[ Notre forum préféré - Grey's Anatomy ]


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sleepless in Seattle (pv. Emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 24 Mar 2010, 10:59 am

    Il y a une semaine tout juste, Dorian acceptait l’idée d’avoir un frère. On lui avait annoncé bien plus tôt mais, après avoir pris ça pour une mauvaise blague, il s’était interdit de penser à cette éventualité. Après tout, à vingt six ans, il était bien en droit de se dire que ce n’était pas possible. Finalement, cette situation l’avait tellement fait se questionner qu’il pris l’initiative de téléphoner à son père. A ce moment-là, Dorian ne s’était pas soucié du décalage horaire qui les séparait et il était entré directement dans le vif du sujet. Il ne voulait pas tourner autour du pot ni attendre un seconde de plus pour avoir sa réponse. Celle-ci le glaça sur place tant il n’arrivait pas à y croire. Qui plus est, il ne comprenait pas pourquoi il devait apprendre cette nouvelle maintenant. La discussion tourna rapidement à l’affrontement et chacun raccrocha sans aucune diplomatie.

    Au cours de la semaine écoulée, la famille Miller-Wilson reçut la visite de la soeur de Dorian qui avait décidé de voyager quelques mois avant de changer d’avis. Cassidy était en effet connue pour son tempérament extraverti et son caractère spontanée. Depuis la fin de ses études, elle passait son temps à voyager d’un bout à l’autre du globe soit pour retrouver de vieilles connaissances soit pour explorer des coins totalement inconnus. Parfois, elle restait à un endroit parce qu’elle y trouvait un boulot mais cela ne durait jamais longtemps. En clair, elle semblait s’ennuyer rapidement où qu’elle soit et elle avait besoin de changer d’air.
    A Seattle, il n’y avait que Noah qui occupait son temps sans l’ennuyer. Elle l’avait gardé quelques jours, non sans l’amener dans tous les parcs de la ville « pour s’amuser », permettant ainsi à Sam, leur nounou, de s’octroyer un repos bien mérité.
    Dorian et Cassidy ne s’étaient pas disputé à propos de leur père et de leur demi-frère mais ils n’étaient pas du tout en accord. L’un affirmait que c’était pas croyable quand l’autre affirmait que c’était « génial d’avoir un second frère, plus petit cette fois ! ».
    Cassidy était partie en fin de semaine en promettant de revenir bientôt, chose toute relative chez elle. Une fois encore, il n’y aurait probablement que Noah qui pourrait l’inciter à revenir bientôt tant ils s’étaient bien entendu. Ce petit bout n’avait que quelques mois mais cela ne l’empêchait pas de se montrer très attachant.

    3h45. L’heure qu’affichait le réveil ne semblait plus vouloir avancé. Du moins, pas aussi vite que Dorian l’aurait voulu. Ni lui ni Emma ne travaillait aujourd’hui, ce qui se traduisait par un sommeil réparateur mais, avec cette histoire de frère surgit de nulle part, Dorian n’arrivait pas à fermer l’oeil. Ce n’était pas le massage d’Emma qui avait réussi à le détendre car il s’entêtait à ressasser toute cette histoire. Par moment, il s’endormait quelques minutes mais le reste du temps, ses pensées l’en empêchait. Cette fois, Dorian su qu’il ne parviendrait pas à se rendormir alors il s’extirpa doucement de l’étreinte d’Emma pour se lever sans un bruit. Il piocha quelques vêtements au hasard dans le dressing et rejoint la salle de bains pour s’habiller. Une poignée de minutes plus tard, il descendit les escaliers et, à chaque craquement du parquet, il redoutait que Noah ne se réveille. Finalement, ce ne fut pas le cas et il pu sortir de la maison, rejoignant la douceur du dehors. Les températures étaient bien remonté ces derniers jours, la neige et le mauvais temps étaient donc bien finis. Bien que le centre ville soit assez loin, Dorian choisit la marche plutôt que la voiture. De toute façon, en choisissant la voiture, il aurait, à coup sûr, réveillé sa petite famille. Les mains dans les poches, il marcha longuement jusqu’au centre ville où il fut le premier client de la boulangerie. C’était la seule de Seattle où chaque chose coûtait un pont, comme tous les produits Français d’ailleurs. Avec deux sachets en papier kraft, il repartit en direction de la maison. L’obscurité laissait peu à peu place aux premiers rayons de soleil. La maison était toujours endormie, chose rare. Toujours en tâchant de ne pas faire de bruit, Dorian s’occupa une heure de plus, rangeant quelques affaires ça et là, puis il prépara le petit-déjeuner. En moyenne, Noah se réveillait vers 8h30 ce qui laissait le temps à son père de passer un minimum de temps avec sa chérie.
    Dorian disposa ce qu’il avait préparé sur un plateau avant de le monter à l’étage, rejoignant la chambre conjugale sur la pointe des pieds. Il déposa le plateau sur la table de chevet et s’allongea par dessus les draps, en attendant que sa marmotte de chérie (^^) ouvre les yeux. Là, il ne pensait plus à son frère mais à son week end de libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 24 Mar 2010, 4:53 pm

    Depuis la réconcilitation du couple, une grande nouvelle était apparue et non pas des moindres. Et oui, Dorian avait appris qu'il avait un frère, nouvelle qui peut surprendre voire choquer et ce fut exactement la réaction du jeune papa. Emma, de son côté avait pris la nouvelle avec le sourire. En effet, elle s'était occupé de longues semaines d'un patient qui l'avait particulièrement touché, et finalement elle découvrait qu'il était son 'beau-frère', c'était surprenant mais amusant comme révélation. D'ailleurs, elle se rendait compte que la situation aurait été insupportable si le couple avait réagit de la même façon. Déjà, malgré le soutien d'Emma et sa positivité, Dorian n'arrivait pas à digérer la chose et devenait assez distant.. non pas envers Emma ou le petit Noah, non pas du tout.. mais très souvent il s'évaporait dans ses pensées sans que quiconque ne puisse l'en sortir. Tout ceci devenait pesant pour Emma, qui ne savait pas quoi faire l'aider à prendre la chose avec le sourire et justement de profiter de cette nouvelle pour faire connaissance avec son frère, puisqu'à présent tout était enfin clair. Mais il n'y avait rien à faire, Dorian restait ferme et ne comptait ps changer d'avis, bien au contraire puisque même son père avait reçu un coup de fil à une heure assez inaproprié pour simplement se hurler dessus.. probablement pour se soulager un minimum.. Bref, tout restait au point mort et ça n'allait pas en s'arrangeant.

    En plus de cette nouvelle, le couple avait eu la visite de Cassidy, la soeur de Dorian. Il fallait l'avouer, Cassidy était une jeune femme pleine d'énergie qui ne tenait pas en place, trait de son caractère qu'Emma avait eu du mal à accepter. Mais, à l'heure actuelle, Emma appréciait sa compagnie, qui redonnait un vent de fraicheur à la maison tout comme à leur routine. Oui, Cassidy était déjà venu une fois rendre visite à son frère, alors qu'Emma et lui venaient tout juste d'entreprendre une véritable relation, et cette fraicheur avait eu le don de redonner le sourire à Emma. Enfin bon, ces quelques jours passer chez le couple les arrangeaient bien puisque la nounou pouvait prendre un peu de repos tandis qu'Emma ne se faisait aucun soucis pour son fils qui arrivait à calmer Cassidy comme jamais personne n'arrivait a le faire. Emma en avait profiter pour rentrer à la même heure que dorian pour que le couple puisse se retrouver sur le chemin du retour, simplement pour discuter de tout et de rien comme ils en avaient perdu l'habitude avec tous les événements récents. Et puis, en prenant de l'age, Noah s'était éveillé et ne laissait donc plus beaucoup de répis à ses parents.. mais le sourire de ce petit bonhomme égayait toujours la journée d'Emma comme celle de Dorian. Bref, comme toujours Cassidy ne s'éternisait pas et promettait de revenir le plus rapidement possible.. probablement pour Noah, son petit neveu préféré.

    Et voila, la vie était redevenue celle de tous les jours, la routine habituelle qui ne permettait pas vraiment à Dorian et Emma de passer du temps ensemble ou en famille, avec le petit Noah qui commençait à avoir des choses à dire (^^). Aujourd'hui, c'était pourtant le cas. Le couple avait un week end entier rien que pour eux, et Emma aait attendu cette fin de semane avec une impatience digne d'une petite fille attendant un cadeau. Enfin, elle pourrait retrouver son chéri, et son fils.. les deux hommes de sa vie sans se préoccupper du travail ou de l'heure à laquelle Dorian rentrerait. Elle comptait d'ailleurs en profiter pour détendre son compagnon au maximum pour, esperons le, lui redonner un peu le sourire.
    La soirée c'était passer à merveille, et, complètement épuisé, le couple s'était couché à la même heure que Noah. Mais, une fois couché, emma proposa un moment de détente à Dorian, ce qu'il ne refusa pas et qu'il apprécia particulièrement puisque la belle le sentit se décontracté totalement sous ses douces mains qui passaient sur sa peau, presque marquée par toutes ses pensées qui ne cessaient de se battre dans sa tête. Elle finit par rejoindre les bras de son amoureux, s'emdormant comme un bébé, en un temps record. Mais la nuit allait être courte, comme tous les soirs depuis un moment maintenant. Quelques heures s'écoulaient, avant que Dorian ne commence à gigoter dans le lit, à tourner dans tous les sens jusqu'à ce qu'il s'eclipse pour ne revenir qu'au petit matin. Emma restait au lit, essayant de trouver le sommeil, bien qu'en voyant dorian dans cet état l'attristait énormément. De plus, elle qui pensait pouvoir passer un long moment au lit avec son amoureux, c'était raté. Elle entendit ses pas dans les escaliers et se leva pour le regarder s'éloigner, à travers la fenêtre. Elle en profita pour jetter un oeil sur Noah, qui dormait paisiblement pour le plus grand bonheur de sa maman. Maman, qui retournait se coucher, tout en ne pensant qu'à Dorian, qui devait se ballader dans les rues de Seattle pour réfléchir encore et encore..

    Les heures s'écoulèrent tandis qu'Emma se laissait emportée par Morphée le temps d'un instant. La jolie brune ouvrit finalement les yeux, apercevant au premier plan un Dorian souriant qui, apparemment, la regardait dormir. Elle eut de suite le sourire, en voyant que son cher et tendre avait l'air heureux ce matin, et non pas pensif comme la veille au soir. Par reflexe, elle tourna la tête vers le réveil, voyant qu'il leur restait une bonne heure avant que Noah ne commence à gigoter dans son lit. Emma se redressa donc, enfilant sa robe de chambre sur ses épaules, et finit par se lever complètement, s'attaquant à son Diran chéri tout en lui expliquant le 'pourquoi' de ce qu'elle faisait. Oh oui, elle défaisait doucement les boutons de la chemise de son chéri, et retira même son jean, l'entrainant tout contre elle pour qu'ils puissent déjeuner en amoureux.. au lit!

    - On a encore une petite heure de libre, et.. comme j'ai finis la nuit sans mon amoureux, et bah j'aimerais beaucoup prendre mon petit déjeuner dans ses bras.. Tu veux bien?

    Sa petite moue habituelle dessiné sur son visage, Emma ne laissa même pas le temps à Dorian de répondre qu'elle était déjà enfouit sous la couverture, lui lançant un sourire si tendre et amoureux qu'aucun mots n'auraient pu décrire le besoin qu'elle avait de partager un moment rien qu'avec Dorian.. comme avant!


Dernière édition par Emma Wilson le Jeu 25 Mar 2010, 8:33 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mer 24 Mar 2010, 7:33 pm

    Avec un frère qui surgissait de nulle part à un moment forcément inopportun, compte tenu de l’ampleur de la nouvelle, Dorian s’était souvent retrouvé dans ses pensées et non dans les discussions qui l’impliquait directement. La plupart du temps, il ne s’en était pas rendu compte. Les autres fois, il se confondait en excuses mais cela ne l’empêchait pas de recommencer plus tard. Noah ne lui suffisait plus pour se changer les idées alors qu’il grandissait chaque jour un peu plus et qu’il requerrait toujours plus d’attention. Emma, de son côté, tout comme Cassidy d’ailleurs, prenaient la nouvelle du bon côté. Chose que Dorian ne comprenait absolument pas. Cela dit, il n’avait pas cherché à imposer ses arguments ni à entrer dans un débat qui n’en finirait plus. Finalement, il passait son temps libre à ressasser toutes ses idées, se demandant pourquoi son père ne lui avait rien dit, lui cachant la vérité durant tout ce temps. Et cela aurait pu continuer encore longtemps si Emma n’avait pas rencontré son frère, si elle ne s’était pas rapproché de lui suffisamment pour qu’il se confie à elle.
    Seuls les internes dont il avait eu à s’occuper avaient souffert. Dorian se montrait plus exigeant, facilement irritable et intraitable à chacune de ses interrogations. Evidemment, la nouvelle avait rapidement fait le tour de l’hôpital et Dorian devait également gérer les regards, amusés ou curieux, du personnel. Mais ce dernier détail ne représentait qu’une goutte d’eau de l’océan dans lequel il était perdu.
    Durant son cours séjour, Cassidy avait brillamment su apporter sa touche de bonne humeur et de joie de vivre à la maison. De plus, elle avait suffisamment parlé à son frère, bien qu’ils soient en désaccord total, pour l’empêcher de se laisser autant emporter par ses émotions. Dorian s’était donc plus ou moins ressaisi et faisait de son mieux pour ne rien laisser paraître. Emma était la seule personne avec qui ce manège ne marchait pas, elle le connaissait trop bien pour ça. D’ailleurs, elle le lui avait fait comprendre au travers de quelques remarques. Pour passer à autre chose et pour briser leur routine, il l’avait invité au restaurant pratiquement chaque soir où Cassidy était là pour sortir ensuite quelques heures. A aucun moment le couple n’avait évoqué ce sujet qui le dérangeait tant, hormis les soirs où il la réveillait involontairement.
    Au cours de la semaine écoulée, ni lui ni Cassidy n’avait vu leur demi-frère. Dorian parce qu’il ne le voulait pas, Cassidy par manque de temps et probablement parce qu’elle ne voulait pas être seule à ce moment-là.
    Toutes ses journées passées au SGH s’étaient soldées par des détours incroyables afin d’éviter la chambre de son frère, son couloir et même son étage. Son travail était suffisamment prenant pour ne plus y penser mais pas de là à risquer de le croiser. Bien qu’il ne l’ait dit à personne, Dorian avait consulté son dossier médical pour savoir ce qui lui était arrivé exactement. Ses blessures étaient importantes et la rééducation serait longue et difficile mais il finirait par s’en remettre entièrement. Dorian ne se faisait pas du souci pour cela mais, au moment où il se rendit compte qu’il aurait pu s’inquiéter pour cette personne qu’il ne connaissait pas encore, ses questionnements repartirent de plus belle.

    Sa promenade plus que matinale lui avait fait du bien puisque Dorian revenait le sourire aux lèvres. Mais comment n’aurait-il pas pu avoir le sourire en regardant sa chérie dormir paisiblement, et savoir que son fils faisait de même dans la pièce à côté ?
    Lorsqu’il se trouvait en centre ville, Cassidy l’avait appelé pour lui dire qu’elle était bien arrivée. Elle lui avait également fait promettre d’oublier cette histoire et de s’occuper de sa famille comme il le faisait auparavant. Ses deux sacs sous les bras, Dorian avait parcouru le chemin du retour avec un petit sourire. La fameuse nouvelle s’était évaporée comme neige au soleil. Désormais, il réfléchissait à leur week-end de libre, à ce qu’ils pourraient faire bien que les activités ne manquaient pas. En rentrant, il était encore trop tôt pour rejoindre la chambre conjugale. Dorian ne voulait pas risquer de réveiller Emma au moment où elle pouvait le plus profiter de quelques heures de sommeil, sans savoir qu’il l’a réveillait à chaque fois qu’il se sauvait. Dans la demi-obscurité, il rangea quelques unes de leurs affaires, les jouets de Noah notamment. Ces derniers recouvraient une bonne partie du sol, alors que la maison était loin d’être petite, et en semaine, le couple se prenait toujours les pieds dedans.
    Il était encore tôt quand Dorian se décida à préparer le petit-déjeuner, café, croissants, pains au chocolat et bien d’autres choses. Un moment après, il se retrouvait auprès de sa chérie. Un sourire amoureux aux lèvres, il la regardait dormir et, comme toujours dans ce cas, il ne s’en lassait aucunement. Elle se réveilla enfin et son sourire lui suffit à être totalement de bonne humeur. De son regard intéressé, il la regarda passer sa robe de chambre puis s’approcher de lui, apparemment déterminée. Bien qu'il ne s'agissait que d'une simple robe de chambre, Emma la portait drôlement bien comme tout le reste, ce qui ne laissait pas son interlocuteur sans réaction. Mais souvent, Emma ne semblait pas se rendre compte du charme qu'elle dégageait. Il lui suffisait de se coiffer d'une certaine manière, de se maquiller légèrement, de s'habiller selon différents styles et on trouvait un Dorian totalement subjugué. Amusé par ses mimiques, il la laissa retirer sa chemise et son jean mais avant qu’elle ne rejoigne les draps, il se permit à lui ôter sa robe de chambre, découvrant à nouveau sa peau voluptueuse.

    « Il n’y a pas de raison pour qu’on ne soit pas sur un pied d’égalité. »

    Leurs deux corps recouverts par les draps, il se rapprocha au plus près de sa chérie, l’embrassant à plusieurs reprises dans le cou. Les moments comme celui-ci s’était fait plus rares avec le temps mais, au moins, ils avaient le mérite d’être plus savoureux. Chaque seconde qui passait était l’occasion de montrer beaucoup d’attention, de tendresse également. Le sourire toujours scotché aux lèvres, il la regarda un moment dans les yeux tout en restant silencieux, puis doucement il fit courir le bout de ses doigts le long de son corps. A nouveau, il se réfugia au creux de son cou et lui murmura quelques mots avant de reposer sa tête sur l’oreiller.

    « Je suis amoureux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 9:33 am

    L'arrivée d'un frère alors que notre vie est déjà toute tracée peut être perturbant. Néanmoins, Emma ne voyait que du positif à la situation. Elle qui avait passé des semaines entières, jour après jour, à tenir compagnie à ce jeune patient; elle ne pouvait qu'être heureuse d'une telle nouvelle. Finalement, peut être qu'elle ne s'était pas attaché à son patient bêtement. Bon, comme tout être humain, Emma avait été également très surprise lorsque le jeune homme en question avait prononcé le nom de "Dorian Miller", mais quelques minutes lui suffirent pour retrouver le sourire et avoir d'autant plus d'affection pour son 'beau-frère'. Le problème ne surgit qu'après, lorsque ce fut au tour de Dorian de l'apprendre. Là, ce fut tout autre chose: son sourire s'effaça brutalement de sur ses lèvres, et jusqu'à présent le mot 'frère' provoquait sans cesse la même réaction. Emma avait beau essayé de convaincre Dorian que finalement, ce n'était pas si grave que ça, rien n'y faisait.. il ne souhaitait même pas le rencontrer. Redoutant une nouvelle crise pour son couple, Emma préférait profiter des peu de moments qu'elle avait en compagnie de Dorian plutot que d'aborder ce sujet et savoir que Dorian se réfugiera dans un mutisme profond, qui finirait par l'agacer et gacherait donc le moment qu'ils auraient pu passer rien que tous les deux. Malgré tout, la jeune maman trouvait vraiment dommage de laisser son cher patient seul, c'est pourquoi elle continuait de lui rendre visite une fois par jour simplement pour lui tenir compagnie et pour le tenir au courant de la situation. Elle qui connaissait Dorian par coeur, se doutait bien qu'au bout d'un moment il chercherait à connaitre son frère, il avait juste besoin de temps pour réaliser et accepter la chose.
    Quant à Cassidy, la visite de cette dernière n'avait rien changer à l'avis de Dorian sur le sujet. Bien au contraire, avec sa soeur, Dorian se laissait complètement aller, quitte à se disputer simplement pour se 'défouler', chose qu'il ne faisait que très rarement avec Emma, connaissant trop bien le résultat que cela donnait. Une chose est sure: cette histoire avait mis d'accord les deux belles soeurs, ce qui ne faisait qu'empirer l'humeur de Dorian, qui à vrai dire, était plus souvent seul dans ses pensées que parmi le monde réel. Finalement, Cassidy avait finit par reprendre la route, laissant un vide à ce cher petit Noah qui passait ses journées à se promener et à s'amuser avec sa tata adorée.

    A présent la routine avait retrouver son chemin et le couple essayait à tout prix de régler ce problème de famille, qui commençait à devenir un poids très lourd sur les épaules de Dorian puisqu'il en arrivait au point de ne plus trouver le sommeil. Encore cette nuit d'ailleurs. Malgré toute la volonté de Dorian de ne pas réveiller sa petite famille, à l'instant même où il quittait le lit conjugual, Emma ouvrait les yeux pour ne plus réellement réussir à les refermer. Elle entendit les pas de son chéri s'éloigner pour finalement entendre la porte se refermer derrière lui, et ses petites habitudes reprirent le dessus. Elle ne cessait de faire des vas et viens du lit à la fenêtre, essayant ou plutot esperant voir Dorian revenir mais rien à faire. Comme toutes les nuits, il ne rentrerait probablement qu'au petit matin, et c'est sous cette derrière pensée qu'Emma finit par s'endormir, alors que Dorian ne tarda pas à rentrer. Contrairement aux départs de Dorian, Emma n'entendait pas les retours de son bien aimé, trop fatigué pour se réveiller à nouveau.
    Mais ce matin, tout avait l'air différent. En effet, la belle ouvrit les yeux, comme régulièrement, une bonne heure avant son fils.. et découvrit le sourire de son amoureux posé sur elle. Un merveilleux sourire qu'elle n'avait plus l'habitude de voir de si bonne heure. Il ne lui fallait rien de plus pour espérer un week end parfait en famille. Elle s'empressa de se lever, enfilant tout de même un petit quelque chose, et presque sans un mot elle déshabilla son chéri pour l'entrainer sous les draps. Plutot étrange ocomme réaction, surtout dès le réveil, mais la jeune maman savait exactement ce qu'elle faisait et c'est ce qu'elle expliqua à ce très cher Dorian. Néanmoins, ce dernier avait l'air joueur comme jamais puisqu'il retira la robe de chambre de sa bien aimée pour "être sur un pied d'égalité". Non pas qu'elle était gênée par ce geste, simplement au réveil notre chère Emma n'était pas bouillante de chaleur, et là, sans ce petit bout de tissu sur ses épaules elle avait froid; raison pour laquelle elle rejoignit les draps très rapidement puisque leur lit était encore bien chaud.

    - Pied d'égalité d'accord.. mais j'ai froid..

    Accompagnant sa remarque d'une jolie petite grimace puisqu'elle tira la langue à Dorian, Emma s'enfouit entièrement sous les draps tandis que son chéri la rejoignait. Par reflexe, le couple se rapprocha automatiquement l'un de l'autre, profitant de chaque seconde passé ensemble pour se caliner, et rattrapper le temps perdu. Retrouvant un homme particulièrement calin, Emma ne pouvait que se réjouir de voir Dorian si tendre et si paisible. D'ailleurs, pour une fois depuis longtemps, Emma pouvait voir un regard plein de désir, d'amour, de tendresse.. contrairement au vide qu'elle remarquait ces derniers temps. Tout doucement, elle sentit de douces caresses parcourir ses courbes alors que son conjoint vint lui murmurer quelques mots, qui, sur le moment, la firent sourire. Elle retrouvait le Dorian qu'elle aimait: l'homme qui savait être si doux et affectueux, tel un petit garçon. Sa douce main, parcourut le bars musclé de son homme pour rejoindre ses cheveux, dans lesquels sa main aimait se promener tendrement. Elle préféra rester silencieuse un moment, puisqu'une petite idée lui venait en tête.

    - Amoureux? Ne me dis pas que tu as rencontré la femme de ta vie durant ces quelques heures d'absence? Il va falloir que je ne te laisse plus sortir si ça continue..

    Fière de sa bétise, Emma sourit légèrement, tout en continuant ses douces caresses dans les cheveux de son bien aimé. Sa réaction? Elle n'en avait aucune idée. Dorian pouvait être tellement différent d'un instant à l'autre qu'elle ne savait pas à quoi s'attendre. Comme quoi, il savait aussi la surprendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 11:04 am

    Depuis son plus jeune âge, Dorian n’arrivait pas à contrôler ses émotions. Qu’il s’agisse d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle, il ne parvenait pas à gérer ses réactions et se montrait plutôt spontané. Plus d’une fois, ce défaut lui avait joué de mauvais tours. Pourtant, il continuait inlassablement d’agir ainsi.
    Les différentes activités sportives qu’il avait pratiqué en constituaient l’exemple le plus flagrant. Sur le terrain, il laissait libre cours à ses émotions sans donner l’impression de vouloir se contrôler. Pourtant, ce n’était pas le genre de garçon perturbateur. Bien au contraire, il se montrait plutôt timide quand il était petit donc il n’avait pas le rôle du mauvais garçon. Il était bien plus souvent dans la lune quand un sujet le tracassait, le plus souvent à l’écart de ses camarades de classe par exemple. Avec le temps, il avait évolué et ne se mettait jamais à l’écart mais il aimait bien donner l’impression d’être totalement indépendant.
    Entre lui et Cassidy, ça avait toujours été le jour et la nuit. Ils avaient deux caractères totalement opposés mais, dans l’ensemble, ils s’entendaient plutôt bien. Leurs parents n’étant pas très souvent présent, cela avait renforcé leur complicité. Chose qu’ils avaient un peu et logiquement perdu en grandissant. Comme il fallait s’y attendre, le sujet de leur demi-frère se transforma rapidement en un point de discorde. Si Cassidy mettait toute son énergie dans chacune de ses activités « pour profiter de la vie à fond », elle en mettait autant dans les disputes, à armes égales avec Dorian donc.

    Seule la ballade qu’il venait de terminer lui avait permis de prendre conscience de certaines choses. Encore une fois, son humeur avait joué sur celle de la famille. Emma avait redoubler d’efforts pour lui faire retrouver le sourire mais il s’était laissé absorber par ses pensées. Ses jeux avec Noah étaient devenus moins amusants puisqu’il n’était pas totalement intéressé. Au final, son humeur n’était pas sans conséquences et il s’en rendait compte trop tard. Probablement qu’Emma finirait par se lasser si il continuait sur cette voie, chose qu’il ne souhaitait absolument pas. Il savait plus que jamais qu’un changement était nécessaire.
    Avant la grande réconciliation du couple, Dorian s’était promis de changer pour tout arranger mais, encore aujourd’hui, il n’en était qu’au début du chemin.
    A mesure qu’il progressait en direction du centre ville, certaines scènes lui revenaient en mémoire. Celles où il était présent physiquement sans être réellement là, sans se montrer impliqué ni même intéressé. Il s’était comporté en parfait égoïste, ce qu’il était.
    Il refusait de voir son frère pourtant ce dernier n’y était pour rien. Les propos qu’il avait tenu envers son père n’étaient pas tous justifiés mais il restait bien le seul, à ses yeux, à pouvoir être blâmé. Dorian lui en voulait de leur avoir caché la vérité si longtemps et de ne pas le leur avoir annoncé en personne. Toutefois, cela n’excusait en rien son comportement. En prenant le temps de réfléchir deux secondes, il aurait pu éviter à bon nombre de personnes de passer une très mauvaise semaine, lui inclus.
    A présent, Dorian arborait un certain sourire. Celui de la réconciliation. Il voulait arranger les choses, gommer ces erreurs mais ce revirement de situation ne changerait pas sa personnalité. Emma la première pourrait penser qu’au prochain obstacle, il réagirait exactement de la même façon. C’était précisément cela que Dorian voulait changer mais il doutait que de solides arguments suffisent à convaincre. Il lui faudrait probablement du temps et démontrer sa volonté au prochain obstacle.

    Son sourire n’était pas de façade. Dans sa tête, Dorian repartait sur de toutes nouvelles bases et le week end en famille qui s’annonçait en était le meilleur moyen.
    Le couple se retrouva rapidement sous les draps, Dorian profitant d’une de ses remarques pour se rapprocher au maximum d’Emma et entourer son corps de ses bras chauds et musclés. Son regard amoureux ne quittait plus son doux visage, satisfait de voir ce beau sourire malgré les mauvais moments qu’il lui faisait endurer. Pour la première fois depuis un moment, il se montrait très câlin même si ses mains venaient de s’assagir. Son bras droit continuait de serrer doucement sa chérie contre lui tandis que l’autre reposait sous sa tête. Emma se montrait plutôt silencieuse mais, bien que ce ne soit pas dans sa nature, cela ne paraissait pas étrange compte tenu de l’heure. Finalement, elle rebondit malicieusement sur son « je suis amoureux » d’une façon qui surprenait Dorian mais qui ne lui enleva pas son sourire. A son tour, il resta quelques secondes silencieux, son regard ancré dans le sien. Il paraissait amusé, pourtant, il prenait cette dernière remarque au sérieux. Sans changer ni le ton de sa voix ni l’expression de son visage, Dorian formula sa réponse avec une sincérité qui semblait le toucher plus que de raison.

    « Non .. j’ai rencontré la femme de ma vie dans un couloir d’hôpital et, là, je la regarde fièrement en la serrant dans mes bras. Je ne suis peut être pas celui qui la mérite le plus mais j’ai besoin d’elle. Je peux me comporter comme le pire des égoïstes et elle est toujours auprès de moi mais ça ne durera pas inlassablement n’est-ce pas ?
    Mais, comme je suis suis égoïste, je vais tout faire pour la garder avec moi. »


    Forcément, des propos comme ceux-ci ne pouvait pas laisser indifférent. Le réveil n’était peut être pas le meilleur moment pour les tenir mais, quoi qu’il en soit, Dorian ne comptait pas finir sur cette touche peu joyeuse. Sa main libre rejoignit celle d’Emma encore dans ses cheveux et il ajouta autre chose sans plus attendre. Il n’attendait pas d’Emma qu’elle réponde à sa première remarque qui dénotait tant avec l’ambiance du petit-déjeuner au lit.

    « Tu ne penses pas que mes cheveux ont besoin d’un petit rafraîchissement ?! »

    Entre le travail, la vie de famille et tout le reste, le temps devenait une variable totalement hors de contrôle. La coiffure de Dorian reflétait bien ce fait car sa dernière visite chez le coiffeur remontait à un moment et, depuis, il n’avait pas trouvé de moment de libre. Ils commençaient à boucler légèrement, ce qui ne lui plaisait pas trop, bien qu’adolescent, ils l’étaient beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 3:42 pm

    Dorian et Emma pouvaient se ressembler comme deux gouttes d'eau comme ils pouvaient être totalement différents! Contraiement à son chéri, lors d'étapes dans sa vie ou tout simplement lors de petits obstacles, Emma n'arrivait pas à se refermer sur elle même, ne voyageant qu'à travers ses pensées, bien au contraire. Elle avait plutot tendance à exploser une bonne fois pour toute, quitte à dire des choses qu'elle pourrait regretter; néanmoins il fallait qu'elle puisse évacuer tout ce qu'elle avait en elle pour pouvoir redémarrer correctemment, sans devenir folle.. et ça Dorian l'avait déjà vécut de nombreuses fois déjà. A ce niveau là, Dorian était son parfait opposé; Emma devait presque lutter pour qu'il se décide à lui parler à se confier à elle à coeur ouvert. Non pas qu'il ne veuille pas lui parler, simplement il avait une autre façon de réagir. Encore une fois aujourd'hui, face à cette nouvelle épreuve qu'était cette arrivée d'un demi frère, Dorian se renfermait sur lui même, constamment ailleurs, dans ses pensées alors qu'Emma essayait tant bien que mal de se controler pour essayer au maximum de l'aider et de ne pas empirer la situation. Car oui, lorsqu'elle ne va pas bien Emma a besoin de dire ce qu'elle ressent, mais lorsque les autres ne vont pas bien, elle réagit de la même façon.. elle a besoin de savoir ce qu'ils ressentent pour pouvoir les aider, et avec Dorian elle devenait vite folle de le voir si calme et surtout si silencieux. Mais l'amour fait qu'on comprend et que l'on devient patient. A vrai dire, avec dorian l'attente en vallait tout le temps le coup.

    Pour preuve, pensant le retrouver au matin comme la veille au soir, totalement insensible à tout ce qui pouvait se passer autour de lui, Emma fut agréablement surprise de se réveiller avec un beau sourire de la part de son chéri, sourire qu'elle n'avait pas vu très souvent ces derniers temps. De suite, comme par peur de le voir s'évaporer, elle se précipita vers lui, l'entrainant sous leurs draps pour profiter du peu de temps libre qu'ils leurs restait en temps que couple. Et oui, Noah ayant à présent quelques mois, une fois réveillé, il était impossible de faire autre chose que de s'occuper de lui.. et puis il faut dire que ce petit bout savait déjà faire ce qu'il voulait de sa maman, et cette dernière ne se lassait pas d'accomplir toutes les volontés de son fils. Mais bref, confortablement installée dans les bras de son amoureux, la jeune maman encore mal éveillée prenait un plaisir fou à écouter les murmures de con compagnon, alors qu'il en profitait également pour la couvrir de doux baisers au creux de son cou, la partie de son corps que Dorian devait préférer. En y réfléchissant, depuis leur rencontre, âu cumulé, ce cher jeune homme avait dû passé des heures entières enfouit ainsi au creux du cou de sa chérie, chose qui plaisait à sa partenaire bien sur. Ainsi, elle l'avait au plus près d'elle, et elle avait le sentiment de le protéger de tout le mal qui pouvait l'entourer.. son souffle chaud se posait sur sa peau encore fraiche et son doux sourire commençait à prendre réellement forme sur ses lèvres. Un véritable moment de douceur tant attendu par la jolie demoiselle. Puis, alors qu'elle décidait d'embêter son chéri en reprenant ses mots, elle se laissa embarquer par le souvenir qu'il venait de citer, à savoir leur rencontre dans un des couloir de l'hopital. Tellement rêveuse, qu'Emma eut tout juste le temps de réaliser la suite de sa remarque que Dorian lui parlait déjà d'un autre sujet. D'ailleurs, Emma fut tellement surprise que son cher et tendre pu remarquer qu'elle mit un long moment avant de lui répondre: elle ne savait pas vraiment quoi faire. Répondre à cette remarque qu'ele trouvait complètement vide de sens et absurde en sachant que cela les mèneraient à une discussion plus que sérieuse ou alors répondre à sa question toute bête concernant ses cheveux. Elle préféra laisser de côté la remarque de Dorian, se convaincant qu'elle avait probablement mal entendu tant cela lui semblait invraisemblable. Quant à ses cheveux, et bien Emma les aimait peu importe leur longueur.. du moins, elle les aimait court mais lorsqu'ils poussaient et qu'elle pouvait passer sa main entre eux, comme elle le faisait actuellement, elle adorait ça. Et puis, ce petit côté 'barbe mal rasée et cheveux en bataille' était un aspect qu'elle appréciait beaucoup chez Dorian, elle redécouvrait une facette plus 'sauvage' de son chéri et à vrai ça lui plaisait. Oui bon c'est assez cliché mais peu importe!

    - Hmm.. sincèrement, peu importe dans l'état que tu es, peu importe tes cheveux, ou ta barbe.. j'adore tout simplement. Et tu restes l'ultra sexy et irrésistible Docteur Miller. Mais, pour une fois que tu as la journée devant toi, profites en .. Noah et moi on t'attendra tranquillement à la maison.

    Elle laissa sa main glisser tout au long du bras de Dorian, rejoignant la main de son chéri, entremêlant ses doigts aux siens. Sa deuxième main, dans le dos de Dorian, laissait de douces caresses sur son passage alors que Dorian ne semblait pas vouloir bouger, totalement blottit contre sa compagne, ce qui la faisait sourire. Elle avait rarement vu un Dorian si calme et si attentionné: du moins, bien sur qu'il l'avait toujours été et l'étais encore aujourd'hui mais là, dans ses bras, il paraissait être un petit garçon sans défense, retrouvant des forces au creux des bras de sa maman.. et finalement Emma aimait ce rôle qu'elle avait, simplement le fait de pouvoir l'apaiser ainsi la rendait folle de joie. Profitant de ce doux moment, Emma vint déposer un léger baiser sur la joue de son chéri avant de basculer totalement sur lui, se retrouvant, comme souvent, assise à califourchon sur ce cher Dorian qui ne quittait plus son regard. La belle se pencha sur la table de chevet pour prendre un pain au chocolat. Et oui, tant qu'à faire, qu'ils le prennent ce petit déjeuner en amoureux. Mais depuis le début de sa journée il lui manquait un petit quelque chose, qu'elle s'efforça de provoquer. Ouvrant son pain au chocolat en deux, elle le déposa à nouveau sur son plateau, lui laissait un peu de répis avant de véritablement s'attaquer à lui.. et finalement, elle ne prit qu'un petit bout de chocolat qu'elle plaça entre ses lèvres pour ensuite venir s'approcher des lèvres de son chéri. Voila ce qu'il lui manquait, un baiser, sentir les lèvres de Dorian sur les siennes. Elle se redressa légèrement pour avaler ce bout de chocolat après quoi elle se replaça tout près de lui, ses bras de part et d'autre de sa tête, venant frôler ses lèvres avec amour.. Un échange de quelques doux baisers après quoi Emma fit un minuscule petite remarque.. simplement pour savoir si oui ou non ils allaient manger ou s'ils allaient simplement se caliner jusqu'au réveil de Noah..

    - Tu as faim?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 5:12 pm

    A vingt six ans et des poussières, Dorian n’en était pas à son premier obstacle, bien au contraire. Fonceur de nature, il préférait rester optimiste bien que parfois il ne laissait rien paraître. Au fond, c’était une question d’égo. Même plongé dans ses pensées, déconnecté du reste, il n’en oubliait pas l’essentiel. Avec cette histoire de demi-frère, il fallait l’avouer, Dorian s’était parfois servi de son mutisme pour mieux attaquer ensuite, lors des disputes avec Cassidy par exemple. Que ses arguments soient légitimes ou non, il était capable de les édicter des heures durant simplement pour s’entendre dire qu’il avait raison. Cette nouvelle l’avait désarçonné au premier abord mais il ne voulait pas montrer une quelconque faiblesse devant qui que ce soit. Sa passivité lui permettait de cacher ses faiblesses et l’empêchait de participer à des conversations où on lui donnerait probablement tort.
    Il n’avait aperçu son frère qu’une seule fois, lorsqu’il pensait encore que ce n’était qu’une mauvaise blague. Pourtant, à ce moment-là, en réagissant comme il l’avait fait, Dorian savait pertinemment qu’il avait tort.

    Depuis toujours, il réagissait constamment à travers le même prisme, parfois en ayant raison mais le plus souvent en se fourvoyant. Ce n’était certes pas la solution mais personne ne l’avait réellement poussé à changer. Jusqu’à aujourd’hui du moins. Avec Emma, tout était différent, plus simple et plus compliqué à la fois. Bien qu’Emma ne lui ait fait aucune remarque au sujet de son comportement, sauf aux heures les plus tendues du couple, il voulait changer puisqu’il se rendait compte que son humeur influençait celle de sa chérie, peut être même celle de son fils. Dans un avenir proche, Dorian voulait pouvoir lui parler d’absolument tout et se confier également, sans se fondre dans son habituel mutisme.

    Sur le chemin du retour, le regard de Dorian s’était longuement attardé sur leur maison. Cela pouvait paraître stupide mais c’était une façon comme une autre de savoir où il en était dans sa vie. Le couple s’était rencontré à ‘ la croisée des couloirs ’ (: et tout était parti de là. Une relation vécue au maximum, l’arrivée de Noah, l’achat de leur maison, etc. En peu de temps, ils avaient parcouru beaucoup de chemin, ils s’étaient confrontés à beaucoup d’obstacles mais tout s’était toujours bien fini. En cela, Dorian ne pouvait refuser l’entrée de son demi-frère dans sa vie. La famille s’agrandirait une nouvelle fois et amènerait un peu plus de bonheur. Néanmoins, il y avait une chose sur laquelle Dorian ne pouvait encore revenir dessus. Concernant son père, il n’était pas prêt de faire machine arrière et de s’excuser. En somme, il ne s’estimait aucunement coupable de leur dispute et refusait l’idée que son état d’esprit soit guidé par la rancune.

    Le couple avait une heure de temps pour profiter, plus ou moins, avant que Noah n’égaye la maison comme lui seul savait le faire. Après ses paroles plutôt sérieuses, Dorian ne souhaitait pas s’attarder dessus mais plutôt retrouver immédiatement sa complicité entre lui et sa chérie. Toujours souriant, il remarqua seulement la surprise d’Emma aux propos qu’il avait tout juste tenu. Il n’y pensa pas plus longtemps et évoqua subtilement sa coiffure, simplement pour passer à quelque chose d’autre, d’assez futile pour oublier ce dernier instant. Le rire de Dorian résonna dans la pièce en entendant ses premiers mots mais il étouffa rapidement celui-ci en plaçant la paume de sa main devant sa bouche. Le matin, Noah avait un sommeil plus que léger et son père ne tenait pas à le réveiller de suite.

    « Ultra-sexy ? J’avoue que ça me représente assez bien .. mais avec quelques superlatifs en plus ce serait parfait !
    Non ce week end je ne vais nulle part sans vous .. je préfère profiter de mon petit garçon et de mon amoureuse chérie .. »


    Il n’y avait que le matin au réveil où le couple pouvait se montrer aussi calme. Aucun d’eux ne cherchait à jouer ni à provoquer l’autre. C’était d’ailleurs tout le contraire et ce changement faisait son effet. Pour preuve, le couple ne connaissait pas la routine, bien que ce soit le cas pour leur vie de famille. A présent à califourchon sur lui, Emma s’intéressait au petit-déjeuner. Le plateau remplit de choses diverses, plus que ce qu’ils ne pourraient ingurgiter à deux mais, au moins, il y avait du choix. Silencieux, son regard parcourra ses épaules dénudées jusqu’à ses jambes fines et vint finalement se poser sur le côté, là où se trouvait le plateau. Curieux, il regarda faire sa chérie et sourit en constatant qu’elle voulait simplement retrouver le chemin de ses lèvres. Il la laissa totalement faire jusqu’à ce qu’elle se revienne près de lui, dans ses bras.
    Finalement joueur, Dorian lui adressa un sourire malicieux et chercha à l’embrasser, longuement cette fois, avant de poursuivre innocemment.

    « Ca dépend de quoi chérie .. »

    Amusé, il se redressa suffisamment pour être assis, le dos appuyé contre le dossier du lit. Il tendit son bras libre pour attraper une tasse de chocolat chaud et y trempa un morceau de brioche. La bouche pleine mais toujours autant amusé, il la regarda à nouveau et ajouta une remarque sur le même ton.

    « Tu ne manges pas ? .. je pensais que tu avais faim .. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 8:36 pm

    Au niveau obstacles, le couple avait eu sa dose et bien plus. Emma, plus jeune, n'avait jamais vraiment eu de problèmes. Ayant été une 'pom pom girl', elle était plutot aimée voire même 'admirée' par un certain nombre de filles.. puis vinrent les quelques amourettes qui la firent souffrir, comme toutes les premières expériences amoureuses, mais rien de bien méchant. En revanche, son arrivée au SGH avait été totalement différent de ces années précédentes. En effet, elle pu s'apercevoir très vite que son statut privilégié de 'pom pom' s'était totalement évaporé et qu'à présent elle n'était qu'une simple interne, ne valant pas plus qu'une autre. Bien qu'Emma n'ait jamais été très prétencieuse, même lycéenne, elle avait du mal avec cette approche si 'agressive'. Oui, il faut dire qu'on ne fait pas de cadeau aux internes, et encore moins aux nouveaux internes. Mais bon, cette période était passée et à présent elle s'en sortait relativement bien. Néanmoins, durant cette période elle rencontra un homme, un titulaire qui ne la laissa pas du tout indifférente: Dorian Miller. Et a partir de ce moment là, notre chère compris enfin la signification du mot 'obstacle'. Non pas que leur relation fut compliquée - quoi que - mais la vitesse à laquelle cette dernière avait évoluée n'avait pas apporté que des bénéfices. Tous pleins de choses avaient du être remis en question et l'arrivée de Noah n'avait fait que chamboulé encore plus le couple Dorian/Emma. A présent, la jeune femme savait ce qu'était de devoir affronter une situation compliquée, inhabituelle, complexe.. mais même comme ça, elle était fière d'avoir su traverser tout ça pour son couple et pour sa famille. Elle se rendait simplement compte que finalementça en avait valu la peine.

    Alors que l'absence de son cher et tendre auprès d'elle l'affectait énormément, Emma profitait des heures de solitudes pour se remémorer de bons souvenirs, ou du moins elle essayait. Dans ces moments elle avait plutot tendance à se souvenir de disputes ou d'autres malaises que le couple avait pu rencontrer. Malgré ses efforts, elle gardait en elle la peur du point de "Non-retour", point que le couple avait souvent évité de justesse. Elle redoutait de devoir passer sur ce point et de ne plus pouvoir sortir son couple d'une situation délicate, mais heureusement Morphée était là pour lui faire oublier tout ça durant quelques heures, que la jeune maman appréciait à sa juste valeur tant le sommeil manquant commençait à pesé lourd. Et quel meilleur reveil que celui qu'elle avait eu aujourd'hui? Elle qui s'était endormie avec une idée assez négative, elle se réveillait avec le magnifique sourire de son amoureux, qui lui redonnait confiance en absolument tout.

    De suite, le couple retrouvait sa complicité habituelle et ne se lassait pas de sentir la chaleur de l'autre, simplement pour profiter l'un de l'autre un court instant avant que ce cher Noah ne commence à gazouiller pour se faire entendre. Très rapidement, après une remarque, qui, malgré tout, restait dans la tête d'Emma; cette dernière prit le chemin de la 'chamaillerie' pour commencer la journée de bonne humeur. Du moins, ce n'était pas encore de la vraie chamaillerie façon Emma et Dorian, disons que le matin était plus calme même au sein du couple. Après une description assez brève de l'image qu'elle avait de son cher et tendre, ce dernier, comme d'habitude, lui fit remarqué que quelques adjectifs de plus n'auraient pas été de trop, ajoutant à sa remarque un merveilleux rire spontané qu'Emma ne pu s'empêcher d'écouter sans le moindre bruit. Redevenant le temps d'une seconde la plus sérieuse du monde, Emma vint déposer un tendre baiser au creux du cou de son chéri, en profitant pour changer de position et retrouver l'habituelle.

    - Ca me fait tellement de bien de t'entendre rire..

    Rien de plus, rien de moins! Elle ne voulait pas entrer dans le sérieux mais elle avait eu besoin de lui dire à quel point son rire la comblait de bonheur. Mais le thème du jeu avait déj reprit le devant puisqu'Emma, d'une façon très 'Emma', venait d'instaurer un déjeuner gourmand, puisqu'elle utilisa du chocolat pour gouter aux lèvres de son amant favori et elle en profita le temps de quelques secondes pour échanger quelques courts mais très agréables baisers. Restant un minimum sérieuse, la belle demanda gentillement à son compagnon s'il souhaitait manger quelque chose, tout simplement parce que le temps passait, que le petit Noah n'allait pas tarder à les rejoindre et qu'en plus, ce que Dorian avait préparer allait refroidir, si ce n'était pas déjà le cas. Mais bien sur, elle devait se douter que sa semi question allait être interprétée d'une toute autre manière par son cher Dorian adoré; chose qu'elle adorait puisqu'elle ne résistait que très rarement aux avances subtiles de son amoureux et au petit jeu qu'il lui proposait. Mais la question qui suivit fut le démarrage d'Emma. Ni une ni deux, la jolie brune prit son pain au chocolat, à présent en morceaux, et bascula de l'autre côté du lit, estant tout même auprès de Dorian. Son petit air faussement véxé affiché sur son visage, elle répliqua en reprenant les mots de Dorian et en ajoutant sa touche de malice comme lui l'avait fait précédemment.

    - Ca dépend de quoi ... chéri. - après un regard plus que brulant à l'égard de Dorian, elle enchaina sur un ton beaucoup plus provocateur - Le réel problème reste ceci -dit elle en lui montrant le réveil qui affichait une heure déjà avancée - dans exactement 22 minutes, ton fils va ouvrir ses sublimes petits yeux et.. il me semble que 22 minutes ne suffiraient pas à combler.. hmm .. ta faim!

    Provocation devait probablement être le mot préféré d'Emma puisqu'elle l'utilisait à chaque fois que Dorian était tout près d'elle. Là, il l'avait bien cherché; néanmoins sa jolie compagne ne le provocant que subtilement peut être ne rentrerait il pas dans son jeu.
    Une fois son explication donnée, la belle croqua une bouchée de pain au chocolat, tournant son regard vers son chéri, d'une part parce qu'elle attendait une réaction, et d'autre part car, étant en train de déjeuner, les draps avaient été repoussé jusqu'au bas ventre de Dorian et Emma en profitait donc pour admirer le corps de son amoureux adoré, en toute discrétion bien.. comme elle sait si bien le faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Jeu 25 Mar 2010, 10:11 pm

    Une marche à pied avait toujours un côté salvateur, pour quel que motif que ce soit, et en ce tout début de matinée, Dorian l’avait bien compris. Toute la semaine durant, il s’était perdu dans ses pensées sans parvenir à trouver quelque chose à quoi se raccrocher. Aucune solution, aucune avancée, rien.
    Là, il lui suffisait d’une longue marche pour que ses problèmes superficiels s’envolent instantanément. Désormais, il disposait de concret par il ne savait trop quel miracle, si ce n’est que cette ballade le sortait de son propre piège. Piège parce qu’il jouait avec le feu à agir de la sorte, à se soucier uniquement de lui et non des autres.

    Sa famille était, sans conteste, la chose la plus importante à ses yeux et, pourtant, il avait l’amère impression de l’avoir laissé de côté. Malheureusement, ce n’était pas la première fois. Et c’était bien ce détail là qui le tracassait le plus. A la naissance de Noah, le couple aurait dû être plus proche que jamais mais c’était l’inverse qui s’était produit. S’en était suivi une très mauvaise période, une tempête de mauvaises humeurs, de mots en trop, de disputes inutiles, etc.
    A certains moments, Dorian pensait que tout était perdu et qu’il allait perdre la plus belle chose qui lui soit arrivée. Finalement, tout s’était merveilleusement et miraculeusement bien fini mais, avec ce nouveau problème, Dorian retrouvait de vieilles et mauvaises sensations. Celles de jouer avec le feu sans aucune raison apparente, d’agir sans réfléchir, etc.

    Dorian voulait le meilleur pour sa famille et il avait l’impression de leur offrir tout le contraire. Sa conception des choses pouvait être contestée mais c’était un réel mal qu’il ressentait au plus profond de lui. Parfois, il ne se sentait pas capable de faire les choses correctement, de contribuer équitablement au bonheur de leur famille nouvellement constituée également.
    Bien sûr, à côté de cela, il y avait autant de points positifs mais le jeune homme avait pour habitude de se focaliser sur ce qui n’allait pas, en parfait perfectionniste qu’il était.
    Probablement qu’il dressait trop rapidement un tableau tout noir mais cela avait le mérite de le pousser à changer, et ce, dans la bonne direction. Ignorant si Emma attendait quelque chose de lui à ce propos, il voulait tout de même fournir le efforts nécessaires. En rentrant dans la maison avec le sourire, débarrassé de son problème qui, en réalité, n’en était pas un, Dorian se lançait un défi personnel : celui de changer et de pouvoir l’afficher fièrement.

    Leur petit-déjeuner au lit prenait la voie d’une complicité retrouvée après une semaine agitée. Dorian ne quittait plus son sourire radieux et son regard ne quittait pas Emma d’une semelle. Il était sous le charme, le plus simplement du monde. Qu’importe depuis quand ils étaient en couple, Emma continuait de le charmer, de le surprendre, de l’intéresser, de le faire rire et de lui faire découvrir des sensations toujours nouvelles. Ce n’était pas leurs habituels et presque rituels baisers dans le cou qui allaient installer une quelconque routine. Non, l’important et le changement perpétuel résidaient dans les sentiments et les émotions qu’ils faisaient passer au travers de ceux-ci. De même que leurs petits jeux, leurs chamailleries, etc. En bref, tout ce qui faisait qu’ils avaient une complicité hors norme. Ce n’était pas leur premier petit-déjeuner au lit pourtant il ne ressemblait à aucun autre. La veille au soir, ce n’était pas le premier massage qu’Emma lui prodiguait pourtant toutes les sensations qu’il avait ressenti étaient différentes, elles s’inscrivaient dans un contexte particulier. Les autres exemples ne manquaient pas.

    Maladroitement, les deux protagonistes penchaient entre propos sérieux et propos futiles et amusés. Dorian ne pensait déjà plus aux propos qu’il avait tenu plus tôt mais la remarque d’Emma à propos de son rire s’inscrivait dans le même registre. Une autre de ses remarques lui revint subitement en tête et, malicieusement, il la lui glissa dans un doux murmure.

    « Et tu n’as encore rien vu. »

    Leurs quelques baisers finirent de sceller ce moment de sérieux. A travers eux, chacun mettait assez de volonté pour passer à autre chose. Ce qu’ils firent brillamment et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Dorian ne résista pas à l’envie d’introduire un petit jeu entre eux. Son grand sourire et son visage radieux laissait présentement place à une expression faussement gentillette et innocente. Il faisait mine de s’intéresser à ce qu’il mangeait alors qu’en réalité, il guettait avec amusement chacune des réactions de sa chérie. Emma ne se fit d’ailleurs pas prier pour réagir et, aussitôt, elle prit l’ascendant. Comment résister à un regard comme celui-ci ? Dorian essaya tant bien que mal, essayant de se concentrer sur son chocolat chaud qui refroidissait mais ce n’était qu’une piètre tentative. Songeur, il glissa doucement sa langue entre ses lèvres, visiblement à la recherche d’une bonne réplique. Celle-ci ne venant pas au bon moment, il se montra patient et termina les quelques bouchées qui lui restaient de sa brioche. Finalement, son regard s’ancra au sien, laissant afficher un petit sourire en coin. Celui d’une défaite bien acceptée. Il se débarrassa de sa tasse en la reposant sur le plateau et s’approcha doucement du visage de sa chérie, une de ses mains glissant comme involontairement juste au-dessus de son genou. Il s’approcha suffisamment pour que leurs lèvres ne soient plus séparées que par quelques millimètres. Là il glissa son pouce entre eux et enleva une trace de chocolat imaginaire sur la lèvre inférieure de sa petite interne.

    « Parfois on a pas le même point de vue c’est dommage .. qui sait ce qui pourrait arriver si c’était le cas ? 22 minutes me semblent suffisantes pour combler un appétit d’ogre mais .. après tout .. tu as probablement raison .. »

    Son front collé au sien, Dorian se détourna légèrement pour regarder à nouveau l’objet au centre des débats : le réveil. Comme Emma devait l'attendre, Dorian voulait à tout prix lui démontrer qu'elle avait tort à propos de ses fameuses minutes mais il ne voulait pas rentrer dans son jeu pour une fois. Il lui donnait raison sans le faire réellement et il n'en perdait pas son faux air sérieux et innocent.

    « Ah .. 20 minutes .. bon .. tu proposes quoi chérie en attendant l’échéance ultime ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Ven 26 Mar 2010, 10:14 am

    Toutes ces nuits qu'Emma avait finit seule lui avaient permis de réfléchir à tout et à rien. Bien sur, en général et surtout lorsqu'elle n'avait pas un moral au top, elle ne se remémorait que de pénibles moments qu'elle avait vécut avec Dorian, néanmoins il y en avait des bons, et des tas même.. et malgré un pessimisme assez marqué lorsqu'elle se retrouve seule à la maison, se sentant presque abandonnée de tout, Emma arrivait parfois à voir "la vie en rose". Oui, car, certes, le couple avait dû traversé des obstacles assez importants, certains les menant presque à une catastrophe ultime, mais ces problèmes qu'ils avaient sû régler les avaient fortifiés comme jamais ils n'auraient pu l'être sans ça. De nombreux couples de leurs ages ne prennent pas la peine de chercher des solutions puisqu'ils disent "avoir la vie devant eux". Dorian et Emma, quant à eux, étaient prêts à tout donner, et a faire tous les efforts possibles pour ne pas se perdre l'un et l'autre. La jeune maman se sentait beaucoup plus forte de caractère et aussi beaucoup plus persévérente. Grâce à son compagnon, elle mûrit rapidement, se rendant compte que la vie de tous les jours n'est pas aussi belles que les premiers instants d'amour qu'elle avait pu vivre avec Dorian. Tout n'était pas si simple, mais au final la complexité de la vie ne la rendait elle pas meilleure par moment?

    Toujours debout face à la fenêtre, Emma se remémorait crise après crise pour mieux voir l'évolution de son couple. Une chose, une seule et unique chose restait intacte: leur complicité! Elle avait beau chercher encore et encore, tous les problèmes qu'ils avaient surmontés n'avaient pas eu raison de leur forts sentiments et de cette union qui les unissaient depuis le tout premier jour. Encore aujourd'hui, et malgré le silence récent de Dorian, le couple restait très lié, se préoccuppant de l'autre, et bien entendu du petit Noah, avant même de penser à leur propre bonheur. Seulement deux ans s'étaient écoulés depuis leur rencontre et ils avaient déjà fait un bon petit bout de chemin ensemble, chemin qui ne les avait absolument pas menés vers une routine pénible, bien au contraire.

    Encore ce matin, par exemple, tout doucement le couple retrouvait leur habitude à sa voir, se taquiner encore et encore. Néanmoins, malgré le fait qu'ils aient déjà pris des petits déjeuner au lit, celui là ne ressemblait à aucun autre moment passé ensemble. Dans les bras l'un de l'autre et malgré la douceur du moment, le couple préféra rapidement le jeu à la tendresse; bien que les deux soient intimement liés. Ils passaient du sérieux aux chamailleries sans même faire de transition, ce qui apparemment ne gênait personne puisqu'ils savaient très bien se retrouver dans cette 'discussion' complètement folle. Oui, le rire de Dorian avait provoqué une réaction inattendu chez Emma qui fut des plus tendres envers son compagnon comme pour le remercier de cette bonne humeur qui lui faisait énormément de bien.
    Bien sur, le sérieux fut vite effacé de leur mémoire pour laisser place à une bagarre de mots, rien que pour provoquer l'autre en toute finesse. Emma puis Dorian utilisait les mots de l'autre, utilisant un ton qui leur était apprpprié pour déclencher une réaction et c'était réussit d'un côté comme de l'autre. D'ailleurs, Dorian eut l'intelligence d'employer des mots, ou plutot une phrase qu'Emma avait prit l'habitude de lui dire à peu près .. tout le temps. Et la réaction de la propriétaire de ces mots ne se fit pas attendre puisqu'elle lança un regard diabolique à Dorian, qu'il comprenne qu'elle avait des droits d'auteur sur cette phrase. (^^)

    Malgré ce petit moment 'diabolique', Emma ne protesta pas bien longtemps lorsque son compagnon finit par échanger quelques baisers avec elle, mettant donc un terme à ce sérieux dont ils avaient pu faire preuve. La jeune maman, contrairement à certaines, avait gardé tout son désir envers le père de son fils.. quoi que elle en avait peut être même plus depuis l'arrivée de Noah. Leur longue période de crise était peut être la raison de ce perpétuel désir, néanmoins, elle aimait passer de doux moments en compagnie de son chéri, rien que tous les deux .. comme elle adorait avoir des moments rien qu'avec son fils. Elle arrivait assez facilement à leur consacrer à tous les deux du temps qui leur était réservé. Ce matin, ou du moins cette heure était totalement consacré à son couple et d'ailleurs sa remarque au sujet des "22 minutes" n'était pas du tout anodine, bien au contraire. Emma savait très bien que depuis leurs dernières retrouvailles, le couple avait du mal à mettre un point final à leurs moments d'intimités, aussi bien lui qu'elle. Apparemment, Dorian n'en avait pas conscience ou alors il souhaitait prouver le contraire à Emma, bien qu'elle n'en soit pas convaincu. Mais à vrai dire, la proposition était réellement alléchante, et la belle avait beaucoup de mal à refuser à son chéri ces moments qui devenaient rares avec leur vie complètement chargée.
    Ayant mit un moment avant de trouver ses mots, Dorian en avait profité pour avancé dans la discussion, et sa dernière remarque fit sourire Emma jusqu'à laisser entendre un léger rire spontané. Se détachant du visage de son amoureux, elle déposa quelques baisers sur sa joue avant de venir se poser sur son épaule.

    - "L'échéance ultime"? .. C'est ton fils que tu appelle comme ça? - un nouveau rire se fit entendre après quoi le ton de sa voix devint des plus provocateur, alors que l'une de ses mains remontait le long du torse du son chéri pour rejoindre sa nuque - 20 minutes?.. Hmm, ça peut être interessant comme pari chéri.. Je suis prête à parier tout ce que tu voudras qu'après ces 20 minutes tu auras encore... trèèès faim!

    La belle se redressa légèrement, offrant à son chéri un sourire si sûre d'elle, qu'il ne ferait que motiver Dorian à lui prouver le contraire. Pour le motiver encore plus elle aurait même pu dire qu'après ces 20 minutes, il n'aurait pas réussit à combler sa faim à elle.. mais c'était surement trop provocateur pour le moment, et elle préférait rester 'sobre'. Et oui, malgré tout le temps défilait et le couple se chamaillait très lentement, ce qui ne leur laissait apas beaucoup de temps pour 'agir', et en général ils aimaient rester un temps fou l'un avec l'autre.. temps qu'ils n'avaient pas ce matin. Mais, apparemment Dorian s'en sentait capable alors pourquoi ne pas jouer avec lui? Emma garda ses bras enroulés autour de sa nuque, attendant patiemment une réponse au pari qu'elle lui lançait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Ven 26 Mar 2010, 4:27 pm

    La fin de semaine agitée se terminait d’une façon bien plus à la hauteur que les espérances des protagonistes. En général, la famille occupait de A à Z ses week end de libre mais celui-là aurait pu faire exception, compte tenu de la situation. Emma ne s’attendait probablement pas à observer un retournement de situation de la part de son compagnon et Noah, aussi petit soit il, ne devait pas penser à jouer avec son papa.
    Depuis deux ans maintenant, le couple avait vécu suffisamment de mauvaises passes pour ne pas, encore, empirer ce bilan. Dorian avait très mal réagi en apprenant qu’il avait un frère et, malgré son mauvais caractère, Emma ne lui avait rien reproché. Au contraire, elle avait tout fait pour l’aider du mieux qu’elle pouvait. Toutefois, Dorian était bien conscient que ce comportement la lasserait tôt ou tard et il voulait tout faire pour éviter cela ou une nouvelle dispute. Tant de fois il lui avait promis que tout irait bien entre eux mais, malheureusement, il devait bien se rendre à l’évidence. Tous deux avaient traversé beaucoup de tempêtes, plus que de raisons. Au fond de lui, il ne se sentait pas réellement capable, au vu de ce triste constat, de la combler tel qu’elle le méritait. Pourtant, ils avaient tout pour être heureux. A commencer par un fils magnifique qui apportait beaucoup de joie (mais également beaucoup de travail ^^), une grande et belle maison où bâtir une vraie vie de famille, etc.

    Depuis le soir de sa demande en mariage, le couple n’en avait pas concrètement reparlé. D’abord, un conflit les avait opposé et, dans le même temps, Noah avait vu le jour. Ensuite, leur travail occupait toujours une grande partie de leur vie et les mois étaient passés sans qu’ils trouvent un moment adéquat pour aborder le sujet. Logiquement, pendant leur temps libre, ils préféraient retrouver leur complicité et oublier les sujets sérieux auxquels ils étaient confrontés toute la journée.
    Tout ce temps où le sujet n’avait pas été abordé, Dorian n’avait pas pour autant cessé d’y penser. Il doutait déjà d’être le parfait compagnon alors il n’osait pas se poser la question de savoir si oui ou non il serait un bon mari. Au final, ce n’était qu’une question de statut mais ça restait quelque chose d’important. Les questions allaient bon train et, évidemment, il ne les partageait pas avec Emma. C’est à peine si il osait lui demander où elle en était de son côté.

    Pour le moment, la chose la plus importante qu’il avait à faire était de s’excuser auprès de son frère. Leur entrevue, de quelques minutes seulement, avait probablement dû laisser des traces puisque Dorian avait catégoriquement refusé de croire la nouvelle. Du coup, il ne savait pas trop comment son frère se positionnait par rapport à toute cette histoire mais il avait encore une chance de le savoir. Sans en être totalement sûr, Emma devait probablement avoir des nouvelles ou, si elle n’en avait pas, elle pourrait facilement les obtenir. La première étape était donc d’en parler avec sa chérie, sûrement au cours du week end.

    En y réfléchissant bien, Dorian aurait peut être mieux fait de ne pas se montrer joueur si tôt le matin car lui comme Emma risquaient d’être déçus. C’était un pari risqué certes mais aucun d’eux n’était capable de le refuser. Leurs expressions, leurs mots et leurs regards suffisaient largement à leur faire perdre pied, à prendre un certain avantage durant quelques secondes avant que l’autre ne trouve une remarque meilleure. Si seulement il n’y avait que ça. Déjà, Dorian ne résistait jamais bien longtemps à ces trois éléments réunis mais il y avait également la rencontre de ses lèvres, de sa peau, de ses douces mains, de son corps tout entier qui n’appelait que le désir.
    Maintenant immobile, son regard accroché celui noisette de sa chérie. Elle parvenait à le faire languir rien qu’en murmurant et en riant de son rire clair. Désormais, elle devait ressentir le souffle chaud de Dorian et son regard plein d’envie. C’était bien la première fois qu’il devait se battre contre le temps dans un moment de complicité avec Emma. Sans cela, il aurait cherché à reprendre l’avantage mais là, tout devenait différent. Son regard s’ancra doucement dans le sien, silencieux et immobile. Finalement, son sourire s’élargit puis il commença à rigoler doucement. Ce qui voulait dire qu’Emma avait gagné mais, en mauvais perdant, il ne voulait pas l’entendre dire et elle le savait. Amusé, il posa son index sur ses lèvres et soutint son regard quelques secondes de plus.

    « Non, n’importe quoi chérie .. !
    Tu sais que je suis très joueur hein ? Je relève ton défi .. voyons qui de nous deux aura raison dans 20 minutes ?! »


    Assis dans le lit, Dorian passa ses deux mains dans le bas du dos de son amoureuse pour l’amener tout contre lui, finissant par relever légèrement sa nuisette. Son sourire ne s’effaçait pas car il savait pertinemment qu’Emma avait raison mais, malgré cela, leur jeu était allé trop loin pour qu’il se contente d’arrêter là. Ses mains restèrent inhabituellement immobiles dans son dos, tandis que ses lèvres parcouraient doucement son cou, son épaule, sa poitrine, sa bouche.

    « Je dois être totalement fou pour faire ça .. je vais rester sur ma faim et le regretter touuuuute la journée .. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Ven 26 Mar 2010, 8:10 pm

    La semaine avait été difficile après cette nouvelle qui était venue boulverser le quotidien de la petite famille Miller. Ce week end libre, Emma n'avait même pas osé y penser tant elle redoutait de passer deux jours complets entre les quatre murs de leur maison à regarder Dorian plongé dans ses pensées, totalement ailleurs. En aucun cas elle aurait cru que le week end aurait pu démarrer d'une si jolie manière: retrouvant le sourire de son bien aimé. Pour une fois, la petite famille pourrait jouer sur la spontanéité et prévoir au fur et à mesure ce qu'ils feraient durant le week end..
    En voyant le sourire de son chéri de beau matin, Emma avait laisser s'échapper de sa mémoire tout ce auquel elle avait pensé la nuit passée à savoir toutes les difficultés que le couple avait du traverser, toutes les disputes qui avaient parfois dégénéré, tous les mots dit et regrettés ensuite, et toute l'affection manquée à cause de problèmes ridicules. A l'heure actuelle le problème restait le même: Dorian n'arrivait pas à accepter cette nouvelle personne dans la famille. En fin de compte, la faute ne revenait pas à ce jeune homme qui était venu à Seattle pour retrouver son grand frère, non. Malgré ça, Dorian n'arrivait pas à passer le cap et à le rencontrer comme il se devait, pour apprendre à se connaitre et rattrapper le temps perdu. A vrai dire, cela pouvait être compréhensible en un sens, néanmoins, Emma, ayant un role délicat n'arrivait pas à voir de mal chez ce jeune homme avec qui elle discutait depuis quelques semaines déjà. Il était si gentil et semblait si seul et perdu qu'elle l'aurait même accueillit chez elle si elle avait pu, mais bien sur l'avis de Dorian comptait également et ce jeune homme n'avait pas souhaité 'chamboulé' leur quotidien de peur des représailles. Mais heureusement, Emma connaissait son Dorian adoré par coeur et savait qu'il se déciderait un jour ou l'autre à voir son frère, chose qu'elle s'empresserait d'anoncer à son jeune patient qui n'attendait que ça. Dorian avait besoin de temps et Emma l'avait bien compris, et c'est pour cette raison qu'elle ne le poussait pas à accélérer les choses, sachant qu'il se bloquerait encore plus.

    Déjà, la remarque qu'il lui avait ce matin l'avait totalement surprise; encore une preuve du mal être de Dorian. Quelques semaines en arrières il n'aurait pas dit ce genre de choses, ou du moins pas si spontanément et sur de lui. Emma avait du mal à comprendre ce qui pouait lui passer par la tête pour en venir à douter du bonheur qu'il apportait à sa compagne. Malgré toutes les batailles qu'ils avaient du combattre ensemble, en aucun cas Emma n'avait remis en cause leur vie de couple et encore moins le role de Dorian la dedans. Elle en venait à chercher au plus profond d'elle même si elle n'avait pas dit des mots qui aurait pu lui faire croire à cette 'lassitude' qu'il pensait voir chez elle. D'ailleurs, malgré le fait que le sujet n'ait pas été abordé depuis presque des mois entiers, Emma attendait avec impatience le jour où ils pourraient prendre le temps de fixer le jour de leur mariage et de pouvoir tout préparer. Elle avait hate de se lancer dans les préparatifs de son mariage, s'embêter à choisir chaque invité, leur envoyé à chacun une invitation puis faire toutes les boutiques imaginables de Seattle pour trouver la robe de mariée parfaite. Dans ses heures perdues, la jeune maman se plaisait à se voir mariée à Dorian et porter une alliance qui prouverait à tout le monde que leur couple était solide et n'était pas qu'une simple passade ou plaisanterie. Elle rêvait de porter le nom de l'homme qu'elle aimait depuis deux ans à présent et pourquoi pas dans quelques années, porter un autre enfant de cet homme pour agrandir leur petite famille.

    Ce matin, et ça ne s'était pas produit depuis longtemps, Emma retrouvait de l'espoir dans les yeux de son chéri, de l'espoir mêlé à de l'amour et de la joie. Elle se noyait presque dans ce sublime sourire qu'il lui offrait, presque come un cadeau lui prouvant qu'il repartait sur d'autres bases, qu'il voulait tourner la page et continuer à écrire leur histoire. Rien n'aurait pu plus la réjouir que ce réveil tout en douceur. Mais bien sur, la douceur chez ce couple s'accompagnait très souvent de chamailleries et de jeux qui doucement prenaient un chemin dangereux. A vrai dire, ce genre de moments privilégiés étaient rares. En semaine, Dorian comme Emma courraient après le temps et le soir - ou la journée, tout dépendait de leurs emplosi du temps - ils n'avaient qu'une hate, se coucher pour se reposer quelques minuscules petites heures. Le week end depuis quelques semaines étaient bercé par un calme absolument alors là, pour une fois que le couple trouvait du temps et que les deux étaient motivés à profiter de son conjoint, forcément leur petit jeu revenait à la surface pour, implicitement, les mener sans cesse à la même chose: le contact charnel. Prenant malicieusement le chemin de la tentation, un débat s'installa entre les deux protagonistes au sujet du temps et de l'envie qu'ils avaient. Emma était persuadé qu'en se laissant gagner par l'envie, le couple en sortirait que plus frustré puisque de suite après, Noah devrait capté toute leur attention et que, jusqu'à présent, ils avaient toujours pris leur temps pour pouvoir terminer en beauté ou recommencer en beauté. Là, tout allait devoir être quasiment chronométré, et malgré l'excitation que ça pouvait créer, cela apportait également de la frustration du "après".
    Apparemment, Dorian se rendit rapidement compte de la bétise dans laquelle ils s'étaient entrainés tous les deux, et ne voulant pas admettre le fait qu'il ait perdu d'avance, il préféra poser son index sur les lèvres d'Emma, réaction qu'elle avait l'habitude de vivre.. puisqu'elle connaissait l'égo et la fierté que Dorian avait. Son léger sourire apparut rien qu'un instant lorsqu'il insista sur le fait qu'après ces 20 minutes ils pourraient faire un bilan après quoi ils s'enfermèrent de suite dans leur bulle, activant déjà leurs gestes.. passant très rapidement au désir en lui même.
    Très rapidement et par habitude et connaissance du 'terrain' (^^), Dorian laissa glisser ses mains dans le dos de sa partenaire, préférant utiliser ses lèvres de suite.. chose qu'Emma ne pouvait qu'apprécier. A présent ils étaient lancés dans une boucle infernale et Emma, de son côté, n'arriverait plus à arrêter la machine déjà lancée. Les lèvres déjà brulantes de Dorian parcoururent son cou, son épaule, sa poitrine pour revenir vers ses lèvres. Le souffle d'Emma devint de suite ardent, et sa respiration irrégulière, tant la situation en elle même créait un tout autre état d'esprit. Doucement, ses douces mains glissèrent sur les bras de Dorian, pour rejoindre ses mains et finalement retirer sa nuisette avec une grace infini. Elle ne quittait plus le regard de Dorian, et vint retrouver ses lèvres aussi rapidement que possible.. ça y est elle ressentait le besoin de l'avoir rien que pour elle, et de rester ainsi, avec lui, l'éternité entière. Il arrivait à créer chez elle des sensations nouvelles et tellement agréables qu'elle ne saurait les décrire correctement. Sa nuisette fut délicatement posée de l'autre coté du lit, sachant qu'elle devrait la réutiliser d'ici peu. La remarque de Dorian eut le mérite de la faire sourire, et dans un souffle elle répondit tout même à son amant quelques mots..

    - Alors faisons en sorte de le regretter au minimum..

    La belle, de suite après, vint s'allonger sur le dos, attirant Dorian sur elle. Elle laissa ses mains glisser doucement le long du dos musclé de son chéri, les laissant même descendre jusqu'à être en contact avec l'unique bout de tissu qui recouvrait Dorian, bout de tissu qu'elle fit glisser le long de ses jambes pour finalement le lui retirer.. toujours avec une douceur infinie. Enroulant ses jambes à celle de son amant, Emma fit glisser ses mains sur son dos, parcourant le chemin inverse jusqu'à s'arrêter autour de sa nuque, glissant une main dans ses cheveux pour gouter à nouveau à ses lèvres de façon beaucoup plus passionné qu'au début du petit déjeuner. Elle esperait fermement que Noah ne se réveille pas plus tot que prévu, car là.. la journée serait plus que frustrante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Sam 27 Mar 2010, 12:51 am

    Malgré des journées entières de silence face à son entourage, Dorian avait largement eu le temps de penser à ce que représentait réellement l’arrivée d’un frère inconnu dans sa vie. Il n’aurait pu décrire exactement ce qu’il ressentait. La sensation qui s’était emparée de lui était d’autant plus étrange qu’elle intervenait tardivement dans sa vie. Peut être n’aurait-il pas réagi de la même manière si il avait eu quelques années en moins. Cela, il ne pouvait pas le savoir et, le cas échéant, ça ne lui apporterait absolument rien.
    Bien qu’il refuse de l’avouer, il se demandait comment était son frère, son parcours jusqu’à aujourd’hui, si oui ou non ils avaient des points communs. Autant de questions auxquelles son frère pourrait apporter des réponses mais pour cela Dorian devait faire les efforts nécessaires.
    L’annonce de cette nouvelle, toute de même conséquente, avait eu un impact considérable. Celle-ci était intervenue au plus mauvais moment de la journée, autrement dit en plein travail. Dorian avait d’abord cru à une mauvaise blague puis il s’était à nouveau et immédiatement concentré sur ses patients. Ce n’est que plus tard que la nouvelle produisit son effet. Cette dernière, mêlée à la fatigue, avait produit les effets que l’on connaît.
    Outre ce fait, Dorian se demandait comment Emma était devenue si proche de ce patient-là en particulier. Après tout, ce n’était pas son service de spécialisation. Certes, il connaissait sa propension à s’attacher facilement aux patients et, d’ailleurs, il l’avait souvent mise en garde à ce propos. Le métier n’était pas facile en soi, et il le devenait encore plus lorsqu’on ne pouvait pas sauver un patient. Bref, le fond du problème n’était pas là. Même si il essayait de ne pas le montrer, Dorian pouvait se montrer également jaloux. Dans ce cas, heureusement qu’il s’agissait de son frère sinon il se serait montré beaucoup moins pensif et plus curieux. En définitive, il ne savait toujours pas comment son frère et Emma s’étaient si bien entendus, pourquoi ils avaient si bien accrochés.

    Comble de l’ironie, le week end débutait bien et mal à la fois. Bien parce que la bonne humeur était de retour et mal car une certaine frustration allait probablement s’installer au sein du couple si il suivait le chemin de leur jeux dangereux. Sans trop réfléchir, Dorian s’était montré joueur et, tout comme lui, sa chérie avait suivie. Maintenant, ils se retrouvaient pris au piège en quelques sorte mais loin d’eux l’idée d’en sortir ! Au moins, c’était une sorte de frustration positive qui ne résulterait pas d’une dispute. Par contre, si elle perdurait, le couple risquait de trouver la journée extrêmement longue ..

    Chacun d’eux avait fait le nécessaire pour provoquer l’autre, le pousser à bout et maintenant ils se retrouvaient dans la même situation, prisonniers de leur propre jeu. Visiblement, il leur en fallait beaucoup plus pour s’arrêter là car le pari d’Emma était bel et bien lancé. Aussitôt, ils se rapprochèrent au maximum sans laisser le temps à leurs mains de suivre leur parcours habituel, de même que leurs regards. C’était plutôt amusant à voir, la façon dont ils se prenaient au jeux et leur désir qui grimpait en flèche.
    A mesure que son désir s’intensifiait, le souffle de Dorian devenait plus trouble et son souffle plus chaud presque brûlant. Dans une infinie délicatesse, Emma retira sa nuisette sous le regard langoureux de son compagnon. Il y avait beaucoup de grâce dans ce geste et un petit quelque chose qui faisait que Dorian craquait complètement. C’était aussi le fait d’avoir, sous ses yeux, son corps entièrement exposé. Pour une fois, son vêtement ne s’échouait pas au sol mais trouvait sa place au bord du lit, signe que leur moment d’intimité était bien différent des autres.
    Dans un style bien à elle, Emma conclut leur échange verbal par des mots qui décuplèrent une fois de plus l’envie de Dorian. Un silence de plomb recouvrait la chambre même si leurs souffles entrecoupés se faisaient doucement entendre. Tout aussi doucement, Emma bascula en entraînant Dorian avec lui. Il s’appuya sur ses avant bras de part et d’autre de son visage, tantôt la couvrant de baisers ardents tantôt ancrant son regard au sien. Il l’aimait comme un fou et il n’y avait que dans ces moments-là qu’il lui prouvait réellement. A son tour, il se retrouva complètement nu, les jambes d’Emma enroulées autour de lui. Jouant malicieusement avec sa langue, Dorian l’embrassa encore longuement avant d’entrer en elle dans un mielleux mouvement de bassin. Dans son esprit, il n’y avait plus aucune contrainte de temps car ses mouvements étaient lents bien qu’ils allaient en s’intensifiant. Son souffle était définitivement trouble, trop pour l’embrasser longuement.
    Il finit par se réfugier au creux de son cou, y déposant même une pluie de baisers tandis que le rythme de ses va et vient diminuait. Toujours aussi doucement, il se retira et scella ses lèvres aux siennes dans un dernier baiser langoureux pour clore ce moment d’intimité.

    Dorian n’eut qu’à rencontrer son regard noisette pour doublement sentir que son appétit pour elle était loin d’être satisfait. Le souffle encore trouble, il se contentait de la regarder avec son petit sourire. Finalement, il déposa plusieurs baisers au coin de ses lèvres jouant ensuite avec sa langue en effleurant timidement le bout de ses lèvres. Il bascula ensuite sur le dos mais en entraînant sa chérie avec lui, de façon à ce qu’elle se retrouve au-dessus. Toujours silencieux, il lui replaça quelques mèches de cheveux derrière les oreilles et l’attira au plus près de lui. Comme à l’accoutumée, Emma attendait certainement quelques mots de sa part, deux petits mots précisément mais, cette fois, Dorian voulait dire plus compte tenu du contexte.

    « Je confirme .. je suis totalement fou amoureux de toi pour tenir ce pari ! J’ai faim de toi comme au premier jour, je pourrai rester là avec toi des jours entiers. »

    Pour la centième fois de la matinée, Dorian l’embrassait comme si il s’agissait d’une question de survie. Au cours de ce baiser, il bascula à nouveau sur elle, résistant visiblement mal à la tentation. Affichant alors une petite moue triste, il s’appuya sur ses coudes pour se surélever et se défaire totalement de leur étreinte. Toutefois, son regard restait définitivement attiré par son corps et, là, il prononça seulement ses deux petits mots.

    « Je t’aime. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Sam 27 Mar 2010, 4:50 pm

    Cette histoire de petit frère avait totalement chamboulé Dorian et le quotidien de sa famille également. Emma connaissait son cher et tendre par coeur et savait donc que dans ce genre de moments, moments durant lesquels Dorian avait l'air de n'être présent que physiquement, elle ne devait pas vraiment compter sur lui. Aussi étrange que cela puisse paraitre, Noah avait lui aussi dû ressentir ce soudain changement chez son père puisqu'il semblait de mauvaise humeur, et cela durait depuis quelques jours déjà. Peut être voyait il que quelque chose ne tournait pas rond chez lui. D'ailleurs, de nombreuses fois Emma avait raler après son petit bout tant il était devenu capricieux voire même insupportable par moment. La copie identique de son père ce petit Noah. Mais aller savoir, peut être que Noah changerait d'humeur tout comme son père d'une minute à l'autre.
    Mais revenons à ce cher dorian, qui, ne devait probablemet pas comprendre la nature de la relation si 'développée' d4emma et de son frère. Certes, ce jeune homme n'était pas dans le service de la petite interne mais malgré les avertissements de Dorian et de nombreux autres titulaires, Emma avait la mauvaise habitude de s'attacher à quelques patients. Jusqu'à aujourd'hui, ces patients en question n'avaient pas fait parti de cas graves, raison pour laquelle Emma ne s'inquiétait as vraiment de l'affection qu'elle leur donnait. Néanmoins, elle savait que dans son milieu professionnel, l'attache aux patients pouvaient être très dangereuse dû à toutes les catastrophes qu'ils voyaient défiler jour après jour.. et elle n'était pas à l'abris de perdre un de ces patient auquel elle tenait tant. Autre point là dessus, jusqu'à présent tous ces patients avaient été des patientes: de toutes petites filles jusqu'à de gentilles mamies venu complètement affolés pour finalement pas grand chose. Et depuis peu, Emma arrivait à capter dans le regard de Dorian une interrogation: comment son frère et Emma avaient été amener à se connaitre? De la jalousie? Oh oui, et mêm s'il ne l'avouait pas, Emma se rendait bien compte que cette petite histoire le tracassait lorsqu'il croisait le regard de sa bien aimée. Ce n'était rien de très compliqué mais bien trop fier pour l'avouer, il préférait déchiffrer le regard d'Emma plutot que de lui demander, ce qui l'amusait beaucoup puisqu'elle en jouait.

    Heureusement, cette petite passade avait l'air de passé vu le sublime sourire avec lequel Emma s'était réveillée ce matin. bien sur, les deux amoureux retrouvant une complicité habituelle ne purent s'empêcher de jouer jusqu'à se bruler, ce qui ne tarda pas à arriver. alors qu'ils n'avaient qu'une petite heure à profiter de leur couple, ils arrivèrent à un point de non retour et ce, 20 minuscules petites minutes avant le réveil de leur fils Noah. Presque poussés par leur désir personnel, Dorian comme Emma ne comptaient pas reculer devant ce défi et bien au contraire ils se prirent un peu trop au jeu, se lançant même un pari qui était déjà perdu d'avance. La frustration allait être présente toute la journée mais maintenant qu'ils étaient lancés, rien ne les arrêteraient.
    Leur décision prise et le temps défilant à une vitesse folle, Emma ne perdait aucune minute et dans un geste doux et pratique, elle retira le léger bout de tissu qui recouvrait son corps, alors que ses lèvres furent totalement prisent au piège par celles de Dorian qui ne les laissaient respirer que lorsqu'il devait lui même le faire. Très rapidement, ils retrouvèrent leurs petites habitudes et aussi rapidement que ce jeu avait prit de l'ampleur, le couple se retrouvait d'une bien belle façon. Les minutes s'écoulaient une par une mais en aucun cas cela ne tracassait les deux amants. A croire qu'ils arrivaient à tout controler par leurs regards qui se croisaient. L'intensité prit le controle total de la pièce tandis que les baisers se faisaient plus rares, par manque de souffle.. souffle quis e faisait brulant de part et d'autre. Emma, doucement, vint joinde l'une de ses mains à celle de son chéri, qu'elle serra fort dans la sienne comme pour lui communiquer tout ce qu'il arrivait à lui donner en une simplicité folle. Les lèvres ardents de Dorian terminèrent leur chemin au creux du cou de la jeune maman, tandis que doucement leur petit moment prenait fin, après de langoureuses minutes de bonheur. Le couple avait depuis longtemps cette habitude de se retrouver et de se laisser aller ainsi pour mieux se comprendre et pour profiter de leur couple à un niveau indescriptible. Leur désir l'un pour l'autre ne diminuait jamais et après un tel moment, leurs sourires illuminaient la maison entière, tant ils arrivaient à profiter de chaque seconde ensemble après une telle intensité. Ce matin, el temps était compté mais le moment ne fut pas moins agréable, bien au contraire. Leurs deux corps, bien que toujours collés, restèrent immobiles un instant, le temps de conclure ce moment par baiser diablement délicieux, après quoi, à nouveau Dorian se retrouva sur le dos, et Emma tout contre lui comme à son habitude.
    Comme à chaque fois, Dorian prenait la parole en premier, en général pour lui murmurer deux mots, ce matin c'était différent.. il lui fit part de ses ressentiments les plus profonds, qui firent briller les yeux d'Emma telles des étoiles. Toujours très caline après un tel moment, Emma laissait ses lèvres parcourir le cou tout entier de son chéri, y dposant de doux baisers pour finalement venir retrouver un contact long et précis avec ses lèvres. Leurs baisers reflétaient à merveilles le fait que, sans Noah, ils seraient repartis pour un tour mais .. ils devaient être raisonnable et c'est pourquoi Dorian bascula à nouveau sur Emma pour se détacher doucement de son corps, qu'il n'arrivait toutefois pas à quitter des yeux. Que répondre à Dorian qui lui lançait presque un appel au secours. Elle le laissait s'éloigner, pour finalement simplement prendre place à côté d'elle, et trouva enfin les mots qu'elle trouvait adéquat.

    - Tout est une question de mental mon amour. Je resterais bien, moi aussi, des jours entiers avec toi ici, mais.. je sais que c'est impossible, alors je préfères profiter de chaque seconde dans tes bras.. de chaque petit frisson qui me traverse lorsque tu es près de moi, de chaque baiser que tu m'offres.. pour pouvoir me dire que j'ai eu la chance d'y gouter et que j'y gouterai certainement encore bientot. Pour l'instant, je préfères penser à mon fils qui va ouvrir ses yeux magnifiques et me dire que je vais pouvoir profiter de lui des heures entières sans avoir à penser à l'heure qu'il est.

    Essayant tant bien que mal d'expliquer à Dorian ce qu'elle appliquait avec les enfants tous les jours, Emma voulait tout bêtement qu'il puisse repsner à leur petit moment privilégié en souriant et non pas en se disant que le prochain ne serait qu'en soirée probablement. Elle fut couper par Noah qui l'appelait à sa manière, raison pour laquelle elle se détacha totalement de Dorian pour enfiler sa nuisette et sa robe de chambre mais finalement elle s'approcha de lui, plus provocatrice que jamais, et vint chercher la langue de son amoureux pour un dernier baiser plus que révélateur, et ajouta une petite remarque avant de se lever.

    - .. mais je sais aussi que ton fils fait la sieste l'après midi..

    Elle sourit malicieusement à Dorian et quitta le lit conjugual pour rejoindre la chambre du petit. Tout en s'éloignant elle se retourna pour envoya un tout petit "Je t'aime" à son amoureux chéri. Enfin, elle retrouva son fils, qui, commençant à devenir coquin, se cachait les yeux avec son doudou. Amusée, Emma le chatouilla jusqu'à obtenir un rire de son petit bout, et enfin pouvoir le prendre dans ses bras. Pour une fois depuis de lons jours, Noah se réveillait de bonne humeur, tout comme son papa. Comme tous les matins où Emma s'occupait de son fils, elle l'enveloppait dans une petite couverture, lui laissant son doudou et se dirigeant ensuite vers la cuisine. Le temps de descendre les escaliers, le petit Noah posait sa tête tout contre sa maman, et s'endormait à nouveau, juste le temps pour elle de préparer son biberon. Une dizaine de minutes s'écoulèrent et Emma s'asseya doucement sur une chaise, calinant son petit trésor encore à moitié endormi, toujours posé contre elle. Probablement que l'odeur de sa maman et la chaleur de son corps le berçait naturellement. En tout cas, ce genre de moment faisait complètement oublier à Emma la frustration qu'elle avait pu ressentir une vingtaine de minutes auparavant. Un vrai petit paradis ce bébé, bien sur quand il le souhaitait: tout comme papa! (^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 28 Mar 2010, 10:15 am

    Ce n’était pas la première fois que Dorian se montrait jaloux. A chaque fois pourtant, il concentrait ses efforts pour ne rien laisser paraître même si souvent cela se révélait être de piètres tentatives. Il était clair comme de l’eau de roche qu’Emma le remarquait mais Dorian, lui, ne semblait pas s’en rendre compte.
    Peu de fois, dans l’enceinte de l’hôpital, il s’était montré jaloux. Chacun travaillait dans un service différent et ils se voyaient rarement au cours de la journée. D’ailleurs, c’était un fait que tous les deux appréciaient puisque, même en travaillant au même endroit, ils pouvaient chacun faire le récit d’une journée totalement différente.
    La semaine écoulée, Dorian s’était innocemment montré plus curieux lorsque Emma lui racontait sa journée. Ou, si elle ne le faisait pas, il lui posait quelques questions qu’il pensait anodine. D’une certaine manière, Dorian se rendait compte de sa jalousie lorsqu’il pesait ses questions et qu’il cherchait à les inclure dans la conversation tout à fait subtilement. Au final, ces interrogations ne lui avaient pas encore permis de comprendre pourquoi ils s’étaient tant rapprochés.
    Entre silence et phrases laconiques, Dorian avait fini par s’exprimer entièrement au travers de sa guitare. Cette dernière n’était jamais bien loin et se faisait entendre plus que de raison dans les moments comme ceux-là. Dans une des pièces du rez de chaussée pas encore entièrement aménagée, Dorian avait stocké toutes ces guitares - une bonne dizaine - qui s’étaient accumulées depuis de nombreuses années. Cette semaine encore, il en avait encore acheté une et avait passé beaucoup de temps avec. Ses mélodies lui permettaient de s’évader et il ne s’en privait pas. Néanmoins, Dorian aurait pu posséder toutes les guitares du monde qu’il lui aurait toujours manqué quelque chose. Qui d’autre que sa chérie et son fils pouvait lui procurer autant de plaisir au quotidien ?

    Ce week end était donc l’occasion de leur montrer combien il les aimait. La matinée débuta d’une certaine manière, qui portait assurément l’empreinte du couple. Leur jeu devenait dangereux, comme toujours, sauf que là, le temps était de la partie. Rien, absolument rien ne les poussait à continuer si ce n’est leurs tempéraments respectifs qui, une fois réunis, ne pouvaient donner que le résultat attendu. Le couple, motivé par un désir palpable, tenta misérablement de relever un pari perdu d’avance. Malgré cela, ce court moment leur permettait de se retrouver après une dure semaine et d’entrevoir la suite de la meilleure des manières.

    Leurs gestes étaient plus rapides sans perdre pour autant leur précision. L’air était chargé d’une intensité que tous les deux connaissaient par coeur, leur excitation décuplée par le fait que le temps jouait contre eux. En fait, ce n’était pas vraiment la première fois qu’une telle situation se présentait. Il y avait toujours quelques matinées où le travail à l’hôpital les attendait et où ils préféraient prolonger leur nuit de quelques minutes.
    Vingt minutes durant, le couple profita pleinement du temps qui leur était imparti. Ils retrouvèrent leur plaisir habituel et des sensations différentes ou plus intenses. Leurs deux mains semblaient s’unir aussi intensément que leurs deux corps et, progressivement, cette intensité laissa place à une vague de plaisir clos par un dernier et long baiser.
    Après un tel moment, leurs regards étaient toujours aussi expressifs. Probablement parce que leurs souffles étaient encore troubles et que les mots ne pouvaient pas sortir. Un sourire radieux aux lèvres, Dorian ne cessait pas ses baisers le long de son cou jusqu’à son épaule ni ces échanges de regards amoureux. Malgré le temps qui défilait et que chacun semblait avoir oublié, leur moment rien qu’à eux se terminait doucement, leur permettant alors de se remettre de leurs récentes émotions. Dorian trouva le courage nécessaire pour se détacher de ce corps qui n’inspirait en lui qu’une nouvelle vague d’envie, de désir. Silencieux, il était certain que son regard parlait pour lui et il ne le cachait absolument pas. Comme toujours, Emma se montra des plus lucides et répondit à sa remarque désespérée par un certain encouragement. Il eut tout juste le temps de lui répondre par un sourire compréhensif que la voix vive de Noah se fit doucement entendre, le son de ses pieds tapant contre les barreaux de son lit également. Toujours assis dans le lit, à moitié recouvert par les draps, il regarda sa chérie se rhabiller, non sans un dernier regard plus qu’expressif.
    D’une façon qui lui était propre, dont elle seule maîtrisait à la perfection la portée, Emma rajouta une petit remarque aux grands effets. Dorian, de son côté, se remettait à peine de ce dernier baiser langoureux que le couple venait d’échanger. Un rire doux et clair s’échappa alors de sa bouche alors que son regard admirateur l’observait disparaître dans le couloir.

    Même seul, son sourire ne le quittait plus. Il était ravi de voir à quel point ce week end commençait bien, même mieux qu’il ne l’avait escompté en rentrant de la boulangerie. Le reste de la journée allait probablement être aussi plaisant à vivre et la famille allait en profiter pleinement.
    Enroulant un drap autour de sa taille, Dorian sorti du lit et se dirigea d’abord vers la fenêtre qu’il ouvrit en grand puis ce fut au tour des volets. Le grand ciel bleu sans nuage se reflétait dans l’immense lac devant leur maison. A cette heure-ci, il n’y avait pas grand monde autour du lac mis à part certains de leurs voisins et quelques joggeurs. Durant quelques minutes, Dorian observa ce paysage magnifique, reposant et au combien tranquille. Ensuite, il rejoignit la salle de bains où une longue douche bien chaude lui fit le plus grand bien. Il passa ensuite un jean et une chemise unie de couleur claire, simple et décontractée, parfait pour ce genre de week end. Face au miroir, il s’attaqua ensuite à sa barbe de quelques jours et essaya d’arranger sa coiffure durant de longues minutes. Pour une fois, Dorian prenait son temps et il sorti de la salle de bains un long moment après y être entré.
    Prenant le plateau du petit-déjeuner dans une main, il descendit les escaliers jusqu’à l’étage du dessous et rejoignit Emma et Noah dans la cuisine. De l’étage, il trouvait son petit garçon bien silencieux mais il comprit pourquoi en le voyant prendre son biberon dans les bras de sa maman. Un fier sourire aux lèvres, Dorian s’empressa de poser le tableau sur la table et d’embrasser Noah plusieurs fois, quitte à l’embêter pendant qu’il buvait son lait.

    « Comment va mon petit monstre aujourd’hui ?! »

    En réalité, Noah n’avait rien d’un petit monstre puisqu’il était tout à fait adorable, autant avec ses parents qu’avec la nounou, ce qui n’était pas le cas pour d’autres enfants de son âge. Ses petits yeux déjà bien expressifs regardaient tantôt sa maman tantôt son papa, visiblement heureux de les voir tous les deux près de lui. Le rire de leur fils, de même que son sourire inondaient de bonheur la maison depuis la réconciliation du couple. Amusé, Dorian continua de l’embêter un tout petit peu rien que pour le voir se défendre avec ses toutes petites mains (^^) puis il s’arrêta en voyant que, trop distrait par son père, Noah ne buvait plus correctement son lait et en mettait un peu sur son bavoir. Chose qu’il faisait rarement tout le monde mais, comme souvent, il fallait bien quelqu’un pour lui faire faire des bêtises. Dorian en rigola doucement avant de se redresser et de se servir un café, directement dans la cafetière puisque celui sur le plateau était froid depuis longtemps. Il prit une chaise à côté de sa chérie, buvant tranquillement son café en même temps qu’il mangeait un croissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 28 Mar 2010, 1:30 pm

    La jalousie de Dorian avait déjà été un sujet de dispute pour le couple tout simplement parce qu'à force de croiser le regard soucieux de son chéri, Emma finissait par exploser en lui hurlant presque dessus pour savoir ce qui n'allait pas. Bien sur, fidèle à lui même Dorian affirmait qu'en aucun cas il n'était jaloux et que ce n'était que l'imagination d'Emma qui lui jouait des tours. Heureusement, le temps passant, les deux arrivaient à se comprendre sans réellement avoir à mettre des mots sur leurs ressentiments. Emma avait appris à se taire par moment, sachant que de toute façon ne pas le faire ne serait que le début d'un débat qui n'aboutirait à rien. Ces derniers temps elle avait dû être très attentive au comportement de son chéri pour comprendre qu'au delà de la frustration qu'avait entrainé la découverte d'un frère, Dorian avait préoccuppé par autre chose: comment Emma l'avait elle connu et pourquoi avait elle l'air de s'entendre si bien avec lui? Et ça, Emma ne l'avait remarqué que quelques jours auparavant, alors que Dorian s'interessait minutieusement à sa journée chose qu'il n'avait pas fait depuis cette annonce qui l'avait totalement replié sur lui même. Voyant une petite étincelle de curiosité dans le regard de son chéri lorsqu'il s'obstinait à lui poser des questions qui a vrai dire n'avaient rien de très subtiles, Emma faisait en sorte de répondre tout en gardant un semblant de mystère simplement pour voir jusqu'où irait Dorian pour découvrir ce qu'il voulait savoir à tout prix.

    Mais niveau jalousie, Emma n'était pas mieux que Dorian, et en aucun cas elle n'arrivait à la dissimuler, tout comme Dorian. Bien avant cette histoire avec Kate, dès le début de leur relation, la demoiselle avait su montrer à Dorian la peur qu'elle avait des "autres". Il faut dire que dans leur milieu professionnel, l'un comme l'autre était amené à créer des liens plus ou moins proches avec des collègues hommes ou femmes. Bien sur, comme le célèbre cliché des infirmières, Emma avait réellement du mal à ne pas être jalouse en voyant ces charmantes femmes parler a son Dorian à elle avec un large sourire. Bien qu'elle ait une totale confiance en lui, et ce même après ce passage à vide appelé Kate, Emma gardait au fond d'elle même cette jalousie naissante. D'ailleurs, cette dernière refaisait surface depuis quelques temps. Et oui, impuissante devant le mal être de Dorian, elle le voyait quitter le lit conjugual toutes les nuits et le regardait par la fenêtre s'éloigner doucement pour ne le retrouver qu'au petit matin. Bien des nuits, la jeune maman avait cru devenir folle à se poser les mêmes questions encore et encore. Noah avait été la seule raison de son calme, puisqu'elle ne voulait pas dérangé son sommeil, déjà que le petit bout sentait un changement et cela se remarquait par ses humeurs passagères. Combien de fois Emma avait pensé à cette fameuse Kate, ayant une peur atroce que Dorian se sente plus à l'aise avec elle pour lui parler de ses problèmes? Mais malgré ça, lorsqu'elle l'apercevait le matin avant d'aller travailler, toujours aussi pensif et toujours aussi triste, toutes ses idées noires s'évaporaient et bien au contraire de la colère, Emma avait comme besoin de le caliner comme elle le faisait avec Noah lorsqu'il pleurait. Elle sentait chez Dorian une confusion tellement grande qu'elle n'avait qu'une envie: pouvoir en prendre un peu pour le soulager. Mais ce matin, et pour sa plus grande surprise, Dorian lui offrit le plus cadeau qu'elle aurait souhaiter: un beau sourire. Bien sur à l'instant même, la belle oubliait tous ses doutes néanmoins la question qui lui revenait en tête était la même: Peut être s'était confié à une autre qu'elle? Peut être bien Kate, à nouveau?

    Comme si Dorian arrivait à lire dans ses pensées, il réussit à lui faire oublier toutes ses questions par un simple baiser, un baiser si amoureux et si intense à la fois qu'elle ne saurait le décrire. Tout doucement, le couple fit abstraction du peu de temps qu'il leur restait de libre, et se glissèrent dans leur bulle rien qu'à eux pour se retrouver comme ils le faisaient si bien. Et cela peut paraitre dès plus cliché au monde, mais l'intensité de leur amour était tellement forte qu'absolument tous les doutes qui pouvaient exister dans la tête d'Emma disparaissaient totalement de ses pensées. Dorian lui démontrait tellement d'amour, de tendresse mais également de désir et de folie qu'aucun autre moment ne pouvait plus lui prouver qu'il l'aimait sincèrement. D'ailleurs, comme à chaque fois, le couple prenait de le temps de se caliner pour laisser leur moment se terminer le plus délicatement possible. Malgré toutes les disputes ou autres difficultés rencontrées, le couple arrivait toujours à se démontrer leur amour de cette façon. Chacun de ces moments passés avec Dorian faisait découvrir tellement de nouvelles sensations à Emma qu'elle avait l'impression que son coeur allait exploser de bonheur, d'amour, de douceur mais de plaisir également. tout son corps réagissait au moindre mouvement, au moindre geste de Dorian.. et ce depuis leur toute première fois. Encore ce matin, et malgré le temps qui était compté, Emma se sentait flotter sur un petit nuage après un tel moment. Quelques mots doux, un long baiser plus que passionné et le couple se détachait enfin pour finalement reprendre leur vie 'normale', forcés de sortir de leur petit cocon qu'était leur chambre.

    Délicatement, Emma pénétra dans la chambre de son fils, et fut agréablement surprise de le voir caché derrière son doudou alors qu'elle s'attendait encore une fois à un réveil dès plus pénible, comme depuis quelques jours, où Noah ne supportait absolument rien. Et bien non, comme s'il avait sentit tout l'amour de ses parents, le petit bout jouait déjà avec sa maman. Comblée par ce réveil plus que parfait de son petit bout, Emma le chatouilla jusqu'à avoir le privilège d'entendre son rire dont elle ne se lassait plus depuis le tout premier qu'elle avait entendu. Par simple besoin de part et d'autre, Emma prenait soin de recouvrir son fils d'une légère couverture pour le garder tout contre elle jusqu'à ce qu'il boive son biberon. Tous les deux appréciaient particulièrement ce moment puisque même Noah avait prit l'habitude de poser sa jolie petite tête tout conte sa maman alors que ses petits yeux se refermaient durant de minuscules petites minutes; juste de le temps que son lait soit prêt. Emma lui offrait des bisous et des calins à n'en plus finir jusqu'à finalement se décider à lui donner son biberon. Toujours confortablement installer sur sa maman, Noah commençait doucement à vouloir poser ses mains sur son biberon: montrer à sa maman que c'était un grand garçon. Mais le papa, où était il? Contrairement aux précédents matins en famille, Dorian avait trainer dans la chambre avant de réjoindre Noah et la maman. Le regard toujours aussi amoureux de sa chérie le suivit des escaliers jusque dans la cuisine.. où il se précipita vers son fils, pour finalement le faire rire et donc mettre du lait partout. Mais ces moments étaient si rares que même Emma se mit doucement à rire en voyant son fils si heureux. Noah réussit ensuite à finir son biberon et fit son rot juste derrière. profitant de son fils tout sourire, Emma le mit debout sur ses jambes, mais apparemment ce petit coquin avait l'air très calin puisqu'il reprit sa position habituel, à savoir la tête posée contre sa maman. Bien sur, il tournait la tête du côté de son papa, pour profiter de ses deux parents en même temps: intelligent ce petit. Ne résistant pas à l'envie de taquiner la père de son fils, Emma les compara, comme elle le faisait souvent.

    - Décidemment, vous êtes vraiment de parfaites copies tous les deux. Depuis ce matin, il ne veut que des calins... comme son papa.

    Lançant un regard amusé à Dorian, Emma ne se lassait pas de caresser tendrement son fils, déposant des tas de petits bisous un peu partout. Il avait l'air confortablement installé, toujours posée contre maman et regardant paap comme pour discuter (^^). La douce main de sa maman passait dans ses cheveux alors qu'elle le recouvrait à nouveau à moitié avec la petite couverture. Son petit bout était la plus belle chose qui lui soit arrivé et le voir si calin avec elle la rendait plus qu'heureuse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 28 Mar 2010, 3:05 pm

    Arborant toujours aussi fièrement son indépendance, Dorian ne se montrait ni très bavard ni très expressif. Plus d’une personne s’était heurtée à ce véritable mur, usant parfois de tous les stratagèmes possibles pour lui tirer les vers du nez mais toutes les tentatives se soldaient en échecs.
    De son côté, Dorian préférait se retrouver seul pour faire le point ou bien réfléchir à quelque chose de particulier. Il ne se confiait pas ou très peu et choisissait rigoureusement les personnes auxquelles il pouvait se permettre de faire confiance.

    Ses amis comme sa famille avaient tous parié sur un changement lorsque Emma entra dans sa vie. A ce moment-là, il n’eut pas à se montrer très bavard pour que son entourage comprenne ce qui se passait dans sa tête et dans son coeur. Son humeur et ses expressions suffisaient amplement à diffuser un message, qui devint vite la même rengaine : il était amoureux.
    Leur pari se révéla faussé dès le départ. Dorian ne se montrant pas sous un jour différent même si Emma le changeait et exerçait une bonne influence sur lui. Ce trait de caractère se retrouva souvent, à chacune de leurs disputes notamment. Malgré toute la bonne volonté de sa chérie, Dorian ne changeait pas et ne semblait pas le vouloir. Pourtant, toutes les disputes du couple auraient pu lui servir.

    Cependant, il y avait bien une chose que Dorian ne disait pas. Il lui arrivait de se confier, d’abord à Kate pour il ne savait trop quelle raison. C’était une simple collègue de travail et, comme beaucoup, ils se retrouvaient au bar de Joe à la fin de la journée. L’alcool aidait très certainement à délier les langues mais il n’y avait pas que ça. C’était un peu du donnant-donnant. Kate avait à peu près le même caractère, indépendante et peu encline aux confidences. Mais, ensemble, ils n’avaient pas trouvé étrange de se parler ni de se confier, tels deux bons amis. La suite de l’histoire changea malheureusement la donne. Chacun reparti de son côté, évitant et ignorant soigneusement l’autre.
    Peu de temps après, Dorian trouva une nouvelle confidente en la personne de Jessica. Comble de l’ironie, c’était à nouveau une femme à qui il se confiait alors qu’il aurait très bien pu le faire en la personne de Connor, son meilleur ami, mais il avait peu de nouvelles. Avec le temps, Jessica devint sa meilleure amie et sa seule confidente. Dorian se gardait bien de préciser ce dernier détail à Emma. Jamais il ne s’était posé la question de savoir pourquoi il ne se confiait pas à Emma, ce qu’il aurait dû faire dans la plus simple logique.
    Il connaissait tout de même la réponse. Emma représentait tout pour lui, Noah également. Il préférait se terrer dans un mutisme profond plutôt que lui faire part de ses faiblesses ou de ses doutes. Il idéalisait certainement leur relation où il préférait passer pour un homme fort jamais assailli de la moindre faiblesse. En somme, il se refusait à lui montrer cette partie de lui que lui-même connaissait peu. En voulant s’imposer comme homme fort de la situation, Dorian ne lui montrait pas qu’il avait besoin d’elle. Il ne voulait être là que pour elle sans demander que ce soit réciproque. C’était un raisonnement plutôt étrange si on comptait le nombre de fois où il se confier à elle, uniquement pour lui faire part de son amour. Ce n’était pas forcément simple mais il le faisait, pourquoi pas pour le reste ? Ce point d’interrogation demeurait la seule ombre au tableau depuis deux ans maintenant.

    Ces derniers temps, Jessica s’était comporté de façon plutôt étrange avec lui alors il repoussait toujours à plus tard la soirée qu’ils avaient prévus de passer uniquement tous les deux. Connor étant injoignable, il ne lui restait plus personne à qui se confier. Au lieu de se tourner vers Emma, il partait en pleine nuit, errant sans but dans les rues de Seattle. A ces heures-là de la nuit, il ne rencontrait personne et ne cherchait pas à joindre qui que ce soit. Au final, ces longues promenades ne l’aidaient pas car il tournait en rond et revenait toujours au même point.
    Il comprenait parfaitement bien que son silence envers la femme qu’il aimait la rendait parfois hors d’elle. D’ailleurs, dans ces cas-là, il se montrait d’autant plus silencieux qu’il n’avait aucun argument à avancer. C’était lui le fautif mais ces nouveaux silences n’arrangeaient pas son cas. Pour lui, ses absences de réponses signifiaient qu’Emma avait raison mais elle ne semblait pas l’entendre de la même manière.

    Cette fois, Dorian semblait bien décidé à changer et sa volonté suffirait à le faire réussir. Il n’avait qu’à penser aux deux êtres les plus chers à ses yeux pour comprendre qu’un changement était plus que nécessaire.

    Enfermé dans la salle de bains pendant plus d’une bonne demi-heure, Dorian prenait son temps même si l’envie de rejoindre sa petite famille était très présente. Mais, autant être présentable avant de les rejoindre. En quelques minutes, il gomma entièrement cette barbe de quelques jours qui ne se trouvait plus être en adéquation avec son humeur. Cela fait, il ne s’attarda pas plus longtemps et rejoignit rapidement la cuisine.
    Papa depuis peu, il ne résistait jamais à l’image de son fils dans les bras de la femme dont il était fou amoureux. Cette image l’inondait toujours du même bonheur indescriptible et tellement agréable. De là où il se trouvait, Dorian aurait pu les regarder des heures durant mais, Emma l’ayant vu, il n’allait pas resté planté au milieu de l’escalier, qui plus est silencieux (^^) !
    Après l’avoir suffisamment embêté, Dorian laissa son petit bout tranquille pour qu’il finisse son biberon, toujours enfoui dans les bras d’Emma. Ses grands yeux les regardait tour à tour tandis qu’il essayait d’avoir prise sur son biberon avec ses petits doigts. Les deux hommes de la maison (^^) eurent droit à une remarque plus vraie que nature, sous le rire de Dorian.

    « On s’est passé le mot tous les deux .. »

    Ses derniers mots furent couverts par la sonnerie de son blackberry. Mû par un automatisme qui était apparu dès son internat, Dorian se leva de sa chaise aussitôt et rejoignit le salon où il jeta plusieurs coups d’oeil avant de localiser son portable. Tout en restant dans le salon, marchant d’un bout à l’autre de la pièce pendant quelques minutes, son correspondant finit par raccrocher et Dorian pu rejoindre la cuisine, où il s’assit de nouveau. Cette fois, Emma n’aurait pas besoin de lui poser la moindre question car son chéri prenait les devants. Cela n’avait rien d’extraordinaire .. sauf pour quelqu’un comme lui.

    « C’était David qui me demandait si j’étais libre cette après-midi pour un match. Je ne lui ai encore rien répondu, je n’ai pas trop envie de vous laisser alors qu’on peut profiter du week end en famille. Mais ce serait peut être bien si vous m’accompagniez comme ça Noah sortira un peu, ça lui rappellera ses promenades avec Cassie .. ! »

    Le sourire aux lèvres, Dorian s’intéressa ensuite à son petit-déjeuner qui ne faisait que durer. Il mangeait parfois de grosses quantités car doté d’un appétit à toute épreuve mais il pouvait remercier le sport pour ne pas prendre un gramme. En parlant de sport, David était l’un de ces partenaires au basket. Ils étaient inscrits dans le même club depuis quelques mois seulement et David était un de leur voisin. Du moins, il habitait dans le grand quartier qu’était la baie de Miller. Deux voire trois fois dans la semaine quand l’emploi du temps le permettait, Dorian rejoignait directement le terrain de basket après le travail et y restait une heure ou deux avant de rentrer à la maison. Il participait rarement aux matchs par manque de temps ou d’envie mais il lui arrivait d’en jouer quelques-uns. Ce sport, comme la course à pied, n’était autre qu’un bon défouloir après le travail. Il lui permettait également d’étendre ses relations à des personnes sans lien aucun avec le monde médical, ce qui n’était pas rien ! Quant à ses joggings, Dorian ne les faisait que lorsqu’Emma l’accompagnait, ce qui était toujours l’occasion de se prêter à d’autres types de jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 28 Mar 2010, 5:46 pm

    Heureusement, l'humeur d'un être humain peut changer aussi vite que le temps. Chez les Miller les jours de beau temps étaient souvent suivis de journées d'orages ou plus simplement de journées tristes comme l'hiver froid. Ces derniers temps, c'était le ressentiment qu'avait emma: un hiver glacial envahissait leur maison. De plus, plus l'hiver avançait et plus Dorian disparaissait sous le froid. La situation était assez complexe et malgré l'expérience, Dorian ne se confiait toujours pas à Emma, au lieu de ça il devait probablement parler à ses amis ou tout simplement se perdre dans ses pensées. Dans ce genre de situation, Emma avait prit l'habitude de se renfermer sur elle même pendant un court moment après quoi elle devait exploser pour laisser sortir tout ce qu'elle avait sur le coeur. Malgré les nerfs à fleur de peau de sa chérie, Dorian restait d'un calme exemplaire et surtout d'un silence sacré.. ce qui n'arrangeait pas l'humeur d'Emma, bien au contraire.

    Doucement, depuis l'arrivée de Noah et surtout depuis la réconciliation du couple, Emma essayait avec succès de se calmer et de ne pas exploser à la moindre petite occasion. Tout simplement parce qu'elle savait que son fils entendait tout et ressentait également tout ce qui n'allait pas à la maison et elle ne souhaitait en aucun cas mêler Noah à leur problème de couple. au contraire, elle se montrait beaucoup plus tendre avec Dorian, essayant de trouver d'où venait son mal être et également essayant de le rassurer pour qu'un jour il se sente capable de se confier à Emma, même sur des sujets délicats dont il n'oserait pas parler à qui que ce soit. emma voulait faire entièrement partie de dorian, mais elle savait qu'il n'acceptait pas d'être faible ou simplement de ressentir une petite baisse de moral. Dorian se sentait responsable de sa famille à 100% et il ne voulait montrer à Emma et à Noah que sa joie, sa bonne humeur, son courage, sa force.. alors que sa douce le connaissait par coeur et se doutait bien que ce genre de moment de faiblesse arrivait à tout le monde.

    Heureusement tout de même Dorian se confiait à ses amis. Mais malheureusement pour Emma, Dorian avait toujours eu le don d'avoir des amies femmes et en plus de ça des amies particulièement belle et sexy; ce qui ramenait la fameuse passade 'Kate'. Emma ne l'avait jamais apprécié par simple jalousie, mais à l'heure actuelle, elle la détestait encore plus et en y repensant elle s'en voulait de ne pas avoir été plus vigilente. Mais toute cette histoire était passée, le soucis à présent restait "le futur". emma savait que Dorian s'était rapproché d'une femme, Jessica qui était devenu son amie. Bien sur, emma avait réagit absolument de la même façon que pour Kate lorsqu'elle començait à voir Dorian en présence de Jessica un peu trop régulièrement à son gout. Mais un soir, par pur hasard, Emma s'était retrouvée en salle de repos au SGH en compagnie de cette chère Jessica. Malgré un moment de silence total, les deux femmes avaient sudiscuter comme des adultes et passer un moment agréable à discuter. Son image si négative avait disparu, néanmoins Emma gardait ce petit pincement au coeur en sachant que Dorian considérit une femme si belle et sexy comme son amie. La jeune maman n'avait jamais eu une grande confiance en elle, et le fait de savoir que Dorian avait craquer une fois sur une autre femme ne la rassurait vraiment pas.. elle culpabilisait de ne probablement pas être à la hauteur de ces femmes là.

    Finalement, le couple était tombé d'accord: emma ne ferait pas de crise de jalousie si de son côté Dorian n'en faisait pas non plus. Elle pouvait voir son meilleur ami Jake, et Dorian pouvait voir Jessica sans qu'une guerre ne soit annoncée chez les Miller! Néanmoins, ils evaient privilégiés les moments en famile, comme ce week end. Pour une fois, le couple avait un week end entier et ils comptaient bien profiter de leur petit bout ensemble, comme ils avaient rarement l'occasion de le faire. D'ailleurs dès le matin même, l'ambiance s'était déjà réglée sur le bouton "Famille". Le couple avait profiter d'un petit peu de temps libre pour se retrouver intimement, tandis que leur petit bout vint se joindre à eux peu après. Mais une petite chose tracassait encore Emma, qui pourtant, habituellement oubliait tous ses doutes après un moment avec Dorian. Comment Dorian avait il retrouver le sourire?

    Alors qu'elle s'occupait de Noah et que se dernier était concentré sur son lait, la jeune maman se réfugia dans ses pensées et bien sur tout le mal refit surface. Comment les ballades de Dorian n'avaient elles pas fait effet depuis quelques jours et ce matin, un large sourire l'avait accueillit à son réveil? Elle se rappelait de cette phase 'Kate', et elle se souvenait à quel point Dorian avait eu besoin de lui prouver son amour pour elle.. elle avait l'impression d'avoir vécut à nouveau ça ce matin. D'ailleurs, Dorian lui avait répété qu'il était fou amoureux tout en lui disant dans une remarque qu'elle n'avait pas compris, qu'il ne la méritait pas et qu'elle finirait par se lasser. Elle en était donc convaincu: Il avait revu Kate ce matin, ou alors une autre amie à lui.. et ce sourire était donc dû à ça. Heureusement, les pas de Dorian firent grincer les marches, ce qui sortit emma de ses pensées. Elle accueillit d'ailleurs avec un tendre sourire, essayant malgré elle de tout mettre de côté même si elle gardait un gout d'amertume dans la tête, après cette horrible conclusion.

    Alors que Dorian s'amusa quelques secondes avec son fils, il finit par le laisser boire son biberon tout en profitant de ce moment en famille pour contempler ce petit trésor de Noah. Ils purent également discuter un léger moment avant que Noah ne redevienne le centre d'interet principal de la pièce. Et à vrai dire, il fut à l'origine de la remarque de sa maman qui suscita le rire de son papa. Mais le téléphone de Dorian sonna juste derrière, ce qui n'était réellement pas bon signe pour Emma. Elle se persuadait que cet appel venait de Kate ou d'une autre et à vrai dire elle fut réellement rassurée par l'explication immédiate de Dorian lorsqu'il revint, tout content de lui proposer une sorte de ballade en famille. Bien que se pensées restaient à leur place, Emma refusa dans un premier temps après quoi, elle finit par changer d'avis.

    - Noah est tellement calme, ça va l'exciter et on va pas réussir à le tenir de toute la journée après... - mais voyant un début de déception, elle finit par accepter - mais c'est d'accord.. Allez! On y va tous les trois!

    Elle finit par se lever et déposer Noah dans les bras de son papa pour aller se préparer. Emma organisait tout dans un ordre précis. En ce qui concernait la préparation du matin, la jeune maman préférait s'occupait d'elle en premier pour ainsi pouvoir se dépêcher et prendre son temps pour préparer son fils. Voyant que le temps passait, elle s'approcha de Dorian, passant délicatement sa main sur sa joue pour finalement déposer un léger baiser au coin de ses lèvres et ensuite lui promettre de ne pas être longue. Mais comme toute maman, elle ne pouvait s'empêcher d'embêter son petit bout avant de le quitter quelques minutes.

    - Je vais me préparer, mais je fais vite, promis! - puis, elle se tourna vers son fils apparemment heureux dans les bras de son père, et le couvra de milliers de baisers un peu partout tout en prenant ses petits doigts dans sa main pour lui parler - .. Je me dépêches, d'accord? Après je m'occupe de toi mon amour, tu vas être le plus beau de la terre. Je reviens vite mon trésor.

    S'eclipsant enfin dans sa chambre, la jeune maman se prépara en vingt petites minutes: pour se doucher, s'habiller, se coiffer et légèrement se maquiller. elle avait opter pour une robe assez longue et bien sur une veste pour recouvrir ses épaules tout de même. Depuis la naissance de son fils, Emma mettait beaucoup de temps à se préparer tout en gardant les mêmes principes et la même passion pour la beauté. Elle préférait simplement réserver plus de temps à son fils qu'à elle. Mais bien sur, les étoiles dans les yeux de Dorian lorsqu'il la regardait la motivait à prendre soin d'elle, juste pour lui et son sourire qui la faisait fondre de bonheur. A présent c'était au tour de Noah. Emma alla le chercher dans la cuisine tout en demandant, au passage, à son chéri si la tenue et le résultat final lui plaisait, après quoi elle fila dans la chambre de Noah pour le préparer. Et à vrai dire, elle savai exactement quoi mettre à son fils, et à chaque fois le choix des vêtements était fait à une vitesse record tant elle connaissait la chambre de son bébé par coeur. Et voila la tenue qu'elle décida de lui faire portée: une vraie petite tenue de garçon. Emma accompagné de son fils rejoignèrent donc Dorian dans la cuisine, prêts à se ballader en famille.

    - Nous voilaaa! .. Est ce que papa est satisfait du résultat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Dim 28 Mar 2010, 8:57 pm

    Malgré tous ces mauvais moments au sein du couple et de la famille, il restait des tas de moments aussi agréables les uns que les autres. Dans ses mauvais jours, Dorian avait la fâcheuse tendance à se focaliser sur les disputes plutôt que sur le positif. Cette manière de réagir le forçait évidemment à se remettre en question et, là où il aurait pu en profiter pour en parler à Emma et ainsi éviter d’autres disputes inutiles, il se terrait dans son habituel silence.
    A l’extérieur, Kate avait été la première à bénéficier de ses confidences. Dans les moments les plus difficiles que le couple avait eu à traverser, Dorian avait trouvé en elle quelqu’un de censé pour l’aider dans les mauvaises passes mais il n’y avait pas que cela. La considérant comme une véritable amie - puisqu’elle était digne de sa confiance - Dorian lui racontait également certains de ses bons moments comme sa vie de père de famille qui débutait à peine. En somme, il y avait également du positif mais, le soir où Dorian fit son erreur monumentale, Kate parvint à exploiter la plus grande de ses faiblesses. Malgré ce, Dorian ne pouvait pas entièrement reporter la faute sur elle puisqu’il faut être deux pour s’embrasser. Les quelques verres d’alcool ingurgités l’avaient conduit sur le mauvais chemin alors qu’il n’y avait aucune attirance, rien de tout cela. Dorian avait tout trouvé en Emma et il ne cherchait pas autre chose chez une autre. Il lui répétait d’ailleurs assez souvent combien il était amoureux mais, avec le temps et l’accumulation de disputes, Dorian pensait que ses mots perdaient en intensité, en sincérité même. Ce n’était pourtant pas le cas.
    Il se fichait de ce que les autres pensait lorsqu’il affirmait qu’il l’aimait chaque jour un peu plus, tout simplement. Néanmoins, chaque nouvelle dispute le laissait penser que son amour n’était peut être pas suffisant. En définitive, l’histoire avec Kate et le long conflit du couple qui s’ensuivit l’avait blessé plus qu’il ne l’aurait imaginé. Certes, le couple avait fini par se réconcilier mais il restait encore des tas de traces, telles des blessures de guerre. Son silence mettait souvent Emma hors d’elle et les arguments légitimes qu’elle avançait ne produisaient aucun effet. Il avait donc logiquement peur, ou du moins il appréhendait, qu’elle finisse par abandonner l’idée de changer cette partie de sa personnalité. Tôt ou tard, elle serait probablement lassée par l’accumulation de ses tentatives ratées, par le mutisme obstiné et idiot de son futur mari. Dorian avait ainsi toutes les raisons d’être jaloux car tous les autres hommes seraient probablement prêts à se plier en quatre pour elle, à se montrer moins têtu. Pour cela, il n’avait qu’à écouter les conversations de certains internes dans les couloirs de l’hôpital, surprendre les regards à l’extérieur, etc. La liste de toutes les occasions où Emma était au centre des attentions n’en finissait pas.
    Au final, la peur de perdre la femme de sa vie se faisait tellement plus pressante, plus vraie et justifiée que Dorian se décidait à changer une bonne fois pour toute. D’autant plus que sa relation avec Jessica semblait prendre le même chemin que celle avec Kate. Pour le moment, Dorian ne pouvait pas en être certain mais les derniers fois où il s’était retrouvé avec sa meilleure amie, ses regards comme ses gestes ou bien ses paroles l’avaient mis mal à l’aise. Alors, pour éviter une nouvelle tempête au sein de son couple, Dorian s’était décidé à aborder le sujet au cours du week end et le plus tôt serait probablement le mieux.

    Fort heureusement, le tableau n’était pas tout noir. Dorian nageait dans le bonheur entre sa vie de couple qui ne connaissait pas la routine et sa vie de famille qui débutait à peine. Noah grandissait drôlement vite et ses parents commençaient à avoir leurs habitudes. Ils étaient toutefois bien aidés par la nounou qui s’entendait très bien avec leur fils, et qui leur rendait de fiers services.
    Dans la semaine, les journées débutaient souvent par un petit-déjeuner en famille lorsque ni Emma ni Dorian n’était appelé pour une urgence. Ensuite, la maison devenait plus agitée lorsqu’il s’agissait de se préparer tout en s’occupant de Noah avant que la nounou n’arrive. Sam prenait alors la relève quelques minutes avant que le couple ne parte au SGH. Ils avaient ensuite un moment à passer ensemble sur le chemin jusqu’à l’hôpital puis ils ne se retrouvaient qu’à la fin de la journée, souvent éprouvés par de dures journées. Cependant, leur travail les comblait complètement sur le plan professionnel et ils s’investissaient à fond. La fin de journée devenait doucement plus calme, avec Noah fatigué par ses activités de la journée. Jusqu’au soir, il était rare que les activités se ressemblent d’un jour à l’autre et, ainsi, leur vie de famille se déroulait à merveille.
    Les bons moments ne manquaient donc pas et Dorian ne se gênait pas de le faire savoir à qui voulait l’entendre. Pour cela, il se montrait bien plus bavard et plus expressif également. Sa famille était sa plus grande fierté et il aurait pu le crier sur tous les toits s’il l’avait voulu.

    Tous trois réunis dans la cuisine pour un petit-déjeuner visiblement amusant, ils furent interrompus par la sonnerie du téléphone à Dorian. Celui-ci s’empressa de répondre et resta quelques minutes en ligne. Le sourire aux lèvres, il revint dans la cuisine avec une proposition. Le beau temps était au rendez-vous et Dorian souhaitait en profiter mais, aux premiers abords, Emma ne semblait pas d’accord. Sa déception pu se lire aussitôt sur son visage, d’autant plus que ça ne ressemblait pas à sa chérie de refuser ce genre de proposition. Si tôt après, elle changea d’avis pour le plus grand plaisir de son compagnon dont le sourire ne cessait de s’agrandir.
    Noah était maintenant dans ses bras, son regard chocolat ne cessant de le fixer. Emma, quant à elle, n’allait pas tarder à monter se préparer mais avant ça, elle s’accorda quelques minutes de plus auprès de Noah. Se libérant un bras, Dorian retint sa chérie par un pan de sa robe de chambre et l’attira doucement vers lui. Il glissa ensuite sa main sous son menton pour approcher ses lèvres des siennes et l’embrassa amoureusement, tel qu’il en avait envie depuis ce baiser au coin des lèvres.

    « Maintenant tu peux aller te préparer .. mais prends ton temps, on t’attendra le temps qu’il faut. »

    A présent seul avec son fils, Dorian en profita pour jouer avec lui jusqu’à entendre son rire éclatant pour la première fois de la journée. D’ailleurs, à force d’user de grimaces, de chatouilles ou d’autres idées pour l’amuser, son rire se mêlait à celui de son petit bout qui était adorable à entendre et à regarder. Sa petite bouille toute mignonne faisait fondre tout son entourage mais, c’était surtout son petit rire dont son papa ne se lassait pas. Toujours bien blotti au creux de ses bras, Dorian l’amena jusqu’au salon pour prendre un jouet puis ils rejoignirent la cuisine rien que parce qu’il y avait plus de soleil dans cette pièce.
    Plus rapidement qu’il ne l’aurait pensé, Emma les rejoignit .. dans une tenue qui laissa son compagnon rêveur. Dès que ses yeux accrochèrent sa silhouette, ils ne la quittèrent pas une seule seconde. Presque au ralenti, son regard s’attardait sur les moindres détails, les moindres courbes recouvertes par sa robe.

    « Tu es superbe dans cette robe .. on sortira plus souvent à l’avenir si j’ai le plaisir de te voir aussi .. hmm, j’hésite entre ultra-sexy et irrésistible .. »

    Malicieux, Dorian se fichait à nouveau des « droits d’auteur » de sa chérie (^^). Elle trouvait les bons qualificatifs alors il ne pouvait pas faire mieux. Après avoir fait rire Noah une dernière fois, il le laissa rejoindre les bras de sa maman pour une petite sessions d’habillage. Pendant ce temps, Dorian débarrassa la table de la cuisine et il en profita ensuite pour finir sa tasse de café, presque froide. Décidément, il n’arriverait jamais à boire une tasse de café correctement ! Ensuite, il prit quelques affaires pour Noah - biberon, couches et tout le barda - qu’il réunit dans un sac et qu’il déposa dans le hall d’entrée. Quelques minutes plus tard, la famille était une nouvelle fois réunie, prête à sortir.

    « Très satisfait chérie, tu te débrouilles comme un chef ! Il reste mon sac à prendre et on est prêt. »

    Débordant d’enthousiasme, Dorian monta rapidement les escaliers jusqu’à sa chambre où il passa un moment à chercher son sac de sport. Finalement, il trouva celui-ci dans la chambre d’amis, au bout du couloir. Il remplit ce dernier en choisissant une paire de baskets, un T-shirt clair large et un short un peu plus foncé. Son match - bien qu’il n’ait pas encore donné de réponse - n’aurait lieu qu’au cours de l’après-midi, ce qui laissait plusieurs heures à la famille pour prendre son temps et se balader.
    Un quart d’heure plus tard, Dorian les rejoignait à la voiture. Il chargea les deux sacs, le sien et celui de Noah, dans le coffre du 4x4 tandis qu’Emma attachait leur petit trésor dans son siège pour bébé. Tout cela fait, ils prirent enfin la route du centre ville. La route n’était habituellement pas très longue mais, en cette belle journée, ils étaient apparemment plusieurs à avoir eu la même idée.
    Un coup d’oeil dans le rétroviseur suffit à Dorian pour constater que Noah était agréablement distrait par le paysage. Il pouvait donc entamer une discussion sérieuse - et oui (^^) - avec Emma sans que leur fils soit dérangé. Certes, il était encore bien trop petit pour comprendre de quoi il s’agissait mais cela ne l’empêchait pas de ressentir lorsqu’il y avait de l’orage dans l’air. Tout de même concentré sur la route, Dorian baissa légèrement le volume de la radio puis il prit le temps de s’éclaicir la gorge avant de commencer. Pour l’instant, ce n’était pas difficile pour lui de s’ouvrir. Sa chérie était également concentré sur le paysage mais ses propos allaient rapidement concentré son attention sur lui. En deux ans, c’était bien la première fois où Dorian s’apprêtait à se confier. La voiture n’était certainement pas l’endroit idéal .. quoique, Dorian voulait se débarrasser de ses à priori. Pour se confier, il ne devait pas y avoir de bons et de mauvais endroits non ?

    « Hum .. tu as eu des nouvelles de Jessica ces derniers temps ? Je te demande ça parce que la dernière fois que je l’ai vu, elle avait un comportement plutôt étrange .. tu sais .. elle .. je ne sais pas trop comment dire, elle semblait vouloir me dire quelque chose. D’ailleurs, elle s’est fâchée au moment où elle m’a demandé de lui parler de Kate. J’ai refusé .. bon, j’ai peut être été un peu brusque mais cette histoire est derrière nous maintenant alors je ne voulais pas en parler à nouveau. Bref, en fait ce que je veux te dire c’est qu’elle a l’air de considérer notre amitié comme un peu plus que ça. C’est peut être moi qui suis parano je sais pas. »

    Heureusement Dorian était au volant (!) car il venait d’entrer directement dans le vif du sujet, citant tour à tour deux prénoms qui ne seraient peut être pas bon à entendre. Malgré ce, il ne voulait pas s’arrêter à ça mais plutôt tout formuler tel que c’était dans sa tête. C’était peut être maladroit et trop direct mais ce cher jeune homme apprenait tout juste à se confier. La voiture stoppa doucement au feu rouge et Dorian se tourna enfin vers Emma, guettant sa réaction .. complétement imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 29 Mar 2010, 9:18 am

    Malgré les disputes et autres difficultés que le couple avait du affronter, une chose restait intact voire peut être même plus intense: l'amour qu'ils avaient l'un pour l'autre. Malgré les tensions, les mots dit trop hauts, la jalousie, les crises de nerfs et tout ce qui va avec; le couple arrivait toujours à se retrouver dans une tendresse infinie et à se prouver que malgré tout leur amour était plus fort. Encore une fois c'est ce qu'ils venaient de vivre. Après de longues journées passées dans un silence plus que total, le couple savait faire abstraction du reste pour profiter d'un moment de tranquilité et ainsi rattrapper toutes ces journées à travailler sans relache à l'hopital et toutes ces soirées où la fatigue avait prit le dessus. Les mots doux tout comme les gestes affectueux étaient au rendez-vous. Néanmoins une chose restait inchangé: Dorian n'arrivait toujours pas à montrer ses 'faiblesses' à Emma, chose qui la blessait puisqu'elle avait donc l'impression de ne pas être assez bien pour qu'il se confie à elle. De son côté, elle ne gardait pour elle que de très légers détails, puisqu'elle savait que la jalousie de Dorian l'emporterait s'il était au courant de certaines avances qu'elle avait pu recevoir par exemple. Mais ce n'était pas très important pour Emma, qui a vrai dire, ne se souvenait même plus des personnes en question. A vrai dire, Dorian était bien le seul pour qui elle se préoccuppait, et ce même dans l'enceinte de l'hopital. Lorsqu'elle entendait dire que les Urgences étaient pleines ou encore qu'il c'était passé ceci ou cela aux Urgences, ses premières pensées venaient directement vers Dorian sachant qu'il devait travailler très dur. Mais ce qui la tracassait le plus n'était pas le travail aux Urgences, non, c'était réellement Dorian. Elle se souvenait de cette fois où il avait voulu à tout prix défendre un patient et que finalement, il était revenu à l'hopital en tant que patient lui même, qu'Emma avait du soigner avec beaucoup de mal. Oh, d'ailleurs ce jour là fut également le jour de l'annonce de la supposée grossesse d'Emma, qui finalement c'était révélée être vraie.
    Mais bien sur, parlons en de cette grossesse. Malheureusement, lorsque Noah serait grand, Emma n'aurait pas beaucoup de bons souvenirs à lui raconter, mis à part les moments qu'elle passait seul avec son ventre arrondit. Oui, ces mois de grossesses n'avaient pas été féériques, loin de là d'ailleurs. Ces quelques mois avaient été la cause de l'éloignement du couple et de l'erreur de Dorian: rien de très joyeux à raconter à son fils n'est ce pas? Cette Kate avait fait glisser un froid dans la maison des Miller, qui malgré une réconciliation, mettrait beaucoup de temps avant de totalement s'en aller. Doucement, Emma avait retrouvé la confiance qu'elle avait toujours eu envers Dorian, néanmoins quelques doutes s'infiltraient parfois dans sa tête au sujet d'amies qui semblaient très proches de ce dernier. Ses doutes avaient refait surface ce matin même. Alors qu'elle donnait le biberon à son fils, Emma ne réussit pas à évacuer ces idées noires et ne pu s'empêcher d'envisager toutes les possibilités du sourire soudain de Dorian, alors que des jours durant elle ne l'avait pas vu. Pour elle, une seule conclusion était possible: il avait vu quelqu'un et ce quelqu'un était forcément ate ou l'une de ces amies particulièrement sexy au gout d'Emma. Mais elle s'était promis de paser un week end de rêve en famille et c'est pour cette unique raison qu'elle mit le tout de côté, voulant absolument passer deux jours sans problème, sans discussions, sans disputes; juste deux jours paisibles avec Noah.

    C'était exactement ce qui se passait depuis le début de journée. Inhabituellement, Noah s'était réveillé d'une humeur incroyablement joyeuse et joueuse, pour le plus grand plaisir d'Emma qui avait à présent la tendance à aller prendre son fils sans grande satisfaction puisque ce dernier ne supportait plus rien. Mais, apparemment, Noah avait l'air aussi motivé que ses parents à l'idée de passer un week end en famille.
    Après un bon petit déjeuner et quelques petites remarques pour détendre l'ambiance encore plus qu'elle ne l'était déjà, Dorian reçu un coup de téléphone qui apparemment l'avait ravit, contrairement à Emma. La simple sonnerie qui se répétait encore et encore la rendait folle, tout simplement parce qu'avec quelques idées noires en tête, elle restait persuadé de qui pouvait se trouver au bout du fil. Apparemment elle se trompait, puisque ce n'était même pas une amiE de Dorian mais un ami! A l'instant précis où Dorian proposa à Emma d'aller à ce match en famille, la jeune maman refusa aussitot, plutot confuse entre ces idées noires, la vérité et le mensonge.. mais rapidement elle pu voir que Dorian était déçu de cette réponse et ce fut la raison pour laquelle elle changea d'avis. Voir son sourire s'effacer lui fit tellement de peine, qu'elle était prête à tout pour lui faire plaisir, et à vrai dire, une sortie ne ferait aucun mal à Noah qui restait à la maison depuis quelques jours avec la nounou. Un peu d'air frais de ferait de mal à personne, et surtout pas à la famille Miller! Mais bien sur avant de sortir il fallait passer par la case 'préparation', chose qui prenait tout de même un peu de temps.
    Motivée à se préparer rapidement, la jeune maman déposa son bébé dans les bras du papa, mais eu un mal fou à véritablement le quitter. alors qu'elle déposa un léger baiser au coin des lèvres de Dorian, elle s'attarda un peu plus sur Noah, qui lui avait eu le droit à une tonne de baisers un peu partout. Elle s'éloignait alors pour rejoindre sa chambre quand elle sentit qu'on la retenait.. Dorian! Presque jaloux de l'affection que Noah avait et pas lui, il rattrappa ce manque de tendresse de la part d'Emma pour lui prouver que sa bonne humeur était véritablement de retour et qu'il avait besoin d'elle. Un tendre baiser fut donc échangé sous l'oeil très éveillé de Noah, qui pour une fois, resta silencieux comme jamais presque pour laisser à ses parents ces quelques secondes rien qu'à eux. Mais, consciente que leur petit bout les regardait avec attention, Emma finit par rompre doucement ce baiser pour s'éclipser et laisser ses deux hommes en tête à tête. tout juste arrivée à l'étage qu'elle entendait déjà le rire de son fils qui se fit rapidement accompagné de celui de son chéri.
    Essayant de faire abstraction de ce qu'il se passait en bas, Emma choisit rapidement une tenue qu'elle trouvait jolie et tout aussi confortable à porter. Sa jolie robe verte mettrait en valeur ses yeux tout en restant simple et véritablement idéale pour ce genre de sortie. Après une bonne douche, Emma enfila donc cette robe et revint sur ses pas pour finir de se préparer; à savoir se coiffer et se maquiller tout en restant naturelle mais jolie. A noter: depuis la naissance de son fils, Emma se préparait en un temps record, temps qu'elle prenait soin de réserver à ce petit bout de Noah pour qu'il soit parfait. Et c'est ce qu'elle s'empressa de faire, une fois prête. Elle retourna dans la cuisine pour prendre son fils et en profita pour demander l'avis de son chéri sur sa tenue; réaction qui ne se fit pas attendre puisqu'elle voyait le regard de Dorian qui ne quittait plus son corps. assez étonnée de créer une telle réaction, Emma se mit à rire tout en prenant à nouveau son fils dans ses bras.

    - Pfff.. Ultra sexy? Je sais pas où est ce que tu vois tout ça mais bon..

    Emma le regarda d'un air amusée, pensant réellement que Dorian avait exagéré dans ses propos, bien qu'à vrai dire il avait l'air tout à fait sérieux. Elle s'enfuit à nouveau dans les escaliers, allant préparé son fils comme à chaque fois en de longues minutes. Ce matin pourtant, elle savait exactement quoi mettre à ce petit bonhomme.. c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle redescendit plus vite qu'elle ne l'aurait cru. Noah était tout beau, un vrai petit garçon, tandis qu'il rejoignait la cuisine avec sa maman pour avoir l'avis de papa sur le résultat final. Apparemment, Doraian était aussi entouthiaste sur la tenue d'Emma que sur celle de son fils, ce qui ne pouvait que réjouir la "styliste" puisqu'elle prenait toujours un temps fou à préparer son fils pour qu'il soit le plus beau de tous les bébés. Enfin, ce fut au tour de Dorian de laisser sa petite famille dans la cuisine pendant que lui allait faire son sac. emma en profita pour se servir une petite tasse de café car oui, elle n'avait rien manger la demoiselle, mis à part ce bout de pain au chocolat qu'elle n'avait pas finit.. et à vrai dire, elle ressentait réellement une envie de café donc autant en profiter. quelques minutes 'petit déjeuner' puis Emma calina son fils adoré, qui se montrait toujours aussi calin avec sa maman ce matin.
    Finalement, Dorian les rejoignit enfin et ils purent s'installer dans leur voiture. Comme toujours Dorian s'occupait des sacs tandis qu'Emma prenait son sac à main et son bébé, qu'elle installait confortablement sur son siège à l'arrière. Un dernier baiser au passage et elle referma la portière pour rejoindre sa place à côté du conducteur. Dorian prit place et démarra donc la voiture en destination d'une petite journée en famille. Rapidement, Noah comme sa maman se concentrèrent sur le paysage qui défilait, tandis que dorian baissait le son de la radio. Par simple reflexe, Emma regarda si Noah dormait, mais ce n'était pas le cas, il était bien éveillé et visiblement fasciné par les arbres, ce qui doucement sourire la maman. Mais ce sourire ne tarda pas à s'enfuir en courant lorsqu'elle compris la raison du geste de Dorian. Deux prénoms venaient d'être énoncés et ils n'étaient pas les bienvenues, du moins pas maintenant. Jessica passait encore mais Kate? Qu'est ce qui était passé par la tête de Dorian pour qu'il propose une discussion si sérieuse ici, dans la voiture, alors qu'ils partaient pour une douce journée en famille? Le fait qu'il parle de son amie ne gpenait plus vraiment Emma, ce qui la gêna fut la fin de son explication.. elle revivait exactement la même chose qu'avec Kate, mis à part que là Dorian lui en parlait avant qu'il ne se passe quoi que ce soit. Mais plutot que d'être rassurée, Emma ferma les yeux et ses deux mains se joignèrent l'une à l'autre pour doucement essayer de calmer sa respiration qui avait prit un rythme impressionnant en quelques secondes. Ca ressemblait à une 'mini' crise d'angoisse. Mais pourquoi puisque Dorian arrivait enfin à lui parler de quelque chose avant qu'une catastrophe ne se produise? Et bien tout simplement parce que le nom de Kate venant de la bouche de Dorian lui faisait un mal incroyable. Elle attendit quelques minutes, le temps que son souffle reprenne une vitesse assez normale, et osa enfin prononcer quelques mots.. Malgré l'effort assez dingue de Dorian, Emma avait été prise par surprise, et le sujet était assez délicat. Elle préféra ne même pas faire allusion à une possible Kate n°2, puisqu'elle avait la sensation de tourner en rond.

    - Je.. Euh.. Non.. je n'ai pas eu de nouvelles.. On est pas dans le même service et .. je.. j'ai été occupé ..

    Elle s'arrêta là, ne trouvant plus la force d'expliquer ou de dire quoi que ce soit. Avec cette histoire de frère et Cassidy qui était venue quelques jours à la maison, Emma n'avait absolument pas penser à Jessica.. et à vrai dire, maintenant que les faits étaient clairs, elle redoutait leur prochaine rencontre. Elle écouterait Dorian s'il voulait parler mais de là à pouvoir répondre sans difficulté, elle ne s'en sentait pas encore capable. Sa tête restait posée contre le 'repose-tête' tandis que ses yeux restaient fermés pour essayer de se concentrer sur autre chhose que sur une histoire qui avait un gout de "déjà vu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 29 Mar 2010, 11:46 am

    Depuis leur rencontre dans un des couloirs du SGH, tout avait bien marché. Les deux protagonistes s’étaient tout de suite bien entendu, leurs conversations ne souffraient jamais de blanc et ils trouvaient toujours, et sans aucune difficulté, quelque chose à faire pour s’occuper. Entre eux, c’était tout ou rien, raison pour laquelle leur amitié n’avait que peu duré. Leur relation avait donc rapidement pris une tournure beaucoup plus sérieuse, sans que cela ne dérange l’un ou l’autre. Il n’y avait qu’une seule ombre au tableau et celle-ci les poursuivait depuis deux ans, sans que le couple ne puisse y faire quoi que ce soit. L’histoire avec Kate était certainement la forme la plus menaçante de cette ombre qui ne voulait pas disparaître. Elle avait fait planer beaucoup de nuages noirs au-dessous du couple, comme autant de conflits qui avaient quasiment faillit les mener à la rupture.
    De cette histoire, Dorian et Emma en étaient ressortis plus forts et plus déterminés à ne pas revivre une telle situation. Doucement mais sûrement, leur vie de famille avait pu reprendre son cours. Néanmoins, ce long et douloureux conflit avait laissé beaucoup de traces. Leur grande discussion à ce sujet n’avait pas suffit à panser toutes les plaies et, désormais, chacun gardait ses peines pour lui.

    De son côté, Dorian se sentait toujours aussi coupable et sa culpabilité était la cause de tous ses maux. Sans ce stupide baiser avec Kate, son couple n’aurait traversé aucune crise et leur fils aurait vécu de bien meilleurs moments que ceux auxquels il avait été confronté dès le départ. Certes, la grossesse d’Emma n’avait pas été simple à gérer mais ce n’était que du provisoire, du temporaire, quelque chose de naturel qui arrivait à de nombreux couples.
    Parfois, il lui arrivait de penser que tôt ou tard, Emma lui dirait ses quatre vérités avant de signaler que leur couple ne signifiait plus rien. Bien que cette idée lui brisait le coeur, il savait que, le cas échéant, Emma serait dans son droit le plus naturel compte tenu de tous les événements passés. Dans ce cas là, il n’aurait absolument rien à rétorquer, aucun argument à avancer plus la convaincre du contraire.
    Les propos que Dorian lui avait tenu le matin même n’étaient donc pas anodins. Cette idée était devenue tellement censée que sa remarque lui paraissait être sans aucune ambiguité.

    Sa décision matinale de faire des tas d’efforts pour changer la direction de leur couple, Dorian la trouvait parfaite bien qu’elle arrive tardivement. Il n’avait eu besoin que d’une bonne marche et la sensation de perdre Emma pour se convaincre que son comportement devait absolument changer.
    De toutes les fois où il avait pu se confier, auprès de Kate ou bien de Jessica, ni l’une ni l’autre ne lui avait proposé de solutions. Certes, ce n’était peut être pas leur rôle, il ne savait pas, mais aucune ne s’était montré réellement optimiste dans le futur de son couple. Dorian s’en rendait compte seulement maintenant, après avoir fait le point toute la semaine durant. Comment pouvait-il ne pas s’en vouloir et penser à Emma sans obligatoirement se souvenir de toutes leurs disputes ? Disputes inutiles qui plus est car, sans ça, le couple n’avait pas ou peu de points de désaccords. Les quelques sujets sur lesquels ils pouvaient avoir des désaccords ne pourraient en aucun cas les mener à de grosses disputes. Ce serait pour le moins invraisemblable.
    En somme, à force de se confier aux mauvaises personnes, Dorian s’était doucement enfermé dans une sorte de cercle vicieux. D’un côté, il se confiait de plus en plus tandis que de l’autre, il devenait dangereusement plus silencieux. A aucun moment Dorian n’avait ressenti ou pressenti l’attirance de Kate pour lui .. du moins, jusqu’à ce fameux soir sur les marches de son immeuble. Dès lors, il l’avait croisé quelques fois mais une nouvelle tentative de sa collègue de travail l’avait convaincu de laisser tomber leur amitié. Evidemment, leur relation de travail en pâtissait alors ils évitaient de travailler ensemble. Le reste du temps, ils s’évitaient ou s’ignoraient et cette situation allait parfaitement à Dorian.
    Malheureusement pour lui, le même schéma semblait se reproduire avec Jessica. Cette fois, il anticipait quelque peu la situation mais cela laissait place à une certaine hésitation. Cette nouvelle interne était rapidement devenue sa meilleure amie et Dorian se demandait si il ne devenait pas légèrement parano. Peut-être qu’il avait faux sur toute la ligne et que Jessica ne cherchait rien de plus sinon leur amitié. Auquel cas, il risquait de la blesser si il évoquait directement le drôle de comportement dont elle faisait preuve en sa présence. De cela, Dorian n’en sortait que peu de concret et semblait réellement perdu. En tous les cas, il ne reproduirait certainement pas la même erreur qu’avec Kate mais cette situation hors de contrôle l’effrayait plus qu’autre chose.
    Pour ne pas risquer de s’opposer inutilement à Emma pour la énième fois sur ce sujet précis, Dorian prévoyait de lui en parler. La question du quand, où et comment ne se posait pas vraiment. En clair, il n’y avait aucun moment réellement opportun pour le faire ni aucun endroit. Qui plus est pour un sujet comme celui-ci.

    Après un agréable petit-déjeuner en famille, Emma accepta la proposition plus qu’enthousiaste de son compagnon, pour son plus grand plaisir. Sa chérie partie se préparer la première tandis qu’il passait du temps en seul à seul avec Noah. Il regrettait de ne pas pouvoir passer plus de temps en sa compagnie durant la semaine mais, même aménagé, son travail lui prendrait toujours beaucoup de son temps. C’était un choix qu’il avait fait bien des années en arrière en connaissance de cause mais, maintenant qu’il était papa d’un adorable petit garçon, sa vision avait quelque peu changé. Ce n’était pas simple de partir la journée entière loin de son petit bout et de ne rentrer qu’en fin de journée pour en profiter seulement quelques heures. Les premiers jours qui avaient suivis la naissance de leur fils, Dorian avait eu du mal à concilier vie familiale et vie professionnelle mais, au final, ce n’était qu’une habitude à prendre.
    Le petit dans ses bras, son père ne se lassait pas de le faire rire, il se stoppa seulement lorsque Emma les rejoignit. D’humeur toujours joyeuse, il lui adressa un compliment tout à fait naturel pour lui mais la réaction de sa compagne le laissa plutôt perplexe. Malgré l’air amusée qu’elle affichait, Dorian se demandait si Emma pensait vraiment ce qu’elle venait de lui dire. Sans chercher à ajouter quelque chose, il la laissa prendre Noah pour aller l’habiller. Seul, il ne chercha pas plus à comprendre et poursuivit ses quelques tâches ménagères. Parfois, Emma ne semblait pas se rendre compte de l’effet qu’elle produisait ni du charme qu’elle dégageait alors Dorian mettait cette remarque dans cette catégorie là. Sans y penser, il regagna ensuite l’étage pour préparer son sac de sport bien qu’il n’était pas encore certain de jouer le match. Tout dépendrait du déroulement de la journée et de la fatigue ou non de Noah.

    Une fois dans la voiture, en route vers le centre ville, Dorian cru bon de commencer une discussion des plus sérieuses. Ce fut probablement sa première erreur. Son envie de changer et de faire des efforts l’empêchait, dans une certaine mesure, de voir que ce début de matinée était parfait et qu’il n’avait pas besoin d’être assombri par une telle discussion.
    Finalement, tous les mots qu’il employa furent un mélange de maladresse et d’autres mots inopinés. Concentré sur la route et sur ce qu’il disait à la fois, Dorian ne remarqua pas tout de suite la réaction d’Emma. Ce n’est que lorsqu’il eut finit de parler que son regard se concentra sur sa réaction. Là, il comprit immédiatement qu’il avait fait erreur. Ses poings étaient serrés l’un dans l’autre et ses paupières étaient closes. Il regarda ensuite dans le rétroviseur Noah jouer tranquillement avec son doudou. Après de longues minutes sans réponse, où le son de la radio parvint à repousser la chape de plomb qui les menaçait, Emma lui répondit quelques mots, visiblement déstabilisée par la situation. Chose que Dorian comprenait tout à fait. Après une dure semaine, tout repartait du bon pied en ce début de week end et elle n’aspirait qu’à de la tranquillité, à s’occuper de son fils et rien d’autre. Le visage de Dorian se décomposa presque lorsqu’il compris, qu’une fois encore, il s’était planté. Son premier réflexe fut de garder le silence mais, après quelques secondes de réflexion, le bon sens revint à lui et, plutôt que de s’enfermer dans son habituel mutisme, il préféra s’expliquer. Hors de question pour lui de laisser Emma dans l’incompréhension la plus totale, il lui devait une explication à défaut d’avoir les bons mots pour lui faire retrouver son moral. Le pire dans tout cela était que Dorian ne voulait pas vraiment des nouvelles de Jessica. Sa question n’avait rien à faire dans la conversation mais il l’avait simplement posé parce qu’il ne savait pas par quoi commencer. Ce n’était donc pas sa plus brillante idée, ni le reste d’ailleurs.

    « Excuses-moi .. je pensai bien faire et j’ai parlé sans réfléchir. »

    A un nouvel arrêt, Dorian scruta à nouveau le visage d’Emma, les yeux encore fermés. Timidement, il posa sa main libre sur ses deux mains jointes mais la retira peu après. Après avoir évoqué Kate, elle ne souhaitait probablement pas qu’il la touche. Toutefois, le temps où sa main libre fut en contact avec les siennes, il ajouta une deuxième explication.

    « Hum .. en fait je voulais juste te dire que depuis la dernière fois qu’on s’est vue, je l’ai évité parce que je ne sais pas qu’est ce que je suis censé faire .. enfin bref .. voilà .. »

    Après ces quelques mots, Dorian demeura les deux mains sur le volant, les yeux fixés droit devant et ce, jusqu’à ce qu’ils arrivent sur un parking en bordure d’un parc. Là, il arrêta complètement la voiture et regarda à nouveau Noah qui ne jouait plus avec son doudou mais qui avait les yeux fixés sur les jeux pour enfants. Dans quelques temps, il pourrait y aller, à l’occasion d’autres week end en famille où son père ferait bien de ne rien dire !
    Sa ceinture toujours attachée, il regarda Emma descendre de voiture pour récupérer Noah. Ce n’est qu’ensuite qu’il se détacha puis il en profita pour ouvrir la boîte à gants et prendre son paquet de cigarettes. Après un moment comme celui-ci, il en aurait bien besoin. Il le glissa dans la poche de son jean et laissa son portable, son portefeuille et les clés de voiture à Emma qui avait l’habitude de mettre ses affaires dans son sac à main. Après quoi, il descendit enfin de voiture et ouvrit le coffre pour s’occuper de la poussette. La tête logiquement ailleurs, il se coinça un doigt au moment où il ne faisait pas attention. Il ravala un juron et mit son doigt dans la bouche quelques secondes avant de poursuivre son installation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Lun 29 Mar 2010, 8:43 pm

    Il y a deux ans, alors qu'Emma se balladait dans les couloirs du SGH, elle rencontra un homme, et pas n'importe quel homme! A cet instant précis, malgré le charme fou qu'elle avait de suite vu, la nouvelle petite interne ne se serait pas douté une seconde du chemin qui les attendait. Une soirée s'en était suivit, et soirée vraiment très agréable puisque leur complicité avait vu le jour durant ces quelques heures qu'ils avaient passés ensemble. de suite, une relation sérieuse s'était engagée pour ne plus s'arrêter. Même si notre petite interne avait toujours voulu d'une relation sérieuse et de se poser avec l'homme qu'elle aime; jamais elle n'aurait imaginer un tel scénario en arrivant à Seattle.. mais elle ne s'en plaignait pas. Depuis l'officialisation de leur relation, Emma était convaincu que Dorian était l'homme de sa vie, et même si cette nouvelle n'avait pas été réellement voulut, l'arrivée de Noah concrétisait tout ce qu'Emma pensait au sujet de Dorian, au sujet d'elle même mais également au sujet de son couple. A présent, elle ne pouvait qu'être persuadé que sa vie devait se dérouler au près de dorian, l'homme qui la rendait heureuse un peu plus chaque jour et qui l'avait totalement comblée par ce bébé inattendu mais pas moins éveillé.
    Néanmoins dans tout ce bonheur il devait bien entendu avoir quelques petits problèmes et ils ne tardèrent pas à arriver. Bien sur, la rencontre et la relation du couple étant si spéciale, les difficultés l'étaient aussi. A vrai dire le fait de tout vivre en accéléré n'arrangeait pas les choses. Seulement 6 mois de relation et Emma se rendait compte d'un changement: sa grossesse était donc annoncée. Malgré la joie qui prit rapidement le dessus, les 9 mois qui suivirent furent loin d'être gagnés d'avance. Sans même s'en rendre compte, Emma était devenue capricieuse voire même insupportable par moment. Elle désirait des choses impossible à trouver et toujours aussi agréable et doux, Dorian faisait tout son possible, même plus, pour combler sa compagne qui en voulait toujours plus. Bien sur, à force d'efforts sans aucune réconnaissance, le couple commença à s'éloigner, à se disputer.. chose qu'Emma reprocha à Dorian, et qui n'arrangeait pas la situation. Une chose en entrainant une autre, Kate débarqua à ce moment précis, moment durant lequel Dorian avait besoin de réconfort, d'écoute et de tendresse qu'Emma ne lui offrait plus vraiment. Un baiser, un simple baiser et le couple prit un chemin qui les menait droit au désastre. Emma s'en voulait de ne pas avoir été à l'écoute, alors qu'elle l'avait toujours été avant sa grossesse, tendit que Dorian s'en voulait d'avoir fait cette erreur. Tous les deux pleins de remords et pourtant aucune discussion n'était possible puisque lorsqu'ils se retrouvaient dans la même pièce, la colère l'emportait sur tout le reste. Les derniers mois de grossesse d'Emma furent très pénibles et surtout très 'seuls', tandis que cette guerre continua même après l'arrivée de Noah à la maison. Mais ce fut probablement ce petit bout qui motiva ses parents à retrouver le chemin du dialogue et de la complicité puisqu'ils arrivèrent enfin à se parler sans se hurler dessus et par dessus tout, ils arrivèrent à mettre des mots sur cette erreur, pour pouvoir repartir sur de bonnes bases.

    Malgré les longues discussions et les mots doux retrouvés, Emma gardait une rancoeur incroyable en la personne de Kate. Sachant parfaitement que Dorian n'était pas dans la meilleure de sa forme et surtout en sachant qu'il allait être père, emma n'arrivait pas à comprendre ce qui lui était passé par la tête pour tenter une chose pareille. Aussi étrange que cela puisse paraitre, et malgré le fait que la faute soit aussi bien d'elle que de lui.. Emma avait su pardonner à Dorian assez rapidement mais encore aujourd'hui le simple prénom de cette femme la mettait dans un état indescriptible. Heureusement, le petit Noah agé seulement de quelques semaines avait su redonner le sourire à ses parents et ces derniers avaient donc tirer un trait sur cette erreur, voulant absolument retrouver la bonne entente du début, l'amour et la complicité qui les avaient toujours unis.
    La tempête Kate s'était doucement calmée jusqu'à disparaitre néanmoins, elle était loin d'être l'unique problème du couple. Emma était devenue beaucoup plus à fleur de peau, perdant toute confiance en elle au point même de croire que Dorian avait peut être été attiré par Kate par sa faute. Heureusement, le temps guérit les blessures et c'est ce qu'il se passa pour la petite famille Miller. Doucement le couple retrouvait leur chemin habituel et perdu depuis longtemps, passant d'agréables moments en famille comme en couple et profitant de chaque instant qu'ils avaient de libre pour rattrapper le temps perdu. Mais un problème restait identique: Dorian n'arrivait toujours pas à se confier à Emma, ce qui avait tendance à la blesser. Lors de sisputes ou simplement de baisses de moral, Emma savait que Dorian resterait muet devant elle pour finalement se libérer avec un ou une amie. En l'occurence, ces derniers temps elle avait appris l'existence d'une certaine Jessica qu'elle avait d'abord détesté avant de finalement la rencontrer et l'apprécier.

    Ce matin, alors que Dorian était revenu étrangement souriant, Emma avait repensé subitement à toute cette histoire et pour elle, il n'y avait qu'une seule explication: il avait vu Jessica, avait donc discuter et revenait apaisé. Malgré cette conclusion qu'elle avait monté de toute pièce, Emma avait su la mettre de côté pour profiter de l'humeur caline de son chéri et ainsi être de bonne humeur pour toute la journée. Noah avait l'air plutot d'accord avec le fait de passer le week end en famille puisqu'il se réveilla avec un large sourire comme rarement ça avait été le cas. Le petit déjeuner en famille se déroula à merveilles et assez tot dans la matinée, Dorian eut un coup de fil d'un ami lui proposant de venir particper à un match: c'était l'occasion d'emmener sa petite famille pour le soutenir. Emma qui n'avait pas été 'pom pom' depuis l'époque du lycée, c'était l'occasion. assez soucieuse, la jeune femme refusa pour finalement revenir sur ses pas, en voyant la joie de Dorian lorsqu'il s'aperçut qu'elle acceptait cette sortie en famille. S'en suivit un long moment de préparation pour Emma et Noah. entre les deux, Emma avait fait une mini pause, prenant le temps de demander à Dorian ce qu'il pensait de sa tenue et du résultat que cela donnait sur elle. Malgré une réponse qui aurait pu la comblée, la belle était trop focalisée sur ses pensées pour croire à un adjectif si fort. Non pas qu'elle avait perdue toute confiance en elle, non. Elle voyait parfois des internes tourner autour d'elle ou du moins faire des allusions loin d'être subtiles.. néanmoins tout ce qu'elle avait vécut avec dorian lui laissait croire qu'elle n'était pas si "irrésistile" que ça puisque finalement ses amies l'étaient encore plus qu'elle, de son point de vue personnel bien sur.
    Répondant rapidement à Dorian, sans trop s'étaler sur le sujet, Emma préféra prendre son petit bébé pour s'enfuir avec lui dans sa chambre et le préparer tel un petit prince. Elle aimait que les gens se retournent sur son fils dû à l'attention qu'elle prenait pour chaque petit détail sur lui. Il était beau, il était parfait à ses yeux. Elle revint donc, satisfaite de son travail, montrant fièrement à Dorian son fils tout préparé et tout beau.

    La famille prit ensuite rapidement place dans la voiture pour aller dans un parc, où Noah pourrait jouer et s'amuser avant de se rendre véritablement au match, où Noah devrait être un minimum calme. Au moins, une fois épuisé à cause du parc, il serait probablement plus facile de le garder dans les bras, puisqu'il serait mort de fatigue. C'est donc ce que le couple décida de faire.. mais bien sur le chemin était 'long' et Dorian initia une conversation qui surpris tellement Emma, qu'elle réagit de tout son être puisque même ses mains se mirent doucement à trembler, raison pour laquelle elles les serra l'une à l'autre. Kate.. Jessica.. Deux prénoms qui sonnaient faux l'un à coté de l'autre et pourtant ils se ressemblaient dans les propos de Dorian. Emma apprenait donc que Kate n°2 existait et cette dernière c'était montré plus qu'agréable avec elle.. Elle finit par répondre à la question de Dorian sans trop s'expliquer puisqu'elle n'y arrivait pas. L'image de Kate et Dorian lui revenait à l'esprit, elle ferma les yeux, préférant faire le vide et oublier ce qu'elle venait de voir. Elle sentit la main de Dorian se poser tendrement sur ses mains et à vrai dire elle n'eut pas le temps de réagir qu'il la retirait. Emma resta posé confortablement sur son siège, jusqu'à ce qu'elle entende la dernière remarque que dorian ferait de tout le trajet. Le ton de sa voix finit par s'éteindre, et cela brisa le coeur d'Emma en un millier de morceaux. Entendre Dorian qui finalement, renonçait à lui parler alors que c'est ce qu'elle attendait depuis des mois entiers la brisa entièrement. elle se sentait nulle, sans coeur. Pour une fois qu'il faisait l'effort de trouver les mots justes pour lui parler, elle mettait une barrière entre eux. Elle ouvrit à nouveau les yeux, ne sachant même pas quoi répondre à cette stupide erreur qu'elle venait de faire. Il s'excusait d'avoir parler? Mais pourquoi puisque c'est ce qu'elle voulait qu'il fasse. Certes c'était maladroit mais au moins il essayait..
    Le trajet se termina très silencieusement, bercé par quelques rires et gazouillis de Noah, qui égayait un peu la voiture. Tout juste arrêté, Emma sortit de la voiture, prenant l'initiative de détaché son fils pour le prendre, comme à chaque fois. Pendant ce temps Dorian retirait la poussette du coffre et le sac de Noah. Emma plaça son fils confortablement dans la poussette tout en se dirigeant vers le parc. Jusque là aucun mot ne lui vint à l'esprit. Elle laissa même Dorian seul sur un banc, pour accompagner son fils dans une balançoire pour bébé. Quelques minuscules petites minutes suffirent à Noah pour commencer à hurler probablement de panique. Il y avait beaucoup d'enfants et le mouvement de la balançoire l'angoissa rapidement. Emma, voyant les grosses larmes de son fils, le prit immédiatemment pour rejoindre le papa sur le banc. Noah reprit sa position favorite, alors qu'Emma caressait doucement sa tête pour calmer ses larmes. Arrivée sur le banc, elle s'asseya pour caliner son fils qui pleurait encore mais sans hurler comme peu avant. Mais à vrai dire, Dorian était la seule persnne dans ses pensées et elle avait l'impression que Noah reflétait simplement l'état dans lequel était Dorian. Quand elle disait qu'ils étaient de parfaites copies! Trouvant la situation urgente, elle s'approcha tendrement de dorian, pour simplement être assise à ses côtés et pour une fois, elle se mit à parler sans le moindre désir de réponse au autre.. elle voulait juste le rassurer.

    - Chéri, je ne veux pas que tu t'excuses. Tu t'es confié à moi et j'ai réagit comme une idiote. Je suis désolée. C'est juste que c'est encore dur d'entendre ce prénom sortir de ta bouche, mais ça finira par passer.. Profitons de cette journée tous les trois et ce soir on aura tout le temps de discuter toi et moi..

    Doucement, elle vint effleurer les lèvres de son amoureux, laissant un baiser si tendre qu'il pouvait lire dans ce baiser tout ce qu'Emma ressentait à l'instant présent. Noah, étrangement c'était calmé durant le discours de sa maman, alors que les dernières larmes coulaient sur ses joues. Emma lui donna son doudou tandis qu'elle le couvrait de baisers et de caresses, qui apparemment l'apaisaient. Un vrai petit ange!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mar 30 Mar 2010, 10:06 am

    Toutes ses précédentes relations avaient donné le même résultat, à savoir des échecs successifs. Un soir, une semaine, un mois ou plus, qu’importe car tout suivait le même schéma. Pourtant, aucun de ces échecs n’était lié, de près ou de loin, avec le comportement de Dorian. Il y avait des disputes certes mais les sentiments n’étaient pas assez forts pour que cela se transforme en réel conflit. Il n’était question que de mensonges, de jalousie ou d’incompréhension. En somme, ce n’était rien comparé à ce qu’il vivait depuis deux ans avec Emma. Absolument tout était différent, à commencer par leur rencontre. Lui qui ne croyait pas aux coups de foudre et qui s’en moquait même lorsque quelqu’un lui en parlait, il fut surpris de constater qu’il se trompait sur toute la ligne, le soir où Emma entra dans son champ de vision pour la toute première fois. Même la suite de leur relation réussie à le déstabiliser, d’une agréable manière bien entendu. Sa grossesse n’était pas voulue mais, malgré ce, elle trouvait parfaitement sa place au sein du couple. Ni Dorian ni Emma n’avait évoqué le sujet jusqu’à ce que la question se pose mais, au fond, chacun devait probablement se dire que l’autre était la personne idéale pour fonder une famille. Les réactions, parfois brusques, de leur entourage ne semblaient pas les atteindre. Au contraire, elles ne faisaient que les renforcer dans leur idée, dans l’amour même qu’ils entretenaient l’un pour l’autre. Tout fonctionnait à merveille jusqu’à un moment, une minute dans une journée où la situation se renversa complètement. Le couple n’avait jamais eu à s’inquiéter d’une telle éventualité et, face au premier obstacle, ils trébuchèrent à maintes reprises jusqu’à comprendre que ce n’était pas la fin de leur monde. Les problèmes s’accumulaient à une vitesse impressionnante, transformant les neuf mois de grossesse d’Emma en véritable enfer, et le couple ne sortait plus la tête de l’eau.
    La probable volonté de Noah leur permis de reprendre l’oxygène suffisant pour démarrer sur de nouvelles bases. Depuis peu, le couple préservait le fragile équilibre qu’ils avaient pu reconstruire après cette véritable tempête. Leur entourage n’en savait rien et cela les avait amené à se refermer sur eux-mêmes. Raison pour laquelle les discussions se faisaient aussi rares que les jours de beau temps en plein hiver à Seattle. Désormais, le pire était passé et, doucement, Dorian et Emma apprenaient à jongler entre vie de couple et vie de famille.

    Malgré toutes les difficultés vécues et subies, Dorian était extrêmement fier de sa vie, de son couple et de son fils. Sa situation actuelle ne reflétait cependant pas ce à quoi il avait aspiré plus jeune, puisque à cette époque, sa vision des choses était beaucoup plus restreinte. Son travail puis sa rencontre avec Emma lui avait ouvert beaucoup d’horizons. A vingt six ans, Dorian possédait tout ce qu’un homme rêverait d’avoir. Un travail prenant et passionnant, une vie de couple dynamique et surprenante et un petit garçon adorable qui grandissait un peu trop vite à son goût. Tout cela réuni dans une ville assez grande pour découvrir des tas de choses et agréable à vivre. Certes, depuis toujours, Dorian idéalisait ce pays, ces grandes villes et cette vision des choses où tout doit être plus grand, plus beau, toujours plus au final. Il avait adopté cette vie là dès son arrivée quelques années en arrière et construire son avenir au même endroit lui procurait un immense bonheur.

    Néanmoins, ce changement de pays ne lui avait pas permis de se débarrasser de quelques-uns de ses défauts, au-delà de ses petites manies anglaises qui arrivaient à en énerver plus d’un.
    Avec Kate en premier, Dorian s’était doucement enfermé dans un étau. Sa naïveté et sa confiance en une personne qu’il considérait comme une véritable amie, lui masquèrent presque les yeux pour lui faire oublier la réalité. Avec du recul, ses conseils n’étaient pas vraiment judicieux pourtant Dorian avait écouté chacun d’eux. Son couple n’allait pas très bien et tous ses efforts pour arranger les choses étaient vains. Emma semblait devenir plus exigeante chaque jour durant sa grossesse et toute la volonté de son compagnon ne suffisait pas à la combler. La situation devenait plus difficile et au lieu de persévérer pendant le peu de temps qu’il restait avant l’accouchement d’Emma, il préféra abandonner. A aucun moment Kate ne l’encouragea à se montrer plus brave ni plus courageux, au lieu de cela, elle multiplia ses invitations au bar de Joe en fin de journée puis les sorties en boite de nuit. Cette influence contribua à creuser l’écart déjà bien établi entre Dorian et Emma, jusqu’à la prochaine faille qui les conduisit à deux doigts de la rupture. La présence de leur fils leur avait permis de retrouver le chemin de la raison. Sans lui, Dorian ignorait totalement où en serait les choses mais, une chose était sûre, sa vie ne signifierait probablement plus rien sans Emma à ses côtés. Car oui, malgré toutes leurs disputes, son amour n’avait pas bougé ni changé. D’ailleurs, rien ne semblait pouvoir atteindre cette partie là. En somme, tout se passait dans leur tête et non dans le coeur.

    C’est donc seul que Dorian parvint à se convaincre de la transition nécessaire et à venir. Leurs disputes se basaient toujours sur des paroles en trop ou mal interprétées, ou encore de la jalousie. Rien de réellement important. Leurs tempéraments respectifs créés seulement quelques étincelles mais chacun prenait la mouche, leur jalousie presque disproportionnée traduisait seulement leur amour, leur besoin de l’autre et l’absence de mots pour l’exprimer.

    A présent, ils disposaient de deux jours pour profiter de Noah et oublier la semaine écoulée. En apparence, cette tâche n’était pas bien difficile puisque Noah à lui tout seul suffisait à faire perdre le fil de quelque chose. Malgré ses quelques mois, il avait sans cesse besoin d’attention, ce qui n’était pas sans plaire à ses parents. Ces week end de libre étaient toujours l’occasion de s’en occuper sans arrêt du lever au coucher, chose impossible la semaine. Ses parents devaient également gérer les petites visites de la famille ou de leurs amis, souvent le week end donc. Cette fois, ils étaient seulement tous les trois, heureux de passer ce temps précieux en petit comité.

    En suivant ce raisonnement, les mots de Dorian étaient autant de fausses notes dans cette agréable matinée. Bien qu’il soit concentré sur leurs activités familiales, ses pensées demeuraient persistantes. Maladroit, peu assuré, c’est ainsi qu’il se lança durant le trajet en voiture. La réaction d’Emma lui fit encore plus perdre pied et, après deux petites explications, il préféra se taire complètement. Le silence d’Emma ne lui permettait pas de savoir si il avait bien fait de s’expliquer mais Dorian pouvait être certain qu’il avait mal choisi son moment.
    Après avoir pris une bonne inspiration, il reporta son attention sur la route et demeura silencieux à son tour. Heureusement, Noah ne s’était pas endormi et son agitation lui permis de retrouver un semblant de sourire. L’absence d’échange verbal devenait plus cruel à mesure que les secondes passées. Dorian avait encore envie de parler, jusqu’à susciter une réaction chez Emma mais il abandonna rapidement cette idée en imaginant brièvement l’éventuelle dispute qui pourrait suivre.
    La famille finit par atteindre le coeur de Seattle, ce grand espace vert réservé aux enfants, aux rêveurs, aux sportifs ou encore aux artistes.
    Aussitôt sorti de la voiture, l’animation du parc suffit à briser le silence récent du couple. Emma s’occupait de leur fils tandis que Dorian s’occupait de leurs affaires, chacun d’un côté de la voiture, inhabituellement silencieux pour un moment comme celui-ci.
    Ne sachant pas quoi faire de ses mains alors qu’Emma poussait la poussette jusqu’au jardin pour enfants, Dorian les fourra dans ses poches hésitant à son désir pressant de prendre une cigarette mais, une fois passé le petit portillon, il oublia complètement cette idée.
    Choisissant un banc au soleil, Dorian s’y installa et regarda presque tristement Emma qui amenait le petit jusqu’aux balançoires. Autour d’eux, il y avait beaucoup d’autres familles, des couples et quelques personnes seules. Son regard s’attarda alors sur ces dernières, devenant tout à coup songeur. Les pleurs de Noah le tirèrent aussitôt de ses pensées. Apparemment, il n’appréciait pas ce genre de jeux ou alors il avait ressenti une mauvaise onde dans la voiture. L’expression de son père accusa le coup bien qu’il essayait tant bien que mal de sauver la face. La plupart des gens étaient plutôt souriants alors Dorian ne souhaitait pas paraître triste, qui plus est dans un parc pour enfants. Dès l’instant, où ils le rejoignirent sur le banc, Dorian n’osa pas intervenir de peur de dire quelque chose de travers ou de susciter une mauvaise réaction de la part de sa compagne. Il se montrait timide, exactement comme le petit garçon assis sur le banc à côté qui n’osait pas proposer à sa voisine de jouer avec lui. Alors, il préférait la laisser faire, bien qu’en restant aussi passif, elle pouvait très bien le lui reprocher. Cela n’était pas pour le rassurer ni quoi que ce soit. Finalement, Emma prit l’initiative de briser leur silence par des propos attendus par son interlocuteur. Son vrai sourire revint alors progressivement bien qu’il ne soit pas d’accord sur toute la ligne et il finit par retrouver son moral au travers du doux baiser qu’elle déposa sur ses lèvres. Même si Dorian souhaitait oublier ce moment, il lui paru censé de bredouiller quelques mots, simplement pour montrer que le soir venu, sa volonté de parler serait là-même que celle du matin. C’était tout nouveau pour lui comme pour Emma et, sans affirmation de ce genre, elle penserait probablement que ses vieilles habitudes reprendraient le dessus.

    « Oui on aura tout le temps de parler plus tard. »

    Son regard encore ancré au sien, il lui adressa un petit clin d’oeil non pas amusé mais plutôt pour répondre à sa question intérieure. Oui il changeait et non elle ne rêvait pas. Aussitôt après, il focalisa son attention sur Noah qui s’était calmé et laissa échapper un rire apaisant. Son petit saut d’humeur les avait presque obligé à se parler et maintenant il était aussi sage qu’une image. Puisque les jeux ne semblaient pas être son fort pour l’instant, Dorian regarda furtivement les alentours et aperçu ce qui pourrait peut être le distraire. Il se leva tout en précisant qu’il en avait pour une minute, après quoi il franchit le parc pour enfants de tout son long jusqu’à venir à la rencontre d’un petit vieux (^^) qui tenait un grand sachet rempli de cacahuètes. Il se montra plus qu’aimable devant la tête de son interlocuteur, tout ça pour en obtenir une misérable poignée. Après réflexion, Dorian n’insista pas plus et le remercia une fois de plus. Il rejoignit enfin sa petite famille, sous leurs yeux incrédules, puis il s’agenouilla près du banc en attendant qu’un écureuil ne s’intéresse au contenu de sa main. Emma tenait le petit à côté de lui, d’abord sans réaction, mais une fois que l’écureuil montra le bout de son nez, cela le fit rire pour le plus grand plaisir de ses parents. C’est ce qui s’appelle maîtriser les pleurs de son enfant, à le faire passer des larmes au rire en un temps record !

    « Regarde Noah, l’écureuil va venir tout près pour manger .. c’est un gourmand hein ?! »

    Quelques minutes plus tard, Dorian lui mit une cacahuète au creux de sa petite main mais, visiblement pris de panique, il agrippa la robe de sa maman. Tout sourire, Dorian n’insista pas plus et donna le reste des cacahuètes au petit groupe d’enfants qui les avait rejoint. Debout, il déposa un baiser sur le front de son petit mec, bien plus en sécurité tout près de sa maman.

    « Tu crois qu’il est prêt à retenter la balançoire ou un autre jeu ? Sinon il y a quelques animaux dans le fond du parc, ça lui plaira certainement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Emma Wilson
● Jeune Maman && Interne Alcoolique ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 2352
Age : 24
Habitation : Mercer Street
Emploi : Interne
Citation : Quand la vie devient dure, le vrai amour reste inchangé
Date d'inscription : 16/02/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mar 30 Mar 2010, 4:03 pm

    (Je vais essayer de réduire parce que sinon on va finir par écrire un roman ^^)

    Des expériences Emma n'en avait pas vraiment eu. bien sur elle avait connu quelques flirts mais rares étaient les garçons avec qui elle se sentait assez à l'aise pour envisager quoi que ce soit avec eux. Une relation, elle n'avait connu qu'une seule relation dite 'sérieuse' puisqu'elle n'était encore qu'une lycéenne. Certes, pour elle ce jeune homme était la perle rare puisqu'il était, tout comme elle, le plus populaire du lycée.. mais elle réalisa très rapidement qu'elle n'était pas la seule à connaitre ce cher "Monsieur Populaire", et elle comprit tout doucement qu'il n'avait apparemment pas envie de choisir entre toutes les filles qui lui couraient après. D'ailleurs, à l'heure actuelle, Emma aurait bien aimé voir ce que ce premier amour était devenu. Et oui, une fois le lycée terminé tout cette popularité s'efface avec et la vie devient beaucoup plus réelle. Néanmoins une chose était resté gravé en elle: elle ne partage pas et ne partagerait jamais! Le fait de voir son ancien petit ami passer de filles en filles tout en restant avec elle avait vite fait surgir le début d'une jalousie qui n'en finissait plus.

    Sa réaction probablement excessive au sujet de Kate venait très certainement de l'époque du lycée. voyant que même en étant adulte et responsable elle retrouvait la même situation, en plus civilisé dira-t-on, cela la metait dans une colère incroyable et Dorian l'avait bien remarqué. Elle ne supportait pas le fait qu'on vienne sur son territoire. Sa relation avec Dorian avait beau être spéciale, peut être précipitée pour certain; en aucun cas cela voulait dire que leur couple n'était pas 'exclusif'.. probablement raison pour laquelle elle avait encore beaucoup de mal à penser à Kate sans qu'une boule de nerfs ne monte le long de tout son corps. Heureusement, et à grace à tout l'amour et l'attention que Dorian lui démontraient, Emma avait tout doucement reprit confiance en son couple et en sa famille qui prenait forme doucement. Mais ce qui déclencha véritablement cette réconciliation aussi bien avec Dorian qu'avec elle même fut l'arrivée du petit Noah. En effet, malgré les disputes qui ne cessaient de se suivre, le couple se rendit compte rapidement qu'il rendait la vie de leur fils impossible et qu'étant un nouveau né, il méritait de découvrir la vie de la plus belle façon qu'il soit; à commencer par des parents unis et amoureux.. chose qu'ils essayèrent doucement de retrouver: la complicité, l'union et l'amour mis de coté trop longtemps.

    Ce matin la famille était réunit au complet, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps, et assez spontanément une sortie fut organisée pour profiter du petit bout qui avait l'air d'une humeur assez joyeuse.. probablement dû à l'humeur générale de la maison depuis ce matin même. Dorian allait peut être jouer un match dans la soirée, mais avant ça la petite famille pouvait passer du bon temps, s'occupant de leur fils au maximum. Dorian comme Emma avaient rarement l'opportunité de passer un instant rien qu'avec Noah, et encore moins à trois.. ce week end était donc le moment idéal à passer en famille. Mais bien sur chez les Miller, tout était sous le signe de la spontanéité et donc de la maladresse.
    Une fois préparés et enfin prêts à partir, Dorian comme Emma mettaient tout en place: Noah dans son siège et les sacs dans le coffre. Le trajet commença merveilleusement bien: un peu de musique, Noah qui avait l'air excité comme tout de voir le paysage défilé et la famille enfin réunit. Mais bien sur, toutes les bonnes choses ont une fin, et le coup d'envoi fut donner par Dorian et sa maladresse habituelle.. bien que ça ne le rendait que plus adorable de le voir perdre ses moyens ainsi. Sur le moment, le premier prénom prononcé crispa tellement Emma qu'elle ne réussit qu'à employer quelques mots pour répondre à Dorian, qui n'avait déjà pas l'air très à l'aise. Mais, visiblement la frustration d'Emma le bloqua puisqu'il mit fin à la 'discussion' très rapidement. D'ailleurs, malgré la bonne humeur et la joie éclatante de Noah, Emma ne réagit pas une seule seconde, tant ce prénom féminin résonnait dans sa tête et la scène qui allait avec bien sur. L'air frais lui ferait peut être du bien.

    Heureusement, le chemin n'était pas très long et la voiture s'arrêta finalement près d'un parc de jeux, là où Noah pourrait certainement profiter du temps agréable et de la journée avec ses deux parents réunis. Dans le silence le plus complet, chacun s'adonnait à sa tache, tandis qu'Emma se dirigea vers le parc pour essayer de se faire plaisir en voyant son fils heureux. Elle aperçu Dorian rejoindre un banc tandis qu'elle plaçait son fils correctement dans une balançoire. Bien que les premiers éclats de rire arrivèrent rapidement, les pleurs ne tardèrent pas à prendre leur place. Voyant les larmes couler sur les joues de son fils, Emma n'insista pas plus longtemps et rejoignit donc Dorian sur le banc, pour que Noah reprenne une respiration normale. Son fils sur ses genoux lui permit de trouver le courage nécessaire pour enfin prendre la parole et rassurer Dorian au sujet de cette fameuse discussion écourtée, dans la voiture. Au fur et à mesure que son explication prenait forme, les pleurs de Noah se calmaient tandis que le sourire de Dorian se formait sur ses douces lèvres. Emma n'aurait pu rêver mieux. Un doux pour conclure et mettre un point final à cette discussion et Emma retrouvait toute l'attention dont Noah avait besoin.. d'ailleurs son père aussi avait l'air motivé.

    Dorian s'éclipsa un moment pour finalement revenir et faire une démonstration à son fils, pour qu'ainsi Noah puisse voir un écureuil de tout près. A vrai dire, Emma profitait autant du spectacle que son fils puisqu'elle trouvait les écureuils tout simplement adorables. Mais lorsque Dorian tenta de mêler son fisl à la démonstration, ce dernier commença à retrouver son 'visage de boudeur' qui signifiait qu'il n'allait pas tarder à pleurer.. raison pour laquelle son papa ne l'embêta pas plus longtemps. Quant à la maman, elle était bien contente que son fils soit si calin aujourd'hui. Mais ils n'allaient pas rester là à rien faire, alors la proposition de Dorian tomba à point. Voir d'autres animaux plairaient surement à Noah et le rendrait peut être plus excité que maintenant.

    - Allons voir les animaux.. ça l'amusera surement. - puis se tournant vers son fils avec une douceur infinie - Hein mon amour? .. On va voir les animaux? Oui, mais tu ne pleures plus d'accord mon petit coeur?!!

    Elle se leva donc doucement, et, profitant du fait que Noah soit bien installé contre elle, Emma libéra l'une de ses mains pour venir frôler celle de Dorian et finalement entremêler ses doigts aux siens. Et oui, elle était maman mais amoureuse également. Alors ils se dirigèrent donc vers le fond du parc, voyant déjà quelques animaux en train de manger.. Qu'est ce que tout peut être simple lorsqu'on le veut bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Miller
● Petit Floodeur ●
avatar

Féminin Nombre de messages : 436
Age : 28
Habitation : Boren Avenue
Emploi : Médecin
Citation : Always remember that the future comes one day at a time.
Date d'inscription : 31/01/2008

Infos personnage
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:
Topics: Ouverts
MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   Mar 30 Mar 2010, 7:49 pm

    D’une certaine manière, la jalousie avait toujours eu le pouvoir - certes paradoxal - de les éloigner et de les rapprocher. D’abord, ce défaut donnait lieu à une discussion mouvementée mais pas forcément à une dispute, ensuite, elle contribuait à rapprocher le couple qui s’apercevait que ça ne rimait à rien. L’un comme l’autre avait un caractère bien trempé et la jalousie en faisait évidemment partie. Ce n’était pas toujours une tare puisqu’ils en jouaient parfois, par pure provocation. Du moins, jusqu’à l’affaire Kate. Par la suite, aucun ne se surprit à jouer avec le feu de cette manière. Surtout pas Dorian qui redoublait d’attention dans ce sens.
    Le tout premier soir, Emma lui avait raconté combien un de ses ex-petit ami l’avait faite souffrir. Elle lui avait même montré la photo mais Dorian ne s’en souvenait plus avec exactitude. Par contre, il avait bien retenu qu’il lui avait brisé le coeur et, malgré tous ses efforts pour se montrer à la hauteur et lui prouver qu’il ne valait pas tous les autres, Dorian était tombé dans le piège de la tentation. Une fois, un soir, pour un simple baiser mais cela avait suffit à tout détruire. Jour après jour, il avait eu la chance de retrouver sa confiance et il comptait bien prouver à sa compagne combien elle avait eu raison de lui donner une seconde chance.

    Ce défaut géré d’une main de maître par les deux protagonistes les pris finalement à leur propre piège. L’histoire avec Kate n’était en fait que le détonateur, l’élément déclencheur d’une chose difficilement prévisible. Certes, il n’était pas entièrement question de jalousie puisque l’erreur de Dorian était bien réelle mais elle jouait pour une grande part dans leurs disputes. Malgré tous ses griefs, Dorian refusait d’avoir totalement tort et utilisait sa propre jalousie pour démontrer à Emma que la même chose aurait pu se passer de son côté. Argument qui n’était ni très intelligent ni très censé mais, sous le coup de la colère, Dorian pouvait débiter énormément de bêtises en peu de temps.

    Décidément, ce week end semblait être prédestiné à bien se dérouler. Malgré la conversation initié par Dorian et qui mena le couple à un silence des plus pesants, le sourire de chacun réapparu après seulement quelques minutes passés dans le parc.
    Cette faculté à rebondir immédiatement après un échec ou une mauvaise passe représentait parfaitement bien le couple. Leur force de caractère mêlée à leur volonté commune de vouloir arranger les choses, produisaient toujours de bons résultats. La preuve étant que la famille repartait du bon pied après un petit passage à vide. La balançoire n’étant apparemment pas du goût de leur petit bout, Dorian eut sa petite idée pour retrouver son rire en apercevant le nombre impressionnant d’écureuils qui se trouvaient soit dans les arbres soit au sol. Ce moment sembla plaire autant à Noah qu’à ses parents même si il montra quelques signes d’inquiétude à l’idée d’avoir l’écureuil trop près de lui. Pour ça, c’est vrai qu’il était encore petit mais son papa avait préféré tenter, juste au cas où. Pour continuer sur leur bonne lancée, la famille se dirigea tranquillement vers le fond du parc où quelques animaux se trouvaient dans des enclos. Ils n’était pas les seuls à avoir eu cette idée et, toute cette foule, semblait effrayer les animaux en question. Main dans la main avec sa chérie, Dorian retrouvait son grand et habituel sourire avec ce simple contact physique. Il lâcha cependant sa main pour s’approcher par un côté laissé libre par la foule, usant de tous les stratagèmes qui lui venaient en tête, pour attirer un animal quelconque. L’un d’eux finit par s’approcher à une allure qui aurait largement laissé le temps à Noah d’apprendre à marcher. Toujours dans les bras de sa maman, il se rapprocha à son tour et sembla plus fasciné encore.

    « Alors tu préfères celui-là petit homme ? »

    Pour simple réponse, Dorian se contenta de l’entendre rire et de le regarder agiter ses petites mains en direction du mouton (?^^). En face d’eux, à l’autre bout de la clôture, le vieil homme auquel Dorian avait parlé s’était également approché des animaux mais paraissait mieux s’y connaître que Dorian. D’ailleurs, beaucoup de regards interrogateurs se posèrent sur lui. Personne n’arrivait à les attirer et lui le faisait avec une facilité déconcertante. Après avoir bredouillé quelques mots de protestation quasiment inaudibles, il tendit le bras en sa direction pour que Noah regarde au même endroit. Malgré ce, son regard restait fixé sur la boule de poil qu’il avait devant lui, le sourire toujours scotché aux lèvres. Les minutes passèrent et tous trois purent faire le tour des enclos, tantôt chanceux tantôt moins mais cette balade plaisait à chacun. Il n’y avait rien de plus simple et cela suffisait amplement à remplir leur matinée d’une belle façon. Tranquillement, la famille rejoignit sa place sur le banc, toujours au soleil. Comme parfois, Dorian avait un peu de mal à rester en place lorsqu’il s’agissait de faire une activité à l’extérieur. Un petit trait de caractère récurrent chez sa soeur mais peu chez lui. Cette fois, Dorian parvint plus ou moins à se contrôler. Sa main rejoignit tendrement celle de sa chérie qui avait toujours leur petit dans ses bras mais, un moment après, il se leva et lui demanda son portefeuille avant de s’éclipser, en promettant de ne pas être trop loin. Il voulait juste faire une rapide course pour le midi et se dirigea vers l’épicerie de l’autre côté de la rue. En cours de route, il s’en grilla tout de même une pour décompresser totalement après la conversation ratée. Au final, c’était sans conséquence mais ses efforts l’avaient quelque peu chamboulé. Une fois dans l’épicerie, il acheta de quoi manger équilibrée (médecins tous les deux, ils devaient bien montrer l’exemple non ?) puis pour le soir. Une bouteille de vin, des plats d’un traiteur et un petit dessert. Avant de rejoindre le parc, il fit un crochet par la voiture pour ranger ces derniers achats dans le coffre et faire la surprise à Emma, bien que ce genre de repos ne sorte pas de l’ordinaire. En revenant près du banc, il s’approcha par l’arrière pour déposer un léger baiser dans le cou de sa chérie.

    « Ca va, j’ai pas été trop long ?! Il y a ce qui faut pour Noah dans son sac et je nous ai pris quelques petits trucs. »

    Ayant repéré un endroit tranquille un peu plus loin dans le parc, parfait pour se poser et être à l’écart des cris des enfants autour d’eux, Dorian en fit part à Emma et ils finirent par s’y diriger. Le sac de Noah suspendu à son épaule, son papa en sorti un plaid qu’il étala dans l’herbe et tous trois se posèrent ensuite dessus. Le parc pour enfants était seulement à quelques mètres mais déjà l’endroit était bien plus tranquille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://six-feet.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleepless in Seattle (pv. Emma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleepless in Seattle (pv. Emma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ? Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Emma Harper
» 00. You're having my baby (18/08/2011) | Emma Pillsbury & Will Schuester
» 05. Mishap ! Mishap ! [PV ; Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[ Notre forum préféré - Grey's Anatomy ] :: 
■ Seattle ■
 :: Le Sud de Seattle :: Boren Avenue :: Appartement de Dorian Miller
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit