geste délicat et amoureux. Finalement, elle rompit ce baiser, ajoutant quelques mots ue Dorian lui avait dit le matin même.. des mots amusants vu "l'ancienneté" de leur relation mais pourtant tellement vrais

    - Je suis amoureuse.

    Un sourire complice et Emma reposa sa tête contre Dorian, goutant à l'un de ces petits apéiritfs qu'il avait préparé. Sa main vint ensuita, par simple envie, se poser sur l'une des cuisses de son amoureux.. restant étrangement à sa place. Oui, pour le moment, leur petit jeu n'avait pas sa place et ça Dorian et Emma l'avaient compris d'eux mêmes. Mais bien sur, le moment était ien trop parfait pour que personne n'intervienne, n'est ce pas? Et c'est à ce moment que Noah commença à pleurer, probablement parce qu'il avait faim. Le petit bout s'était endormi il y a de ça presque deux heures et son appétit s'était donc réveillé. Emma, comme toujours, déposa un baiser dans le cou de son compagnon tandis qu'elle s'éclipsa pour prendre soin de son bébé. Une fois arrivée dans la chambre de Noah, emma commença de suite à discuer avec son petit en colère, ce qui pu ainsi permettre à Dorian d'entendre ce qu'il se passait puisque le babyphone était à présent sur la terrase pour justement pouvoir réagir en cas de réveil de Noah.

    - Et bah alors mon amour.. t'es faché chéri? Viens là, maman va donner le lait et comme ça tu vas dormir toute la nuit, comme un petit ange mon amour... Calmes toi chéri, maman est là..

    Emma se dirigea donc vers la cuisine, et sortit le biberon tout fait du frigo, ce qui lui permettait de gagner du temps. Oui, uniquement pour ce soir, pisqu'elle ne voulait pas faire trop patienter Dorian, pas ce soir. Elle finit donc par s'asseoir et assez surprise, elle constata que Noah avalait son lait à une vitesse incroyable. Il devait réellement avoir faim ce petit bout. Dix bonnes minutes s'écoulèrent, et Emma décida de rejoindre Dorian avec leur petit bout, qui avait finit son biberon entièrement. A présent, comme tous les soirs, il posait sa tête contre Emma, calme, reposé, jusqu'à ce qu'il retrouve le sommeil. Recouvrant Noah d'une petite couverture haituelle, Emma s'empressa de rejoindre Dorian sur le transat tandis que Noah restait éveillé mais toujours aussi calme et adorable. Ses yeux finirent par se poser sur son papa, alors qu'il tenait fortement son doudou. Comme toujours, Emma caressait tendrement son fils, tandis que son regard se tournait régulièrement vers Dorian, son sourire toujours aussi amoureux et heureux. Une petite pause dans cette soirée réservé au couple Dorian/Emma, où l'instant de quelques minutes ils enfilaient leur tenue de parents pour calmer Noah..

    - Regardes qui est là.. il avait envie d'un calin ce petit bébé..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 22 Avr 2010, 1:25 pm

    Ce début de soirée représentait tout ce que le couple était en droit d’attendre. En réalité, après des mois difficiles, ils ne prétendaient pas à grand chose sinon à passer des moments agréables en famille ou à deux et l’occasion leur était donné dès lors qu’ils franchissaient le pas de la porte. A l’écart de la ville, niché dans un petit coin de verdure, la tranquillité régnait en maître. En réalité, Dorian n’aurait jamais imaginé vivre dans un tel endroit, il aimait trop la ville pour ça. Pourtant, l’arrivée de Noah lui avait fait changer d’avis et il ne le regrettait pas.
    Emma en était à ses premières semaines de grossesse lorsqu’ils avaient commencé les visites avec un agent immobilier. Ce dernier avait eu la bonne idée de leur faire visiter celle-ci en fin de journée, là où les couleurs seraient les plus séduisantes. Bien évidemment, il ne s’était pas trompé et le couple était tombé amoureux de ce petit coin de paradis. Ce jour-là, il avait suffit à Dorian de croiser le regard d’Emma pour comprendre qu’ils feraient de cet endroit leur petit nid douillet. Quant à lui, bien que conquis par l’endroit, il imaginait encore mal que leur enfant allait grandir entre ses murs, jouer et courir au dehors, etc. En fait, il avait encore du mal à assimiler tous les derniers événements. Dans quelques mois, le fruit de leur amour allait voir le jour et il avait du mal à croire qu’une si belle chose puisse lui arriver. Sa vie prenait un tournant que seule sa bonne étoile était en mesure de négocier et lui ne faisait que suivre.

    Nombre de mois s’étaient écoulés depuis leur emménagement et le couple continuait, chaque jour, de s’émerveiller de la beauté du lieu. Noah était encore trop petit pour s’en apercevoir mais il se montrait toujours calme lorsque tous les regards étaient posés sur l’horizon. A sa naissance, leurs familles étaient venues à tour de rôle pour connaître leur petit-fils dont ils étaient sous le charme et tous semblaient heureux de constater ce qu’Emma et Dorian avaient construit. En définitive, il ne restait plus qu’une étape à franchir, ce mariage qui se préparait doucement mais sûrement. Le couple prenait son temps, malgré l’impatience manifeste de leurs proches, et organisait le tout de manière plutôt pragmatique : un pas après l’autre. Ce moment ne durerait qu’une journée alors ils voulaient que tout soit parfait et, surtout, que Noah soit un peu plus grand pour en garder quelques souvenirs.
    Les adresses de traiteurs, de salles, de fleuristes, etc étaient éparpillés un peu partout dans la maison, le téléphone ne trainant jamais très loin de ces multiples petits papiers. Ils n’étaient pas les seuls à organiser un tel événement et les réservations étaient faites des mois et des mois à l’avance. Pour l’instant, le couple assistait seulement à la compétition qui se déroulait entre les autres couples pour obtenir tel ou tel endroit, embaucher tel traiteur, etc. Et toute cette agitation ne les poussait pas à accélérer la cadence, au contraire. Le temps était une notion précieuse chez eux et ils le maîtrisaient mieux que personne.

    Pour ce soir, Dorian avait eu l’idée d’organiser un petit repas en amoureux pour profiter au maximum de ces deux jours de libre. Tout était installé, il ne lui restait plus que quelques petites choses où soigner la présentation pour que tout soit identique à son idée. Tandis qu’il préparait l’apéritif, Dorian jetait un coup d’oeil à sa montre de temps en temps, un mince sourire venant alors éclairer son visage. Emma se faisait désirer, cela faisait plus d’une demi-heure qu’elle s’était éclipsée et, pour la première fois de la journée, elle lui manquait.
    A l’instant où il entendit sa voix onctueuse et où son regard tomba amoureux de sa silhouette, Dorian ne regretta pas le fait qu’elle ait passé du temps à se préparer. Dans ces moments-là, Dorian laissait le temps à son regard de parcourir son corps, en observer ses moindres détails avant de dire quoi que ce soit. Là, Emma ne pouvait pas douter du fait qu’elle soit la seule, à ses yeux et dans son coeur. Une fois contre, ses mots vinrent combler ce que son regard n’avait pas dit et le baiser qu’ils échangèrent ensuite fut comme une conclusion. Emma prit ensuite la parole à son tour et ses mots n’auraient pu lui faire plus plaisir. Comme si elle venait de lire dans ses pensées, elle exprimait à voix haute ce qu’il pensait. Emma s’était préparée pour lui et rien que pour lui et c’était tout ce qu’il voulait entendre. Ce moment trouva sa fin dans le regard complice qu’ils échangèrent avant de passer à la suite.
    La terrasse était suffisamment grande pour que les transats soient espacés les uns des autres mais le couple parvint à s’installer confortablement sur le même. Les yeux dans les yeux, ils firent tinter leurs verres dont le bruit troubla quelques secondes le silence du dehors. Son sourire avait disparu, son regard étant suffisamment évocateur. A cet instant, il n’avait d’yeux que pour elle et il sentait qu’il aurait été capable de le crier au monde entier .. étrange pour quelqu’un qui ne souhaitait pas trop se montrer en dehors, n’oubliant jamais de mettre en avant un trait de sa personnalité complètement faussé. Emma était bien la seule à savoir que ce n’était que du vent, en réalité Dorian était quelqu’un de simple. D’ailleurs, elle s’approcha doucement et finit par l’embrasser d’une façon dont elle seule avait le secret. Ce qu’il appréciait dans ses baisers, c’était de retrouver une nuance selon le contexte. Là, son baiser était exquis et sa langue l’aurait presque chatouillé. Son verre de vin toujours dans sa main, Dorian le posa au sol sans détacher ses lèvres des siennes, faisant attention à ne pas le renverser puisqu’il ne savait pas du tout où il le posait, puis il plaça ses deux mains sur ses hanches, les faisant doucement remonter le long de son dos. Finalement leur baiser pris fin mais, tous deux trop gourmands, ils signèrent volontiers pour en échanger un second.
    Les mots qu’elle lui adressa ensuite déclenchèrent un doux rire qui se fondait en murmure et il se contenta de lui retourner son regard en guise de réponse.
    Pour une fois, le temps s’écoulait lentement et le couple profitait de leur toute première soirée printanière. De toute évidence, Noah voulait également en profiter puisque ses pleurs résonnèrent dans le babyphone posé non loin d’eux. Ce fut Emma qui réagit la première alors elle rejoignit leur petit bout dans sa chambre et Dorian pu entendre tout ce qu’il se disait. Les pleurs de Noah reflétait bien une certaine colère, il devait probablement être contrarié de n’avoir rien bu. Sans bougé du transat, Dorian écoutait avec attention, curieux de savoir si les mots de sa maman suffirait à le calmer. Finalement, il les entendit dans l’escalier et se leva pour les rejoindre dans la cuisine. Noah agrippait déjà son biberon, le tenant fermement entre ses mains et engloutissait littéralement son contenu. Quelque peu surpris, Dorian le regarda faire avec de grands yeux étonnés puis il rejoignit finalement sa place sur la terrasse sans mot dire, laissant à Noah le temps de digérer.
    Peu après, il fut rejoint par ses deux amours et prit Noah dans ses bras pour laisser Emma s’installer puis il le posa sur eux. Son petit mouton était coincé entre ses deux petits poings qui semblaient le serrer drôlement fort, peut être pour ne pas qu’il s’échappe. Essayant de lui subtiliser pour voir sa réaction, Dorian n’insista pas trop pour ne pas déclencher une nouvelle crise de larmes. Alors, il se contenta de poser sa grande main dans son dos tandis que son fils restait imperturbable.

    « Tu es sûr que tu ne veux pas me prêter ton petit mouton ? Bon .. j'ai une autre idée alors ! »

    Ayant une idée en tête, Dorian se redressa finalement sans préciser quoi que ce soit et gagna l’étage en grimpant l’escalier quatre à quatre. Il en descendit aussi vite, un livre d’histoires pour enfants à la main. Il s’était souvenu de ce livre pour l’avoir acheté dans la semaine sans avoir, au moins une fois, l’occasion de l’utiliser à bon escient. Là, il pouvait se permettre de lui lire une voire plusieurs histoires puisque la fatigue était inexistante et le lendemain serait un nouveau jour de libre. Dorian retrouva alors sa place sur le transat et commença sa lecture, sous le regard de sa fiancée et de leur fils. Avec ce genre de livres, Dorian s’était découvert une nouvelle passion et essayait de passer le plus de temps possible dans le fauteuil à bascule de la fameuse chambre bleue, un Noah tout concentré dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 22 Avr 2010, 9:36 pm

    Ce coucher de soleil représentait la cerise sur le gateau. Cette journée en famille avait tout simplement été parfaite, et pouvoir profiter de ces couleurs sblimes qui se superposaient au fur et à mesure que le soleil disparaissait était un véritable rêve. A vrai dire, le jour où Dorian et Emma avaient visités cette maison, ils avaient pu assister à leur premier coucher de soleil sur cette fameuse terrase. Il falait l'avouer, ce détail avait fait beaucoup et Emma avait de suite été séduite par cette vue splendide et par cet énorme jardin où elle imaginait leur petit bout courir dans tous les sens. Ce moment avait été l'un des seuls moment de complicité entre ce jeune couple durant toute la grossesse d'Emma. Peu après cette visite la guerre avait débutée pour ne plus s'arrêter. Comme une vraie boule de neige, toutes les catastrophes s'accumulaient, provoquant chez Emma une humeur dès plus insupportableet chez Dorian un mutisme que ne faisait qu'accroitre le changement d'humeur de sa partenaire. Heureusement tout de même, la visite de la maison s'était déroulée à un moment de leur vie où tout allait bien, ou presque, ce qui permettait à la petite famille d'avoir le sourire en y repensant ou tout simplement de ressentir une grande joie face à ces nombreux couchers de soleil qui leur rappelaient le tout premier auquel ils avaient assistés à deux. D'ailleurs, l'agent immobilier avait vraisemblablement compris qu'il avait affaire à un jeune couple puisqu'il avait laisser le temps à Dorian et Emma de se retrouver seuls face à cette vue grandiose, permettant aux futurs parents, à l'époque, d'apprécier cette maison, leur future maison.
    Depuis cette visite, le couple avait vécut beaucoup de choses, certaines mieux que d'autres mais à présent ils reprenaient leur marche sur le chemin du bonheur. Cette journée en famille était un petit échantillon de tout ce que Dorian et Emma faisaient pour vivre le plus agréablement possible avec leur petit bout, maintenant très demandeur de calins et autres attentions de la part de ses parents. Bien sur, Noah avait parfaitement compris, malgré son jeune age, que plus il en demanderait plus il en aurait.. chose qu'il appliquait parfaitement bien. Mais ce petit bout savait aussi se faire discret pour permettre à ses parents d'être un peu seuls. Ce soir encore, il n'avait même pas réclamer son biberon, se laissant doucement guider par Morphée, incitant donc ses parents à passer la soirée rien que tous les deux. Du haut de ses 6 mois, Noah avait très souvent permis à la maison d'être plus calme en évitant quelques disputes qui auraient éclatés sans sa présence tout près. Oui, Noah était l'une des raisons de la réconciliation de ses parents. Bien sur l'amour était également l'une des raisons principales de redémarrage datant d'il y a peu. A vrai dire, cette guerre avait permis aux deux jeunes parents de se rendrent compte du degrés élevé de l'amour qu'ils se portaient l'un et l'autre.. ce qui leur avait permis d'ouvrir les yeux et de mettre de côté des sujets futils qui créaient de gros soucis totalement inutiles.

    Bref.. revenons à cette soirée que Noah offrait à ses parents. Dorian avait visiblement anticiper la situation puisqu'un repas acheter chez le traiteur était en route tandis qu'il prenait soin de dresser une table qui réfletait parfaitement l'ambiance de cette soirée en amoureux. La tendresse serait au rendez vous puisque toute la journée l'un comme l'autre s'était amusé à provoquer son compagnon dans le seul but de pouvoir véritablement se retrouver une fois que la lumière du jour aurait laissé place à la douce lumière de la Lune. Surprise par cette annonce qui provoqua un délicieux sourire sur ses lèvres, Emma voulait remercier Dorian à sa façon, en lui faisant plaisir. Le matin même, Emma avait réellement prit à coeur une remarque que Dorian lui avait faite au sujet de ces efforts lorsqu'elle devait sortir. A vrai dire, jamais encore Dorian ne lui avait reproché quoi que ce soit, et même lorsqu'ele sortait du lit à l'aube, encore complètement endormie.. il trouvait toujours le moyen de lui dire à quel point il la trouvait belle. Mais ce soir, ce soir était special. Ce soir elle comptait passer un bon moment à se préparer mais pas pour sortir, non, simplement pour être belle rien que pour son homme. Et elle lui devait bien ça. Depuis leur rencontre, et mis à part son faux pas avec Kate, Dorian avait toujours été l'homme le plus parfait avec elle. Attentionné, charmeur, plein d'humour mais aussi jaloux et entreprenant. Bref, elle en venait même à apprécier ses défauts. Mais ce n'était pas tout, oh non! Au tout début de leur relation, Emma avait beaucoup douté et Dorian l'avait aider à lui donner sa confiance. Puis vint l'annonce de sa grossesse et encore une fois Dorian l'avait soutenu dès le début. Et enfin, ce désir qu'Emma avait de se marier. Malgré une première discussion assez négative, à présent la maison était pleine de petits bouts de papiers où généralement était inscrit un nom et un numéro: ils regroupaient salles de réception, traiteurs ou alors même quelques amis à contacter rapidement pour qu'ils puissent se libérer. Alors oui, ce soir elle pouvait faire un effort, prendre du temps pour ressembler à une véritable princesse pour cet homme qui lui apportait tellement de bonheur et qui lui avait également donner un fils.
    Aussi inquiète que pour un premier rencard, Emma fut vite rassurer lorsqu'elle aperçu le regard stupéfait de Dorian. Le connaissant, le fait de rester un moment à l'examiner de haut en bas était bon signe, très bon signe. Dorian était un homme très aobservateur et à vrai dire sa compagne appréciait de le voir concentré sur chaque petit détail qu'elle avait choisit avec attention elle même. La deuxième étape pour Dorian était de se rapprocher et ainsi de pouvoir mettre des mots sur son regard qui s'était posé sur elle un long moment. Le sourire d'Emma ne cessait de grandir lorsqu'elle perçut les quelques murmures que Dorian venait de lui faire partager. Visiblement, elle avait réussit, il était heureux de la voir si joliment préparée pour lui. emma se permis d'ajouter une petite remarque, un tout petit quelque chose qui reflétait le désir qu'elle avait eu de se faire belle pour lui.. et pour une fois il serait le seul à pouvoir profiter de ses efforts. Un tendre baiser de conclusion, un regard des plus symboliques et hop le couple s'aventurait dans une soirée qui leur était entièrement dédiée.

    Les deux amoureux vinrent s'installer sur l'un des transats de la terrase, se rapprochant au maximum pour que le transat leur suffise. Emma en profitait pour poser délicatement sa tête contre Dorian tandis qu'il la serrait tendrement contre lui. Comme un véritable rendez vous amoureux, Emma sentait son coeur battre à une vitesse affolante tandis qu'elle profitait de ce ciel étoilé et du silence agréable qui reignait entre eux. Mais, elle résista difficilement à l'envie de gouter à nouveau à ses lèvres, et c'est pour ça qu'elle s'éxécuta assez rapidement. Prenant soin de poser son verre au sol, Emma pu donc faire les choses délicatement, commençant par de douces caresses pour finalement lui offrir un baiser a travers duquel elle laissait tout ce bon stress s'échappé. Bien sur ce baiser s'éternisa, comme très souvent, et le couple ne comptait pas s'arrêter là puisqu'un deuxième baiser suivit de près le premier, alors que les mains d'Emma venaient prendre leur place habituelle, la nuque de Dorian. Le silence de la nuit fut perturbé par le tendre son de leurs baisers, alors que finalement Emma murmura quelques mots au creux de l'oreille de Dorian, résumant tout ce que ces baisers représentaient. Le rire spontané de son conjoint la fit doucement sourire. Elle qui avait eu un grand mal à avouer clairement à Dorian qu'elle l'aimait, ne se retenait plus du tout aujourd'hui.. et à vrai dire le pauvre avait assez pacienter comme ça. A présent, Emma était des plus tendres et démonstratrices avec Dorian, en public ou non. Bien sur le contexte modifiait sa façon d'agir néanmoins si elle avait envie d'un baiser, elle le lui demandait ou le lui volait innocemment.
    Le moment était visiblement l'instant parfait pour faire son entrée et Noah l'avait compris puisque ses parents durent doucement rompre leur étreinte pour se vêtir de leur tenue de parent et donc repousser d'encore un peu leur soirée à deux. Emma, comme régulièrement, réagissait à 'instant même où elle entendait les pleurs de son bébé. Déposant un tendre baiser sur la joue de Dorian, elle s'éclipsa ensuite pour s'occuper de Noah qui visiblement avait faim. La petite famille se retrouva un moment dans la cuisine, et dans un silence de rois, pour permettre à Noah de manger tranquillement. Mais bien sur, Emma n'avait pas l'intention de recoucher de suite son bébé, ce serait un peu trop rapide pour elle. Le pauvre petit avait le droit de respirer un peu aussi, non? C'est pour ça qu'elle alla reprendre place sur le transat, à nouveau contre Dorian pour profiter quelques instants de cette douce nuit en famille. Noah, probablement prêt à dormir, était aussi calme qu'une image tandis que sa maman ne cessait de le caliner.. ce qui avait l'air de plaire à ce petit. Dorian était apparemment aussi entouthiaste qu'Emma puisqu'il s'amusait à tester les nerfs de son fils, qui visiblement, ne voulait plus lacher son doudou, signe qu'il était l'heure de dormir pour lui. Mais bien sur, Dorian eut une illumination et s'éclipsa un moment pour revenir avec un livre dans les mains. Oui, malgré le jeune age de Noah, Dorian avait prit l'habitude, dès qu'il le pouvait, de lire une ou plusieurs histoires à son fils lors de son coucher. Noah y avait très vite prit gout et à vrai dire il prêtait attention à ce que son papa disait et aux images qu'il reconnaissait: les animaux par exemple.

    La température commençant à se refroidir, Emma déposa son fils sur les genoux de son papa, laissant ses deux hommes en pleine lecture, alors qu'elle montait les marches en direction de sa chambre pour prendre un plaid, ustensile indispensable aux soirées en amoureux. Elle le posa sur ses épaules, s'en servant de veste puisqu'à vrai dire le fait d'avoir les épaules nues la refroidissaient énormément. Elle allait redescendre pour rejoindre ses deux hommes lorsque son téléphone se mit à sonner. A une heure pareille, qui cela pouvait il être? Oh, maman! Leur discussion ne dura que quelques minutes et Emma découvrit finalement que l'heure choisie avait été dans le but de ne pas déranger la famille durant la journée. A cette heure ci, la maman d'Emma pensait que Noah dormait et que Dorian et Emma se détendaient probablement devant la télé. Emma ne donna pas les détails de la soirée, néanmoins elle pu discuter un instant avec sa maman, puisque cette dernière n'avait pas ue d'appel de toute la semaine: et oui le temps manquait réellement à la famille de temps en temps.

    Citation :
    - Allo? Ahh.. oui ça va et toi?
    Oui le petit va très bien aussi, d'ailleurs il est particulièrement calme ce soir..
    Là? Oui oui j'étais avec lui.. mais non ne t'inquiètes pas, tu me déranges pas.
    D'accord d'accord, pas de problème.. Allez, je te fais de gros bisous, bonne soirée.
    Moi aussi je t'aime fort
    .

    La discussion terminée, Emma redescendit pour enfin pouvoir retrouver les deux hommes de sa vie et voir où ils en étaient avec leur histoire. Le livre étant particulièrement long par rapport à certains autres que Noah avait dans sa chambre, Dorian arrivait à la fin du livre lorsqu'Emma fit surface, son plaid sur ses épaules. Constatant que Noah avait lacher la barque en cours de route, le sourire d'Emma s'afficha doucement sur ses lèvres, alors qu'elle vint doucement s'asseoir tout contre Dorian pour voir regarder les images du livre de son fils. Son bras vint s'enrouler à celui de Dorian, tandis que sa tête se posa tout contre lui. Finalement, elle préféra le couper dans son élan puisque Noah avait l'air d'être profondément endormi. Ce petit détail rendait Dorian encore plus choua ux yeux d'Emma. Tellement motivé à lire ce nouveau livre à son fils, tellement concentré pour mettre le ton et captivé l'attention de Noah que finalement, il négligeait la partie la plus importante: que Noah soit éveillé.

    - Il s'est endormi chéri..

    En profitant pour déposer un tendre baiser aux creux du cou de son compagnon, Emma releva les yeux, cherchant son regard qu'elle pouvait admirer des heures entières, pour décider de qui allait le coucher.. pour qu'ils puissent reprendre là où ils s'étaient arrêtés. Noah aurait pu rester avec eux, néanmoins il était beaucoup plus confortablement installé dans son lit et puis il risquerait moins d'attrapper froid bien enveloppé dans ses couvertures. Et oui bien sur, ses parents avaient également besoin d'un moment rien qu'à eux. Une douce nuit s'annonçait..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Ven 23 Avr 2010, 2:56 pm

    Préoccupé par un repas loupé, Noah venait de faire en sorte de retrouver ses parents. Ils profitaient silencieusement de leur soirée dans la plus stricte intimité lorsque ses pleurs se firent entendre. Rarement ses pleurs venaient troubler leurs soirées ou bien leur sommeil mais, ce soir, ses parents ne risquaient pas de le fâcher. Bien au contraire. Son réveil leur permettait justement de le garder près d’eux encore un moment et d’en profiter, tout simplement. Avant sa naissance, ils n’auraient jamais pensé que le temps passerait si vite et que les journées de travail deviendraient beaucoup plus longues, chacun languissant de retrouver leur petit bout. En réalité, aucun d’eux ne s’attendait à avoir l’impression que le temps leur filerait entre les doigts. Eux qui commençaient à peine à maîtriser leur travail et leur couple. Néanmoins, Noah était loin d’être une contrainte supplémentaire dans leur agenda serré. Il était leur petit bonheur, celui qu’ils aimaient retrouver en fin de journée ou tard dans la soirée s’ils étaient tenus par une garde.
    Ce ne serait pas demain la veille mais Dorian songeait déjà au futur, chose qu’il ne devrait d’ailleurs pas faire. Mais comment chasser certaines pensées persistantes et certaines ? Avec un travail prenant, ni lui ni visiblement Emma ne pourrait se libérer pour aller le chercher à l’école, le conduire chez ses ami(e)s pour l’après-midi, ou encore assister à ses spectacles, à ses activités sportives. Tout un tas de choses dont Dorian n’était pas sûr de pouvoir y participer comme il se devait et cela commençait à l’effrayer. Plus proche dans le temps, il appréhendait de ne pas pouvoir assister à ses premiers pas ni à ses premiers mots. Bien entendu, Dorian ne vivait pas dans la crainte constante de toutes les choses qu’il pourrait louper mais il y pensait de temps en temps.

    Installé sur les genoux et appuyé contre le torse de son papa, Noah était d’un calme religieux. Malgré le fait d’être éveillé, ses yeux demeuraient encore rougis par le sommeil qui laissait planer son ombre sur lui et il ne cessait de sucer sa tétine. Mû par une récente habitude, Dorian parcourait avec attention le livre d’histoires qu’il tenait entre les mains, à la recherche de la meilleure histoire et si possible avec des animaux. Noah pourrait au moins regarder les illustrations à loisir mais son papa tâchait de mettre assez d’intonations dans sa voix pour le garder concentré et, parfois, amusé. Lui qui pourtant n’avait jamais fait de théâtre, se surprenait à passer d’un registre à l’autre aussi facilement. En réalité, son souci de divertir son fils lui donnait le talent nécessaire à la lecture et il en semblait plutôt fier. Qui pourrait se targuer d’avoir un papa aussi investi dans ce genre de lecture alors que, pour d’autres, cela était une véritable tare ? (^^).

    Dorian cherchait encore une histoire à lire lorsque Emma s’éclipsa sans mot dire et il dû vite se reconcentrer sur ce qu’il faisait car Noah tapait des poings sur le livre, tandis que le regard de son papa était rivé sur la silhouette d’Emma qui disparaissait dans l’escalier.
    Amusé par cette réaction, Dorian enserra les poings de son fils dans sa grande main et lui affirma commencer la lecture dans l’instant. Au moins, il venait d’avoir confirmation que ses lectures n’étaient pas déplaisantes.
    Adaptant le ton de sa voix au contexte, Dorian commença alors à lire doucement, incluant des instants de silence pour observer les réactions du principal destinataire de ses mots. A certains moments, il stoppait complètement son récit car Noah lui désignait certains animaux de la main et semblait demander une explication. Amusé, Dorian nommait l’animal avant d’imiter son bruit et de décrire son mode de vie. L’idée du zoo lui revint en mémoire et, amusé, il jeta un coup d’oeil en contrebas où s’étendait leur jardin. Qui sait, peut être qu’un jour Noah aurait un chien comme animal de compagnie à défaut de posséder d’autres animaux ? Un instant après, il reprit sa lecture là il où il l’avait arrêté et Emma ne tarda pas à les rejoindre, un plaid posé sur les épaules. Même concentré sur le livre, Dorian avait pu noter ce détail et il l’aurait pris de bon grès dans ses bras pour la réchauffer.

    Quelques pages seulement les séparait du dénouement mais une remarque d’Emma lui signala que leur fils était endormi, probablement depuis quelques minutes. Sa petite mine déçue apparue alors et son regard se reporta sur les pages du livre. Il aurait aimé pouvoir arguer d’avoir bientôt fini en espérant qu’Emma réussisse à réveiller Noah de n’importe quelle manière mais il se rendit finalement à l’évidence. Dorian était d’autant plus déçu que ce livre lui avait plu aussi, vieux souvenir d’enfance. Cependant, il l’oublia à l’instant où sa partenaire lui glissa un baiser dans le cou et il refoula une remarque. A quoi bon ? Il devrait simplement attendre le lendemain soir pour finir son récit et peut être avoir le temps d’en commencer un autre. Esquissant finalement un doux sourire à Emma, il se leva aussitôt avec le petit dans les bras et lui murmura quelques mots avant de se diriger à l’intérieur.

    « On inverse les rôles .. tu t’occupes de réchauffer les plats et je m’occupe de le coucher. Enfin .. tu connais le procédé n’est-ce pas ? Je décide et tu exécutes .. »

    Soucieux de ne faire aucun bruit, Dorian gagna la chambre de Noah à la vitesse d’un escargot. Se repérant grâce à la lumière du couloir, il posa d’abord le livre sur la commode près de la porte avant de coucher son fils pas plus haut que trois pommes dans son lit, près de la fenêtre. Il le recouvra d’une deuxième couverture, plus légère et posa ses coudes sur le rebord du lit, sa tête posée sur ses mains à plats, il le regardait avec fierté. Même endormi, il tenait toujours fermement son petit mouton. Dorian aurait pu rester là des heures comme il l’avait souvent fait, le fauteuil à bascule étant tout près du lit. Au lieu de ça, il lui glissa un « Je t’aime » dans un délicat murmure puis il caressa doucement son doux visage avant de quitter la pièce et de fermer la porte sans un bruit. Voilà, il venait de coucher son fils et rien que le fait de se le dire lui procurait une joie immense. Oui, il était bien père de famille, et non il ne rêvait pas. Tout aussi silencieusement, il descendit les marches, l’esprit toujours rêveur et faillit même louper la dernière lorsque son regard se posa sur Emma qui était de dos.
    Sortant sur la terrasse pour récupérer leurs verres de vin, Dorian entra à nouveau et se plaça juste derrière sa fiancée, lui proposant à nouveau un verre alors que son regard regrettait de ne plus pouvoir distinguer ses formes compte tenu du plaid qui était presque aussi long que sa robe.

    « Notre pari tient-il toujours Mademoiselle Wilson ? Avec ce vin, je doute que vous puissiez prétendre à quoi que ce soit mais peut être désirez-vous me prouver le contraire ? »

    En réalité, Dorian ne voulait pas tellement retourner dans leur jeu bien que sa question démontre le contraire mais il s’agissait seulement, pour lui, de la provoquer gentiment pour susciter une réaction. Sur l’instant, il voulait retrouver son petit air vexé puis l’embrasser, mille fois s’il le fallait, pour le lui faire oublier. Peu après, il la laissa tranquille n’escomptant pas de réponse immédiate et rejoignit l’air devenu frais de la terrasse qu’il supportait encore. Accoudé à la balustrade, son expression rêveuse s’empara à nouveau de lui. Avec l’obscurité pour seul décor à l’horizon, il se plaisait à deviner toutes les formes du paysage. Ils n’étaient pas là depuis longtemps mais il connaissait l’endroit déjà par coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Sam 24 Avr 2010, 11:11 am

    Suite à ce doux échange, Dorian et Emma avaient été interrompus par leur fils, Noah, qui visiblement ne souhaitait pas être 'mis de côté' si rapidement. Comme quasiment à chaque fois, Emma réagissait à une vitesse phénoménale lorsqu'il s'agissait de son fils. Cette fois ci, elle avait prit le temps d'offrir un léger baiser à son compagnon avant de s'éclipser pour un moment. Oui Noah n'était pas seulement curieux de savoir ce qu'il se passait, il voulait également manger pour dormir plus paisiblement. Bien entendu, Emma se chargea de ce détail pour finalement rejoindre Dorian qui venait d'avoir une idée grandiose, comme toujours: lire une histoire à Noah. Tous les soirs, lorsqu'il rentrait assez tot pour voir Noah se coucher, Dorian prenait le temps de lui lire une histoire ou du moins quelques pages, et au fur et à mesure des mois, Noah y avait prit gout. Sage comme il était, ce petit bout ne réclamait pas, du moins pas encore, d'histoire tous les soirs néanmoins il semblait apprécier les soirs où son papa était présent.
    Etant interne, Emma avait plus de chance que Dorian à ce niveau là: en général elle pouvait coucher son fils plusieurs jours dans la semaine. Et à vrai dire, le couple n'avait pas à se plaindre puisqu'ils avaient engagés une nounou absolument adorable. Cette jeune fille leur rendait énormément service, et ils savaient la récompenser quand le moment de la paye arrivait. Lors des nuits de gardes où ni l'un ni l'autre ne pouvait se libérer, lors de cas urgents, lors d'heures supplémentaires; Sam était toujours prête à venir garder le petit Noah, qui n'avait pas à subir les exigences du travail de ses parents. Le plus compliqué restait à venir. Pour le moment le seul soucis était de le garder, mais Noah n'allait pas rester un petit bébé éternellement. Ce petit bout deviendrait un garçon qui irait à l'école et qui aurait besoin d'attention, qui aurait besoin qu'on aille le chercher à l'école pour qu'il puisse raconter sa journée, qui aurait besoin de quelqu'un qui l'aide avec ses devoirs. Tout ça semblait impossible à réaliser à l'heure actuelle et bien sur, Dorian comme Emma ne souhaitaient pas voir Noah être élevé par sa nounou, ça non! A vrai dire, Emma avait du mal à réaliser que le temps passait vite, du moins dans le cadre de l'évolution de son fils. Certes, elle le voyait grandir, sourire, essayant de dire quelques petites choses.. mais elle avait l'impression d'avoir accouché il y a peu, et pour elle tous les tracas de l'école par exemple, tout ça lui semblait bien loin. Et puis, avec tous les soucis que le couple avait eu, Emma souhaitait simplement rester organisée comme ils l'étaient actuellement et ainsi pouvoir profiter du peu de temps libre qu'ils avaient, comme ce wwek end. Ainsi, elle profitait de son petit bout en tant que maman mais également de son 'grand' bout en tant que future femme.

    Malheureusement, avec le coucher du soleil, la température extérieure s'était éclipsée elle aussi et Emma commençait sérieusement à ressentir ce changement de température. Aussi discrètement que possible, la jeune maman se leva, quittant le transat sans un mot pour e pas perturber l'histoire de Noah. Ses deux hommes avaient l'air si concentrés sur leur nouveau livre qu'elle n'avait pas voulu interrompre ce tendre moment entre père et fils. Visiblement Noah avait l'air d'en redemander puisque sur le trajet elle pu entendre les coups qu'il donnait au livre pour inciter son père à continuer la lecture. Son sourire se dessina instinctivement sur ses lèvres, tandis qu'elle montait les marches pour rejoindre l'éatge du dessus. Cherchant quelques minutes de quoi recouvrir ses épaules, Emma retrouvait un plaid dans son armoire qui pourrait très bien faire l'affaire. Ne voulant pas perdre la moindre miette de cette soirée, Emma allait redescendre lorsqu'elle entendit son téléphone sonner: sa maman. La pauvre femme pensait bien faire en appelant en début de soirée pensant qu'à cette heure ci elle ne dérangerait personne. Etant donné que la semaine avait été chargée, Emma prit le temps de parler un peu à sa mère avant de redescendre. Finalement, la conversation fut interrompu plus rapidement que prévut puisque Madame Wilson eut de la visite et dûe raccrocher sans trop donner d'explication à Emma. Décidemment, ses discussions avec sa maman étaient toutes plus farfelues les unes que les autres. Bref, Emma pouvait enfin retrouver ses chéris et c'est ce qu'elle s'empressa de faire.

    Une bonne dizaine de minutes s'étaient écoulées entre son départ et son retour et visiblement ses dix minutes avaient été fatales pour Noah puisqu'il semblait s'endormir lorsque sa maman refit apparition. Emma préféra ne pas tout interrompre à nouveau et vint s'installer confortablement sur le transat, posant doucement sa tête contre le père de son fils tandis que ce dernier était tout aussi concentré sur l'histoire qu'il lisait. Emma aurait pu rester des heures et des heures à écouter Dorian lisant des histoires à son fils.. jamais elle ne l'avait vue si concentré et volontaire pour une activité qui, au final, semblait être très 'banale'. Et non, ce moment représentait l'un des instants privilégié que Dorian partageait avec son fils, Emma n'étant qu'une spectatrice et à vrai dire elle adorait ce role. Lorsque Dorian s'installait sur la chaise à bascule pour lire jusqu'à l'épuisement de Noah, Emma prenait soin de rester à la porte de sa chambre, les regardant tous les deux dans leur petit monde. Un immense bonheur! Mais bien sur, Noah s'épuisait beaucoup plus vite que son papa, c'était un fait. Encore ce soir, alors que ce dernier tournait une nouvelle page, Emma lui signala que son principal auditeur s'était endormi, lui faisant donc comprendre qu'il était temps de le guider jusque son lit pour qu'il puisse enfin retrouver le monde des rêves là où il l'avait laissé il y a peu.
    Ce soir, Dorian voulait inverser les roles: Emma en cuisine et lui au coucher. Mais il instaura un petit j'au auquel ils n'avaient pas rejouer depuis très longtemps, le fameux 'Tu dis et j'éxécutes' d'Emma. Un joli sourire adresser à Dorian, Emma déposa finalement un doux baiser sur la joue de son bébé, le laissant ensuite s'en aller avec son papa.

    - Bonne nuit mon amour.

    La jeune maman profita de quelques secondes de solitude pour contempler les étoiles scintillantes dans le ciel. Elles étaient particulièrement nombreuses ce soir, ce qui faisait sourire Emma qui constatait que la journée avait réellement été parfaite. Mais, en tant que jeune femme responsable, elle se décida à rejoindre la cuisine pour rechauffer les plats que Dorian avait si joliment préparé. Redémarrant le four, la jeune femme s'attaqua ensuite au peu de vaiselles qu'il y avait dans l'évier, en attendant que son cher compagnon ne la rejoigne. Visiblement, Dorian était comme Emma: ils mettaient un temps fou à sortir de la chambre de leur fils, pouvant y rester des heures entières rien que pour le regarder inspirer et expirer dans un silence si doux. La jeune maman était en train de les imaginer la haut, tous les deux lorsque Dorian refit surface près d'elle. Mais avant de s'arrêter, il retourna sur la terrasse, revenant avec leurs deux verres de vins.. le proposant à sa fiancée, qui s'essuyait les mains pour finalement lui faire face.
    Sur un ton qu'Emma connaissait à la perfection, Dorian réintégrait leur petit jeu sans vraiment la mettre au défi. Tout comme Emma, il avait l'air d'apprécier cette tendresse de début de soirée pour faire une croix dessus si vite. Emma tenait trop à cette douceur pour relancer leur jeu si tot dans la soirée: plus la nuit serait tombée mieux ce serait. Se libérant du plaid posé sur ses épaules en le déposant sur le plan de travail, Emma posa son verre de vin délicatement pour venir se rapprocher de son amoureux très dangereusement. Ses bras s'enroulèrent autour de sa nuque alors que sa voix se faisait toute petite voire malicieuse.

    - Finalement, je pense que je vais perdre mon amour..
    J'ai cru comprendre que mes baisers n'étaient pas très réussis.. tu veux bien m'apprendre?


    Son sourire s'était totalement évaporé et ses lèvres se rapprochaient de celles de sa 'victime' au fur et à mesure que sa remarque prenait forme. Son regard restait fixé sur les lèvres si délicieuses de son compagnon alors qu'elle prenait sur elle pour ne pas les embrasser mais seuleent les effleurer. Finalement, leur jeu reprenait forme doucement, dans un tendre et délicat moment d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Sam 24 Avr 2010, 5:47 pm

    Bercé son fils et lui souhaiter une bonne nuit dans un murmure procurait à Dorian un plaisir insoupçonné. N’était-ce pas, en effet, l’acte le plus banal et le plus naturel qui soit ? Evidemment que oui et, pourtant, ce jeune homme trouvait à y redire. Il était pleinement satisfait de son rôle de père, de ses simples choses jusqu’à ses plus profondes obligations, et savoir qu’il s’apprêtait à rejoindre sa future femme le comblait encore plus de bonheur.
    Après des mois rudes et difficiles à vivre, Dorian était un homme heureux et comblé en amour, fier et passionné dans son rôle de père.

    Il descendait les escaliers lorsque son regard amoureux se porta à nouveau sur la silhouette svelte de sa compagne et, dans le secret, il l’observa quelques instants. Quelle chance il avait de l’avoir à ses côtés, d’autant plus qu’il lui avait fait vivre le pire. Le soir de leur rencontre, il se souvenait être tombé aussitôt sous son charme, d’abord séduit par son humour. Par la suite, il avait senti le vent tourner lorsque leurs premières disputes avaient eu lieu, qu’elles soient fondées ou non. Il pensait qu’elle le laisserait seul au bout d’un moment, lassé de ses silences et autres défauts dont elle pourrait, à coup sûr, dresser une liste exhaustive. Finalement, il avait été surpris de constater le contraire. A ce moment-là, son coeur fût définitivement pris. Il la voulait elle et pour toute la vie, qu’importe si il avait à braver vents et tempêtes pour la reconquérir si jamais elle devait lui échapper. Néanmoins, sa demande en mariage s’était faite sur le tard par rapport à ce constat mais il ne voulait rien précipiter. Aujourd’hui, même avec un enfant, le couple avait toute la vie devant lui.

    Après un détour par la terrasse, Dorian vint se placer au plus près de sa partenaire qui lui faisait face à présent. Il buvait son vin à petites gorgées lorsqu’elle retira son plaid, premier sourire, et fit de même avec son propre verre de vin pour se rapprocher de lui, deuxième sourire. Avec une indiscrétion volontaire, il la détaillait du regard jusqu’à ce que son visage se rapproche du sien et qu’il baisse les yeux. A son tour, il déposa son verre sur le plan de travail, se rapprochant d’autant plus que son bras n’atteignait pas le meuble en question.
    Son sourire se fit plus grand lorsque les mots qu’il voulait entendre depuis le début d’après-midi résonnèrent doucement dans la pièce. Pouvait-il déjà crier victoire ou Emma se jouait-elle de lui encore une fois ? Difficile de le dire tant son regard noisette le troublait, au point qu’il faillit louper la suite. Son sourire restait intact, toutefois, le risque était grand de perdre leur pari.
    L’entièreté de ses gestes avaient déjà une certaine influence sur lui mais ses lèvres avaient le don de le rendre dépourvu de tout. Tous deux le savait et Emma comptait probablement lui prouver une énième fois. A moins de remporter son pari par un incroyable argumentaire qui, il le savait, serait difficile à trouver, ses chances s’amenuisaient au fil des secondes. Tout au plus, Dorian pourrait la faire languir en gagnant du temps, et résister plus longtemps que par le passé. A partir de maintenant, combien de temps lui restait t-il avant de s’avouer vaincu ? Une once de désespoir s’empara de son regard le temps d’une seconde mais suffisamment pour qu’Emma s’en aperçoive. Elle était douée à ce jeu-là et, comme elle-même l’affirmait souvent, elle n’avait pas fini de le surprendre. Conscient lui-même de cette erreur, son sourire demeura intact car il prenait conscience de l’importance que revêtait leur jeu, une fois réuni dans leur bulle d’intimité. A défaut d’être médecins, tous deux auraient probablement fait d’excellent avocats.
    Emma semblait se délecter d’effleurer ses lèvres, dans une douce caresse, par un mouvement lent et enivrant. Il lutta fermement contre son envie d’introduire sa langue et d’échanger un baiser fougueux.
    Une bonne minute devait s’être écoulée et il demeurait silencieux. Chose qu’il rectifia aussitôt, non s’en manquer de s’humecter les lèvres, sa langue effleurant presque celles de sa partenaire.

    « Tu sais .. ce doit sûrement être une déformation professionnelle mais j’ai une fâcheuse tendance à vouloir commencer par le début. Alors, si tu veux faire de moi ton professeur nocturne, je te propose une leçon avant de t’exercer. »

    Malicieux, son regard attendait la plus petite réaction afin de poursuivre. A défaut d’être aussi doué que sa fiancé pour espérer remporter leur pari, Dorian tenait à sauver l’honneur et il ne semblait pas manquer d’imagination pour cela. En seulement une poignée de secondes, une idée lui vint à l’esprit et il pouvait déjà prédire la suite de la soirée.
    L’éclair de curiosité qu’il lu dans le regard de son interlocutrice l’amena donc à continuer. Avant cela, il posa ses mains sur ses avant-bras afin de défaire leur étreinte, dans un geste doux mais déterminé.

    « Ca ne devrait pas être sorcier, on est déjà dans le contexte. Avant toute chose, pour espérer offrir un baiser digne de ce nom, je ne t’apprendrai pas qu’il faut beaucoup d’amour mais .. ce que beaucoup de gens ignorent, c’est qu’il faut également faire corps avec l’instant. »

    Amusé par son début d’explication plutôt original, il ne laissa pas une seconde s’écouler sans action et lui indiqua aussitôt leurs verres de vin à emporter sur la terrasse tandis que lui s’occuper d’amener les assiettes, à nouveau chaudes. Une fois dehors, surpris par l’air frais, il déposa les assiettes sur la table et recula élégamment une des chaises afin que sa chérie puisse y prendre place. En quelques enjambées, il fit l’aller retour entre la terrasse et la cuisine et en revint avec le plaid qu’il déposa sur les épaules nues de sa compagne. Par habitude, il logea sa tête au creux de son cou mais se retint d’y déposer un baiser, se contentant alors seulement de faire parcourir son souffle chaud. Assis à son tour, il remplit à nouveau leurs verres et piqua quelques aliments avec sa fourchette, mais avant sa première bouché, Dorian ajouta une nouvelle remarque.

    « Un exercice avant l’exercice .. là, il faut profiter de ce bon vin qui nous vient de loin et de ce repas. Si tu n’as pas le goût pour la gastronomie, c’est l’occasion de jouer avec le regard parce que c’est ce qu’il y a de plus important avant un baiser. »

    A mesure que ses explications avançaient, Dorian savourait ce moment particulier. Lesdites explications ne manquant pas d’illustrations. Pour la troisième fois de la soirée, son regard la détaillait alors qu’il jonglait entre la pratique et l’avancement du repas en lui-même. Le repas terminé, il devança sa compagne et se leva le premier, ramenant les assiettes jusque dans l’évier. Il revint avec un pot de glace au chocolat et deux petits bols. A peine assis, son explication suivante ne tarda pas.

    « Maintenant vint le moment proche du dénouement .. c’est maintenant que la complicité doit s’installer sinon ce n’est pas la peine d’espérer aller plus loin. »

    Silencieusement cette fois, il servit sa chérie en premier puis lui-même et laissa le silence prendre entière possession du moment. Ses regards en disaient suffisamment longs et, peu avant d’en terminer avec le dessert, sa main libre vint se poser sur le genou de sa fiancée. Intérieurement, il râlait un peu de ne pas être en contact direct avec sa peau mais Emma était ravissante ce soir et cette robe le prouvait. Leurs bols terminés, il se leva et attendit qu’Emma fasse de même pour s’approcher de la balustrade. Là, ses mains vinrent agripper les pans de son plaid pour l’attirer à lui et sa voix se transforma en un doux mumure.

    « Prête pour l’exercice pratique ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 02 Mai 2010, 1:56 pm

    Ce soir les roles venaient d'être inversés: Emma s'occupait de la cuisine tandis que Dorian, lui, couchait le petit Noah qui semblait vouloir donner de l'intimité à ses parents. Ce dernier moment en famille avait été plus qu'agréable et surtout très relaxant. Alors, face à l'écier, Emma ne pouvait s'empêcher d'imaginer ses deux hommes, là haut, le plus grand regardant le plus petit dormir paisiblement. Dorian n'avait pas souvent le temps de profiter d'instants magiques tel que le coucher, ce qui expliquait les longues minutes qui s'écoulèrent entre son allée et son retour. A vrai dire, la maman s'était rapidement perdue dans ses pensées et l'arrivée de son compagnon ne la ramena sur Terre que lorsque ce dernier lui apporta son verre de vin. Se sentant presque en sécurité sous son plaid qui la réchauffait véritablement; la jeune maman ne cessait de penser à son petit bout, probablement envolé dans le pays de ses rêves où il passait des heures entières sans trop s'en plaindre.

    Heureusement, lorsque Dorian apparaissait Emma oubliait tout ce à quoi elle pensait juste avant pour se consacrer entièrement à son bien aimé. Oui, leurs horaires de travail et leur vie plus que mouvementée avaient permis aux deux jeunes amoureux de se mettre en situation très rapidement. Peu importe ce qu'il se passait, une fois que l'autre rentrait, et que Noah était calme ou endormi bien sur, toute l'attention était portée sur l'amour qu'ils avaient à échanger encore et encore. Et ce soir, à présent qu'ils étaient seuls, les jeunes parents semblaient prendre le chemin habituel: celui qui les menait dans leur bulle d'intimité où personne n'arrivait à s'introduire.
    Mais il ne fallait pas oublier un léger détail: leur jeu. Car oui, en entrant dans la pièce, Dorian réinstaurait le jeu qu'ils avaient dû mettre de côté tôt dans la journée. Mais maintenant que le soleil s'était couché ainsi que Noah, ils n'avaient plus aucunces raisons de ne pas profiter l'un de l'autre. Le plaid retiré, les bras enroulés autour de la nuque de son chéri et enfin les lèvres si proches des siennes qu'elle pouvait sentir son souffle chaud se poser sur sa peau. Voila qu'Emma reprenait le jeu d'une bien belle manière mais c'était sans compter sur Dorian, qui avait plus d'un tour dans son sac. Oui, malgré cette folle envie de l'embrasser et ce doux murmure qui sonnait faux, Ema fut surprise de voir que Dorian ne se laissait pas abattre et qu'au contraire, il voulait jouer encore un peu. Si elle voulait s'améliorer alors il lui apprendrait l'art du baiser. Wow, à vrai dire l'idée semblait interessante, mais terriblement frustrante. La pratique ne se situant qu'en fin de leçon, Emma se rendait donc compte qu'elle allait entendre parler de l'art d'embrasser tout au long de la soirée, sans pour autant avoir l'honneur d'y gouter.

    Mais, Emma était persévérante. Elle ne comptait pas laisser tomber et ce malgré l'immense frustration qui venait de naitre en elle. Et oui, les mots de Dorian venaient de résonner dans sa tête et elle comprenait qu'à présent, leur jeu devenait de plus en plus infranchissable. Leur bulle d'intimité venait de se former autour d'eux et à présent, il serait dur, très dur même, de la briser puisque l'un comme l'autre ne voyait qu'à travers le regard de son bien aimé. Emma, totalement surprise par la réaction de Dorian, semblait troublée, presque sans défense face à la situation. Mais une chose était sure: une fois la leçon terminée, elle ne laisserait plus une seule seconde de répis à son amoureux, souhaitant profiter de la nuit entière dans ses bras. A vrai dire, la frustration qui venait de s'installer venait de rompre ce petit jeu, et ce malgré l'esprit de compétition d'Emma. cette dernière était restée sur sa faim le matin même et à présent, ce 'refus' de Dorian venait de lui ouvrir l'appétit comme jamais. Alors, certes, elle écouterait sa leçon jusqu'à la fin mais, il devait se douter qu'après ça, elle allait vouloir connaitre l'encyclopédie entière sur l'amour: du baiser au bébé. (^^) Dorian le savait probablement: Emma était une élève exemplaire, et dans ce genre de situation elle ne l'était qu'encore plus. Ce qu'elle redoutait le plus était de retenir son envie d'être au plus près de Dorian lorsque ce dernier prendrait soin de détailler les pas à franchir pour réussir un baiser. Mais avec toute la volonté du monde, la jolie brunette y arriverait certainement.
    Son compagnon brisa leur étrainte, ce qui la soulagea que très légèrement, alors qu'il entamait son explication. Le regard qu'Emma laissait apparaitre était assez impressionant. Elle laissait apparaitre une folle envie de tout arrêter pour gouter à ses lèvres qui la tentaient plus qu'à la normale mais également un sérieux qui semblait parfaitement représenté son côté 'bonne élève'. Néanmoins, face à Dorian, bien entendu, un désir plus que visible défilait dans son regard, alors qu'elle le suppliait presque de combler son envie. Son attention entièrement posée sur son professeur, Emma finit par prendre les deux verres posés sur le plan de travail et suivre Dorian de près.

    - L'enseignement puis la pratique.

    La jeune maman essayait tant bien que mal de rester concentrée sur la leçon et ainsi pouvoir profiter un minimum du repas délicieux que son amoureux lui avait préparé. Elle s'installa donc confortablement, oubliant totalement la température extérieure puisque la frustration l'avait bloquée au stade "étreinte amoureuse". Heureusement, son professeur n'était pas uniquement proffessionel puisqu'il était également attentionné. La chaleur de son plaid vint recouvrir ses épaules, alors que Dorian, par reflexe, se réfugiait au creux de son cou. Visiblement, cette situation allait être plus compliquée que prévut puisqu'il n'y resta que quelques secondes, se contentant de sentir le parfum de sa bien aimée. Et oui, aucun baiser n'était autorisée avant la fin de la première leçon. L'une des mains d'Emma vint doucement caresser les cheveux de Dorian alors qu'il se redressa, s'installant correctement face à son assiette.
    Et voila, la torture allait donc enfin commencer. Emma prenait note des quelques points principaux que son proffesseur lui énonçait. L'amour était le plus important, puis venait le contexte selon lui. Bon jusque là rien de très compliqué. Ces deux premiers points étaient acquis, ce qui rassurait la jolie petite élève, qui ne voyait pas le bout de la leçon, perdant patience, à chaque pause de Dorian. Alors que lui, expliquait et prenait quelques bouchés entre deux explications; Emma elle, mangeait sans faire le moindre commentaire puisqu'elle ne voulait pas perdre plus de temps. a vrai dire, son regard figé sur son assiette, elle appréciait les divers gouts qu'elle découvrait grace au choix de son compagnon si attentionné. Cette soirée serait réellement différente de toutes les autres. Emma était rarement dans cette situation et elle n'arrivait pas vraiment à cacher sa frustration, ce qui devait réjouir Dorian qui ne cessait d'ajouter des tas de détails qui semblaient rendre folle Emma, intérieurement bien sur.
    Mais bien entendu, Dorian avait l'air de se plaire dans son role de proffesseur, et pour preuve il faisait comprendre à Emma qu'elle devait apprécier ce repas à sa juste valeur. Elle qui semblait presque amoureuse de son assiette, appréciait réellement ce qu'elle contenait et à vrai dire elle se contentait de cette fête gustative puisqu'elle n'avait le droit à rien d'autre. Pour une soirée en amoureux c'était un peu triste non? Mais non! Dorian avait encore des tas d'idées et bien sur, il se jouait d'Emma en la regardant en détail d'un regard qui se faisait insistant. bon, au moins il avait réussit à détendre sa chérie puisque cette dernière lacha un léger rire naturel, un rire qui semblait dire qu'elle était loin d'avoir gagné et que pour le moment son simple regard posé sur elle la faisait craquer. Ce geste de Dorian fut la raison du geste d'Emma: l'une de ses mains vint se poser sur la joue de son amoureux alors qu'elle tournait son visage de l'autre côté, l'incitant donc à ne pas la déshabiller du regard comme il le faisait puisqu'elle ne pourrait pas résister longtemps à ce côté charmeur qu'il adorait faire ressortir dans ce genre de moment.

    - L'enseignement.. seulement après vient la pratique Monsieur Miller!

    Un beau sourire offert à son proffesseur, alors que qu'il s'éclipsait pour apporter le dessert: de la glace au chocolat. Emma en profita pour souffler un bon coup et ainsi être d'attaque une fois que la leçon reprendrait. Son compagnon ne tarda pas à la rejoindre alors qu'il n'éhésita pas à servir Emma très généreusement. au moins elle pourrait être comblée par la glace, en plus de ça le froid de cette dernière la calmait doucement. Ses yeux se fermèrent pour apprécier le délicieux gout de chocolat, signe qu'elle ne tenait plus. certes, elle adorait la glace mais jamais encore Dorian ne l'avait vu prendre autant de plaisir au gout du chocolat, et pourtant elle avait du en avaler des kilos entiers depuis leur rencontre.
    Ouf! Un signe de la part du professeur. alors qu'il venait de terminer son explication sur le regard, Emma sentit la main de son futur mari se poser sur son genou. A vrai dire, elle qui pensait n'être que plus frustrée par ce geste, fut surprise de voir que finalement ce contact avec Dorian la calma très légèrement. Bien sur, elle en profita pour poser sa main sur la sienne, entremêlant leurs doigts ensemble pour garder ce doux contact avec sa peau.
    La jeune interne avait visiblement bien fait de montrer indirectement sa détresse avec la glace au chocolat puisque Dorian se leva sans dire un seul mot alors qu'il l'entrainait donc vers la balustrade. Leurs deux mains se séparèrent mais leurs regards restèrent plongés l'un dans l'autre. Emma s'approchait doucement de Dorian lorsqu'il la rapprocha de lui à l'aide du plaid qui l'aida à refermer leur petite bulle d'intimité derrière eux, reprenant donc leur moment là où ils l'avaient laisser: dans la cuisine. Et.. enfin! Enfin, Dorian murmura quelques mots à Emma, mots qui indirectement donnaient le feu vert à la jeune femme. Un léger hochement de t^te comme réponse et Emma approcha donc doucement ses lèvres de celles de Dorian avant de finalement s'arrêter un instant pour relever les yeux vers lui. Le dernier point important était le regard n'est ce pas? alors, elle prit le temps de se plonger dans le regard de Dorian, ses bras s'enroulant autour de sa taille, avant de finalement se décider et se concentrer sur ses lèvres. Sa bouche entrouverte laissait sa respiration presque brulante effleurer les lèvres de Dorian, alors que la belle sentait la langue de son compagnon se joindre à ce baiser. Enfin, Emma profitait pleinement de sa soirée: ce baiser passionné regroupant tous leurs sentiments mélangés les uns aux autres. Etrangement, la fougue ne fit pas partit du voyage, le couple gardant une sensualité incroyable dans leurs gestes et dans leurs caresses. Leurs langues respectives prenaient plaisir à venir chercher celle de l'autre tandis que leurs mains étaient loin de rester immobiles. Emma, de son côté, laissa glisser ses mains sur le torse de son partenaire pour les laisser se placer, comme par habitude, dans la nuque de son chéri. Son plaid ne tarda pas à rejoindre le sol sans que cela ne gêne ni l'un ni l'autre. L'une de ses mains vint s'aventurer dans les cheveux de Dorian, alors que leurs deux corps semblaient n'en former plus qu'un. D'interminables minutes s'écoulèrent avant que leurs lèvres ne se séparent. Un sourire de satisfaction aux lèvres, Emma semblait avoir oublier cette torture qu'il venait de lui faire vivre et bien au contraire, elle semblait vouloir continuer. Contrairement à certaines fois, Emma ne prit pas le risque de parler à nouveau de cette 'leçon' et préféra de suite passer à la suite de la soirée. Sans toute cette frustration, elle aurait probablement demander à Dorian s'il était satisfait de son élève mais là.. elle avait trop peur de le voir repartir dans son petit stratagème, et préféra donc garder cette douce intimité pour poursuivre.

    - Et si.. on continuait la pratique à l'étage, Monsieur le professeur?

    Un baiser sur la joue de son amoureux, et Emma prit ses mains pour l'entrainer à l'intérieur, sans attendre une réponse de sa part. Peut être voudrait il résister encore et encore pour la rendre folle. En tout cas, elle tentait le coup. A reculons, Emma avançai doucement, laissant son plaid au sol ainsi que la vaiselle encore sur la table pour profiter de cet instant et filer dans leur domaine: leur chambre. Alors qu'elle se trouvait à la porte, celle qui les ferait pénétrer à nouveau dans leur maison, Ema s'arrêta, redétaillant chaque point principal avant de gouter à nouveau aux lèvres de son chéri. Un petit sourire amusé, la belle lui montrait qu'elle l'avait écouté avec attention et qu'à présent, il pouvait faire de même, non? Elle ne recula plus d'un seul pas, laissant son regard supplier Dorian de dire 'oui' à sa proposition. A présent, elle le laissait choisir la suite. Le jeu? Le désir? Lequel prendrait le dessus ce soir? Seul Dorian le savait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 02 Mai 2010, 4:31 pm

    Avant d’user du plus simple des stratagèmes pour gagner du temps, Dorian était loin d’imaginer que ce choix porterait ses fruits. Tout au plus, il espérait tenir quelques minutes supplémentaires puis entendre une remarque de sa fiancée, comme quoi elle aurait perçue une once d’amélioration de sa part. Depuis longtemps, Emma était habituée à remporter leurs jeux haut la main mais son adversaire, lui, ne s’était pas pour autant habitué à la défaite. Enfin, il y avait au moins un point positif à en tirer : la victoire de l’un et la défaite de l’autre conduisaient le couple à ce qu’ils désiraient communément.
    De toute évidence, son rôle temporaire de professeur lui procurait un pouvoir insoupçonné. En réalité, Dorian était surpris de voir combien il venait de décontenancer Emma. Leur jeu serait-il finalement si facile ? (^^) Il pouvait lire la frustration dans ses yeux et la ressentir au travers de leur étreinte récemment rompue, de ses regards également. Désormais, sa fiancée se retrouvait dans une position qui lui était normalement réservée, procurant un goût amer et difficilement supportable. Par quel moyen agir alors que tout semblait être hors de contrôle ? Dorian, de son côté, se délectait de la situation mais il parvenait à cacher ce sentiment. Celui-ci n’en était alors que plus savoureux. Finalement, il parvenait à la conclusion que le plus simple lui réussissait et sa première victoire sur Emma se dessinait dans cette demi obscurité. Son assurance grandissait à mesure que l’impatience de son élève soit visible.

    Sous un ciel rempli d’étoiles et étonnamment agréable, l’élève, aidée de son professeur, passait enfin à la pratique. Tout au long du repas, Dorian s’était silencieusement préparé à ce moment, oubliant volontairement quelques remarques pourtant utiles à sa leçon. Si Emma se montrait si impuissante, elle aurait certainement à l’idée de se rattraper le moment venu ? Aussi étrange que cela puisse paraître, ce baiser représentait donc sa plus grande faiblesse. Sa leçon l’entrainerait-il finalement à une cuisante défaite ?
    Pour le moment, il refusait de songer à cette éventualité. Comment pourrait-il se remettre d’une telle défaite alors que la victoire lui tendait les bras ?
    Dorian oublia toutes considérations lorsque les lèvres de son élève vinrent prendre possession des siennes dans un mouvement à la fois déterminé et sensuel. Lentement, ses grandes mains se posèrent sur ses hanches un moment avant de se rejoindre au creux de son dos. Sa langue jouait avec la sienne, longtemps .. indéfiniment peut être. Dorian venait de perdre toute notion du temps et un désir longtemps refoulé apparaissait à nouveau. Au plus mauvais moment donc mais Dorian s’y attendait. Instinctivement, il se rapprocha de sa chérie plus qu’il ne l’était déjà, signe qu’elle venait de franchir une première défense. Leur baiser rompu, Dorian demeura un instant les yeux fermés, son souffle sensiblement troublé. Serait-ce le froid ou l’effet procuré par un baiser brillamment réussi ? Sans aucun doute, Emma était une excellente élève mais ce n’était pas une surprise. Loin de là.

    Ses paupières se levaient doucement lorsque sa fiancée décida de prendre les devants .. du moins, c’est ce qu’il sembla à Dorian jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant la porte. Emma ne le savait peut être pas encore, mais elle venait de perdre sa dernière chance de renverser la tendance (^^) ! Et son nouveau baiser n’y changerait rien.
    Son propre regard était fondu dans le sien, rendu plus attirant par la douce luminosité qui les enveloppait. Elle le suppliait silencieusement de lui répondre par l’affirmative mais Dorian n’attendait que ce signe pour poursuivre son stratagème. Et il comptait bien le mener plus loin.
    Sa future femme avait beau être terriblement attirante dans cette robe qui épousait parfaitement ses courbes, belle comme à l’accoutumée, Dorian n’était pas résolu à abandonner.

    « Oh .. ce que je peux être maladroit, j’aurai dû préciser plus tôt que mes compétences s’arrêtent là. »

    Tout en essayant de refouler un fin sourire narquois, il se recula suffisamment pour mettre un terme définitif à leur étreinte et passa une main dans ses cheveux pour les ébouriffer. Ce geste lui était typique, Dorian cherchait ses mots, le ton également.
    En tant que professeur, son élève aurait pu observer un visage soucieux mais honnête. Mais, en tant que petit ami, Emma pourrait facilement déchiffrer une once de satisfaction.
    Sûr de lui, de ses propos comme de sa posture, il n’imaginait pas que son élève pour la soirée ne vienne le contredire, ni ne jouerait là-dessus. A propos de ses compétences en l’occurrence. Auquel cas, il espérait trouver un échappatoire.

    « Pour être honnête, je ne désire pas aller plus loin avec mes élèves .. aussi séduisantes soient elles. Simple question de professionnalisme. »

    Son assurance lui donnerait presque des ailes. D’abord, Dorian jouait subtilement sur la jalousie de son apprentie, en utilisant le pluriel. Puis, il semblait désirer dresser une barrière entre eux. Chose qu’il n’avait pas faite deux ans auparavant par ailleurs. En clair, il prenait un malin plaisir à exercer son pouvoir de contrôle, sans limite aucune. Et ce n’était pas fini car il s’approcha doucement de son élève, arborant un air charmeur et innocent à la fois.

    « Il ne nous manque plus que la correction pour clore ce chapitre. »

    Plaçant alors ses mains de part et d’autre de son visage, le pouce de sa main gauche vint se placer sur les lèvres de sa chérie. En tant que professeur investi, il voulait être seul à mener la danse et le lui faisait comprendre. Néanmoins, il s’apprêtait à lui donner ce qu’elle voulait. Emma désirait le voir succomber au désir ? Il allait donc s’y employer .. simple affaire de correction ! Son regard vint trouver le sien, puis ce dernier descendit progressivement jusqu’à ses lèvres. Là, il retira et s’en empara aussitôt comme si sa vie en dépendait. Ses mains placées à nouveau sur ses hanches, il la décala légèrement sur le côté, de sorte qu’elle soit dos au mur. Il pressa doucement son corps contre le sien, tandis que sa langue refusait de jouer avec la sienne mais imposait bel et bien un rythme. Ses mains se posèrent à nouveau sur chacune de ses joues, il y fit ensuite glisser l’extrémité de ses doigts, le long de son cou, de ses épaules puis de sa poitrine jusqu’à ce que le tissu de sa robe ne l’interrompe. Tout cela sans cesser de l’embrasser langoureusement. Délibérément, il rompu brusquement ce baiser et profita à bon escient de la poignée de secondes à venir pour placer sa dernière remarque.

    « J’ai été ravi de vous enseigner ce soir .. surtout à une élève aussi brillante que vous. »

    Alors qu’en temps normal, Dorian aurait exigé quelques instants pour se remettre d’un tel baiser, il se recula sans difficulté et parvint même à s’éloigner quelque peu. Il ramassa d’abord le plaid échoué au sol qu’il posa sur un transat puis il entrepris d’empiler les couverts pour éviter les aller-retour entre la terrasse et la cuisine. Dos à Emma, son sourire s’étendait jusqu’à ses oreilles mais aussitôt tourné, il affichait un air presque indifférent. Les bras chargés, il se dirigea vers la cuisine où il plaça les assiettes et autre dans le lave vaisselle. Cela fait, il regarda autour de lui mais tout était propre et rangé. Un seul objet sembla le dérangea. Aussitôt, Dorian subtilisa le tube de pommade posé sur la table de la cuisine et s’éclipsa pour le cacher dans un endroit improbable. Même en ayant l’ascendant sur leur jeu, Dorian ne voulait laisser aucune chance à sa chérie. Méchant hein ? Et il savait que ce tube de pommade pourrait être transformé en argument pertinent. Cela dit, tous deux médecins, la maison était rempli de médicaments et de multiple tubes de ce genre alors il n’était pas au bout de ses peines. Revenant ensuite sur ses pas, Dorian resta à l’intérieur, s’occupant de ranger certaines choses, ce qu’il faisait parfois en pleine nuit lorsque le sommeil ne lui venait pas. Surtout, il semblait vouloir se mettre à l’abri de sa chérie, dont les réactions demeuraient imprévisibles. La seule chose qu’il ne parvenait pas à changer pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 02 Mai 2010, 8:08 pm

    Dans un naturel assez impressionant, un nouveau jeu s'était installé au beau milieu du premier. Les deux amoureux avaient commencés le matin même à se taquiner et à programmer la soirée et pourtant ni l'un ni l'autre ne controlait les événements. A présent, Dorian devenait le professeur d'Emma et aussi surprenant que ça puisse être, Emma semblait perdre totalement le contrôle de la situation. Complètement déboussolée, perdue, presque vulnérable, Emma écoutait son professeur avec attention dans le seul but de pouvoir reproduire à la perfection toutes ses remarques qui, les unes à côté des autres, semblaient former le parfait baiser. Un diner plus que parfait qui perdait de sa magie à cause de ce jeu qui semblait perturber Emma comme jamais encore. Et bien entendu, la belle ne le cachait pas, espérant peut être un signe de la part de son adversaire. Mais il ne fallait pas trop rêver. Pour une fois que Dorian prenait le dessus de la situation, il n'allait surement pas laisser gagner Emma aussi facilement. Le plat puis le dessert et emma semblait de plus en plus frustrée. Heureusement, l'enseignement ne tarda pas à s'achever et la belle pu entrevoir une lueur d'espoir dans le regard de Dorian. Enfin! Enfin, elle pourrait gouter à ses lèvres qui représentaient une torture immense à présent, enfin ele faisait partit de jeu, à nouveau et pouvait en profiter pour prendre le dessus.

    Alors qu'ils étaient tous les deux près de la balustrade, face à un paysage sublime, Emma ne pu s'empêcher de passer à la pratique sans même attendre quoi que ce soit. Elle vint prendre possession des lèvres de son compagnon avec appétit, ce qui avait l'air de plaire à Dorian puisque ses mains retrouvèrent leur place habituelle. trop concentrée sur ce qu'elle faisait, emma se colla un peu plus à sa victime, ses bras s'enroulant autour de sa nuque alors que sa langue ne cessait de caresser celle de son bien aimé. Fougue? Le mot était bien faible. Certes, elle l'embrassait avec une grâce infinie néanmoins, la chaleur de ces deux corps réunit l'un contre l'autre prouvait bien que ce baiser n'était pas uniquement la 'conclusion' d'une leçon mais bel et bien une envie partagée des deux côtés. Au contraire, ce baiser semblait sonner comme une Introduction, comme le début de cette soirée en amoureux. Oh non, emma n'allait pas s'arrêter là, et ce baiser ne faisait que la remotiver à continuer dans ses efforts. Dorian ne pourrait pas lui résister jusqu'au lendemain soir tout de même? A vrai dire, cette séance 'apprentissage' venait de lui prouver que son compagnon pouvait aller très loin pour la rendre folle, presque 'dépendante' à lui.. alors le jeu devenait il plus difficile que prévu? De longues minutes s'écoulèrent avant que leurs lèvres ne se détachent enfin, et à vrai dire, Emma aurait bien reprit ce petit exercice si leur jeu n'était pas si important à ce niveau de la soirée.

    Ses lèvres encore humides, Emma releva les yeux vers son amoureux qui ne semblait pas vouloir ouvrir ses paupières. Ah, alors finalement cette leçon avait porté ses fruits. Elle profita de ce moment de 'faiblesse' pour entrainer Dorian vers l'intérieur de la maison, mais - grosse erreur - elle s'arrêta à la porte de la cuisine, voulant le voir céder. Et oui, Emma adorait voir Dorian assumer sa faiblesse et ainsi constater fièrement qu'il ne lui résistait pas. Mais ce soir, il venait de prendre une certaine assurance qui mit un terme à l'espoir d'Emma de monter dans leur chambre. Et oui, elle venait de faire un faux pas. Mais malheureusement, et ce malgré son regard plein de détresse, elle ne le constata que lorsque Dorian répondit à son regard par un très légère remarque, qui à vrai dire, l'amusa. Bon, il voulait jouer.. alors elle jouerait avec lui. Leur étreinte fut romput par ce cher professeur alors qu'Emma lui lança un regard brulant..

    - Oh vraiment?.. Pourtant, en 20 petites minutes ce matin, vous m'avez montrez que vos compétences allaient beaucoup plus loin.. Monsieur Miller.

    Son regard toujours aussi brulant qui déshabillait Dorian en un simple passage fut troublé par la remarque qui suivit. Finalement, Dorian prenait réellement gout à ces jeux et il le lui démontrait puisqu'il savait même faire réagir Emma de telle ou telle façon. A présent, le regard d'Emma devint si noir que Dorian pu comprendre de suite qu'elle se vengerait, et heureusement pour elle, elle trouva de suite une petite vengeance qui plairait très probablement à son professeur si malin.
    Il voulait la provoquer? Et bien, elle le ferait aussi. Emma resta immobile, à la porte de la cuisine, alors que son sourire se dessinait déjà sur ses lèvres.. laissant croire à Dorian que des images circulaient dans son esprit. Elle prônait l'intimité et gardait donc un ton de voix très léger, ne parlant que dans un doux murmure pour rendre le jeu que plus personnel et intime. Ses mains vinrent se placer sur les péaules de Dorian alors que ses lèvres se rapprochèrent de son oreille, lui susurrant quelques mots qui allaient très probablement créer une réaction.. surprenante.

    - Je suis sûre de pouvoir trouver des tas de professeurs capable de m'apprendre encore beaucoup de choses et ils le feraient certainement avec grand plaisir.. Vous comprendez donc que je ne puisse vous proposer que le canapé pour cette nuit, n'est ce pas?

    Tout en se reculant, Emma vint mordre délicatement la lèvre inférieure de son amoureux, pour lui montrer que finalement il n'avait pas encore gagner et qu'il allait souffrir pour remporter ce jeu puisqu'elle n'allait pas se laisser faire.. et surtout pas maintenant quelle était en si bonne voix. A présent, Dorian savait à quoi s'attendre: le canapé pour ce soir.
    La jeune femme resta immobile un instant, se réjouissant de pouvoir voir la réaction de Dorian en face d'elle. Oh oui, elle état toute excitée à l'idée que ce jeu reprenne de plus belle et à vrai dire la remarque qui suivit la surpris, énormément. Une correction? Devait elle comprendre qu'encoe une fois elle s'était trompée quelque part? Ou alors cette correction était simplement là pour pimenter encore un peu le jeu? Quelques secondes lui suffirent à opter pour la deuxième hypothèse.. Dorian détaillait tous ses gestes tandis qu'il n'hésita pas à embrasser à nouveau sa compagne/élève, cette fois ci en optant pour une rythme intense, oubliant la sensualité pour profiter de l'extase de gouter aux lèvres de sa future femme. Mais, Dorian ne serait pas Dorian s'il ne rompait pas tout dans une brutale interruption n'est ce pas? Emma lacha même un rire tant elle constatait la performance impressionante de son compagnon.
    Leurs lèvres se séparèrent dans un geste vif alors que Dorian ajouta une gentille petite remarque qui ne faisait que motiver Emma encore plus qu'elle n'en avait besoin. Un tendre sourire accroché à ses lèvres, la belle agrippa la chemise du Professeur Miller pour l'entrainer à nouveau vers elle. Non, elle n'allait pas le retenir bien longtemps, néanmoins Dorian savait bien qu'Emma n'aimait pas terminer vaguement les choses.. et la remarque qui l'attendait ne le surprendrait surement pas.

    - On termine comme il se doit ce que l'on commence.

    Une courte remarque qui méritait de remettre la situation à sa place. Ses bras restèrent calme et le long de son corps; ses mains ne tentant même pas de caresser son torse ou autre. Et oui, elle voulait mettre fin à leur baiser d'une autre manière, sans pour autant essayer de gagner quelques points. Dorian s'en sortait bien et elle ne comptait pas tricher. Sa langue resta toute aussi tranquille que ses bras alors que ses lèvres caressaient tendrement celles de Dorian dans un doux baiser de conclusion. Là oui il pouvait dire que ce baiser était une correction. Toujours contre le mur, Emma poussa ensuite doucement son compagnon vers la porte de la cuisine, l'incitant à reprendre ce qu'il faisait.. leur jeu reprenant donc le controle de la situation. Son sourire illuminé démontrait simplement à Dorian qu'elle savait faire la part des choses. Certes, il la menait à bout, néanmoins, la soirée leur étant réservé, elle voulait également faire des 'pauses' pour véritablement profiter de son chéri, et non pas du petit malin qu'elle découvrait au fur et à mesure que la soirée avançait.
    Bien sur, Dorian en profita pour s'éclipser dans la cuisine et Emma ne le revit plus durant de très longues minutes; probablement pour ne pas craquer face aux baisers qu'ils s'étaient échangés sur la terrasse. Oui, Emma n'était pas bête et elle même se rendait compte que ces baisers les déconnectaient tous les deux de leur jeu, et ainsi il n'arriverait pas à la fin. Mais, ce temps qu'elle passa seule dehors lui permit de trouver une dernière idée: l'ultime? Tout dépendrait de Dorian. La jolie brune se mit donc en situation, prenant un air boudeuse avant de pénétrer dans la cuisine. constatant que la terrasse était rangée et que rien n'était restée sur la table; elle rentra, sans dire un mot. Dans un geste automatique, elle ferma les volets de la cuisine, mettant un terme à la soirée, du moins c'est ce qu'elle voulait faire croire à ce cher petit malin.
    apercevant le plaid sur la plan de travail, et Dorian face à la table à faire elle ne savait quoi; Emma prit son plaid et lança un tout petit 'Je monte' avant de s'éclipser dans les escaliers et de rejoindre la chambre. Arrivée à destination, Emma retrouva son sourire le temps de quelques minutes, histoire de décompresser de toute cette pression lorsqu'elle était auprès de Dorian. Elle déposa le plaid sur le lit, et retira doucement sa robe, se retrouvant donc en sous vêtements. Elle se regarda un instant dans le miroir, réajustant ses cheveux ainsi que son maquillage après quoi elle enfila sa robe de chambre par dessus, pour rejoindre la cuisine accompagnée d'une couverture qui cachait deux bougies ainsi que de deux gros coussins. Sa vengeance? Dorian dormirait vraiment dans le salon! Non non, son idée était tout autre.
    Et voila, à présent elle devait tout préparé en quelques secondes. Dorian semblait concentré sur ce qu'il faisait et c'était tant mieux puisque face à la table, il tournait le dos à Emma. La belle laissa tomber la couverture ainsi que les deux coussins au sol alors qu'elle allumait les deux bougies qu'elle plaça intelligemment sur le plan de travail pour illuminer toute la pièce. Tout se jouait maintenant. Tout ausi innocemment, Emma éteignit la lumière de la cuisine, ferma la porte et enfin elle vint rejoindre son amoureux, se glissant entre la table et lui. Elle finit par s'asseoir sur cette fameuse table qui semblait intéréssée particulièrement Dorian. Ses jambes vinrent s'enrouler autour de la taille de sa victime alors qu'elle retirait sa robe de chambre dans un geste plus que sensuel. Elle se mordillait la lèvre alors que son regard se relevait doucement vers celui de Dorian. Surprenante Emma? Comme toujours, et il savait bien qu'elle ne s'arrêterait pas si facilement. Ses bras s'enroulèrent autour de sa nuque, leurs deux visages se rapprochant donc dangereusement. Emprisonné? Et oui, si c'était le seul moyen de le faire craquer.. Emma le faisait. Ses lèvres vinrent murmurer quelques mots à son oreille alors que son corps se refroidisait du fait d'être quasiment nu dans cette pièce qui avait été ouverte toute la soirée. Mettant de côté le jeu, ce moment pouvait être unique puisque la cuisine n'était pas réellement un endroit où Dorian et Emma avaient l'habitude de se retrouver.. de cette manière. Mais, cela pimenterait d'autant plus leur vie de couple.. Tous ces efforts serviraient ils à quelque chose?

    - Si tu ne souhaites pas rejoindre la chambre.. et bien la chambre vient à toi mon amour..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 03 Mai 2010, 10:09 am

    Au fil des minutes, l’assurance de Dorian commençait à s’effriter. Ce qui n’était pas bon signe. A table, Emma semblait totalement dépourvue mais, à présent, elle retrouvait ce qui conduirait nécessairement à sa victoire. Déjà, au travers d’un seul et unique baiser, elle était parvenue à briser une de ses défenses. Le désir de Dorian devint alors plus présent mais pas au point de perdre le contrôle de la situation. Les derniers événements de la soirée lui avaient donné suffisamment de ressources pour poursuivre encore un moment et, qui sait, remporter ce jeu serré.

    Malgré un rempart déjà franchi, Dorian ne montrait rien et redoublait d’effort pour tenter de convaincre Emma que ses efforts seraient vains. Bien entendu, il était persuadé qu’elle ne se laisserait pas faire et l’expression de son visage lui fit clairement comprendre. Son regard noir fut d’abord sa première réponse face à son refus de poursuivre à l’étage, l’exercice auquel le couple venait de s’adonner. Comme il l’avait prédit et espéré, Emma faisait intelligemment référence au matin même. Voudrait-elle le mettre au défi de recommencer ? Certainement mais Dorian n’était pas du même avis. D’ailleurs, il demeura étonnamment silencieux, le visage impassible car sa remarque ne constituait pas une réelle surprise. Néanmoins, son regard était loin de le laisser indifférent. Depuis le baiser échangé près de la balustrade, son coeur battait fort contre sa poitrine et cela allait certainement continuer toute la nuit durant.
    Malicieusement, il garda sa réponse dans un coin de sa tête pour l’exprimer au moment le plus important. Dire que tout cela n’était qu’un jeu ! Le couple se livrait à une bataille impressionnante, qui durait et augmentait progressivement en intensité.
    Le regard lourd de sous entendus qu’elle lui adressa l’aurait presque fait rêver s’il n’avait pas été accompagné d’une remarque digne de son adversaire. Elle se jouait de sa jalousie avec une infinie pointe de provocation et lui désignait le canapé comme morale de l’histoire. Serait-elle sérieuse ? Dorian n’en doutait pas une seconde mais cela lui confirmait son maigre ascendant sur la situation. Il était prêt à accepter son châtiment et à passer la nuit sur le canapé car il avait un lot de consolation : il était le seul professeur présent et, à moins d’entreprendre un apprentissage solitaire, Dorian était persuadée de la voir s’en mordre les doigts ! En réalité, il n’attendait que ça. S’éloigner d’elle pour mieux résister à la tentation. Sans le savoir, elle lui donnait les clés de la réussite mais leur jeu était loin d’être aussi facile. Après un moment de passivité, sa fiancée était aussi déterminée que lui sinon plus et il ne connaissait pas encore tous ses stratagèmes. Le baiser qu’elle exigea de terminer en fut la parfaite illustration, sa détermination ne semblant pas avoir de limites. Néanmoins, ce baiser ne produisit aucune réaction de la part de son compagnon car ses mains demeuraient immobiles, à sa plus grande satisfaction. Elle le poussa ensuite à direction de la cuisine et Dorian ne se fit pas prier pour rejoindre la pièce en question. Il trichait pour la deuxième fois de la soirée sans éprouver la moindre gêne. Pour le moment Emma ne s’était rendue compte de rien alors pourquoi ne pas continuer ?

    Il s’occupait de choses futiles quand sa compagne vint créer la surprise. Alors c’était tout ? Leur jeu était-il fini ? Le départ d’Emma traduisait-il la victoire de son adversaire ? Dorian n’en savait rien sauf qu’il était bien parti pour finir la nuit sur le canapé. Sa surprise fut-elle qu’il l’exprima à haute voix, avant de se terrer dans un profond silence. Hésitant, il poursuivit ses tâches sans parvenir à deviner si la soirée était effectivement terminée. Cela dit, il ne comptait pas rejoindre leur chambre et le rez de chaussée lui suffirait jusqu’au petit matin. L’expression boudeuse de sa chérie le laissait perplexe, à tel point qu’un nouveau rempart menacé de s’effondrer. Emma était-elle sincère ou se jouait-elle de lui avec une facilité déconcertante ? Malgré la très nette tendance apparue au cours du repas, il était forcé de croire en la seconde solution.

    Toujours occupé, c’est à peine si il entendit les pas de sa compagne se rapprocher de lui. Cela devait faire plus de dix bonnes minutes qu’il n’avait plus rien à ranger ni à nettoyer mais il continuait de donner l’impression contraire. Dorian ne s’était pas encore retourné mais il pouvait présager de ce qui l’attendait. Une dernière provocation de la part d’Emma avant de le laisser seul ou alors l’expression la plus sincère de sa défaite ?
    Il ne remarqua pas tout de suite la présence des deux bougies car la luminosité de la pièce était assez forte. Il en prit conscience seulement lorsque l’interrupteur se fit entendre et que la plus grande source de lumière s’évapora. C’est à ce moment-là qu’il choisit de se retourner, apercevant sa fiancée en sous vêtements. Son désir monta alors d’un cran et finit par atteindre son apogée lorsque Emma eut finit d’en faire son prisonnier. Ses grandes et fines jambes enveloppaient sa taille tandis que ses bras faisaient de même au niveau de sa nuque.
    Les battements de son coeur redoublèrent d’intensité, prêt à imploser. Son regard n’eut aucun mal à parcourir le corps totalement exposé de sa fiancée, qui venait de se débarrasser d’un morceau de tissu superflu. Elle avait brillamment exécuté son geste, avec sensualité et provocation, que lui seul suffisait à rendre fou son compagnon.
    De son côté, Dorian demeurait silencieux mais son corps entier exprimait clairement ce qu’il ne disait pas. Son souffle chaud vint doucement se promener sur son corps, son visage, son cou et sa poitrine, à mesure que son regard les parcourait. Si près d’elle, il pouvait très nettement ressentir le froid qu’elle éprouvait à se tenir quasiment nue dans cette pièce rafraîchie par le courant d’air nocturne.

    Depuis une infinité de secondes, Dorian se trouvait dans l’impasse la plus totale. Le corps désirable de sa fiancée l’attirait comme jamais, aidé par sa posture et son petit air aguicheur mais leur jeu ne perdait pas de son intérêt. Néanmoins, Dorian était loin d’imaginer passer la soirée sans une vraie conclusion telle que son corps semblait sur le point d’imploser. Toutefois, avant de lui laisser la victoire, il comptait bien profiter des cinq prochaines minutes pour la mener un peu plus à bout. La victoire lui revenait mais Dorian était tout de même parvenu à remporter certaines étapes.
    A présent, Emma devait probablement espérer le voir capituler et accepter sa défaite. Le voir sous le charme également. Bien. Il allait donc le lui donner.
    Pour cela, ses mains commencèrent une longue et délicate balade le long de ses courbes, de ses formes tandis que son regard ne quittait pas ses gestes précis. Il se rapprocha à peine plus pour loger sa tête au creux de son cou et utiliser ses dernières ressources.

    « Il faudrait que je sois fou pour résister à ton charme .. ou pour te laisser aux mains de tes prétendus professeurs. Tu ne sais même pas à quel point tu es belle et désirable, combien j’ai envie de toi à cet instant précis .. je sais que je pourrais te combler dès à présent, tu l’as dit toi même, mes compétences sont loin d’être limitées. Par contre, toi .. tu m’as laissé sur ma faim ce matin et je ne voudrais pas que ça se reproduise ce soir .. je suis sûr que tu me comprends n’est ce pas ? »

    Ses gestes cessèrent à l’instant même où sa remarque prit fin. Brusquement. Toujours prisonnier de son étreinte, il ne cherchait pas à y échapper mais semblait donner l’impression contraire. Avec cette dernière mise en scène, il était conscient du potentiel de sa fiancée pour obtenir ce qu’elle voulait. Un brin de provocation supplémentaire ne devrait donc pas la brusquer ni lui faire peur ? Joueur mais déjà conquis par son acte magistral où les espoirs de Dorian s’effondraient comme un vulgaire château de cartes, il souhaitait voir jusqu’où elle était prête à aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 03 Mai 2010, 2:21 pm

    Décidemment, tous les deux savaient vers quelle carrière se tourner si un jour la médecine ne les passionnait plus autant. Un nouveau petit jeu venait de s'introduire dans le jeu du couple. Ayant été le professeur d'Emma durant tout le diner, Dorian avait prit de l'assurance et semblait sûr de lui au sujet de la suite de la soirée. Il fallait l'avouer, Emma avait passé la plus grande partie de sa soirée à se concentrer sur les mots que Dorian employait ainsi qu'à sa "leçon" dans sa globalité. Malgré sa bonne volonté, et son cher compagnon avait prit plaisir à le remarquer, Emma était troublée par ce manque qui commençait à devenir insurmontable. Mais bien évidemment, ce petit soucis fut rapidement réglé, lorsqu'enfin, Dorian lui donna l'autorisation de passer à la pratique. Les quelques minutes qui suivirent furent la preuve du sérieux d'Emma en tant qu'élève. Si son cher professeur appréciait le moment c'est que l'élève en question était appliquée et prenait soin d'être délicate tout en laissant passer à travers ce baiser toutes les émotions qui avaient été mises à l'épreuve durant cet interminable diner.

    Bien sur, le petit jeu qui ne cessait de prendre de l'ampleur ne s'arrêtait pas à une simple petite provocation, oh non. Ce soir Dorian prenait de l'avance et il en profitait comme jamais. Malgré le regard d'Emma qui ne cessait de le supplier de la suivre jusque dans la chambre, ce cher professeur Miller restait sur ses positions, affirmant que ses compétences s'arrêtaient là. Etrangement, lors de jeu tel que ce dernier, le couple disait énormément de choses qui, sans même s'en rendre compte, reboostait le camp adverse. Comme cette remarque où Dorian insista sur le fait qu'Emma n'était pas la seule élève et que, par conséquent, il se limitait à la "leçon numéro 1". Dans un autre contexte, peut être qu'Emma se serait véxée et n'aurait rien ajouter; mais là, tout était différent. Bien au contraire, la jolie brunette profita de l'occasion pour jouer avec la jalousie de son compagnon, lui expliquant que dans ce cas, elle pourrait trouver d'autres professeurs qui l'aideraient à combler ce manque de pratique.
    Visiblement l'un comme l'autre venait de toucher un poitn sensible et la correction suggérer par Dorian fut donc la bienvenue. Néanmoins, gardant l'ascendant, Dorian stoppa brusquement ce dernier baiser, laissant donc Emma sur sa faim. Mais cette fois ci, mettant de côté la compétition, la jolie petite interne rattrappa Dorian pour conclure ce baiser comme il se devait. Ne souhaitant pas tricher, ses mains restèrent le long de son corps tandis que seules ses lèvres agissaient, dans le but de mettre un point final à cette leçon. Mais finalement, en bonne joueuse, Emma laissa Dorian repartir sachant parfaitement qu'ainsi il gagnait à nouveau des points. Oui, lorsqu'ils étaient loin l'un de l'autre, la tentation était beaucoup plus simple à controler, et il était donc plus facile d'y résister.

    A présent seule sur la terrasse, Emma réfléchissait à une suite, une contre-attaque; quelque chose qui puisse de nouveau faire pencher la balance de son côté. Quelques minuscules petites minutes s'écoulèrent avant que la jeune maman ne décide d'agir. Aucune idée ne lui était venue à l'esprit, néanmoins, elle savait quoi faire pour s'éclipser un moment sans paraitre 'étrange', bien que cette soirée soit étrange de bout en bout. très naturellement, Emma pénétra à l'intérieur de la maison, passant très brièvement dans la cuisine en annonçant à Dorian qu'elle montait, probablement pour se coucher; c'est ce qu'elle voulait faire croire. Bien sur, elle savait que Dorian était loin d'être bête et qu'il verrait que sa réaction n'était pas si innocente que ça. Malgré ce détail, elle rejoint la chambre du couple, activant la recherche d'un nouveau stratagème pour pouvoir piéger dorian, le dernier coup de grace de la soirée.
    Quelques secondes puis des minutes défilèrent avant qu'Emma ne trouve son idée, sa brillante idée. Bien sur! Si le problème du jeu était "la tentation", alors elle devait en jouer. Et quoi de mieux que de reproduire leur petite bulle à l'endroit même où Dorian se trouvait? C'est donc ce qu'elle décida de faire. Apporter l'intimité de leur chambre.. dans la cuisine. bien sur, sa robe ne lui servirait plus à rien, ses sous vêtements jouant un role beaucoup plus important dans ce genre de situation. Une robe de chambre par dessus ces petits bouts de tissu lui permettait de se faufiler à travers les pièces sans trop se faire remarquer. Dix bonnes minutes étaient passés lorsqu'Emma prit le chemin des escaliers afin de rejoindre la cuisine et de mettre en place sa petite idée, du moins une idée guidée par un réel désir.

    Arrivée en bas, la belle rejoint la cuisine, posant délicatement les bougies sur le plan de travail alors qu'elle faisait attention de ne pas être trop brusque pour que Dorian reste concentré sur ses 'occupations'. Bien sur, une fois la source de lumière principale éteinte, ele constata que l'attention de son chéri lui était entièrement destiné. Alors, Emma se dirigea vers la table, table sur laquelle elle prit place gracieusement pour finalement emprisonné Dorian, l'enveloppé entre ses jambes ainsi que ses bras. Premièrement, ces gestes étaient censés le retenir, mais ils étaient également destinés à le rapprocher au maximum d'elle. Oui, Emma n'avait pas vraiment chaud, et encore moins depuis qu'elle avait retirer ce léger bout de tissu qui recouvrait son corps partiellement. Elle ajouta une remarque à son regard plus qu'aguicheur alors que Dorian semblait apprécier la surprise de sa compagne. Les mains commençaient à se réchauffer sur le corps de l'autre tandis que finalement tout s'arrêta brusquement après les quelques mots que dorian murmura à Ema. Visiblement, il voulait la mener à bout.. et à vrai dire, la demoiselle en question n'était que plus motivée à continuer.
    Emma délia ses jambes, les laissant tomber le long de la table alors qu'une de ses mains caressait les cheveux de Dorian pendant que celui ci s'était réfugié au creux du cou de sa compagne. Déjà totalement ennivrée par l'ambiance de la pièce, Emma était prête à beaucoup pour que Dorian lui cède enfin, et il l'avait remarqué puisque visiblement il souhaitait avoir une preuve, de la part d'Emma, qui lui certifierait qu'en la laissant gagner il ne resterait pas sur sa faim.. comme le matin même. Emma lui aurait bien rappelé que cette idée de '20 minutes' venait de lui néanmoins, elle avait bien trop peur d'un refus et préféra donc jouer avec Dorian, essayant d'être la plus persuasive possible. Ses douces et délicates mains l'aidèrent d'ailleurs à se être claire puisqu'elles commençaient à défaire les boutons de la chemise de Dorian, le regard noisette d'Emma suivant ses gestes alors qu'elle aurait volontier arraché le tout tant la frustration de la soirée avait été dure à assumer.

    - Laisse moi faire chéri.. et je te promets que je m'occuppe de toi touuute la nuit, jusqu'à épuisement.. jusqu'à ce que tu me supplies d'arrêter.

    Son regard brulant vint chercher celui de Dorian, souhaitant simplement lui montrer son envie ainsi que sa sincérité. De plus en plus entreprenante, Emma finit par laisser glisser la chemise de Dorian le long de ses bras pour qu'elle finisse son voyage sur le sol de la cuisine. Ses mains ne semblaient pas vouloir se stopper là, et c'est pour ça qu'elles glissèrent le long de son torse, remarquant donc que le corps de Dorian était tout aussi brulant que le sien, pour finir leur trajet au niveau de sa ceinture qu'elle ne tarda pas à défaire. Cette dernière attérit également sur le sol, Emma se redressant pour venir chercher les lèvres de son compagnon, son corps se plaquant contre celui de Dorian. Finalement, son corps retrouvait doucement une température normale, les bougies? Probablement pas!
    Contrairement au début de soirée, Emma ne laissa pas une seule seconde de répis à Dorian, de peur de constater un refus de sa part comme peu avant lorsqu'elle s'était arrêté à la porte, le suppliant du regard. Là non, elle continuait encore et encore.. ses gestes et ses baisers un peu partout ne lui laissant pas vraiment le choix. La jolie brunette se laissa finalement glisser le long de la table, alors que sa main vint malicieusement s'occuper du bas ventre de son compagnon. Aucun homme n'y résiste, si? Ses caresses se faisaient douces, sensuelles et pleines d'envies alors que son regard détaillait le corps tout entier de son compagnon. Leurs deux corps collés l'un à l'autre, Emma semblait prendre beaucoup de plaisir à voir son compagnon se laisser faire et surtout se laisser aller et profiter de ce moment rien qu'à deux. La respiration chaude de son partenaire, son corps frémissant ainsi que quelques soupirs commençaient à se faire entendre.. avant de finalement venir s'installer sur cette énorme couverture placer au sol. Main dans la main, Emma entraina Dorian au sol, alors qu'elle essayait tant bien que mal de déchiffrer si oui ou non il se laisserait faire ou s'il ne faisait que la mener à bout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 03 Mai 2010, 4:22 pm

    A ce rythme-là, ce jeu n’allait pas tarder à le rendre fou. Comment pouvait-il penser résister à sa future épouse, deux jours durants ? En réalité, il devait déjà être fou pour se lancer dans un tel pari. A cette heure relativement tardive, sa raison semblait reprendre le dessus mais à quel prix ? Ses efforts et ses quelques étapes remportées ne servaient que mieux sa défaite, Dorian ne pouvait en être que plus humilié. Son esprit était ailleurs pour le moment mais il était persuadé d’en entendre parler durant les prochains jours. Emma ne manquerait probablement pas de revenir dessus à mainte reprises, pour son plus grand désarroi. Il pouvait user de tous les stratagèmes possibles, tricher et s’éloigner, rien ne semblait acquis. Son ascendant se révélait toujours temporaire et la victoire de sa fiancée plus savoureuse encore.

    Son corps prisonnier de son étreinte et son regard obnubilé par ce corps terriblement attirant, Dorian pouvait au moins se féliciter d’être parvenu jusque-là, d’avoir tenu si longtemps.
    Malgré ce, il n’était pas prêt de constater sa défaite si rapidement même si son cerveau était hors d’usage depuis quelques minutes. Ses dernières ressources se volatilisaient à une vitesse déstabilisante mais sa dernière provocation sembla faire son effet. C’était ce qu’il attendait, de provoquer une réaction de la part de sa partenaire. Il n’eut pas à attendre indéfiniment pour que sa chérie mette en oeuvre son idée.
    Avec une assurance et une délicatesse qu’il lui connaissait, Emma déboutonna un à un les boutons de sa chemise avant de la lui retirer avec autant de grâce. A son tour, il pu goûter à la fraîcheur de la pièce, son corps parcouru d’un léger frisson. Son coeur tambourinait toujours autant contre sa poitrine et il porta la paume de sa main gauche à cet endroit pour tenter de se calmer. En vain.
    La réponse de sa future femme était suffisamment évocatrice et intéressante pour qu’il accepte de se laisser faire. Leur moment d’intimité matinal s’était soldé par une frustration difficilement supportable et, toute son envie accumulée, doublée de l’intensité de leur jeu venaient inlassablement nourrir une envie débordante.
    Son sourire avait depuis longtemps disparu et, lorsqu’il rencontra le regard de sa partenaire, ses yeux la suppliaient de le surprendre. Etonnamment, Dorian était déçu de ne plus être son prisonnier tant il appréciait le contact de ses jambes autour de lui, même au travers de son jean. Il ne désirait qu’une chose : sentir son corps entier contre le sien.
    La tête légèrement baissé, il suivait des yeux le moindre de ses gestes et, assurément, Emma avait le don de s’y prendre à merveille lorsqu’il s’agissait de répondre à une de ses provocations. Ses mains semblaient posséder un réel pouvoir sur son corps qu’il finissait par se fondre dans une certaine passivité. Pour l’instant.
    Sa ceinture, plus esthétique que fonctionnelle, subit le même sort que sa chemise et ne tarda pas à rejoindre le sol, dans un bruit presque assourdissant tant le couple s’était habitué au silence. Aussitôt, Dorian eut le plaisir de sentir la présence de son corps quasiment nu contre le sien puis de goûter à ses lèvres exquises. Son désir venait de faire un bond en avant et d’atteindre un niveau jusque-là insoupçonné. Il lui en faudrait beaucoup .. pour que Dorian s’estime épuisé. Sous son emprise, le jeune homme demeurait passif, oubliant même l’existence de ses mains. La femme dont il était fou amoureux ne semblait pas prête à lui accorder le moindre répit, le faisant prisonnier de sa propre inertie. Son ventre se contracta quelques secondes lorsqu’il senti les mains expertes d’Emma descendre jusqu’à son bas ventre et son souffle se troubla d’autant plus. En même temps que des centaines de sensations différentes prenaient possession de lui, les exprimant au travers de quelques râles de plaisir, Dorian sentait ses joues s’empourprer.

    Une valse de quelques pas leur permis de se rapprocher de l’épaisse couverture installée à même le sol. Il tenait fermement les douces mains de sa compagne à l’intérieur des siennes, et une pression sur cette étreinte traduisit son refus de la suivre plus loin et de l’allonger.
    Aurait-il trouvé un énième stratagème ? Une idée de plus pour la mener à bout ? Où .. serait-il finalement déçu par les derniers événements ? Pour une fois, son regard était vide de sens, pareil à une coquille vide.

    « J’espère que tu vas me montrer tout ce que je n’ai pas encore vu .. enfin .. si tu prétends toujours à m’épuiser. »

    Son souffle chaud vint se perdre le long de sa joue alors qu’il donnait une explication à son geste de refus. Emma affirmait à longueur de temps qu’il n’avait pas tout vu .. l’occasion se présentait de le lui démontrer. En réalité, cette remarque n’était qu’une énième provocation car après cette première démonstration, il était convaincu que sa fiancée pouvait aller plus loin encore. Elle aurait toute la nuit pour lui prouver car, pour le moment, le désir de Dorian était tel que ses mains avaient besoin d’actions. Pourtant, ses lèvres oeuvrèrent les premières lorsqu’il décida de prendre entière possession des lèvres d’Emma. Un contact presque brûlant qu’il lui semblait que la chaleur de la pièce avait augmenté d’une bonne dizaine de degrés. Au fur et à mesure des secondes, il l’embrassa avec plus d’avidité et ses mains, qu’il plaça sous ses omoplates, l'aidèrent à la rapprocher de lui, démontrant son désir grandissant. Sans relâcher cette étreinte trop longtemps désirée, il la souleva de quelques centimètres sans cesser de l’embrasser, courbant son dos dans le même temps. Il attendit qu’elle l’ait enveloppé de ses jambes pour l’entraîner à nouveau sur la table .. cette dernière semblant lui donner des idées. Plusieurs baisers se succédèrent avant qu’il entreprenne de se débarrasser de son jean désormais inutile et de faire en sorte qu’Emma s’allonge le plus délicatement possible sur la couverture. Ses gestes auraient été identique si il avait s’agit d’une reproduction en sucre (^^). Son corps entier se consumait sous son désir ardent, au point que ses lèvres le brûlaient réellement. Ses mains prirent alors le relais tandis que son souffle chaud rencontrait chacun de leur point de passage. Le bout de ses doigts vint agripper fermement les bretelles de son soutien-gorge qu’il fit glisser le long de ses épaules. S’aidant de ses avant bras comme appui, il se suréleva doucement pour mieux profiter de ce corps qui lui était exclusivement offert. Il embrassa d’abord ses épaules, les effleurant plus qu’autre chose car elles le brûlaient encore puis le contact devint plus concret à mesure qu’il descendait. Après ses épaules, il vint déposer une pluie de baisers ardents le long de sa poitrine puis s’attarda beaucoup plus longuement sur son ventre. Il descendit encore un peu, déposant quelques baisers à l’intérieur de ses cuisses puis il entreprit le chemin inverse jusqu’à retrouver le regard passionnel de sa future femme. Sa bouche ne formait plus qu’un mince trait sur son visage mais ses yeux exprimaient tout à eux seuls. Une de ses mains explora son dos jusqu’à dégrafer son soutien-gorge et le lui retirer aussitôt. Son regard, quant à lui, ne quittait pas celui de sa fiancée. Sa main poursuivit logiquement sa course plus bas où il retira également son dernier sous-vêtement. Dorian fit ensuite de même avec son boxer puis ses baisers reprirent de plus belle, possédant ses lèvres jusqu’à être assoiffé d’oxygène. Une denrée rare dans cette pièce à la température excessive. Pour lui montrer combien un de ses gestes matinal lui avait plu, Dorian entremêla ses doigts aux siens en même temps qu’il prenait entière possession de son corps. Malgré toute l’envie qui le consumait de l’intérieur et son coeur qui implosait en des milliers de morceaux, Dorian se montrait doux et son rythme délicat. Après un dernier instant intense doublé d’un rythme plus rapide, Dorian se retira, le corps tremblant sous l’effet conjugué de sa chaleur corporelle et, malgré tout, de l’air frais de la pièce. Ses cheveux étaient pratiquement trempés et son souffle complètement désordonné. Il logea sa tête au creux du cou de sa compagne pour tenter de se calmer, n’ayant pas la force d’échanger le moindre baiser. Dorian semblait tellement troublé que ses mains n’avaient toujours pas lâché celles d’Emma, les serrant fort contre les siennes.

Désolé ma réponse est pas géniale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 03 Mai 2010, 7:45 pm

Pas d'excuses.. moi j'ai adoré ta réponse =)



    Le petit jeu instauré depuis le matin même allait les faire tourner en bourrique. L'un comme l'autre cherchait à provoquer l'adversaire au maximum et à vrai dire, sans même s'en rendre compte, ils avançaient tout droit vers la 'conclusion' de leur jeu où l'un gagnerait et l'autre perdrait. Ce soir, Emma n'avait pas pour but de gagner le jeu, elle avait le plus simplement du monde envie de retrouver son fiancé, envie de sentir son corps brulant contre le sien, de laisser monter le plaisir en elle jusqu'à ce qu'il atteigne un point qu'elle n'imaginait même pas atteindre. Voila ce qu'elle voulait: partager un moment d'intimité avec Dorian, rien de plus rien de moins.

    Visiblement, son idée d'apporter quelques changements à la cuisine semblait plaire à Dorian, puisque malgré ces quelques petites remarques qui semblaient vouloir mener à bout Emma, il se laissait faire sans raler.. bien au contraire. Emma l'ayant totalement emprisonné, tout pouvait donc enfin démarré et ce pour leur plus grand bonheur. Malgré une certaine rétissance de la part de Dorian, sa jeune compagne ne se laissa pas abattre et s'amusait à passer ses douces mains un peu partout sur son corps alors que les derniers détails se réglaient doucement. La fraicheur de la pièce n'avait pas l'air d'agir sur les deux amoureux puisque leurs regards brulants ne se quittaient plus une seule seconde alors que doucement la nuit prenait forme, comme Emma l'espérait depuis le matin.
    Alors que Dorian semblait dire le contraire de ce qu'il pensait, Emma, quant à elle, s'efforçait de lui donner beaucoup de tendresse pour qu'enfin il se détende et qu'ainsi ils puissent tous les deux profiter de ce moment. Ses jambes se détachèrent pour se laisser tomber le long de la table tandis que ses mains déboutonnaient la chemise de Dorian bouton par bouton. La jeune femme controlait sa folle envie en s'appliquant et en faisant durer ses gestes beaucoup plus de temps que prévu. Et alors que la chemise de Dorian rejoignait le sol, Emma lui fit une promesse qu'elle n'était même pas sûre de pouvoir tenir. Son envie présente était si élevée qu'à cet instant précis elle se sentait capable de beaucoup mais plus le temps passerait moins elle aurait d'énergie.. bref, elle ferait son possible pour cette nuit reste graver dans la mémoire de son futur mari et qu'il ne regrette pas d'avoir laisser tomber leur jeu.
    Son regard toujours plus aguicheur que jamais, ses mains commençant à s'aventurer un peu partout sur le corps de son partenaire; doucement Emma reprenait une totale confiance en elle et le démontrait avec plaisir à Dorian. Le jeu? Il était bien loin, très très loin. Gagner, perdre? Elle n'en avait rien à faire et à vrai dire elle ne se rendait me^me pas compte que leur jeu était terminé puisque Dorian devait tenir deux jours entiers sans rapprochement de ce genre. A cet instant, Emma ne souhaitait qu'une chose et elle faisait tout pour l'avoir. Ses délicates mains vinrent défaire la ceinture de son fiancé tandis qu'elles continuaient leur chemin sous son jean, souhaitant simplement mettre Dorian en appétit. Les quelques râles qu'il lui offrait la firent sourire, tant elle était heureuse de voir que finalement, malgré leurs chamailleries et autres jeux absolument dingues, elle arrivait à créer du désir chez Dorian et ce dernier avait l'air d'être agréablement surpris par les caresses de sa compagne. Mais bien sur, tout n'était pas finit, et Dorian le rappela à Emma.. en insistant sur le fait qu'elle avait promis de le surprendre. A vrai dire, en l'attirant vers la couverture, Emma semblait reprendre un chemin qu'ils connaissaient par coeur, et visiblement, ce soir, Dorian avait envie d'autre chose. Dans un sens il n'avait pas tort. Premièrement, Emma lui avait promis de découvrir de nouveaux horizons, et deuxièmement s'ils continuaient dans la cuisine, autant ne pas reproduire ce qu'ils feraient dans leur chambre, n'est ce pas?

    Alors qu'elle se retrouvait tout contre Dorian, Emma fut agréablement surprise de voir que finalement Dorian reprenait la situation en main, et quelles mains. Leurs lèvres vinrent se caresser pour finalement échanger un baiser torride alors qu'Emma se sentit décoller pour finalement être enlacé à Dorian comme juste avant. Ses jambes retrouvèrent rapidement la taille de son amoureux tandis que ses mains n'hésitaient pas à se ballader tendrement le long de son corps. La table de la cuisine leur servit d'appuit durant ce baiser incroyablement sensuel après quoi tous les deux vinrent s'installer sur cette couverture placée au sol. Ils y seraient probablement plus confortablement installés.
    Rapidement la situation prit un tournant qu'ils connaissaient que trop bien. Dorian parcourait le corps tout entier d'Emma de baisers, et à vrai dire la jeune femme ressentait la chaleur de ses baisers presques brulants se propager sur tout son corps. Plus Dorian avançait dans ses démarches plus Emma sentait la température de sa peau monter en flèche. Et bien sur, lorsque Dorian s'attarda sur son ventre, Emma ne pu s'empêcher de lacher quelques soupirs, l'incitant presque à continuer ce délice qu'il lui servait sur un plateau. tout aussi délicatement, il vint déposer quelques baisers légèrement plus bas, provoquant de nouveaux une réaction audible chez Emma. La parcours inverse fut vite reproduit et les regards brulants se retrouvèrent pour de longues minutes tandis que les mains de Dorian s'occupait de retirer ces bouts de tissus qui ne servaient plus à grand chose à présent.
    Un dernier regard révélateur échangé, leurs mains se liaient fermement tandis que leurs corps se retrouvaient délicatement pour ne former plus qu'un. Malgré la chaleur de leurs corps et leurs envies respectives, l'homme de la situation se montrait doux et délicat, laissant le temps à sa compagne de prendre gout à son rythme. Puis, doucement, les minutes défilant, le rythme se fit plus rapide, plus intense tandis que le couple laissait entendre son plaisir entre deux baisers brefs, tant le souffle leur manquait. Emma avait intelligemment fermer la porte et heureusement puisque l'intensité du moment et le plaisir ,qui ne cessait de grimper, du couple aurait très certainement réveillé le petit bout qui dormait paisiblement à l'étage. Finalement, la cuisine n'avait pas été une si mauvaise idée. Ici, l'un comme l'autre se laissait totalement aller, sans craindre de réveiller Noah ou même d'innover puisque dans cette pièce tout devenait nouveau. Et pour preuve, la réaction du corps de Dorian semblait différente. Il paraissait fragile presque tremblant, ses mains serrant fortement celles d'Emma. Si la nuit se révélait être si intense, tous les deux ne tiendraient pas bien longtemps avant d'être épuisés. La future Madame Miller libéra l'une de ses mains, la glissant dans les cheveux plus qu'humides de son compagnon, n'ayant pas la force de reprendre quoi que ce soit à présent. Sa respiration presque coupée, sa poitrine se soulevant à une vitesse phénoménale et Dorian qui semblait être dans le même état.

    - Petit coeur..

    Quelques minutes durant lesquelles le silence fut interrompu par les respirations saccadées du couple, après quoi Emma bascula doucement pour finalement se retrouver à califourchon sur Dorian. Ses doigts vinrent s'entremêler aux siens à nouveau, alors que ses lèvres jouaient avec celles de Dorian presque trop épuisées pour échanger un véritable baiser. Ses joues rosées et son souffle qui n'arrivait pas à se stabiliser déclenchèrent un mince sourire chez Emma. Elle même n'en revenait pas: finalement le jeu n'avait pas que des points négatifs tel que la frustration, il apportait également un désir si fort que le couple s'envolait dans un autre monde lorsque leurs deux corps se liaient.

    - .. Fermes tes yeux. Détends toi. Et.. apprécies.

    Ces quelques mots murmurer à l'oreille de son fiancé et Emma libérait déjà ses mains pour les passer délicatement sur le torse de ce dernier. Leurs respirations reprenaient un rythme normal, plus ou moins normal.. mais Emma n'allait pas leur laisser le temps de décompresser, non. Elle lui avait promis la nuit entière de folies, de plaisirs, de surprises et elle voulait tout lui donner... son coeur, son corps, son désir, son plaisir.. tout. Ses lèvres vinrent déposer un tas de baisers partout sur son torse, des tendres, des moins tendres, des passionnés, des langoureux.. mais rapidement elle se redressa, vérifiant que Dorian se détendait et profitait de ce moment qui lui était entièrement consacré. Alors, le calme ayant refait surface, Emma glissa ses mains délicatement vers le bas ventre de son amoureux et commença doucement à caresser cette partie du corps de son futur mari qui lui leur permettait de s'unir et de se retrouver à chaque fois d'une manière unique. Bientot, ses lèvres se joignèrent aux mains, souhaitant donner à Dorian le maximum de plaisir rien qu'avec ses deux parties de son corps. Jamais elle n'avait été aussi douce et amoureuse lors de telles caresses mais ce soir tout était spécial.. essayant presque de rendre à Dorian tout le plaisir qu'il savait lui offrir, Emma se sentait encore plus motivée lorsque son conjoint lui laissait entendre toutes les émotions qu'il ressentait.
    Quelques longues minutes durant lesquelles Emma s'appliqua pour avoir le plaisir d'entendre fièrement les râles de plaisir de son compagnon. Une fois son objectif atteint avec succès, Emma se leva tout en entrainant Dorian dans son élan pour finalement se coller à lui et échanger un nouveau baiser, aussi doux que tout ce qu'elle venait de faire. Mais elle ne tarda pas à rejoindre la table de la cuisine, s'asseyant à nouveau dessus tout en enveloppant ses jambes autour de la taille de son partenaire. La jeune femme avait constater que cette table avait particulièrement plu et inspiré Dorian alors pourquoi ne pas tenter le coup? Pourquoi ne pas renouveler cet acte d'amour, sur cette fameuse table qui semblait plaire à Dorian? Ses lèvres ne quittaient plus celles de Dorian alors qu'une de ses mains se chargea de faire fusionner leurs deux corps, ses jambes se resserrant encore un peu plus contre Dorian. Un gémissement résonna dans la pièce alors qu'elle prenait l'initiative de prendre un rythme voluptueux, langoureux, qui leur permettrait de s'ahbituer à cette nouvelle idée qui pimenterait encore un peu leur vie de couple. Collée au corps de son bien aimé, Emma profitait du rythme encore calme des vas et viens pour embrasser les lèvres brulantes de Dorian, ses mains se perdan dans les cheveux encore humides de ce dernier. Déjà, le silence n'existait plus et le couple laissait leur plaisir résonner entre les murs. De l'amour, du désir.. un mélange qui semblait réussir à Dorian et Emma!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mar 04 Mai 2010, 9:14 am

    Cette nuit s’annonçait longue, très longue. Minuit était passé de quelques minutes à présent et le couple, en proie à un désir palpable, tentait de reprendre une respiration normale après un moment si intense. Le corps tremblant de Dorian, sa respiration difficile à calmer, il essayait de se calmer dans le cou de sa future femme. Cette initiative ne semblait pourtant pas porter ses fruits, il ne tremblait plus mais sa respiration demeurait identique. Heureusement, sa fiancée se trouvait dans le même état que lui ce qui le rassurait. Néanmoins, ce n’était qu’une sorte de fatigue passagère car, si Emma lui avait promis une nuit entière de folie, il était plus que prêt à suivre son idée. Une minute devait s’être écoulée lorsque Dorian pris une grande inspiration, contractant son ventre au maximum, et expira aussitôt. Voilà enfin sa respiration plus calme. Puis, les deux petits mots qu’il entendit le ramenèrent définitivement sur Terre, où il commença par relâcher doucement les mains de sa compagne. Ses mains lui faisaient presque mal tant elles étaient restées immobiles un long moment. La tête toujours logé au creux de son cou, Dorian laissait ses lèvres effleurer cette partie qu’il appréciait tant. Il appréciait aussi son corps tout entier et il était prêt à en prendre possession autant de fois que ses forces le lui permettraient.

    Son visage retrouva un mince sourire, entre deux respirations, pour commencer par savourer les mots qui venaient de lui parvenir. Avant d’entreprendre quoi que ce soit, Emma avait le don de laisser son compagnon rêveur au travers de quelques mots seulement. A présent, elle se trouvait au-dessus de lieu et il pouvait, à loisir, admirer ce corps parfait et qui lui était entièrement réservée. De quoi accroître son envie, plus qu’elle ne l’était déjà.
    Ses mains expertes commencèrent par se balader sur son torse encore humide mais qui retrouvait toute sa chaleur de seconde en seconde. Dorian avait déjà fermé les yeux et les quelques pensées qui parvenaient à sa frayer un chemin dans son esprit étaient entièrement réservées à sa future femme. Elle déposa un flot de baisers sur son torse, tous différents, ce qui le laissait complètement déboussolé. Comment une telle femme parvenait-elle à le rendre ainsi ? A faire de lui un amant aussi fou amoureux ? Sa respiration se modifia légèrement lorsque ses mains s’aventurèrent vers son bas ventre. Silencieusement, il lui était reconnaissant d’avoir pris le temps de le calmer avant de passer à un moment autrement plus torride. Chacune de ses douces caresses, expertes et enivrantes, faisait frémir son corps entier. Ce corps entier à lui seul illustrait déjà à quel point elle le comblait, puis les râles de plaisir qui s’en suivirent, plus prononcés qu’à l’accoutumée. Depuis de longues minutes, il mordillait sa lèvre inférieure et lorsque ce moment torride prit fin, il rouvrit ses paupières de surprise en passant le bout de sa langue sur sa lèvre. Emma lui avait procuré tellement de plaisir, plus à certains moments que sa lèvre en attestait, un petit point rouge se dessinant sur celle-ci.

    Plus vite qu’il ne l’aurait pensé, sa partenaire se redressait sur ses jambes, l’entraînant logiquement avec lui. Sans plus attendre, il la souleva à nouveau à plaçant ses mains sous ses cuisses, cela pour créer une réaction de surprise. Le baiser qu’ils échangèrent de suite après était empli de douceur mais Dorian dû y mettre fin tant sa lèvre blessée le picotait. Il avançait doucement vers la table et ses jambes buttèrent contre celle-ci, dans son esprit elle était plus loin mais sa fiancée le troublait tellement qu’il en perdait tout repère. A ce train là, il allait finir en morceaux avant la fin de la nuit. Aussitôt que sa fiancée se soit installée sur la table, il reprit leur baiser là où ils l’avaient arrêtés mais ajouta une certaine avidité. Son corps le rendait presque fou car il n’attendait que le prochain moment pour en prendre possession mais Emma s’en chargea à merveille. Ses jambes l’enveloppaient de nouveau mais il passa une de ses mains sur une de ses jambes pour lui signifier de se serrer encore plus. Il ne la voulait qu’à lui, qu’au plus près de lui et le lui faisait savoir. Leurs gémissements emplissaient la pièce, pareil à les rendre sourds. Ses lèvres scellées aux siennes, Dorian entreprit d’intensifier le rythme de ses mouvements quand un plaisir attendu traversa son corps entier, l’empêchant de poursuivre le baiser qu’il échangeait. Il baissa alors sa tête, son front contre l’épaule de sa future femme. Là, il déposa quelques baisers brûlants et laissa même une empreinte juste au-dessus de sa poitrine. Il espérait ne pas lui avoir fait mal mais son envie menait la danse et il n’était pas sûr de se montrer doux à cet instant précis. Leurs deux corps inondés de désir finirent par se séparer, dans un dernier mouvement intense.
    A nouveau, Dorian sentait son coeur battre fort contre sa poitrine à tel point qu’il n’aurait pas été étonné de le voir bondir hors de son corps. Sa respiration encore haletante, il en profita tout de même pour venir chercher la main gauche de sa future femme et la placer à l’endroit exact où son coeur tambourinait fort. Troublé, il fit de son mieux pour aligner les mots les uns à la suite des autres sans trop de coupure mais cela se révéla être un exercice complexe.

    « Tu le sens ? C’est tout ce que je ressens quand on fait l’amour, quand je suis avec toi ou que je pense à toi. »

    Finalement, Dorian se stoppa capable car il ne se sentait pas capable d’aller plus loin mais il était parvenu à exprimer l’essentiel. Il n’avait pas choisi sa main gauche de manière anodine. Il voulait que ce soit celle qui porterait son alliance, celle pour qui il n’aurait que d’yeux le jour de leur mariage. Son regard amoureux trouva ensuite celui de sa compagne, puis il lui déposa un baiser sur le front. Sans plus attendre tant il avait faim d’elle, de son corps et de toutes les sensations qu’elle lui procurait, il l’entoura à nouveau de ses bras pour la soulever et rejoindre la couverture. Il prit place le premier dessus, assis, Emma demeurant au-dessus de lui. Ses deux mains repoussaient les quelques mèches qui lui barraient le visage avant de que ses lèvres ne prennent entière possession des siennes. Là, dans cette position, il prit à nouveau possession de son corps si désirable et guida sa fiancée dans tous ses mouvements tandis qu’il s’allongeait peu à peu contre la couverture et que ses mains demeuraient immobiles sur les hanches de sa partenaire. Ses gémissements d’habitudes étouffés par un baiser ou perdus au creux du cou de sa partenaire devinrent plus expressifs, résonnant dans la pièce, prêts à la faire vibrer. Ce mouvement de vas et viens se faisait plus pressant, plus intense, plus sauvage que les deux fois précédentes et, rapidement, une vague de plaisir incontrôlable vint conquérir leurs deux corps. Le couple n’avait que très rarement connu une telle fougue mais cette nuit semblait être celle de toute leur folie. Ils venaient de faire l’amour pour la troisième fois, sans compter leur moment d’intimité matinal. Encore maintenant, Dorian n’était pas complètement vide de toutes forces et les baisers qu’il échangeait présentait avec Emma, désormais tout contre lui, se chargeaient de lui faire comprendre.

    Son corps tout en sueur, le jeune homme trouva le moyen de faire basculer sa compagne dans une délicatesse excessive, pour se placer au-dessus d’elle. Ses yeux détaillèrent son corps entier, qu’il voulait prendre encore et encore sans plus jamais songer à se désunir. Mais, à ce moment-là, sa bouche voluptueuse l’intéressait davantage et il ne tarda pas à échanger un baiser langoureux. Ses mains, jusqu’alors placées de part et d’autre de son visage, descendirent tout le long de son corps. Ses lèvres, quant à elles, s’attardèrent longuement sur son ventre qui abritait encore leur premier enfant quelques mois plus tôt. Sur l’instant, il lui en aurait fait un deuxième si Emma lui en avait fait la demande. Chose qu’elle ne ferait pas et à laquelle il pensait seulement pour être dans un état pareil, entièrement dépendant de sa future femme. Cette même femme qui partageait sa vie depuis deux ans, ses joies et ses peines, ses rires et ses doutes, ses confidences et ses silences. Sans aucun doute possible, il l’aimait et devenait presque fou à ne pas pouvoir lui prouver d’une façon plus différente et plus forte que toutes les autres.

Bon ben vu que je suis satisfaite de cette réponse, tu devrais plus qu'adorer celle-là Oui mes chevilles vont bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mar 04 Mai 2010, 3:42 pm

J'ai beaucoup aimé en effet ^^

    La porte fermée de la cuisine avait marqué le début de la soirée, celle de Dorian et d'Emma. Leur jeu totalement oublié, les deux amants se retrouvaient comme ils adoraient le faire, arborant tout de même de nouvelles idées, de nouvelles envies. La pièce dans laquelle ils se trouvaient leur offrait un mélange de nouveautés et de choix différents qui permettaient ainsi au couple d'innover, de marquer cette soirée à jamais dans leur esprit comme dans leur coeur. Cette croissance qu'ils arrivaient à créer en un simple moment d'intimité. D'une douceur infinie à une intensité presque animale, Dorian et Emma comblaient ce désir trop longtemps mis de côté. Le petit rapprochement matinal n'ayant pas aidé à les calmer, le couple semblait partit pour une nuit de folie ou ils ne cesseraient toute activité lorsque leur corps leur dirait 'stop'. Pour le moment, la fatigue était présente, mais c'était une bonne fatigue, une fatigue qui la rassurait tous les deux puisqu'elle signifiait que le départ avait été réussit. Leurs deux corps étaient en sueur et à vrai dire, Emma, toujours sous son amant favoris, appréciait de le voir si fragile, si vider de toute énergie. Non pas qu'elle souhaitait que la soirée s'arrête, non.. néanmoins elle pouvait ainsi constater que son futur mari lui faisait l'amour avec tout son coeur, au point d'en être exténué après coup. Plutot flatteur, non?

    Ayant promis à son compagnon une nuit qu'il n'oublierait pas, Emma se détacha doucement de lui, en basculant, pour finalement avoir une vue globale de ce corps qu'elle venait de gouter de longues minutes. bien sur, les regards furent les premiers à retrouver leur chemin habituel et à se croiser pour simplement discuter à travers d'un échange dont eux seuls avaient le secret. Emma, joignant ses mains à celles de son fidèle amant, préféra ajouter des mots à son regard brulant, donnant quelques indices à Dorian de la suite des événements. Ses lèvres s'attardèrent sur ce torse encore humide qu'elle aimait tant sentir tout contre elle, alors que délicatement, ses mains se glissèrent légèrement plus bas, commençant à flatter le bas ventre de son compagnon.
    Durant sa grossesse, Emma avait passé des heures entières à regarder des émissions dont le sujet principal était les bébés. Néanmoins, ces émissions avaient également l'intelligence de parler de thèmes qui posaient problème: comme l'après accouchement. Beaucoup de femmes, et Emma avait pu le constater dans sa propre maison étant enfant, une fois mère, laissait de côté leur compagnon pour se donner entièrement à leur enfant. Emma avait réellement fait attention à ce point une fois que Noah les avait rejoint. Bien sur, cette histoire avec Kate n'avait pas facilité la tache, néanmoins, depuis leur réconciliation, Emma était devenue presque plus caline qu'avant d'apprendre qu'elle était enceinte. Les emplois du temps étant devenus encore plus chargés, la jeune interne ressentait énormément le besoin de passer du temps avec Dorian, et rien qu'avec lui. Mis à part le travail, Emma consacrait le plus clai de son temps à Noah, et à vrai dire elle ne s'en lassait pas.. loin de là. Mais malgré son côté mère, qui était très présent, la jolie brunette ne souhaitait pas délaisser Dorian, encore moins maintenant que la paix était de retour. Alors, comme très souvent, leurs petits jeux permettait au couple de se tenter l'un et l'autre et d'ainsi garder ce désir l'un pour l'autre. Le fait de se 'donner rendez vous', comme Emma l'avait fait le matin même avec son compagnon, faisait grimper l'envie, le désir de se retrouver encore plus vite. Et une fois le temps venu, le couple s'enfermait dans leur bulle pour finir dans un état second comme ce soir, dans cette pièce jamais encore utilisée de cette manière là.

    Le plaisir de son homme passant en premier, Emma se dirigea volontier vers le bas ventre de Dorian, ses lèvres ainsi que ses mains travaillant en équipe pour produire le maximum de bénéfice. Ce dernier ne se fit pas attendre puisqu'assez rapidement, Emma eut l'agréable surprise d'entendre son chéri se laisser totalement aller, lui faisant par de son plaisir par des râles terriblement sensuels, qui ne faisaient que motiver d'avantage la jolie brunette. Quelques minutes s'écoulèrent, les soupirs de Dorian devenant plus prononcés et plus fréquents, avant qu'emma ne relève les yeux vers son partenaire. Constatant qu'il se pinçait fortement la lèvre, elle décida de s'arrêter tout aussi délicatement qu'elle avait commencé, pour poursuivre.. à deux. Persuadée d'avoir mit Dorian dans de bonnes conditions pour enchainer sur la suite de la soirée, Emma se releva, entrainant son futur mari avec elle. De façon très naturelle, leurs lèvres se retrouvèrent dans un nouveau baiser, doux, tendre, une douce caresse, alors que Dorian soulevait sa bien aimée, l'incitant à se positionner comme il aimait tant. D'ailleurs, les jambes d'Emma ne quittèrent plus la taille de Dorian pendant un bon moment. Le baiser interrompu quelque secondes reprit de plus belle mais cette fois, Emma ajouta autre chose: la fusion de leurs deux corps. A nouveau, les vas et viens s'enchainaient, alors qu'assez rapidement, le couple laissait éclater leur plaisir, très intense ce soir.
    Tout d'abord accroché à la nuque de Dorian, Emma finit par s'appuyer contre la table, le rythme ayant prit une allure très rapide. La demoiselle perdit le fil très vite, laissant son parfait amant continuer, alors qu'elle se délectait de temps de bonheur grace à seul être. Sa tête penchait vers l'arrière à chaque vague de plaisir, tandis que ses mains agrippaient la table pour éviter d'hurler face à ce moment si intense. Douceur? Non, le couple l'avait perdu en route. Mais, en aucun cas, l'intensité avait rimé avec violence. Rares étaient les fois où le couple se laissait guider par leur désir et non par leur amour, mais ces fois là, ils se découvraient sous un tout autre aspect, qui à vrai dire leurs plaisait. L'amour était présent, ils le savaient, mais le désir aussi.. alors pourquoi seraient ils gênés face à un moment comme celui ci où le but était d'atteindre des sommets encore jamais atteinds?

    - Je t'aime.

    Ces deux petits mots, Emma les avait prononcer à l'instant même où Dorian lui avait expliquer la raison des battements affolés de son coeur. Tout comme son partenaire, Emma avait très bien remarqué que la main gauche avait été soigneusement choisie, comme par symbole d'un futur événement qui leur tenait à coeur. Pour marquer cet incroyable dont que Dorian avait de faire comprendre à Emma qu'il l'aimait, le couple se rapprocher à nouveau pour un baiser, baiser qui ressemblait à une petite pause, les calmant tous les deux aussitot.
    La couverture posée au sol avait l'air d'être la bienvenue puisqu'elle était épaisse et permettait au couple de s'y installer sans craindre d'être à même le sol. La chaleur que leurs corps avaient former était restée encrer dans ce bout de tissu, ce qui n'était que plus agréable lorsque Dorian et Emma s'y installèrent à nouveau. Assise sur son amant, la jeune maman ne quittait plus ses lèvres, les embrassant avec un amour démeusuré tandis que lui s'occupait de les lier à nouveau dans un moelleux mouvement, surprenant Emma qui lacha un soupir plus intense qu'en temps normal. Son sourire se dessina sur son visage alors que Dorian prit un rythme intense dès le départ. Emma perdit son sourire très rapidement, complètement envahie par le plaisir. Ses mains glissèrent le long du torse de son amant, alors que ce dernier l'accompagnait dans chaque mouvement torride. Contrairement aux fois où ils prenaient leur temps et que leurs vas et viens étaient doux et voluptueux, là, Dorian comme Emma échangèrent un gémissement de pur plaisir qui mettait fin à leur moment beaucoup plus vite que d'habitude. L'aspect presque animal de ce moment n'avait fait qu'augmenter le désir, et à vrai dire plus le temps passait plus Emma avait faim de son futur mari. "L'appetit vient en mangeant": elle comprenait le sens de cette phrase à présent et ne pouvait que l'approuver. Mais après avoir manger comme elle venait de le faire, Emma avait besoin d'un instant de repos, simplement pour retrouver une respiration calme et posée. Bien sur, leurs deux corps ne restèrent pas bien longtemps loin l'un de l'autre et Dorian fit en sorte de se retrouver sur sa compagne. Se relaxant tendrement, les deux amoureux en profitaient pour s'embrasser, se caliner doucement, à l'inverse du moment qu'ils venaient de vivre.

    - Mon joli coeur.. Le père de mon bébé.. Mon homme idéal.. Mon irrésistible amant.. Mon parfait amour.. Mon futur mari..

    Tous pleins de mots qui finalement menaient au même nom: Dorian Miller. Un tendre sourire accroché à ses lèvres, Emma venait caresser les lèvres de son compagnon, les embrassant dans une délicatesse infinie. Toujours de sa main d'experte, elle vint à nouveau faire fusionner leurs deux corps, rapprochant le corps de Dorian du sien. Leur rythme, si l'on peut appeler ça comme ça, donnait presque l'impression d'être au ralenti. A l'opposé total de leur "troisième fois", le couple ne prettait attention qu'à leurs baisers plus doux que jamais.. alors que leurs corps formaient quelques mouvements langoureux. D'un extrême à un autre: avec amour, Dorian et Emma allaient loin, très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 05 Mai 2010, 8:09 am

    Sans aucun doute possible, cette nuit allait rester graver dans leurs mémoires. Il n’y avait rien de mieux que de tels contacts charnels pour se prouver à l’un comme à l’autre l’amour que le couple se portait mutuellement. Deux ans environ après leur première soirée, leur couple ne connaissait ni la routine ni l’ennui.
    Ils s’aimaient et se le prouvaient pour la troisième fois consécutive. La température de la pièce avait monté en flèche et Dorian sentait son corps se consumer sous l’effet du désir. Son envie menait la danse et semblait commander chacun de ses gestes. Il pouvait clairement identifier la même chose chez sa partenaire, à son plus grand plaisir. Il aimait se mouvoir en elle tout en sachant que sa future femme ressentait les mêmes sensations que lui. Leurs deux corps se détachèrent plus rapidement cette fois tant l’intensité de cet ébat les avait épuisé. Pas une seconde ne s’écoula sans que Dorian ne couvre le corps de sa fiancée de mille et un baisers. Leur étreinte était totalement différente de la plus récente, plus douce et voluptueuse.

    En quelques mots, Emma lui cita tout ce qu’il représentait pour elle et, aussitôt, son visage afficha une réelle expression de fierté. Il n’aurait pu entendre pu élogieux que ce dont elle venait de lui faire part. Elle. Cette femme qui occupait son coeur depuis près de deux ans, qui continuait de le surprendre et qu’il ne cessait d’admirer. A l’énonciation de tous ces mots, Dorian se stoppa net dans son entreprise et vint trouver le regard noisette de sa fiancée qui lui souriait. Il ne lui adressa aucun sourire en retour mais son regard était suffisamment évocateur.
    Leurs deux corps se retrouvèrent à nouveau par la simple volonté d’Emma mais le rythme de leurs mouvements était étonnamment lent, plus long. Les baisers échangés pouvaient se compter par centaine, chacun apportant une touche différente et une sensation nouvelle. Malgré les minutes qui défilaient et une envie plus profonde que Dorian ressentait dans chacun de ses membres, il préserva tant bien que mal ce rythme doucereux. Leurs gémissements ne résonnaient plus dans la pièce mais le bruit de leurs baisers occupait cette même pièce. Au moment même où son corps était traversé d’une vague de plaisir plus puissante que les autres, il mit fin à leur baiser pour fondre son regard dans le sien et lui exprimer ainsi tout ce qu’il ressentait à cet instant précis.

    Sans toutefois se retirer, Dorian reprit de plus belle ses baisers alors que leurs corps n’exprimaient plus aucun mouvement. Il vint ensuite se réfugier au creux de son cou pour adopter sans tarder un rythme beaucoup plus soutenu, laissant se déverser toute l’envie qu’il était parvenu à contenir ce dernier quart d’heure.
    Puis, le souffle coupé, il se détacha de son corps et se laissa glisser sur le côté, son dos reposant sur le carrelage froid de la cuisine. Ses doigts étaient entremêlés à ceux de sa compagne tandis qu’il tentait de calmer son coeur en posant la paume de sa main libre dessus. Comme Emma lui avait promis, il était épuisé, vidé de toute force. Les deux flammes des bougies chancelaient déjà, la lumière feutrée se réduisant alors progressivement.
    Néanmoins, après quelques minutes d’inertie, il parvint à se redresser et à attraper la robe de chambre fine et légère de sa fiancée. Il lui tendit avec un fin sourire au coin des lèvres. Oui, il avait bien une petite idée derrière la tête.

    Son regard détailla chacun de ses mouvements lorsque Emma couvrit ses frêles épaules puis il se redressa encore un peu plus pour la prendre dans ses bras et se lever enfin totalement. Un de ses bras était placé sous ses genoux, l’autre sous son dos alors que sa compagne entourait son cou de ses bras. Devant la porte de la cuisine qui lui était impossible d’ouvrir, il laissa faire sa compagne et parcouru ensuite le chemin jusqu’à leur chambre, poursuivant jusque dans leur salle de bains. Le clair de lune éclairait à peine la pièce à travers la petite fenêtre mais cette douce lumière leur était amplement suffisante. Une lumière plus forte aurait probablement percée leur bulle d’intimité. Délicatement, il la laissa rejoindre le sol et lui retira sa robe de chambre, fort inutile, dès que l’occasion se présenta. Dans un silence toujours profond mais au combien agréable, il lui prit la main pour l’entraîner dans la douche, puis il la plaqua doucement contre le mur carrelé. Un flot d’eau chaude se déversa alors sur eux tandis qu’il la soulevait doucement, ses jambes fines autour de sa taille, pour prendre possession d’elle une sixième fois, dans un mielleux mouvement de bassin. Le bruit de l’eau suffisant à couvrir leurs ébats passionnés. Les parois vitrés étaient déjà pleines de buée tandis que leurs deux corps continuaient de s’épouser parfaitement. Complètement épuisé, Dorian abandonna son étreinte même si son corps demeurait presser contre celui de sa future femme. Vidé de toute énergie, il semblait rechercher un peu de réconfort dans les bras de sa compagne. Son corps la désirait encore et toujours mais il se sentait incapable de répondre une nouvelle fois à ce désir intarissable.

    « J’ai envie de toi. »

    Sans plus s’attarder, Dorian lui exposait clairement son principal dilemme. Il la désirait mais ses ressources étaient épuisées. En réalité, il espérait que sa partenaire soit dans le même état car il supporterait difficilement de ne pas pouvoir la satisfaire si elle le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 05 Mai 2010, 8:48 pm

    Intense. Voila qui résumait parfaitement cette soirée. Cela faisait presque trois heures que le couple ne s'était plus quitter d'une seule semelle. Leurs ébats s'accumulaient, la fatigue également néanmoins ni l'un ni l'autre n'avait l'air tenter d'arrêter. Leurs gémissements et autres soupirs de plaisir le prouvaient parfaitement. Malgré l'épuisement de la journée qui s'ajoutait à leurs quelques découvertes torrides, le couple n'allait pas tarder à manquer d'air tant cette soirée essayait à tout prix de combler ce manque qu'ils avaient accumulé, provoquant un désir presque incontrolable. Finalement, Emma ne regrettait en rien d'avoir attendu toute la journée puisqu'à vrai dire, ce soir, elle découvrait un Dorian qu'elle n'avat que trop peu connu durant ces deux dernières années. Adeptes de longs et langoureux moments d'intimités tard dans la nuit ou tot le matin, Dorian et Emma avaient pris l'habitude d'être lents, doux, et surtout très longs pour leur permettre de ne pas rester sur leur faim une fois le travail reprit. Mais ce soir, une promesse ayant été tenue, le couple essayait toutes les possibilités existantes, profitant des longues heures qu'ils avaient devant eux pour arborer d'autres façons de faire. Une pièce différente, des positions différentes, une intensité différente mais également un plaisir différent. Ce soir, le couple priviligiait leur désir avant tout, et pour preuve leurs derniers ébats avaient été plus courts puisque l'intensité, elle, avait été poussée à son maximum.. créant chez les deux amants un désir encore plus élevé. Des moments torrides qu'Emma appréciait puisqu'ils lui permettaient de découvirr un nouveau Dorian, un petit côté animal qui le rendait encore plus désirable, mais également d'atteindre LE plaisir digne de ce nom. Non pas qu'en temps normal elle n'en ait pas, loin de là et Dorian le savait bien puisque sa compagne exprimait très clairement ses ressentiments, néanmoins, le plaisir qu'elle éprouvait ce soir était purement physique.

    Visiblement ce côté 'animal' était controlable. A cet instant précis, le couple profitait d'un instant de répis pour s'embrasser longuement, leurs lèvres ne se quittant que lorsque l'oxygène était nécessaire. Les bras d'Emma s'enroulaient dans la nuque de Dorian, leurs visages étant donc presque collés l'un à l'autre. Un baiser interminable s'initia lorsqu'Emma glissa doucement sa main sur le corps de son amant incroyable pour faire fusionner leurs corps une énième fois. Une véritable drogue! Une fois scéllés, leurs corps restèrent un instant immobiles, le couple ne s'appliquant que sur leurs baisers. Mais la jolie brunette prit l'initiative de commencer doucement à créer un nouveau rythme, sentant une folle envie de retrouver ce mouvement de bassin en commun qu'elel adorait tant. Contrairement aux fois précédentes, là, leur rythme était quasiment enixistant, et pour dire, aucun gémissement n'avait été audible. bien sur, quelques soupirs discrets mais rien de très intense. Les baisers s'enchainaient tandis que le mouvement des deux corps, lui, n'augmentait absolument pas. Comme s'ils ne voulaient pas se concentrer sur deux choses en même temps, le couple préféra tout d'abord conclure ce moment de complicité et d'échange amoureux avant de pretter attention au reste.
    Un long quart d'heure s'écoula avant que les langues des deux amoureux ne se quittent pour finalement conclure sur un regard plus qu'amoureux, un regard complice qui en disait long sur l'envie accumulé à cause de ce rythme voluptueux. Dorian fit assez clairement comprendre à Emma qu'à présent il avait besoin de plus, de conclure ce moment en beauté. La destinataire de ce regard ne lui répondit qu'à l'aide d'un léger sourire, le laissant prendre posession de tout son corps, puisqu'elle avait l'impression de ne plus être elle même lorsque Dorian lui faisait l'amour avec toute son énergie. Au moins, elle savait à quel point il y mettait tout son coeur puisque lui comme elle s'encourageait à l'aide de soupirs et autres gémissements qui rassuraient l'autre. Oh ça non emma ne se plaignait pas de son partenaire, loin de là. Bien au contraire, elle adorait faire l'amour avec lui et jusqu'à présent Emma n'avait jamais été déçue d'un de leur moment ou alors moins satisfaite. Non! Ebats oux ou torrides, son coeur avait toujours été sur le point d'exploser lorsque son futur mari lui faisait l'amour.

    En parlant de futur mari, ce dernier s'était écroulé à ses côtés lorsque tout son désir fut envolé à travers d'un dernier râle masculin. Encore une fois, le couple était épuisé mais tellement satisfait. La chaleur de la pièce n'aidant pas, la lumière des deux bougies commençaient à diminuer, la cuisine devenant sombre au fur et à mesure que les minutes passaient. La bulle d'intimité du couple se fermait encore plus lorsque la pièce était sombre, comme s'ils étaient aimantés l'un à l'autre lorsque la lumière disparaissait. Mais ce soir, autre chose attendait Emma. Et oui, ce serait mal connaitre Dorian que de croire qu'il s'arrêterait là. Sa jolie compagne lui avait promis une soirée de folie jusqu'à épuisement et jusqu'à présent, leurs petites pauses calines leur suffisaient amplement à pouvoir reprendre leurs ébats seulement quelques minutes après le précédent. Mais là, l'homme de la pièce se releva, attrapant de quoi recouvrir le corps de sa future femme! Se coucher? Dorian voulait déjà mettre fin à la soirée? Et.. de cette façon si peu romantique? Même pas un magnifique baiser pour la conclure? Etrange! Emma se releva tout de même, assez surprise, mais remarqu a le sourire de son compagnon. Et voila, elle avait compris. La douche serait l'endroit qu'ils allaient redécouvrir ensemble. Oui, plus d'une fois le couple avait pénétrer dans cette douche ensemble et très rapidement ils s'étaient rapprocher au point de faire l'amour, rapidement ou non tout dépendant du temps qu'ils avaient, ce qui était donc devenue une envie assez régulière. Emma pu rejoindre les bras de son prince charmant telle une mariée, et eut la responsabilité d'ouvrir la porte. Un vent de fraicheur les inonda lorsque l'air de la cuisine rencontra celui du reste de la maison. Emma eut très légèrement froid, et se rendait compte que leurs ébats avaient du augmenter la température de quelque degrés. bref, la salle de bain atteinte, la belle fut dévêtie par son amoureux alors qu'elle se laissait entrainer contre le mur glacé de la douche, le jet d'eau chaude coulant déjà sur leurs deux corps. aucun mot échangé et pourtant ils se mettaient d'accord pour une sixième fois. tout juste mouillés, Dorian et Emma reprirent un nouveau rythme, ni doux ni torride, moyen dira-t-on, alors que déjà le plaisir montait en flèche. La jolie brunette sentait déjà son coeur accéléré lorsque Dorian interrompit leur moment. Ses yeux se rouvrirent de suite, l'incompréhension l'envahissant totalement. Mais le regard de son bien aimé fut assez clair pour qu'elle retrouve le sourire tout aussi rapidement qu'elle l'avait perdu. Déçue? Non, pas du tout! Néanmoins, elle gardait ce petit vide, la fin de ce moment là n'avait pas été atteind.

    Les mots de Dorian furent rapidement balayés de son esprit puisqu'elle voyait sa déception dans son regard. Elle avait envie de lui? Oh oui, et cette envie mettrait longtemps à partir mais en aucun cas elle ne comptait lui dire, voyant déjà cette petite bouille déçue sur son visage. Se montrant compréhensive, Emma posa ses mains sur ses joues, ses lèvres rejoignant les siennes pour un tendre baiser de consolation. Il était fatigué et c'était réellement compréhensible. Depuis le début, Dorian s'était entièrement donner à Emma et à présent, malgré une énorme envie que son corps démontrait, ses forces ne lui permettaient plus d'agir. Le corps de Dorian encore complètement contracté, Emma lui sourit tendrement, dans le but de le rassurer. Elle s'éloigna quelques secondes lui, souhaitant tout de même rétablir le bien être du couple et ne pas rester sur une frustration. Elle ouvrit la porte de la douche, y faisant pénétrer un tout petit tabouret, qu'elle posa tout près d'eux. L'une de ses jambes s'appuya dessus, alors qu'elle venait se coller à nouveau à Dorian.

    - On finit ce qu'on a commencé chéri..

    Voulant utiliser le moins de force possible du côté de Dorian, Emma reprit la situation en main et à vrai dire, tout en se rapprochant de Dorian, elle ondula doucement ses hanches pour que leurs corps fusionnent à nouveau. Et là, surprise! Sa tête se pencha doucement en arrière, un long gémissement se faisant entendre. Et bien, elle en découvrait des choses ce soir. Avec l'aide de son chéri, quelques mouvements se dessinèrent mais le couple n'était pas vraiment à son aise. Alors, malgré le plaisir intense qu'Emma ressentait, comme jamais encore.. elle mit de côté son plaisir personnel pour conclure joliment ce moment. Sa respiration saccadée comme après un marathon, Emma savait qu'ils retenteraient une prochaine fois puisqu'elle se surprenait elle même à avoir tant de plaisir en étant presque immobile. Bref, le tabouret fut poussé plus loin mais Emma vint chercher les lèvres de son conjoint, reprenant de longues minutes de baisers alors qu'une de ses mains venait délicatement s'occuper du bas ventre de Dorian. Oui, car si elle, pouvait controler son envie, Dorian quant à lui devait terminer ce moment d'une manière ou d'une autre. Alors, avec grand plaisir, Emma reprit ses caresses pour entendre son futur mari se délecter jusqu'à la dernière seconde. Les baisers furent plus rares mais le regard d'Emma ne quittait plus le visage de son homme, tant elle aimait voir son plaisir se dessiner sur sa jolie bouille. Dorian se laissa totalement aller dans les bras de sa chérie, alors qu'elle l'entrainait en dehors de la douche, pour se sécher. Elle retira les quelques pinces de ses cheveux et les laissa retomber sur ses épaules en les ajustant un minimum et enfilant sa robe de chambre. De suite après, elle vint se blottir à nouveau contre son compagnon, venant dévorer ses lèvres avec amour et passion alors qu'elle se collait au mur de la salle de bain. La tendresse reprenait doucement le controle de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 09 Mai 2010, 7:27 pm

    Exténué par tant de frénésie charnelle, Dorian se sentait comme une coquille vide, ses dernières forces envolées. D’un côté, cela le satisfaisait dans la mesure où il était parvenu à tenir son rôle, à la fois d’amant et de futur mari. Le couple ne venait-il pas d’entrevoir un extraordinaire avenir intime ? A n’en pas douter, la réponse était forcément positive. Après deux ans environs de relation, le couple trouvait encore le moyen d’expérimenter et cela ne pouvait que les motiver à faire de même continuellement. D’autant plus que l’un comme l’autre semblait posséder un appétit insatiable.
    D’une certaine manière, cette faiblesse le frustrait à un point qu’il n’aurait pu imaginer et intervenait au plus mauvais moment. Comment était-il supposé réagir face à cela ? Malgré les heures écoulées et les multiples réunions de leur deux corps, le désir qu’il éprouvait n’avait pas diminué. En fait, Dorian se demandait sérieusement si celui-ci allait finir par s’amenuiser. Il lui suffisait de poser son regard sur sa future femme ou de penser à elle les fois où la distance s’interposait entre eux pour que son désir ne fasse qu’un bond.
    Réfugié dans la douce sécurité de leur étreinte, le regard du jeune homme ne semblait plus exprimer la même chose. Pour la première fois de la soirée. Son esprit, jusque-là occupé par son avidité, se démêlait avec une humiliation typiquement masculine. Son corps avait beau illustrer une envie débordante, ses forces, elles, semblaient l’avoir abandonné. Il n’imaginait même pas penser à la réaction de sa partenaire ni à ce qu’elle pouvait se dire. Au lieu de ça, il resta quelques minutes supplémentaires dans ses bras, s’y sentant agréablement bien. L’eau chaude continuait de s’écouler sur leurs deux corps brûlants et avait le mérite de calmer peu à peu l’esprit contrarié de Dorian. Le baiser que le couple échangea ensuite eut le même bienfait mais ce que sa compagne ajouta produisit l’effet totalement inverse. Pour simple réponse, Dorian afficha un air complètement surpris bien que son intention soit de le cacher. Voulait-elle lui faire comprendre son insatisfaction ? Ou le mettre au défi de se montrer plus performant ? Pour la énième fois de la soirée, leur deux corps vinrent à ne former plus qu’un, brièvement. Son plaisir était curieusement trop peu présent pour que Dorian ne laisse échapper le moindre son, mais cela ne semblait pas être le cas pour Emma. C’était à n’y rien comprendre. Que lui arrivait-il pour ne plus rien ressentir ? Ses sensations s’étaient-elles volatilisées ainsi que ses forces ? Comme si elle était parvenu à lire dans ses pensées, sa partenaire mit un terme à leur septième fois .. enfin, non .. l’explication tenait plus dans l’absence de confort. Autrement, Emma aurait tôt fait de l’abandonner à son triste sort. En effet, quelle aurait-été sa réaction face à cette absence cruelle de la plus petite sensation ? Totalement à l’opposé de ses pensées et pour son plus grand plaisir, les mains expertes de sa fiancée vinrent se perdre au niveau de son bas ventre. Quelques minutes durant, il put soutenir son regard mais son plaisir devenant plus audible de seconde en seconde, il abandonna ce contact visuel en fermant les yeux, mordillant fermement sa lèvre inférieure alors que ses gémissements étaient à peine couverts par le bruit de l’eau. Le couple abandonna ensuite ce coin de la salle de bains dans laquelle ils avaient déjà passé du temps à deux. Tôt le matin, si Noah n’était pas réveillé et que le bruit de l’eau se faisait entendre, Dorian ne tardait jamais trop à y rejoindre sa fiancée. Inutile de préciser que ce moment privilégié et matinal le mettait d’excellente humeur et, après un tel moment passé avec sa future femme, il se sentait capable de tout affronter la journée durant.
    Une serviette de bain enroulée autour de la taille, Dorian paraissait avoir oublier son utilité première. De grandes gouttes courraient encore et encore sur son corps sans qu’il n’entreprenne de se sécher. En réalité, son regard était bien trop occupé par le corps sublime de sa fiancée. Néanmoins, un détail de grande importance le dérangeait. Que venait faire ce bout de tissu au milieu d’une soirée comme celle-ci ? Un fin sourire aux lèvres, Dorian s’approcha doucement, se plaçant derrière Emma, face au miroir. Ainsi, il pouvait la regarder droit dans les yeux pour appuyer ses propos.

    « Interdiction de porter quoi que ce soit ce soir. »

    A chacun de ses mots prononcés, le jeune homme entreprit de retirer progressivement cette robe de chambre trop futile à son goût. Sa propre serviette ne tarda pas à subir le même sort alors que son corps était entraîné vers un coin de la pièce, Emma se plaquant contre le mur. Avant de retrouver leur étreinte doucereuse, Dorian prit le temps de profiter de la vue qui lui était offerte. Mais merde, pourquoi fallait-il que ses forces aient disparu ?! Cette nuit était unique et il ne voulait en aucun cas la gâcher. Sans plus s’attarder, sa frustration augmentant à la même vitesse que son désir, ses lèvres retrouvèrent facilement celles de sa fiancée. Un sourire apparu lorsque son regard amoureux parcouru son visage. D’une certaine façon, ce corps encore trempé devenait plus désirable encore. L’instant d’après, il faisait glisser ses lèvres vers son cou jusqu’à susciter une certaine réaction de sa part, les intensifiant seconde après seconde. Emma comprendrait certainement qu’il envisageait sérieusement d’oublier sa fatigue et de lui prouver son amour pour la énième fois de la soirée d’une manière plus intense encore. Déposant quelques baisers brûlants ça et là sur son épaule, ses grandes mains se chargèrent de la soulever délicatement pour la laisser enrouler ses jambes galbées autour de sa taille. De nouveau réfugié au creux de son cou, ses lèvres remontèrent lascivement vers ses lèvres. Lèvres qu’il ne désirait que prendre, tout comme l’intégralité de son corps. Il prit alors entière possession de sa bouche, renforçant ses baisers avec une avidité presque bestiale. Ses jambes les dirigèrent doucement vers leur chambre mais, aussitôt le seuil de la porte passé, Dorian se stoppa et pressa sa fiancée contre la commode de la chambre. Sa respiration brûlante vint caresser le visage de celle qui occupait chacune de ses pensées, tandis qu’il s’employait à intensifier chacun de ses mouvements de bassin, son regard ardent parcourant chaque infime partie de son corps, corps qu’il connaissait par coeur mais qu’il redécouvrait sans cesse. Ses premiers gémissements vinrent se perdre dans un de leurs baisers, fiévreux et lascif. Son rythme redoubla d’intensité alors que son coeur heurta violemment sa poitrine, son corps étant parcouru d’une vague de plaisir immense. Les orgasmes, il ne les comptait désormais plus. Sans plus attendre, ayant remplacé son côté délicat par un côté plus bestial depuis quelques instants, il déposa le corps de sa future femme sur les draps blancs immaculés de leur lit et se positionna au-dessus. Il se délectait autant d’observer la flamme qui animait son regard noisette autant que la sensation qu’il éprouvait à reprendre possession de son corps, dans un râle de plaisir incontrôlé. Emma eut d’ailleurs la présence d’esprit de placer une de ses mains sur sa bouche, avant que ses gémissements ne viennent se perdre dans leurs baisers ou dans la profondeur de leurs draps. Le plaisir ultime que le couple éprouvait ne paraissait pas arrêter Dorian qui, après s’être retiré, continua de l’embrasser avec autant de passion, décollant leurs lèvres en dernière nécessité pour récolter un peu d’oxygène et continuer ainsi inlassablement. Ses mains parcouraient son corps, s’attardant plus longuement sur ses cuisses puis Emma se retrouva au-dessus de lui, alors que leurs deux corps étaient près bu bord du lit, à deux doigts de tomber, de rejoindre le sol brutalement. Néanmoins, cela ne semblait pas les effrayer compte tenu de la fougue qui les enveloppait. D’ailleurs, un moment plus tard, lorsque Dorian voulu reprendre sa position initiale, son dos heurta le parquet de la pièce alors qu’Emma était toujours dans ses bras. Ses forces retrouvées, voilà que ses douleurs de l’après-midi se ravivaient mais il lui en fallait plus pour que son désir ne lui échappe. Comme Emma l’avait brillamment souligné, ils ne cesseraient qu’à la dernière ressource épuisée. Pas avant. La lèvre fendue pour avoir rejoint le sol alors qu’il se mordillait légèrement la lèvre de plaisir, il passa sa langue dessus pour apaiser ses picotements et laissa la main experte de sa fiancée réunir leurs corps tandis que ses propres mains demeuraient immobiles sur ses hanches. Au lieu de s’amoindrir, son désir paraissait décupler sans que le fait de faire l’amour encore et encore ne semble y changer quoi que ce soit. Une fois encore, le temps allait les freiner dans leur élan mais, finalement, ce temps serait forcément rattrapé plus tard. Sans aucun doute possible, il était fou amoureux de cette femme et n’allait pas tarder à le devenir véritablement si tous deux continuaient sur cette voie. Une fois le couple calmé, de nouveau en sueur, Dorian ne se montra plus aussi entreprenant et se laissa le temps de retrouver une bonne respiration au risque de ne plus avoir d’oxygène du tout. Désormais, toutes ses ressources étaient épuisées et leur chute lui avait fait suffisamment mal au dos pour qu'il n'envisage une quelconque action.

    « On dirait qu’une douche s’impose à nouveau .. la dernière ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 12 Mai 2010, 5:00 pm

    Le diner ayant été particulièrement frustrant, emma n'avait pas hésiter une seconde avant de tenter Dorian, de le mener à bout pour pouvoir retrouver cette étreinte dont ils avaient tant de mal à se défaire. La cuisine avait été la première victime du couple, leur proposant des tas de petites choses qui ne rendaient la soirée que plus spéciale. Bien sur, la jolie brunette avait prit soin d'apporter une énorme et épaisse couverture qui, à vrai dire, avait su accueillir le couple comme il se doit.
    Les 20 minutes du matin même avaient visiblement créer un manque encore plus flagrant que les jours précédents et le couple se le démontrait mutuellement par des attentions qui en disaient long sur leur état d'esprit actuel. Bientot, la cuisine ne fut plus assez originale et le couple ne tarda pas à rejoindre la salle de bain, leur salle de bain. Assez régulièrement, la douche était devenue leur lieux de tendresse du matin. Souvent, l'un des deux partaient plus tot et à vrai dire ils profitaient de ce moment de calme pour le partager à deux et ainsi commencer la journée de la meilleure façon possible. a cet instant, le matin était encore loin mais Emma fut entrainer dans la douche par son compagnon qui semblait toujours aussi entouthiaste et motivé. Décidemment, elle ne s'était pas trompée, ils ne s'arrêteraient que lorsqu'ils seraient exténués. Des heures s'étaient écoulées depuis le coucher de Noah et les deux futurs mariés ne semblaient pas se lasser de cette nuit qui leur était entièrement réservé. Heureusement, ni l'un ni l'autre ne travaillait le lendemain.
    Mais, il fallait s'en douter, les heures passant, le corps ne suivait plus.. l'énergie ne suivait plus. L'envie, d'un côté comme de l'autre, semblait s'accroitre au fur et à mesure que les minutes défilaient, néanmoins là, sous ce jet d'eau chaude, Dorian renonça à une énième fusion, ses forces étant totalement épuisées. Certes, Emma fut surprise de cet arrêt si soudain, néanmoins, la bouille déçue de son partenaire provoqua chez elle un joli sourire de compassion. Oui, et Dorian le savait bien, Emma ressentait une énorme frustration lorsqu'elle ne finissait pas quelque chose.. et dans ce domaine sa frustration n'était que plus grande; néanmoins, il lui suffisait de se remémorer cette soirée pour être comblée. Le plaisir que Dorian lui avait procuré était indescriptible, et ce, peu importe s'il arrivait à continuer ou pas. Jamais le couple ne s'était donné l'un à l'autre si intensément.. et toute cette énergie n'était pas éternelle, Emma le savait et reconnaissait qu'elle aussi n'était pas aussi en forme qu'en début de nuit.
    La déception de son futur mari paraissait si grande qu'Emma essaya tant bien que mal d'unir leurs deux corps pour conclure ce moment tel qu'il se devait. Mais, malgré son plaisir personnel, aucun retour de la part de Dorian et le confort n'aidant pas, Emma préféra laisser tomber cette idée "d'échange" pour se focaliser sur le plaisir de son conjoint. Prenant le temps de gouter à ses lèvres qu'elle redécouvrait à chaque baiser, Emma laissa ses malicieuses mains offrir à Dorian de douces caresses qui le feraient certainement réagir; plus que ce 'faux pas' juste avant. Le regard amoureux de sa fiancée posé sur lui, Dorian se décontractait, ses râles de plaisirs devenant de plus en plus bruyants. A vrai dire, Emma était tellement fascinée par ce visage qui reflétait tout ce plaisir qui parcourait ce sublime corps qu'elle en oublia même qu'un bébé dormait juste à coté. Mais, voyant le manque d'énergie de Dorian, elle souhaitait conclure cette soirée de folie d'une jolie manière et ce fut le cas puisqu'elle se délecta en admirant tout l'effet qu'elle arrivait à produire sur le corps de son bien aimé. Pensant mettre fin à la folie de la soirée, Emma vint chercher les lèvres de son partenaire de façon tendre, amoureuse.. essayant ainsi de calmer son désir.
    Sortie seule de la douche, Emma enfilait sa robe de chambre, posée devant le miroir de la salle de bain pour détacher ses cheveux. elle pensait avoir droit à de la douceur de la tendresse pour finalement rejoindre le lit conjugual et finir la nuit dans les bras l'un de l'autre.. mais elle se trompait sur toute la ligne. Visiblement, ses caresses avaient fait beaucoup d'effets à Dorian puisque ce dernier se permettait de tenter sa compagne, retirant délicatement le bout de tissu qu'elle venait tout juste d'enfiler. Il ne lui en fallait pas plus pour retrouver un désir à son sommet. De nouveau nue face à son futur mari, Emma se plaça dos au mur, retrouvant assez vite les lèvres de son amoureux alors que ce dernier semblait très entreprenant. Voulait il se faire pardonner de cette pause qu'il lui avait fait subir dans la douche? Dans tous les cas, Emma était légèrement rétissante face aux gestes de Dorian, ne voulant pas voir la même scène se reproduire.. la frustration serait trop énorme pour pouvoir la controler suite à ça. Mais, son compagnon semblait vouloir lui prouver qu'il avait encore et toujours envie d'elle et il savait très bien comment faire. Ses lèvres brulantes se posèrent au creux du cou d'emma, alors que cette dernière essayait tant bien que mal de résister à cette folle envie de faire l'amour avec lui, pour la énième fois.

    - Chéri.. ne me tentes pas comme ça.. chéri..

    Elle le suppliait presque d'arrêter tant elle se sentait partir face à ses baisers brulants. Mais, plus elle essayait de le freiner plus Dorian continuait, et il ne semblait pas vouloir s'arrêter là puisque son regard vint doucement rassurer celui de sa compagne alors qu'il prenait soin de la surélever délicatement. Un simple regard et emma fut entièrement confiante face à la suite des événements. Dorian venait de lui faire clairement comprendre que leur nuit ne s'arrêterait pas maintenant et que tous les deux allaient encore s'amuser un peu. Prête à exploser tant elle avait retenue toute son envie durant les derniers minutes, Emma semblait prendre du plaisir rien qu'en embrassant son amoureux. Elle retrouvant cette intensité, cette lascivité dans ses baisers qui la rendaient folle .. folle de lui. Leurs langues n'attendaient plus et se rejoignaient dès que possible alors que le couple fusionnait doucement, pénétrant au même moment dans leur chambre. L'homme de la situation semblait plein d'envie et pour cause, il n'attenda pas une seconde de plus pour faire l'amour à sa future femme, avec une volonté, une intensité déconcertante. Contre la comode, Emma laissait son plaisir s'envoler, alors que Dorian mettait tout son coeur à l'oeuvre, provoqant presque un manque d'oxygène à sa compagne, tant ses gémissements devenaient réguliers et intenses. Quelques secondes d'interruption laissèrent au couple l'opportunité de rejoindre leur lit, là où seraient beaucoup plus à l'aise. Leurs corps se détachèrent le temps d'un instant alors qu'Emma se posait sur leurs draps glacés, la faisant frissonner. Mais, le répis fut de courte durée puisque très vite, dorian scella à nouveau leur deux corps dans un râle qui semblait annoncé la suite de ce moment. emma posa fermement sa main sur la bouche de son mari, se rendant parfaitement compte qu'ils finiraient par réveiller le quartier tout entier s'ils continuaient ainsi. Ses lèvres retrouvèrent celles de Dorian afin de rendre leurs gémissements beaucoup moins perceptibles. Bien sur, à cette allure, une vague de plaisir traversa Emma peut de temps après que le couple ait rejoint le lit, l'une de ses mains agrippant les draps de ce lit, lui permettant de controler ce plaisir qui lui donnait la sensation d'imploser.
    Son souffle était troublé par l'animosité du moment, et à vrai dire, elle eut beaucoup de mal à le controler tant la surprise d'une énergie si soudaine l'avait fasciné. Les baisers ne cessaient pas, et ce malgré le fait que leurs deux corps ne soient plus en fusion. Dorian bascula pour finalement placer Emma sur lui, tout contre lui, ne cessant pas l'espace d'une seconde de s'embrasser. La jeune maman oublia totalement ce qu'elle lui avait demandé peu de temps avant, dans la salle de bain, et bien au contraire, elle profitait de cette force que son compagnon avait retrouvée.. pour ainsi continuer sur leur lancée et faire l'amour à n'en plus finir. Mais.. BOUM! A trop se donner l'un à l'autre, le couple n'avait pas prêté attention au sol, qui semblait plus prêt que prévu. Une chute assez brutale et inattendue qui provoqua un rire chez Emma, un rire qui lui permit de calmer son coeur et sa respiration. Jamais encore le couple n'avait finit par terre et encore moins lors d'un moment tel que celui là. Forcément, les douleurs de Dorian refirent surface, néanmoins le couple retrouva son sérieux presqu'aussitot, Emma venant doucement déposer des baisers dans le cou de son amoureux. Ce dernier avait posé ses mains sur les hanches de la demoiselle alors que doucement leurs corps ne formaient plus qu'un. Un moment langoureux prit forme, le plaisir prenant la place du rire alors que le corps de la jolie brunette se contractait sous tant de plaisir en si peu de temps. Une nouvelle vague de plaisir et la voila totalement posé contre Dorian, ne prenant même pas la peine de séparer leurs deux corps. Une respiration beaucoup trop troublée ainsi qu'une fatigue qui commençait à se faire sentir, Emma s'occupait du cou de son partenaire, seule chose qui lui semblait encore faisable à cette heure ci. Mais un mot raisonna dans sa tête lorsque dorian lui murmure une nouvelle et dernière proposition. La douche! Malgré sa fatigue, son esprit se remémora ce dernier moment passé sous cette eau chaude et il ne lui en fallut pas plus pour retrouver un grand appétit. Peut être qu'après cette douche, tous les deux pourraient enfin se montrer raisonnable et se reposer les quelques petites heures qu'ils leurs restaient avant le commencement de la journée.

    - Je vais être épuisée demain..

    Implicitement, Emma donnait sa réponse à Dorian, lachant un léger rire tant elle redoutait la journée du dimanche qui allait probablement être sous le signe de la sieste et du repos. Quelle idée de s'amuser toute la nuit aussi?! Noah, lui, serait en pleine forme, alors que ses parents allaient probablement regretter de ne pas s'être couchés en même temps que lui. Malgré le fait qu'elle soit consciente de ce détail, emma se releva doucement, séparant enfin leurs deux corps, tandis qu'elle aidait doran à se relever suite au choc qu'il avait reçu sur ses blessure de l'après midi. Main dans la main ils rejoignèrent la douche, le jet d'eau chaude en marche, et leurs baisers reprenant formes tout doucement. Par habitude, Emma recula jusqu'à sentir le mur contre son dos, alors que ses bras s'enroulaient autour de la nuque de dorian. Les baisers devinrent rapidement langoureux voire lascifs tandis que la jeune maman, elle, ne faisait que profiter de ces merveilleux baisers qui lui étaient offerts. Dorian voulait 'une dernière duche'? Et bien.. elle le laissait prendre la situation en main, comme il savait si parfaitement le faire. Mais entre deux baisers, alors qu'Emma n'arrivait plus à quitter le regard passionné de son conjoint, elle lui murmura ces doux mots qu'elle ne se lassait plus de répéter lorsqu'ils partageaient un moment si intime.

    - Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 13 Mai 2010, 10:14 am

    Cette nuit allait certainement laisser des traces et d’ailleurs, certaines se signalaient déjà par les gestes plus lents du couple ou bien par leur respiration définitivement troublée. A plusieurs reprises et plusieurs endroits, le couple s’était découvert d’une manière jusque-là pas ou peu exploitée. Leur épuisement illustrait parfaitement combien les deux protagonistes venaient d’y prendre goût, au point de se sentir complètement fatigué, sans aucune ressource pour ne serait-ce oser un nouvel instant à la mesure des précédents. Les baisers qu’ils continuaient d’échanger étaient amplement suffisant, d’autant plus que leur désir disparaissait progressivement. Celui-ci avait atteint son paroxysme plus tôt dans la soirée, en même temps qu’une vague de plaisir si intense que ça en devenait indescriptible. Mais .. il ne fallait pas oublier que leurs rôles d’amants serait rapidement remplacé par leurs rôles de parents. Un argument assez convaincant pour que la soirée trouve enfin une issue.
    Présentement, le couple se trouvait encore dans la chambre, allongé sur le sol où ils étaient tombés un moment plus tôt. Leur fougue venait de laisser place à une forme de tendresse qui s’adaptait parfaitement à la nouvelle situation. Leurs corps épuisés ne demandaient qu’un peu de répit avant de, peut être, envisager une conclusion. Leurs baisers régnaient donc en maître car aucune autre possibilité ne leur était offerte. Après avoir fait tant de fois l’amour, surtout si intensément, comment auraient-ils pu continuer ? Cela faisait déjà plusieurs heures que leur jeu n’était plus qu’un vague souvenir et la fin de soirée approchait logiquement. Néanmoins, le couple n’allait pas stopper la soirée si brusquement.
    Un sourire amusé prit forme sur les lèvres de Dorian lorsqu’il se rappela les quelques mots que sa partenaire lui avait adressé pour tenter de freiner ses ardeurs. Il avait plus ou moins compris son appréhension de subir une deuxième déception mais cette seule idée l’avait suffisamment motivé pour lui prouver le contraire. Il était hors de question pour lui de rester sur un tel échec et le moment qui suivit lui permis de reprendre confiance. Désormais, il se perdait presque à vouloir conter le nombre de fois où une vague de plaisir avait traversé son corps, le nombre de fois où ses gémissements s’étaient perdus dans leurs baisers..

    « Rappelles-moi de toujours te tenter comme je l’ai fait. »

    Quel aurait été l’intérêt d’une telle remarque si Dorian n’avait pas implicitement fait référence au plaisir qu’il venait de ressentir deux fois de suite ni aux supplications de sa compagne dans la salle de bains ? Il lui adressa aussitôt un regard complice, signe qu’il aurait pu se passer de mots pour le lui faire comprendre. D’ailleurs, il semblait fier et prêt à se vanter de pouvoir ainsi dialoguer avec sa future femme, en un seul regard que quiconque ne serait en mesure de déchiffrer. Une forme de langage qui leur était entièrement réservée et dont ils usaient fréquemment.
    A ce stade de la soirée, Emma venait de prononcer tout haut ce que tous deux devaient penser depuis quelques minutes. Au lever, Noah serait certainement en grande forme, aidé par la journée de la veille en tout point parfaite mais il ne trouverait pas la même énergie de la part de ses parents. Malgré cela, ses parents fourniraient tous les efforts nécessaires pour tenir son rythme car c’était leur dernière journée entièrement libre avant la reprise d’une semaine éprouvante. Dans un élan de générosité, Dorian lui adressa un nouveau sourire avant de chercher à la rassurer.

    « Ne t’inquiètes pas, je m’occuperai de tout. »

    Engagé dans il ne savait trop quel voie, le jeune homme oublia cette préoccupation en un éclair de seconde car, déjà, Emma l’aidait à se relever afin que le couple puisse accomplir sa dernière volonté dans la pièce adjacente. Son dos lui faisait horriblement mal mais il essaya tant bien que mal d’oublier cette douleur lancinante pour combler sa partenaire une dernière fois. Le temps d’atteindre la douche, Dorian passa ses bras autour de la taille de sa compagne alors qu’il se trouvait derrière, l’embrassant continuellement dans le cou. Quelques secondes après, l’eau chaude s’écoulait déjà sur leurs deux corps collés l’un à l’autre. Dans un sens, Dorian aurait aimé finir la soirée dans la plus simple tendresse mais il sentait encore en lui la flamme d’un désir prête à disparaître. Alors pourquoi ne pas éteindre cet incendie qui lui avait fait connaître un désir à son apogée toute la nuit durant ? Les deux petits mots que sa future femme vint lui murmurer au creux de l’oreille illuminèrent son visage d’un petit sourire heureux. Il ne répondit dit car, à cet instant, son regard le faisait cent fois mieux que ce que ses mots en auraient été capables. Puis, rapidement, leurs baisers gagnèrent en intensité alors que leurs corps fusionnaient pour la énième fois. Un nombre à donner le tournis. Ses mouvements de vas et viens se faisaient lents mais le plaisir ressenti n’en était que plus long à savourer. Le couple pouvait s’embrasser sans risquer de manquer d’oxygène puis Dorian se sépara de leur étreinte le plus délicatement et le plus lentement possible.

    « Je t’aime aussi. »

    Son front posé contre son épaule, il formula enfin sa réponse de manière à clore cette nuit de folie. Le couple demeura un moment immobile sous le jet d’eau chaude avant que l’un d’eux ne prenne l’initiative d’en sortir pour enfin rejoindre le lit conjugal.
    Dans la demi obscurité qui les enveloppait, Dorian regarda sa future femme qui se préparait à aller dormir tandis que lui semblait rêvasser, appuyé contre le montant de la douche. Lorsque le regard de sa fiancée le surprit, un petit rire se fit entendre comme s’il venait de se faire prendre. A son tour, Dorian se prépara, commençant d’abord par se sécher puis il se dirigea vers le dressing où il prit seulement un short de pyjama blanc à fines rayures bleues. Il rejoignit ensuite sa fiancée dans la salle de bains, pour se plaindre de son dos et obtenir ainsi un futur massage. Cette fois ce n’était pas un mensonge ni un caprice car ses côtes étaient recouvertes de bleus, de même que son dos. Néanmoins, l’expression de son visage était quelque peu exagérée mais il cherchait à entendre le rire de sa compagne avant de s’endormir.
    Le couple s’inséra ensuite sous les draps, Dorian s’allongeant sur le dos alors que Emma venait se réfugier dans ses bras. Aucun mot ne fut échangé tant la fatigue était présente, omniprésente et le sommeil prit vite la suite des événements en main.
    Une poignée d’heures s’écoula dans le plus strict silence, peu troublé par les douces respirations de ses occupants. Dans l’autre pièce, Noah commença à gigoter doucement puisqu’il se réveillait à peine. Ses paupières étaient encore closes mais dès qu’il ouvrit les yeux, son réveil devint évident. Contrarié que personne ne soit déjà là pour s’occuper de lui, il tapa rageusement des pieds contre le matelas dans l’espoir d’attirer l’attention mais, cela ne suffisant pas, il trouva son hochet à portée de main et s’en servit pour faire plus de bruit, accompagné de pleurs.
    Troublés par tant d’agitation, ses parents ne tardèrent pas à se réveiller mais, au moment où Dorian se décida à se lever, sa compagne resta allongée, ramenant les draps à elle. Aurait-il loupé un épisode ? Effectivement, la réponse était oui et Emma lui remémora brièvement mais très efficacement ses paroles de la veille « je m’occuperai de tout ». Tout de même amusé, il hocha la tête dans l’obscurité et se leva. Avant toute chose, il se dirigea instinctivement vers le dressing où il passa un T-shirt et un short, deux choses qu’il avait acheté durant la semaine. Noah semblant devenir de plus en plus bruyant, son papa s’empressa de rejoindre sa chambre et aussitôt ses bruits cessèrent. Il devait être aux alentours de sept heures et demi et, lorsque les volets furent ouverts, les rayons du soleil remplirent à peine la pièce. Dorian prit enfin son fils dans ses bras, lui demandant aussitôt si il avait bien dormi mais son état d’excitation répondait pour lui. Il l’allongea sur la table à langer pour changer sa couche et lui remit ensuite son petit pyjama d’Indiens. Encore une petite trouvaille de son papa. Les deux hommes descendirent ensuite au rez de chaussée, Noah rejoignant son parc le temps que son papa ouvre tous les volets et range le capharnaüm qui régnait dans la cuisine. Cela fait, le jeune papa s’appliqua à préparer le biberon mais son fils s’impatientait déjà. C’est vrai que Dorian se montrait lent mais il n’avait pas trop eu le temps de récupérer durant ces trois petites heures de sommeil. Le biberon chaud en main, il installa son fils sur ses genoux et les quelques minutes qui suivirent allaient être les plus calmes de la matinée. Noah buvait son lait à une allure impressionnante, à tel point que Dorian essayait de temporiser et ainsi éviter qu’il n’avale de travers.

    « Hey doucement mon grand, tu as le temps, personne ne va venir te piquer ton lait ! »

    Noah semblait bien plus têtu que son père et poursuivit sur sa lancée, terminant son biberon en un éclair de temps. Malgré cette rapide collation, Noah semblait toujours aussi agité, ne cessant pas de gigoter puis il en vint même à pleurer. Surpris que son biberon ne suffise pas à le calmer, Dorian essaya par tous les moyens de le calmer. Cela fonctionna un certain temps et tous deux s’amusaient avec des petites cubes dont ils faisaient des piles avant que les poings de Noah ne viennent tout réduire à néant. Au moins, ce jeu l’amusait et semblait le détendre ce qui était bon signe.
    Dorian se leva ensuite pour répondre au téléphone, gardant un oeil vigilant sur son fils qui continuait de jouer mais il dû raccrocher lorsque ses pleurs reprirent de plus belle. Le prenant dans ses bras, son papa essayait de le calmer en se promenant dans toutes les pièces mais rien ne fonctionnait. Une explication lui vint alors à l’esprit et, une fois confirmée, il amena Noah voir sa maman en lui faisant ‘promettre’ de ne pas pleurer. Cause perdue car, à peine le seuil passé, Noah pleura à nouveau mais plus doucement cette fois. Prenant place au bord du lit, il posa Noah au milieu du lit puisqu’il parvenait plus ou moins à se tenir assis et dès que la maman ouvrit les yeux, Dorian s’empressa de lui exposer la raison de leur présence.

    « Notre fils fait sa première dent ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 13 Mai 2010, 9:18 pm

    La remarque de début de soirée prenait tout doucement forme. a force d'efforts, le couple ressentait une fatigue qui prenait place progressivement. Cette petite 'pause' dans la salle de bain ou plutot cette frustration qu'Emma avait ressentit avait visiblement motivé Dorian puisque ce dernier les avait mené jusque là: sur le sol. Oui son énergie et son désir avaient guidé Emma vers un plaisir indescriptible et, ayant fait totalement abstraction du reste, le couple s'était retrouvé par terre sans même s'en rendre compte. Mais à vrai dire, cette chute, malgré sa brutalité, ne les avait pas freiné puisqu'Emma prit soin de faire fusionner doucement leurs corps pour un nouvel échange de passion. La fatigue de plus en plus présente, le moment fut beaucoup moins intense que le précédent. Néanmoins, l'un comme l'autre n'avait pas eu le temps de retrouver une respiration correcte qu'ils s'envolaient déjà vers un plaisir encore nouveau.
    Epuisés. Ils étaient véritablement sur la même longueur d'ondes puisque l'un comme l'autre s'était fatigué au même rythme. A présent, Emma semblait absolument vidée de toute force, et ses caresses le démontraient parfaitement. Son corps était délicatement posé sur celui de son futur mari, alors que sa respiration ne se calmait pas et que ses lèvres retrouvaient difficilement celles de Dorian. La jeune maman finit même par déposer sa tête au creux du cou de son compagnon, laissant les minutes s'écoulées une par une pour retrouver un semblant de force. Mais c'était sans compter sur Dorian, qui savait lui redonner de l'énergie grace à un simple regard. Visiblement, ce moment passé là, sur le sol, dans un silence interromput seulement par leur respiration en rythme, avait permis à Dorian de repenser à leur soirée puisqu'il en profita pour taquiner sa compagne sur une remarque qu'elle lui avait faite peu avant, dans la salle de bain. Oui, ayant vu la déception dans le regard de son conjoint, Emma avait tout fait pour metre son plaisir de coté mais les baisers de Dorian semblaient éveillés un désir bien enfouit en elle.. et cette tentation lui avait parut beaucoup trop risquée. Mais après coup, elle se rendait compte que son futur mari avait eu raison d'insister puisqu'encore une fois, ils avaient fait l'amour avec une telle intensité, une telle passion qu'elle s'en souviendrait encore longtemps.

    - Tu vois.. toi aussi t'arrives à me tenter chéri.

    Ayant eu le temps de se remémorer toute la soirée, Emma, l'espace d'un instant, se souvint que tout ceci reflétait sa victoire. Et oui! Le jeu qu'ils avaient mis en place le matin même était encore présent puisque Dorian devait réussir à passer le week end entier qu'avec les doux baisers de sa compagne. Quitte à perdre, il l'avait fait en beauté puisqu'il démontrait à sa future femme qu'il se laissait perdre par 'gentillesse' mais surtout par désir, par envie d'elle. Et à vrai dire, elle était beaucoup plus flattée de constater que son conjoint ne se lassait pas de lui faire l'amour que d'avoir gagner ce petit jeu. Bref, sa remarque était une sorte de consolation, prouvant à Dorian qu'à ce jeu là.. il n'était pas moins doué qu'elle. A vrai dire, depuis leur rencontre, jamais l'un comme l'autre n'avait réussit à refuser une telle demande. Ce désir était né dès leur première soirée mais le couple avait su patienter encore quelques temps, suivant la volonté d'Emma. Mais depuis, la jeune interne s'était rattrappée, ne laissant jamais passer une occasion de profiter de son amoureux et de ces moments qui les réunissaient comme jamais.
    Faire l'amour lui avait toujours été décrit comme un acte de tendresse, d'échange, de partage mais également de passion amoureuse, et Emma l'avait très mal vécut lors de sa première fois. Probablement pas le bon moment, la bonne personne, bref.. ça restait un assez mauvais souvenir. Mais là, avec Dorian, elle avait l'impression de se redécouvrir à chaque fois. Il lui faisait découvrir un plaisir qu'elle pensait impossible à atteindre, et surtout, il agissait comme s'il pouvait lire à travers ses pensées. Ca oui, même auprès de ses amies, Emma se vantait d'avoir un conjoint si attentionné, si à l'écoute. D'ailleurs, en deux ans de temps, elle n'avait aucun exemple de "déception", elle n'avait gardé aucun mauvais souvenir. A vrai dire, les quelques premiers temps avaient été difficiles puisque leur relation était secrète, puis la grossesse fit son apparition et là, la guerre remplaça les moments d'amour.. mais ces complications n'avaient en rien retiré tout l'amour qu'ils arrivaient à se démontrer lors d'un échange tels que ceux qu'ils venaient de s'offrir l'un à l'autre.

    - J'espère avoir été à la hauteur de ma promesse.

    Se rendant compte que la soirée touchait à sa fin, Emma réclamait une conclusion de la part de son conjoint, voulant se certifier qu'il avait été aussi comblé qu'elle ne l'était encore maintenant. Heureusement, le temps ayant aidé, Emma retrouvait une respiration normale alors qu'elle en profitait pour se relever, entrainant Dorian dans son élan. Puisqu'il lui avait proposé de finir cette délicieuse soirée par une douche, et bien elle y allait, tout doucement. Les mains de son conjoint tout autour de sa taille, ses baisers dans le cou.. étrangement, la fin semblait s'approcher à grand pas, mais à vrai dire c'était agréable.
    Rapidement, leurs deux corps se rapprochèrent tandis que l'eau chaude commençait à parcourir leurs corps. La passion laissa place à la tendresse, aucun des deux n'ayant l'air préssé de mettre fin à ce moment. Puis, une dernière fois, Dorian et Emma se donnèrent entièrement l'un à l'autre, privilégiant la douceur, les baisers et autres caresses. Le plaisir était présent mais beaucoup plus discrètement que les fois précédentes. Les quelques soupirs étaient masqués par l'eau qui coulait tandis que les mouvements se faisaient lents et irréguliers, apportant à cette fin de soirée un délicieux gout d'amour.
    Une dernière vague de plaisir pour le couple qui ne semblait pas vouloir quitter cette douche. A nouveau, les vitres étaient recouvertes de buées et la tendresse les gardait l'un contre l'autre. Un dernier calin, quelques mots doux échangés et Emma se décida enfin à se séparer du corps de son conjoint pour se changer. Malgré l'envie qu'elle avait de rester là, les quelques heures qu'ils leur restaient, elle savait que la journée qui s'annonçait allait être difficile puisque la fatigue allait être encore plus présente. Mais le sourire de son fils la motiverait assez pour profiter de sa petite famille une journée encore. Elle se changeait, enfilant une petite nuisette pour finalement s'occuper de ses cheveux qui ne seraient surement pas sec au réveil. Puis, à travers le miroir, son regard croisa celui de son partenaire, qui semblait être hypnotisé par.. elle ne savait quoi. Un léger rire et le voila qui s'eclipsait. Un sourire sur les lèvres d'Emma s'afficha lorsqu'elle le vit revenir vers elle, une petite moue accroché à son visage, ses bras s'enveloppant autour de la taille de sa compagne. Un sourire qui se transforma rapidement en rire lorsqu'il expliqua la raison de sa venue dans la salle de bain. Il voulait un massage. Bien sur, Emma avait bien vue ses marques qu'il avait sur le corps, néanmoins il avait su attendre la fin de leur soirée pour s'en plaindre: bravo l'artiste!

    - Demain après midi joli coeur. Pendant que Noah fait sa sieste, je m'occupe de toi..

    Un joli sourire accompagné d'un doux baiser. Comme à chaque fois qu'elle partageait un moment intime avec Dorian, Emma devenait plus douce qu'une peluche après coup. Encore une fois, elle se montrait caline et attentionnée comme jamais, et Dorian était bien entendu la victime de cette douceur gratuite. bon, depuis l'arrivée de Noah, il falalit l'avouer, le petit bout avait su profiter de ces moments où sa maman était plus attentionnée qu'en temps normal, dérobant à son père les calins d'Emma. Enfin bon, ce soir, Dorian était le seul qui en profitait et Emma ne semblait pas motiver à quitter les bras de son conjoint, raison pour laquelle il l'attira jusqu'au lit pour pouvoir se reposer un minimum.
    Blottis l'un contre l'autre, un doux baiser de bonne nuit et le couple s'endormit aussitot. La fatigue avait prit le dessus de la situation en un temps record et à vrai dire, malgré les quelques heures qu'ils leurs restaient de sommeil, ça ne suffirait surement pas à combler toute l'énergie perdue durant cette folle soirée.D'ailleurs, toute juste endormie qu'Emma pu entendre les cris de son bébé. Elle avait la sensation de ne pas avoir dormit de la nuit et elle devait déjà se lever.. la journée allait être très longue! Mais non! Dorian lui avait promis qu'il s'occuperait de tout, et bien c'était une bonne raison pour rester au lit. Son futur mari s'étant déjà levé, la jeune maman tira à nouveau les draps sur son corps tout chaud, profitant des quelques instants de répis qu'elle avait avant d'entamer réellement la journée avec un Noah qui semblait être en forme.
    Des cris suivit de rires ou de silence, Emma ne trouva plus le sommeil mais resta confortablement installée dans son lit, profitant de la chaleur que Dorian avait laisser à son départ. Ses yeux toujours fermés, Emma pu entendre des pas qui semblaient se rapprocher de la chambre conjugual. Et oui! La porte tout juste ouverte que Noah pleurait déjà. finalement, ses yeux noisettes eurent le courage de s'ouvrir et une annonce surgit de suite de la bouche de Dorian. Oh, voila pourquoi Noah semblait si faché ce matin.. il avait mal aux gencives, pauvre petit bout. Une telle nouvelle ne pouvait que réjouir Emma, qui se redressa de suite pour poser son fils sur ses genoux. Un large sourire aux lèvres, elle félicitait son fils.

    - Tu montres à maman chéri.. hein? .. tu me montres?!

    Une moue se dessina sur le visage de Noah, ses yeux se remplissant de larmes. Emma ne pu s'empêcher de rire en voyant que son petit bout comprenait de quoi il s'agissait. Visiblement cette annonce ne le réjouissait pas puisqu'il devait réellement souffrir. Par habitude, emma prit son fils dans ses bras, retrouvant la position que mère et fils avaient l'habitude de prendre. Noah déposait sa tête tout contre la poitrine de sa maman, son doudou toujours près de lui. Il récoltait une pluie de caresses et de baisers de la part de sa maman, tandis que cette dernière relevait finalement les yeux vers le papa, qui semblait réjouit face à cette nouvelle mais légèrement envieux de toute la tendresse que son fils recevait. La jolie brunette lui fit donc signe de s'approcher, voulant absolument avoir un tendre baiser de son amoureux pour commencer une parfaite journée. Mais les lèvres de ses parents se rapprochant que très légèrement, Noah se mettait à râler, comprenant que l'attention ne lui était pas entièrement réservée. Un léger rire de sa maman qui 'obéissait' à son fils, reprenant les douces caresses qu'elle aimait lui offrir, après avoir déposer un tendre baiser sur les lèvres de son futur mari tout de même. Ce petit bout de seulement six mois semblait comprendre que son papa avait eu assez de calins et de bisous pour la journée! (^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Ven 14 Mai 2010, 9:48 am

    Jamais encore Dorian n’avait eu à surprendre sa fiancée d’une promesse non tenue mais l’inverse c’était déjà produit une fois. Un passage douloureux sur lequel il ne rimait à rien de revenir à présent. Cette soirée en tête à tête s’était transformée à un point tel que le couple ne cessait de se découvrir sous de multiples facettes. Et dire que tout cela était le fruit d’un petit affrontement auquel le couple aimait jouer pour se mener à bout ! Ce soir, pas plus que les soirées précédentes mais plutôt d’une différente manière, Dorian était satisfait d’être le perdant. Un heureux perdant. Et Emma n’avait réellement pas besoin de lui demander si oui ou non elle était parvenue à se montrer à la hauteur de sa promesse. Cette question lui paraissait presque insensée, irréelle, illogique. D’ailleurs, pour le moins surpris par ces quelques mots, Dorian décida de ne pas lui apporter une réponse directement. Le plaisir qu’il avait ressenti et exprimé, à en perdre sa respiration, ne lui suffisait-il pas ? Le regard qu’il lui adressait reflétait une once d’incompréhension mais, cela mis à part, il lui démontrait qu’elle était parvenue à le combler. Comment aurait-elle pu ne pas le faire ? Dans une autre vie, dans un autre monde, peut-être. Mais, là, le jeune homme n’avait pas à se plaindre, il n’avait jamais eu à le faire et ne le ferait jamais. De son côté, il espérait que son regard soit suffisamment éloquent pour satisfaire en guise de réponse.
    D’une certaine manière, cette réaction de la part de sa future femme ne le surprenait pas. Malgré un caractère affirmé, déterminé et fort, Emma semblait toutefois se sous estimer. Encore la veille, elle avait réfuté un compliment qu’il lui avait fait sur sa tenue. Ce n’était peut être pas une question d’estime de soi après tout, elle n’était tout simplement pas consciente de ce qu’elle représentait à ses yeux mais également aux yeux des autres. Dorian avait perçu cela deux ans auparavant mais ne lui avait jamais exposé une explication comme celle-ci. Il voulait qu’elle trouve par elle-même, qu’elle interprète au plus juste tous ses regards qui lui étaient destinés.
    Sans réellement s’en rendre compte, il resserra son étreinte comme pour la protéger du monde extérieur où certains essaieraient peut être de profiter de cette petite faiblesse. Emma n’avait pas besoin d’être protégée, il le savait et le constatait chaque jour à l’hôpital, lorsqu’il assistait à la dure compétition entre internes. Non elle n’en avait pas besoin mais lui s’efforçait de se montrer protecteur, présent au besoin. Après tout, que faire contre des sentiments si forts ? Il ne pouvait tout de même pas lutter contre ce que lui dictait son coeur !

    Comme pressenti, le repos ne fut que de courte durée. Dorian avait l’étrange impression d’avoir fermé les yeux puis de les avoir aussitôt ouverts pour s’occuper de Noah. Son manque de sommeil était tel qu’il aurait pu croire à cette hypothèse complètement erronée.
    Malgré une humeur à gérer avec des pincettes, les pleurs de Noah eurent le mérite de mettre Dorian en condition dès le départ. Il avait pensé que les pleurs de Noah étaient dû à sa lenteur, au fait de ne pas avoir son biberon aussi vite que d’habitude. Ce n’est que plus tard qu’il eut l’idée de regarder sa bouche de plus près. Il comprenait donc mieux comment toutes ses tentatives pour le distraire avaient échoué bien que certaines aient fonctionné un certain temps.
    Sans passer plus de temps au rez de chaussée, Dorian prit son fils dans ses bras pour monter à l’étage, sans oublier son doudou qu’il tenait de son autre main. Les mains de Noah agrippaient fermement le T-shirt de son papa et cela ne plaisait pas tellement à l’intéressé car il avait horreur de penser que son fils souffrait autant. D’ailleurs, cette réaction à la douleur fut ensuite accompagné de quelques pleurs mais Noah se calma doucement dans les bras de sa maman. Le papa avait pris place au bord du lit, plaçant une main réconfortante dans le dos de son fils. Malgré une douleur très présente chez Noah, il ne pouvait s’empêcher d’arborer un mince sourire. Depuis quelques jours, ce petit bout se tenait très bien assis et maintenant ses premières dents poussaient. Son rôle de père n’en était que meilleur car il n’y avait rien de mieux que d’assister à toutes ces avancées alors un fier sourire était de rigueur. Néanmoins, le jeune homme n’en oubliait pas moins qu’il n’avait pas encore reçu de baiser de la part de sa fiancée mais ce petit manque fut aussitôt comblé. Noah ne se fit pas prier pour réagir, semblant mettre un stop à ce rapprochement. Et il savait se faire comprendre. Souriant alors plus franchement, Dorian finit par se lever complètement et ainsi montrer à Noah qu’il se mettait en retrait. A la recherche de quelque chose pour soulager la douleur, il rejoignit la salle de bains puis la chambre de Noah mais ne trouva rien qui puisse faire l’affaire.

    « On a rien pour le soulager ? Je pensai qu’on avait acheté le nécessaire .. bon je vais passer à la pharmacie, ne m’attends pas pour le petit-déjeuner. »

    Continuant de retourner quelques-unes de leurs affaires pour finalement ne rien trouver de plus, il attrapa sa montre posé sur la table de chevet et la passa autour de son poignet avant de prendre quelques dollars dans un des tiroirs de la commode. Avant de quitter la chambre, Dorian précisa qu’il n’en aurait que pour un petit moment puis il fila rapidement dans le dressing pour prendre un gilet épais, le soleil n’étant pas encore très chaud.
    Dehors, l’air était aussi frais que la veille au soir mais déjà le ciel était d’un bleu sans nuage. C’était un bon signe pour qui voulait passer la journée dehors mais, aujourd’hui, Dorian ne se voyait pas courir à droite à gauche. Déjà, le trajet à pied jusqu’à la première pharmacie du quartier allait finir de l’achever. Celui-ci dura d’ailleurs un peu plus longtemps, lorsqu’il rencontra quelques-uns de leurs voisins qui lui demandaient des nouvelles de Noah. Tout le monde ou presque était désormais au courant que ses premières dents faisaient leur apparition, d’après les propos joyeux de son papa. Il poursuivit ainsi jusqu’à la pharmacie, qui n’était autre que tenue par David. Celle-ci étant peu fréquentée à cette heure-ci, surtout un dimanche, ils évoquèrent et décortiquèrent le match de la veille et Dorian laissa son ami affirmer que sa fatigue apparente n’était autre que le contrecoup d’un match difficile. Entre deux remarques, il parvint tout de même à acheter ce pour quoi il était venu : un collier d’ambre qui permettrait à Noah de se sentir un peu mieux. La discussion se poursuivie encore une bonne demi-heure mais cette partie était plus intéressante car ils parlaient enfants puis affaires. Dorian émergea de l’endroit un moment après, rejoignant la maison d’un pas plus pressé. Sur le chemin, il vérifia la façon dont le collier avait été fabriqué. Il était facilement cassable ce qui était rassurant puisqu’il s’agissait de le mettre sur un bébé de 6 mois et les perles ne risquaient pas de s’éparpiller partout car elles étaient chacune coincée par un noeud. Voilà qui rassurait le papa, plutôt inquiet pour ces choses là.
    De retour à la maison, personne ne répondit lorsqu’il s’annonça. Le jeune papa s’avança alors jusque sur la terrasse où il pu apercevoir ses deux amours en contrebas, tout près du lac. Un grand sourire vint illuminer son visage tandis qu’il rentrait pour se servir une tasse de café et les rejoindre ensuite en passant par l’escalier intérieur.

    « Désolé j’ai été un peu long mais David m’a tenu la jambe ! Mais j’ai ce qui faut pour soulager ce petit monstre ! »

    Sa tasse de café dans une main, il tendit le collier à Emma en premier car elle voudrait probablement le regarder de plus près avant de le mettre autour du cou de Noah et il ne comptait pas le faire lui-même. En réalité, pour tout ce qui concernait Noah, ses parents en discutaient toujours ensemble sauf s’il était question de petits détails futiles.
    Assis sur un transat, Dorian buvait son café à petites gorgées et appréciait son goût plutôt fort. De toute évidence, Emma l’avait préparé pour que tous deux puissent répondre au dynamisme de Noah. Pour une fois, il n’allait pas demandé le programme de la journée si programme il y avait car il était bien trop installé dans son transat, les rayons de soleil venant réchauffer sa peau. Sur les autres rives du lac, d’autres personnes étaient également installées sauf que, elles, n’avaient pas la chance d’avoir leur maison si près (^^) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleepless in Seattle (pv. Emma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ? Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Emma Harper
» 00. You're having my baby (18/08/2011) | Emma Pillsbury & Will Schuester
» 05. Mishap ! Mishap ! [PV ; Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[ Notre forum préféré - Grey's Anatomy ] :: 
■ Seattle ■
 :: Le Sud de Seattle :: Boren Avenue :: Appartement de Dorian Miller
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit